Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Jeu 25 Juin - 10:48

Et bien; le démon allait vraiment de surprise en surprise; quand, en temps normal, il jouait sur les mots pour endormir la méfiance des autres, on le croyait honnête et pour une fois qu'il l'était, on pensait qu'il jouait une vague comédie... Pourquoi est-ce que lorsqu'il était sincère on le traitait comme un imposteur? La jeune fille lui hurla littéralement dessus; le traitant de malade alors que son timbre de voix se voyait de plus en plus fort... Elle prenait confiance en elle et, en plus, elle semblait commencer à se rebeller... Garakan souffla un moment, il fallait se contrôler, il fallait se... Non mais et puis quoi à la fin? Lui, le terrible démon dont le seul nom faisait trembler certains être supérieur aurait dû accepter qu'une simple humaine lui hurle dessus? Alors qu'elle se dirigea vers la porte, il utilisa pour la première fois l'un de ses pouvoirs : Le contrôle du corps. Il obligea la jeune fille à s'arrêter et à ne plus faire le moindre mouvement. Il avança calmement vers elle et une fois juste devant celle-ci, il ouvrit la paume de sa main laissant des flammes noires apparaitre. Il la regarda alors droit dans les yeux mais cette fois, il semblait bien moins amical que précédemment. Les flammes dans sa mains s'éteignirent et il posa son doigt sur le bras de la belle; lui infligeant une douleur légère au vu de la chaleur émanant de sa main suite à cela. Sa voix se fit alors sombre et menaçante alors qu'il s'adressa à la jeune fille avec ce regard noir poser sur elle.

"Je veux bien être gentil mais n'exagère plus jamais! Je suis un démon alors sache que je n'ai pas une patience très développée... La prochaine fois que tu me manque de respect; tu devras en payer le prix!"

Il la libéra de l'emprise et se dirigea vers les escaliers; il fit passer la jeune humaine devant lui et ensembles; ils sortirent de la demeure. Ils passèrent la grille métallique après que le démon l'eut déverrouillée et il fit rentrer la jeune demoiselle dans sa voiture. Il prit place au volant et roula en direction du centre ville et du Pennywise Shop. Oh, il ne fallait surtout pas croire que le démon avait infligé cette douleur à la jeune humaine par plaisir; au contraire, il n'était pas violent lorsque les choses étaient comme elles devaient êtres mais, il y avait une limite à tout! Il aurait bien aimé pouvoir vivre tranquillement avec Flore sans jamais devoir user de ses pouvoirs mais, s’il laissait la jeune fille lui répondre de la sorte, son autorité allait être ébranlée et plus jamais il n'aurait le contrôle des choses. Cela était simplement inacceptable! Ils roulèrent un moment dans le silence le plus complet jusqu'à ce qu'ils arrivent devant le magasin de vêtements de la ville. Il sortit de la voiture et fit ensuite sortir Flore; en observant son bras, il pu remarquer qu'elle ne garderait aucune trace physique de la chaleur; après tout ce n'était pas vraiment une brulure mais plus ce que le démon appelait une injection de chaleur. Douloureux sur le coup mais indolore par après. Il poussa la porte du magasin et entra avec sa soumise; il prit directement la direction des vêtements féminin et se décida enfin à reprendre la parole.

"Prends ce que tu veux et dépêche toi!"

Plus de sympathie; après ce qu'il venait de se passer, le démon n'allait plus être aimable avant un petit moment histoire de lui faire comprendre que ses histoires de démon n'étaient pas simplement inventées pour la frime... Bien que, cela, elle devait l'avoir comprit depuis la démonstration de ses pouvoirs!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Ven 26 Juin - 0:17

Quand elle vit le visage de celui qui se proclamait un démon se transformer, contenant à grand peine sa colère, Flore comprit qu'elle y avait été un peu fort. N'allait-elle pas le payer? L'inquiétude la gagna car elle ne pourrait rien faire face à lui qui était plus grand, plus fort qu'elle. Mais si elle n'avait pas réagi elle serait tombée complètement sous sa dépendance. Il y avait eu une part d'insouciance ou d'inconscience dans sa réaction. Il s'écoula quelques instants où le silence se fit dans la pièce. La jeune fille avait encore avancé vers la porte. Soudain elle voulut continuer à marcher mais ses jambes ne répondaient plus. Impossible de lever la jambe, de faire le moindre pas, le moindre geste. Elle se demanda ce qui se passait. La panique la gagna alors. Elle se demanda aussitôt si c'était elle qui perdait ses moyens ou si c'était un tour dont garakan devait avoir le secret. Les secondes s'écoulèrent qui lui semblèrent durer des heures.

Elle le vit alors devant elle. Le regard était sombre et dur. Il ouvrit ses mains et des flammes jaillirent. Les yeux de la jeune fille fixèrent les mains, incrédules mais inquiète. Puis il posa sa main sur le bras de Flore. Elle ressentit une douleur, une brulure. Elle avait retrouvé ses sensations et la brulure persistait tandis qu'il lui reprochait de lui avoir manqué de respect. Elle comprit à son regard et sa voix qu'il ne tolérerait pas d'incartade et que ce n'était pas des paroles en l'air. Elle pouvait de nouveau marcher et descendit l'escalier devant lui. Après être sortis de la maison ils montèrent dans sa voiture. Elle n'osait plus faire ni dire quoi que ce soit qui passe pour de la désobéissance. Le trajet se fit dans un silence lourd et pénible. Garakan ne semblait toujours pas avoir digérer la réaction de la jeune fille. Elle constata que malgré sa colère froide, le démon tenait sa promesse de l'amener dans un magasin pour choisir des vêtements. Au moment où ils descendaient de voiture elle suivit son regard qui inspectait son bras et il n'y avait aucune trace de cette brulure qu'elle avait ressenti avant de descendre l'escalier. De quels mystérieux pouvoirs disposait-il donc?

Elle le suivit mécaniquement alors qu'il entrait dans le magasin puis se dirigeait vers le rayon des vêtements féminins. Il lui demanda de choisir rapidement ce qu'elle voulait. Flore se sentit alors un peu désemparée. Elle qui aimait bien faire les magasins et s'acheter des fringues ne savait plus quoi faire. Elle le regarda comme pour dire qu'elle ne savait pas quoi choisir. Il est vrai qu'elle ne savait pas combien d'argent il était prêt à dépenser. La situation lui apparut grotesque. Mais elle vit encore dans les yeux de Garakan ce regard dur qui la mettait mal à l'aise. Elle regrettait le calme et la douceur d'avant ses déclarations incendiaires. Elle ne savait pas comment éviter que cette colère rentrée qu'elle devinait en lui n'explose. Il lui fallait à tout prix éviter de l'indisposer. Il lui avait dit que dans l'armoire il y avait des tenues noires et elle évita donc cette couleur qui ferait double emploi. Elle choisit donc deux petites jupes très courtes de couleur pastel, l'une dans les bleus, l'autre dans les roses. Puis elle choisit ensuite deux hauts qui étaient à fines bretelles et descendraient un peu au-dessus du nombril. Elle alla ensuite fouiller dans le rayon pour dénicher un peu de lingerie en fine dentelle couleur écrue ou noire.

Puis, les bras chargés de ces différents vêtements, elle se tourna vers lui, qui attendait avec une certaine impatience.

"Voulez-vous que je les essaye devant vous? Vous me direz si cela me va bien..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Dim 28 Juin - 22:13

Alors qu'il semblait que la relation entre les deux jeunes gens soit sur la pente ascendante, la jeune adolescente avait fait la bêtise de donner au démon une occasion de prouver qu'il venait bien du monde des ténèbres. Cela était quelque peu dommage; alors qu'elle aurait pu vivre tranquillement il fallait qu'elle le mette en colère... Le démon n'était plus du tout sympathique; il n'avait plus le moindre regard amical, le moindre geste gentil, la moindre parole sympathique... Le démon agissait en démon! Il n'était cependant pas le genre d'homme à revenir sur ses mots ou à donner l'occasion de le traiter de menteur; il mena tout de même Flore à la boutique de vêtement comme il le lui avait promis. Celle-ci ne disait rien ou peut-être ne l'osait-elle simplement pas? Quoi qu'il en soit, l'ambiance était pour le moins tendue et il semblait que cette journée qui avait bien commencé n'allait pas vraiment finir de la même manière. Une fois dans l'établissement, le démon lui dit de choisir des habits et de se dépêcher; celle-ci le regarda avec l'air de dire qu'elle ne savait pas quoi prendre dans un si petit espace de temps mais le regard du démon l'obligea à se décider; il fallait avouer que Garakan Hell en colère, cela faisait très peur. La jeune fille se décida donc en assez grande vitesse; elle prit deux jupes assez courtes; une plutôt rose et l'autre plutôt bleutée ainsi que deux petites blouses remontant juste au dessus de son nombril. Cela fait; elle prit de la lingerie fine et revint vers l'être démoniaque qui ne semblait pas encore prêt à pardonner son excès précédant. Elle lui demanda alors si il voulait qu'elle les essaye devant lui; lui intimant qu'il pourrait ainsi lui dire si cela lui allait bien. Le démon la regarda alors droit dans les yeux et d'une voix sans appel rétorqua.

"Suis-moi!"

Le démon tourna alors les talons et se mit en marche; il savait que de toute manière, elle ne tenterait jamais de s'enfuir face à cet être qu'elle devait commencer à connaître niveau menace et véracité de ses propos. Il traversa ainsi le magasin; passa devant les caisses où il serait plus tard en train de faire la queue et il prit la direction des cabines d'essayage de la boutique. Il s'arrêta devant l'une de celle-ci et tira le rideau pour y laisser entrer la jeune fille. Par chance, il n'y avait personne dedans. Il fit entrer la jeune fille et la regarda avec attention; plongeant son regard sombre et froid dans celui de la jeune fille. Il ne semblait toujours pas plus calme et, en fait, il était même clair et net qu'il ne le serait probablement pas aujourd'hui.

"Commence par les sous-vêtements! Cela sera plus simple."

Il ferma alors le rideau de la cabine pour laisser un minium d'intimité et se posta debout, bras croisés devant la cabine où la jeune fille allait se changer. Oui, il avait dit les sous-vêtements... Logique non? Elle lui demandait si il voulait bien lui dire si cela lui allait et bien soit mais alors, il allait appliquer cela à tout les vêtements choisit par la demoiselle et donc, la lingerie ne faisait aucune exception à la règle. Maintenant, il attendait juste que la jeune soumise sorte avec sur elle les deux simples morceaux de tissu qui allaient cacher ses attributs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Lun 29 Juin - 0:45

Elle lui avait demandé s'il souhaitait donner son avis sur le choix qu'elle avait fait et donc s'il voulait qu'elle essaye devant lui. Le regard de Garakan était toujours aussi noir et la jeune fille tremblait un peu, craignant qu'il ne devienne violent et désagréable. C'est un peu pour essayer de l'amadouer qu'elle lui avait fait cette proposition. Il lui demanda de le suivre d'un ton autoritaire qu'elle ne lui connaissait pas. Certes au début de leurs relations elle avait constaté qu'il n'était pas commode avant de se montrer plus doux et respectueux. Mais là, il y avait de quoi craindre un éclat. Flore le vit sûr de lui, passant devant elle sans seulement craindre une fugue de son esclave. Mais que pouvait-elle faire? où pourrait-elle s'enfuir? Il aurait tôt fait de la rattraper. sans doute lui enverrait-il une décharge dans ce maudit collier qui l'étouffait. Pourtant il n'était pas plus serré qu'avant mais elle avait la sensation que son cou était coincé dans cet appareil qu'elle ne supportait plus.

Il s'était dirigé vers une cabine d'essayage dont il tira le rideau, la jeune fille arrivant sur ses pas, à moitié tremblante de peur. Elle obtempéra quand il lui demanda d'entrer dans la cabine. elle n'était certainement pas en état de se rebeller et il jouait bien sûr largement sur cet avantage. Flore le regardait et observait chez lui toujours cette colère froide et redoutable. Elle se demandait ce qui allait pouvoir le calmer. Il lui demanda de comencer par l'essayage des sous-vêtements.

"Mais ... je pensais que..."

Abasourdie par sa demande, elle n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'il avait déjà refremé le rideau de la cabine. Elle pensait essayer devant lui les vêtements choisis et il lui demandait d'enfiler seulement la lingerie. Elle prit dans ses doigts la petite culotte et le soutien-gorges en fine dentelle qu'elle avait choisies dans le rayon, hésitant entre la lingerie noire et celle écrue. Elle regardait fixement ce qu'elle avait entre les mains, ayant du mal à se décider à enfiler la lingerie pour la lui montrer. Elle n'aurait jamais dû choisir ce genre de choses, la culotte serait tellement petite et transparente une fois sur elle. Flore se mordit les lèvres, paniquée à l'idée de sortir de la cabine dans une telle tenue. Il allait s'impatienter et serait encore plus en colère.

Elle se décida alors à se déshabiller, le plus lentement possible, essayant de retarder l'échéance. Elle fut bientôt complètement nue dans la cabine, redoutant que, pris d'impatience, le démon n'ouvre le rideau pour voir où en était son esclave. Elle enfila la culotte écrue qui couvrait à peine son pubis et laissait deviner par transparence sa toison assez sombre et légèrement bouclée bien que moyennement fournie. Elle enfila ensuite le soutien gorges qui était assez décolleté et découvrait largement la naissance de ses seins, tandis qu'on pouvait voir par transparence les jolis petits tétons de la jeune fille. Elle se regarda dans le miroir de la cabine et rougit en se voyant, à l'idée qu'elle allait devoir se montrer à lui dans cette tenue. La jeune fille hésita à se changer pour enfiler les sous-vêtements noirs. Mais ce serait la même chose.

Elle resta ainsi quelques instants, hésitante, lançant tour à tour son regard vers le miroir pour s'y voir puis vers le rideau de la cabine pour vérifier qu'il ne s'impatientait pas. Il n'y avait malheuresuement pour elle auncune échappatoire, aucun espoir de fuir par une porte dérobée. Flore se décida et finit par ouvrir le rideau. Garakan se tenait devant celui-ci, attendant impatiemment que la jeune esclave se décide enfin. Il n'y avait heuresuement personne d'autre à proximité. Elle se tint ainsi devant lui , dans cette tenue très impudique, elle qui ne s'était jamais ainsi montré devant un homme.

"Voilà.. j'ai fait ce que vous m'avez demandé..." bafouilla-t-elle à son adresse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Lun 29 Juin - 14:00

Il n'était pas vraiment d'humeur à attendre; il n'était plus d'humeur à quoi que ce soit en fait. Elle lui avait proposée d'essayer les vêtements devant lui et le démon comprenait qu'il y avait là dessous une tentative pour l'amadouer... Bien; elle voulait tenter le diable? Dans ce cas, il allait en profiter! Il avança devant elle et l'emmena jusqu'aux cabines d'essayage. Là, une fois sur place, il lui dit d'entrer dans l'une d'elle et celle-ci s'exécuta; apparemment, elle avait comprit qu'il valait mieux pour elle qu'elle ne tente pas de désobéir. Elle entra donc dans la cabine et, à ce moment précis, le démon lui dit de commencer par la lingerie... La surprise pu se lire sur le visage de la jeune fille alors que celle-ci tenta de répondre; disant qu'elle pensait... Nous ne saurons jamais quoi puisque, sans prendre note de ses mots, il ferma le rideau sur la jeune fille pour l'isoler. Il se positionna alors bras croisés devant la cabine où la jeune fille devait se changer, attendant qu'elle ne sorte pour observer ce que cela donnait. Il pouvait voir la silhouette de la jeune fille derrière les rideaux; elle ne bougeait pas; elle ne semblait pas décidée à se changer et cela allait augmenter encore plus l'impatience du démon. Il allait s'apprêter à ouvrir le rideau pour lui dire de se dépêcher lorsqu'il la vit commencer à se déshabiller. Il resta alors en place, lui laissant son minimum d'intimité sachant parfaitement que, de toute manière, elle n'avait absolument aucune échappatoire. Ce fut après un moment assez long qui commençait à énerver le démon que la jeune fille sortie; visiblement, elle était gênée mais cela se comprenait assez grandement. Après tout, il aurait été surprenant que la demoiselle soit habituée à se montrer aux hommes dans de telles tenues.

Le démon, pour sa part profitait du spectacle si l'on peut dire cela ainsi. La poitrine naissante de la jeune fille était déjà assez développée; le tissu fin, presque transparent la rendait pratiquement nue aux yeux du démon et, ce qu'il voyait lui plaisait! Il avait fait un excellent choix de soumise c'était le moins que l'on puisse dire; il faudrait juste calmer le moindre esprit de rébellion mais, cela serait assez simple pour lui! Il prit la main de la jeune fille et la fit s'avancer afin qu'il y ait un espace entre elle et la cabine; il tourna alors autour de la jeune captive; l'observant encore une fois sous toutes les coutures. Il s'arrêta derrière elle lors de son deuxième tour et posa ses mains sur les hanche de la belle; ses lèvres s'approchèrent de son visage et il passa le bout de sa langue sur la joue de la jeune fille jusqu'à arriver à son oreille. Sa voix, toujours froide se fit alors entendre dans un murmure presque inaudible.


"Appétissant! Tu es parfaite... J'ai choisit ma soumise avec un instinct qui ne m'a pas trahit apparemment... Un corps bien proportionné, une fille jeune... Belle et excitante à souhait... Je sent que je vais m'amuser avec toi!"

Etait-il sérieux? S'amusait-il à lui faire peur? Personne n'aurait su le dire mais il semblait que l'esprit pervers du démon ait fait son apparition suite à la vision dénudée son sa soumise qui était pour le moins sexy... Il était clair que, de toutes manières, les projets du démon furent toujours les mêmes vis à vis d'elle : S'en servir pour travailler dans sa demeure, mais une autre utilité aurait pue être facilement trouvée à la jeune fille. Il fit doucement glisser ses mains sur le corps de la jeune fille; caressant ses flancs pour les poser au niveau de son bassin... Elle disait toujours être un être vivant et non un objet mais elle commençait à devenir un objet de désir aux yeux du démon. La seule chose que le démon trouvait désolant était qu'elle n'avait choisit que des culottes... Il eut alors une idée. Il repassa devant la jeune fille; mit sa main sous son menton et la regarda droit dans les yeux avec ce sourire légèrement pervers qu'il avait déjà eut avant.

"Rentre dans la cabine et essaye les sous-vêtements noirs à présent! Voyons si cela te va aussi bien ma belle!"

Il fit entrer la jeune fille dans la cabine et, pendant le temps durant lequel elle se changeait; il se dirigea vers le rayon féminin et dans la lingerie; il saisit un ensemble noir comprenant un string ficèle et un soutien-gorge plus excitant... Pur sous-vêtements de désir, il y avait en effet une surface bien moins grande qui serait couverte... Il se rendit de nouveau aux cabines et se remit bras croisés en attendant que la demoiselle sorte avec les nouveaux vêtements dans les mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Lun 29 Juin - 22:37

La jeune fille était à peine sortie de la cabine et venait de bafouiller quelques mots à l'adresse de Garakan qu'elle le vit qui la regardait d'un oeibrillant qui ne présageait rien de bon. Il la fit s'avancer quelque peu et Flore s'exécuta, à la fois craintive pour les réactions du démon et honteuse de se montrer ainsi un peu plus à d'éventuels regards du client du magasin. Elle ne fit qu'un ou deux tout petits pas. Il se mit à tourner autour d'elle comme le ferait un marchand inspectant un animal avant de l'acheter ou de le vendre. Oui, c'était bien ainsi qu'elle avait la sensation de se transformer, un animal. L'attitude de Garakan avait bien changé depuis qu'ils avaient quitté son logement et surtout depuis qu'elle avait eu ces paroles malheureuses. Les bonnes intentions qu'il manifestait jusqu'à cette funeste incartade s'étaient complètement envolées. La jeune fille se sentait coupable d'une grosse bêtise et ce sentiment de culpabilité l'enfonçait un peu plus dans la soumission au maître qui était devant elle.

Il tournait donc autour d'elle un peu comme un dresseur tourne de l'animal à dresser ou comme le lion tourne autour de sa proie. Il finit par poser ses mains sur les hanches de l'esclave. Celle-ci sursauta, son corps se glaçant à ce contact. Pourtant les mains étaient loin d'être froides. Mais ce qu'elle ressentait la plongeait dans la plus grande des inquiétudes. Ses joues devinrent rouges de honte. Et la manière dont il approcha sa bouche du visage de Flore acheva de paniquer celle-ci. Elle sursauta une fois encore au contact de la langue du démon qui effleura sa joue alors qu'il venait lui souffler à l'oreille quelle était très appétissante ... jeune et bien proportionnée, en un mot belle et excitante. Il parlait de s'amuser et un voile passa devant les yeux de la jeune fille. Elle acheva de perdre toute contenance.

Les mains de Garakan palpaient le corps jeune et frêle, passant en revue les formes, que ce soit la poitrine, les hanches puis les fesses, s'attardant un peu à chaque fois, marquant son territoire. En d'autres circonstances cela aurait pu pousser Flore à la révolte mais, là, cela acheva de briser toute résistance chez elle. Et quand il lui prit le menton dans sa main, elle ne fit même pas attention au sourire pervers qui se dessinait sur le visage du démon. Elle écouta ce qu'il lui disait, comme hypnotisée. Et elle approuva d'un petit signe de tête quand il lui demanda de rentrer dans la cabine pour essayer la lingerie noire.

"oui... je vais l'essayer... je sais que ... que vous aimez la lingerie noire..."

Elle se dépêcha de se changer, ne voulant pas faire grandir l'impatience du démon. Une fois vêtue de la nouvelle lingerie elle se regarda dans le miroir. Elle ne s'en était pas rendu compte en choisissant dans le rayon mais aussi bien la culotte que le haut était beaucoup plus transparent que les premiers. La jeune fille se dit que cela allait sûrement plaire à Garakan et elle ouvrit le rideau.

"voilà... je me suis changée aussi vite que j'ai pu."

A ce moment-là elle remarqua qu'il avait d'autres sous-vêtements dans les mains. Il lui sembla que c'était un string rouge et un soutien gorges de la même couleur. Elle devint aussi rouge que la lingerie à l'idée qu'il voulait sans doute les lui faire essayer. Mais, chassant toute mauvaise idée de sa tête, elle se mit à tourner légèrement pour bien se montrer à lui sous toutes ses facettes.

"Me préférez-vous ainsi?... et ... vous voudrez sans doute que j'essaie la lingerie que vous avez ramenée?..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 30 Juin - 0:04

Durant les actions du démon; la jeune fille sursauta plusieurs fois; visiblement elle était inquiète par ce que le démon allait peut-être lui faire. Il fallait avouer qu'on aurait dit un homme s'apprêtant à acheter un animal, ou même un vautour tournant autour de sa proie. Lorsqu'il vit la jeune fille dans cette tenue, le démon sembla perdre tout idée de raisonnement; cela lui plaisait énormément c'était vrai! Il commença à toucher la jeune fille; couvrant de ses mains chaque partielles de son corps... Insistant plus à certains endroits et palpant sa peau avec une envie non masquée... Contre toute attente, le démon s'attendait à ce que la belle se rebelle; à ce qu'elle veuille le gifler ou lui hurler dessus mais c'était loin d'être cela! Au contraire; il semblait même que la belle ait, suite à cela, perdue toute idée de rébellion. Elle semblait ne plus capable de réagir; elle semblait incapable de se rebeller; elle semblait complètement tétaniser face à cet être qui semblait prendre du plaisir à cela et, lorsque le démon lui dit d'aller se changer et d'enfiler les sous-vêtements noirs, elle acquiesça en disant qu'elle savait qu'il aimait la lingerie noire. La jeune fille entra alors dans la cabine et durant ce temps, le démon reparti dans le rayon lingerie pour prendre un string et un petit soutien-gorge rouge. Il revint vite et la jeune fille sortit de la cabine presque au même moment. C'était vraiment magnifique; ces sous-vêtements étaient encore plus transparents que les précédents... Elle lui dit qu'elle s'était changé aussi vite que prévu et le démon sourit suite à ces paroles... Il observa la jeune fille avec une attention encore plus importante que précédemment. La jeune fille rougit en voyant les sous-vêtements que le démon avait été prendre; elle lui demanda alors si il la préférait ainsi et, également si il voulait qu'elle essaye les vêtements qu'il lui avait choisit. Le démon l'observa avec une attention toute particulière.

"En effet! Très plaisante..."

Il la fit entrer à nouveau dans la cabine d'essayage mais, cette fois, le démon entra dans l'espace restreint avec elle. Le démon s'avança légèrement vers elle; l'observant avec attention. Il posa le bout de ses doigts sur la joue de la jeune fille et descendit; son épaule, le long de son bras, effleurant sa poitrine pour s'arrêter juste au-dessus de cette zone sensible qu'il aurait aimé fouler... Il resta un petit instant ainsi; ne bougeant plus d'un centimètre; observant le regard vague de la jeune fille qui semblait ne même plus être en mesure de refuser quoi que ce soit... Sans même le vouloir, le démon avait détruit son esprit de rébellion et; maintenant, il allait sans nul doute profiter de cela! Il approcha son visage de celui de la jeune fille et; en silence, il lui vola un court baiser; goutant aux lèvres de la belle avec un plaisir sans nom.

"Tu es parfaite... Excitante et tu me donne vraiment envie... Enlève ces vêtements et passe ceux-ci! On verra si tu me fais plus d'effet."

Il lui donna alors les sous-vêtements rouges qu'il avait choisit et sortit ensuite de la cabine; ce n'était pas encore maintenant qu'il allait la voir totalement nue mais; vu l'évolution de la situation, cela n'allait sans doute pas tarder.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 30 Juin - 8:55

Le comportement de Flore était un peu surprenant, un mélange de honte, les joues un peu rouges le montrait, d'exhibitionnisme, dont on ne savait s'il était dû à la volonté de se montrer devant le maître ou au contraire de soumission. Par moments elle cachait avec sa main le devant de sa culotte ou la poitrine, sans doute en pensant que vraiment peu de choses cachaient les parties les plus intimes de son anatomie. Elle vit rapidement que le regard du démon qui l'observait attentivement procurait à celui-ci une réelle satisfaction. Elle fut contente de voir qu'il se détendait un peu.

Ils entrèrent de nouveau dans la cabine mais cette fois-ci tous les deux. La caresse du doigt de Garakan sur la joue de la jeune fille procura à celle-ci de curieuses sensations. Puis quand le doigt descendit lentement, le long de l'épaule, du bras, de la poitrine, s'attardant quelque peu entre les deux seins, effleurant la peau avec une douceur savamment calculée, elle se détendit complètement, perdant toute maîtrise d'elle-même, ne cherchant en aucune manière à se révolter. Ces sensations étaient totalement nouvelles pour elle. Elle aurait voulu rejeter cette main indiscrète mais le pouvoir qu'il possédait sur elle l'en empêchait. Même quand la main descendit jusqu'aux bords de la culotte , caressant doucement le voile transparent, elle se laissa faire, seul un léger tremblement montrant l'émoi qui était en elle.

Gardant la main sur son corps, il lui vola un baiser qu'elle ne lui refusa pas non plus. Les lèvres avaient un goût sucré dont elle ne savait plus s'il s'agissait de la tentation d'un démon pervers ou du plaisir du fruit défendu. il lui fit quelques compliments nouveaux qui la cueillirent dans un état presque second.Garakan venait de lui demander d'enfiler les sous-vêtements qu'il avait ramenés. Il les lui tendit et elle les prit avec un petit signe de tête pour signifier son accord. il sortit alors de la cabine, la laissant se changer. Elle se dévêtit de nouveau et mit les sous-vêtements rouges. Le string était vraiment minuscule, ne cachant rien de ses fesses bien fermes, le voile transparent laissant largement deviner son intimité. Le soutien gorges était beaucoup plus échancré que les précédents. Elle se regarda dans le miroir et se trouva plutôt jolie ainsi vêtue ... ou dévêtue. elle ouvrit alors la porte de la cabine pour se montrer à son maître.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 30 Juin - 12:31

Le démon la laissa se changer seule dans la cabine; il venait tout juste de sortir et; pendant qu'elle se changeait, lui passa ses doigts sur ses lèvres... Le gout fut agréable; sans doute en voudra-t-il plus après. Il resta en place; attendant que la jeune fille ne se change pour lui voir ce que cela allait donner; il n'eut d'ailleurs pas à attendre trop longtemps; après un petit instant, la porte de la cabine d'essayage s'ouvrit sur la jeune fille très légèrement vêtue pour ne pas dire très largement dévêtue. C'était un véritable choc! Dire qu'elle était jolie aurait était un mensonge; elle était bien plus que ça et; durant un moment, il se demanda si elle n'avait pas de pouvoir envoutant... Un corps parfait; un visage harmonieux et l'ensemble vraiment parfait. Le démon fit entrer la jeune fille dans la cabine d'essayage et entra avec elle; il valait sans nul doute mieux qu'ils soient à l'abri des regards. Il fit tourner lentement la jeune fille pour bien la regarder; elle était vraiment excitante et le démon n'était plus vraiment sur de pouvoir résister à l'envie. Il posa ses mains sur les épaules de la belle et la fit se tourner pour qu'ils soient face à face. Sa main droite vint se poser sur la joue de la jeune fille; la caressant du revers de la main alors que son autre main descendit doucement pour venir se poser sur les fesses de la belle; la caressant avec douceur.

"Magnifique! Tu es parfaite!"

A nouveau, le démon embrassa sa soumise; plus longuement, plus directement. Sa main qui était posée sur ses fesses remonta doucement dans le dos de la belle s'arrêtant sur l'attache de son soutien-gorge... Qu'est-ce que cela aurait donné si elle était nue? Le démon ne pouvait s'empêcher de se poser cette question... Il rompit le lien entre leur lèvre et avec une précision redoutable, il détacha le soutien-gorge de la jeune fille; le laissant glisser puis retomber sur le sol. Le haut était vraiment plaisant et il ne doutait pas que le bas le serait autant; il avait envie d'elle, envie de sa soumise! A nouveau, il l'embrassa; sa langue pénétrant dans la bouche de la jeune fille pour aller jouer avec la sienne; il recula et lui demanda à l'oreille, d'une voix trahissant son excitation.

"Es-tu encore vierge?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 30 Juin - 23:56

Elle n'eut pas longtemps à attendre pour connaître la réaction de Garakan. Dès qu'elle apparut sur le seuil de la cabine, il la regarda attentivement. Les yeux du démon fixaient sa jeune esclave, vivblement ravi de la voir dans cette tenue. Flore se sentait un peu fébrile et aurait soudain voulu se cacher, disparaître loin de ce regard qui achevait de la déshabiller. Mais elle savait qu'elle n'aurait aucune chance de lui échapper. Il la fit rentrer de nouveau dans la cabine et la suivit. Elle le sentait tout proche d'elle, d'autant que la cabine n'était pas si grande. Elle se laissa guider pour faire un demi-tour sur elle-même et lui montrer toutes les facettes intéressantes. C'était comme un défilé de mode, mais avec un seul spectateur, très attentif au demeurant.

Tandis qu'elle venait de nouveau d'entendre des compliments de la part de Garakan, elle eut une légère réaction de recul au moment où l'une des mains du maître vint caresser sa joue, l'autre main courant le long de son corps pour venir se poser su ses fesses. Les caresses devenaient plus insistantes mais la jeune fille ne bronchait pas. Il l'embrassa de nouveau et, comme la première fois, elle trouva un goût sucré à ses lèvres. le baiser dura un peu plus longtemps encore. Elle ne réagit pas plus quand la main posée sur ses fesses remonta peu à peu dans son dos, s'arrêta à hauteur de l'attache du soutien gorges. Elle comprit qu'il venait de dégraffer celui-ci et, aussitôt, la poitrine de Flore se retrouva découverte. Le soutien-gorges était maintenant tombé à ses pieds. Le maître pouvait détailler tout à loisir les seins jeunes et fermes, la peau douce et claire.

La bouche de Garakan était de nouveau collée à la sienne, sa langue se glissait entre les lèvres de Flore, cherchant la langue de l'esclave, qui ne savait plus que faire, presque tétanisée sur place. Il se pencha alors à son oreille pour lui demander, d'une voix excitée et perverse, si elle était encore vierge. Le coeur de la jeune fille se mit à battre très fort, ses joues devinrent toute rouges. Elle ne savait plus que dire ni que faire. Elle cherchait si elle pouvait espérer de son emprise. Mais ici, dans cette cabine, serrée contre lui, quel miracle pouvait-elle attendre? Sous le regard insistant du démon, elle finit par lui murmurer une réponse.

"je ... je suis ... toujours vierge"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Ven 17 Juil - 2:20

Dire que le démon était excité était plutôt optimiste; en fait, il semblait qu'il soit bien plus que cela et il devait ne plus être en état de se contrôler face à la belle. Il semblait prendre un malin plaisir à jouer avec elle; la soumettant tant mentalement que physiquement pour en faire un parfait petit esclave qui finirait par ne même plus penser à la liberté. Après tout, le démon savait parfaitement comment annihiler la volonté des autres et il comptait bien jouer à ce jeu avec Flore. Les lèvres de la belle avaient un goût vraiment excellent; sa langue se faisait discrète par rapport à celle du démon mais celui-ci comptait bien faire sauter tout les verrous de la pudeur de sa jeune soumise; après tout elle n'était sans doute pas encore formée mais; une fois qu'elle aurait goutée à la chaire, le démon doutait qu'elle puisse facilement s'en passer. Alors ainsi, la jeune captive n'avait pas encore sentit un homme s'introduire en elle avec envie? C'était vraiment magnifique! Les jeunes demoiselles vierges valaient plus et puis; ce qui était amusant avec les jeunes filles n'ayant pas encore connue le plaisir de la chaire, c'était de leur prendre leur pureté! Le démon passa sa main sur le bout de la poitrine de la belle; prenant le tétons de celle-ci entre son index et son pouce pour jouer avec celui-ci; ses lèvres s'entrouvrirent alors que sa langue claqua légèrement

"Magnifique! Je ne pouvais pas rêver mieux... Tu sais ce qu'il y a de plaisant avec les vierges? C'est de les former... Se dire que l'on sera les premiers est toujours plaisant; surtout quand on sait qu'on sera également le seul! Que l'apprentissage commence!"

Le démon cessa de jouer avec le téton de la belle; il descendit sa main toujours plus bas jusqu'à la poser sur la culotte de la belle; sa main caressant le tissu sous lequel se trouvait l'intimité jamais encore jamais foulée de la belle; ses lèvres s'approchèrent du sein droit de la belle et sa langue commença à danser avec le téton de la jeune humaine. Il avait bien dit qu'il allait la soumettre corps et âme et, cette expression n'avait jamais eut plus du sens qu'à ce moment précis. Sa main, qui jusqu'alors caressait le tissu de sa culotte empoigna celle-ci pour la faire glisser le long des jambes de la belle. Elle était enfin totalement nue et il y avait une chose de sure : Même si ça tête venait à dire non; elle restait une humaine et son corps devait penser oui... Le démon se recula très légèrement, cessant ses activités pendant un instant pour observer le corps parfait de sa soumise.

"Bien bien bien... Voyons comment tu réagiras à ton premier cunnilingus... Je ne sais même pas si tu connais le sens de ce mot mais tu vas vite le comprendre."

Le démon s'avança vers la belle et saisit à nouveau ses lèvres avec les siennes; sa main se reposa sur l'intimité dévoilée de Flore mais cette fois; son index et son majeur pénétrèrent dans la cavité encore étroite de son vagin. Il commença de très léger mouvement histoire de la mettre en condition alors que sa langue s'exerçait dans la bouche de la belle. Après un petit moment; le démon se mit à genoux et sa langue entra en contact avec le sexe chaud de sa compagne du moment; entrant et sortant de la cavité avant de venir, plus persistante sur son clitoris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Lun 3 Aoû - 10:04

Elle lui avait répondu d'une voix très embarassée qu'elle était vierge et se demandait ce qu'il avait vraiment en tête. mais elle n'eut pas longtemps à attendre et elle se sentit comme paralysée quand il lui répondit.
Citation :
"Magnifique! Je ne pouvais pas rêver mieux... Tu sais ce qu'il y a de plaisant avec les vierges? C'est de les former... Se dire que l'on sera les premiers est toujours plaisant; surtout quand on sait qu'on sera également le seul! Que l'apprentissage commence!"
Elle se trouvait presque nue devant lui , seule dans la cabine d'essayage avec cet être démoniaque. Il s'amusa avec sa poitrine. malgré elle ses tétons durcirent rapidement. Ses joues étaient rouges, comme en feu. Elle aurait voulu s'enfuir mais il lui barrait l'accès à la porte et il était beaucoup plus fort qu'elle. Et puis elle se senatit comme paralysée. Elle réalisa à cet instant qu'elle aurait réagir dès le début et ne pas jouer les mannequins devant lui. Elle l'avait peut-être même provoqué? la jeune fille commençait à culpabiliser. Complètement abattue et soumise elle se laissait faire.

Il ne tarda pas à continuer sa prise de possession. Après avoir caressé sa culotte, elle le sentit qui la faisait glisser entre ses jambes. elle était maintenant complètement nue devant lui. Elle le vit qui la contemplait avec une certaine satisfaction. il lui parla mais elle ne comprenait rien à ce qu'il lui disait. Il venait de lui parler de "cunnilingus"... C'était un langage inconnu de la jeune fille. il revint l'embrasser et elle ne fit rien pour s'opposer à ce baiser. dans le même temps, Flore sentit les doigts de Garakan qui caressaient sa fente, écartant doucement les lèvres. Elle ressentit une curieuse sensation, une certaine humidité gagnant son intimité. Elle retenait son souffle mais ne put retenir un petit cri quand il glissa ses doigts, au moins deux, en elle. Les doigts bougeaient doucement en elle tandis que le baiser devenait plus pressant et plus chaud.

Malgré elle, la jeune fille ne put éviter de lacher quelques petits rales sous l'action de son maitre. Puis le baiser s'arreta, la bouche s'éloigna comme dans un monde irréel. Elle sentit alors la bouche se poser sur sa fente et la langue remplacer les doigts. elle voulut le repousser mais elle n'était pas de taille. Il insista. Elle poussa un petit cri et se cambra, s'adossant à la paroi de la cabine. Elle avait honte de cette situation mais elle avait d'autant plus honte qu'elle ressentait des sensations inconnues mais agréables sous les gestes précis et provocateurs de Garakan. Flore poussa plusieurs petits cris. Elle était complètement sous l'emprise du démon. Son cerveau lui disait de refuser, de se révolter mais son corps acceptait la domination du maitre. Elle écarta un peu plus les cuisses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Jeu 6 Aoû - 2:40

Que de plaisir avec cette jeune captive; vierge et fraiche... Elle était la perfection au niveau des soumises; nul doute qu'elle était une perle rare que le démon se devait de posséder et de conserver surtout; elle était ce genre de soumise que l'on ne trouve qu'une fois dans une vie et qu'il fallait à tout prix dominer afin d'être certain qu'elle ne tenterait jamais de s'enfuir; si elle était blesser ou autre dans une tentative de fuite; elle perdrait toute sa valeur en temps que soumise... Imaginez un rubis sur une bague; magnifique et étincelant, le bijou parfait. Imaginez maintenant que cette même bague tombe et que ce bijou parfait se fende; il perdrait les trois quart de sa valeur! Et bien cela était pareil avec Flore; il se devait de la conserver en parfait état pour qu'elle vaille éternellement l'argent qui allait être retiré de son salaire pour servir à l'acheter. Il s'amusait avec elle; elle était tel un pantin entre ses mains et il comptait bien observer cette marionnette en question sous toutes les facettes. Ses mains caressaient sa poitrine avec envie et il sentait ses tétons devenir durs; même si son esprit disait non; son corps en réclamait plus et il savait pertinemment que le secret pour soumettre les esprits les plus rebelles se trouvait dans ce fait. Une fois que le corps découvre le plaisir de la chaire; il devient plus puissant que l'esprit pour retrouver à tout prix cette sensation de bien et d'extase. Le démon savait cela; il en était parfaitement conscient et il savait que sa perle rare ne ferrait pas exception à la règle. Il valait de toute façon mieux pour elle; il aurait été dommage qu'elle subisse la douleur du collier car s’il ne voulait pas la blesser physiquement; il se moquait totalement des décharges qu'elle pourrait recevoir puisque cela n'allait en aucun cas influencer sur son physique; ce serait des marques invisibles.

Elle gémissait certainement pour la première fois alors que ses doigts s'introduisaient doucement en elle. Elle n'avait pas mentit; vu comme son vagin était étroit; il ne faisait aucun doute qu'aucun homme n'était encore passé par là... Cela n'allait cependant certainement pas tarder. Il lui avait parlé de cunnilingus et la réaction de la belle laissait comprendre qu'elle n'avait aucune idée de ce que cela pouvait être; elle allait en avoir une magnifique démonstration dans un cours pratique. Le démon descendit; se mettant à genoux pour porter ses lèvres et sa langue au niveau de l'intimité encore pure de la jeune fille. Il commença à jouer avec celle-ci et nul doute sur le fait que cela lui plaisait puisqu'elle s'humidifia plus que jamais, de plus elle écarta les cuisses; laissant le champ libre au démon. C'était parfait, son corps commençait à se soumettre et, franchement, que demander de plus? Le démon continua encore un instant; prenant un malin plaisir à jouer avec elle; usant de sa langue experte pour la faire gémir et lui faire connaître les plaisirs des préliminaires. Au bout d'un instant; il se releva et embrassa à nouveau la belle à pleine bouche, lui faisant sans doute connaître le gout de ses propres fluides corporels. Ses lèvres étaient si douces que durant un instant, il pensa à lui demander qu'elle lui fasse don du plaisir des préliminaires à son tour mais cela était risqué; elle n'était pas encore dépendante et donc, qui sait comment elle aurait réagit? Il approcha sa bouche de l'oreille de la belle, passant sa langue sur la joue de celle-ci


"Il est temps d'apprendre vraiment."

Le démon enleva sa cape suivit de son T-shirt; faisant découvrir son torse musclé aux yeux de la jeune fille. Ses pectoraux se collèrent à la poitrine de la jeune captive alors que ses mains frôlèrent son intimité pour défaire son propre pantalon qu'il laissa glisser jusqu'à l'enlever. Ses pieds seuls suffirent à enlever ses chaussures et son boxeur fut le dernier bout de tissu le protégeant de la nudité. Il frotta son membre durcit par l'excitation contre l'intimité de sa soumise, le boxer servant comme seul séparation et, enfin, il le fit glisser pour le retirer totalement. A présent il n'y avait plus de séparation entre eux deux; il caressa sa poitrine du bout des doigts avant d'y déposer ses lèvres, mordillant l'un de ses tétons alors que ; quelques fois, sa langue venait le titiller. Son autre sein était occuper par sa main experte alors que son membre durcit venait caresser les lèvres de l'intimité de la belle. Le gland du démon s'introduisit tout doucement; puis, d'un coup sec, ce fut toute sa verge qui pénétra la belle. Cela lui fit surement mal sur le coup mais ce n'était rien comparé au plaisir qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Jeu 6 Aoû - 8:43

La jeune fille aurait voulu lutter, fuire loin d'ici. La manière dont son corps était dompté par le démon la faisait rougir de honte. mais elle était confrontée à une situation qu'elle n'aurait jamais envisagée. Elle avait bien sûr entendu parler de sexe mais si peu. Et ses parents lui avaitent toujours dit de se méfier. Quelques-unes de ses amies lui avaient parlé d'attouchements et de caresses avec des garçons mais cela restait très limité. Flore ressentait de curieuses sensations. Garakan savait s'y prendre et touchait des endroits très sensibles. Mais elle avait tellement honte de sentir ainsi son corps découvert par un homme dans les parties les plus intimes que son esprit luttait pour ne se laisser entrainer dans une spirale infernale.

Les mains et la langue du démon agissaient avec précision et une certaine science pour déclencher de curieuses sensations. La jeune fille se sentait comme clouée sur place, bloquée par une mystérieuse puissance dominatrice. Garakan enleva son t shirt et vint coller sa poitrine à celle dénudée de son esclave. Puis il enleva son pantalon et quand il se frotta à son ventre, seul le boxer restait le dernier rempart, bien léger, avec le sexe de Flore. Ce rempart ne tarda pas à disparaitre et la jeune fille sentit contre sa fente le mebre déjà durci du maître qui se pencha contre elle pour venir encore une fois s'amuser avec ses tétons. Elle se dit que c'était le moment de fuir car sinon il irait encore plus loin. Ses yeux cherchaient vainement une solution, une issue. Mais il était trop fort pour elle. Et toujours cette mystérieuse force invisible qui la clouait sur place.

Elle se démenait un peu, mais si peu, cherchant à retarder l'échéance. Mais elle sentit le sexe du démon qui appuyait un peu plus contre sa fente. Elle savait que, malgré elle, son intimité était déjà très humide. Ce n'était pourtant pas possible de connaitre ainsi le sexe qui pénètre en elle pour la première fois dans cette cabine avec ce démon. Mais il appuya encore un peu plus et, soudain, donna un coup de rein très violent. La verge pénétra en elle, dans cet orifice encore si étroit car inexploré jusque là. Flore ressentit une douleur fulgurante tandis qu'il s'enfonçait. D'abord tétanisée par ce qui venait de se produire, elle reprit un peu ses esprits. Il fallait réagir, ne pas le laisser continuer. Sinon elle serait définitivement sous sa coupe et il jouerait d'elle selon son gré. Elle réunit toutes ses forces pour se dégager, reculant légèrement. le sexe qui avait bien pénétré en elle, ressortit presque complètement. Dans un dernier effort elle se dégagea complètement, reculant entièrement contre la paroi de la cabine. D'un pas de côté, elle chercha à s'écarter de Garakan. Il y a avit là peut-être une opportunité car il serait certainement surpris de la réaction de son esclave, jusque là totalement soumise. Elle fit un pas vers la porte de la cabine mais le passage était si étroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Sam 15 Aoû - 3:21

Là on pouvait dire que le démon s'amusait; quel plus beau plaisir que celui de la chaire? Bien sur la jeune captive était réticente; cela serait la première fois pour elle et il y avait de meilleures conditions pour un tel acte que celles dans lesquelles les deux jeunes personnes se trouvaient mais peu importe! Le démon avait décidé; le maître avait ordonné et il obtenait toujours ce qu'il désirait, tel était le luxe du maître sur ses soumis... Il pénétra en elle pour la première fois; son intimité était bien humide ce qui facilita le passage du membre du démon mais, cela étant, elle semblait ne pas vraiment être disposée à se laisser faire totalement... Alors que le démon pouvait ressentir toute la chaleur émanant de l'intérieur de sa soumise; celle-ci recula comme pour fuir et; dans un dernier mouvement de recul, elle se retira totalement à la grande surprise de l'être ténébreux et dominateur. Elle voulut sans doute en profiter pour fuir mais heureusement, le passage était fort étroit et l'être démoniaque eut le temps de reprendre ses esprits. Automatiquement, ses pouvoirs furent utilisés, le contrôle du corps s'avérait très pratique dans une telle situation et il doutait fortement que l'humaine puisse y résister puisqu'elle ne possédait aucun pouvoir... En tout les cas; le regard de Garakan se posa sur elle, dur et froid! Il n'y avait aucun doute possible sur le fait qu'il était hors de lui; il était le maître et elle la soumise; c'était son droit de l'utiliser comme bon lui semblait; il avait payé assez cher pour cela et il était hors de question qu'une simple esclave l'empêche de profiter de la marchandise achetée... Il ferma les yeux; si elle ne pouvait plus bouger, elle pouvait encore entendre, parler et comprendre... Le démon l'attrapa par le bras et la colla littéralement au mur de la cabine.

"Tu as fais une grave erreur, tu va comprendre que personne ne peut rien me refuser..."

Il se pencha alors pour saisir son pantalon et enfuit sa main dans sa poche; il en sortit une petite boite noire dont la demoiselle devait sans nul doute comprendre l'utilité; il s'agissait en effet de la télécommande qui permettait de faire parcourir le courant dans le collier qu'elle portait autour du cou... Une magnifique invention qui la ferrait souffrir sans laisser aucune trace physique! Il mit interrupteur en marche à la puissance minimale, il voulait lui donner une leçon pas la détruire directement! Il cessa le contrôle du corps afin de la voir se mouvoir; cela serait plus jouissif pour lui car après tout il restait un démon et, en temps que tel, le sadisme était une chose qu'il appréciait assez tout de même... Bien sur, avec la décharge qu'elle recevait, elle ne pourrait pas bouger mais la voir se tordre de douleur était déjà fort plaisant. Au bout d'une vingtaine de secondes; il coupa l'alimentation dans le collier et se rapprocha de la soumise; sa main se posa sous son menton et il plongea son regard ébène dans les yeux de sa jeune captive. Certes, il valait mieux pour elle qu'elle ait comprit la leçon mais si tel n'était pas le cas, le démon se ferrait un plaisir de lui expliquer tout cela une nouvelle fois...

"A ta place je ne tenterai même plus de me rebeller... Soyons sérieux un instant veux-tu? Je suis plus grand et plus fort que toi, de plus tu porte ce collier et il faut que tu saches une chose à propos de ce-dernier : La décharge que tu viens de recevoir était de niveau 1; la décharge que tu recevras si tu t'éloigne de moi sera de niveau 5 ou autrement dit... Le maximum!"

Il sourit alors cruellement; oui c'était dégueulasse de sa part d'agir ainsi mais, pour être honnête, détruire les illusions et les espoirs de la jeune captive lui faisait le plus grand plaisir... N'est pas démon qui veut après tout et, à ce niveau, Garakan était surement l'être qui méritait le plus le titre de démon! Il mit alors sa main droite sur le bras de la jeune fille et lui infligea une brulure; exactement la même que lorsqu'elle lui avait répondue à la demeure Hell. Cela; c'était moins par plaisir mais il fallait lui rappeler que les pouvoirs du démon était là et qu'il n'hésiterait pas à s'en servir face à elle si elle osait encore lui tenir tête. Le démon approcha alors ses lèvres de l'oreille de sa jeune soumise et sa voix se fit glaciale; cruelle et surtout... Déprimante car à nouveau, il allait détruire tout espoir chez la jeune fille.

"Tu crois que lutter servira à quelque chose? Je peux contrôler ton corps et m'arranger pour que tu te laisse faire même si tu ne le veux pas où alors je peux soumettre ton esprit pour que ce soit la seule chose que tu désire... Le tout est de savoir si tu veux perdre ta virginité de ton plein gré ou sous mon contrôle; de toute manière cela ne change rien pour moi... J'ôterai toute la pureté de ton être aujourd'hui dans cette cabine!"

[Désolé du retard.]
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Hallward
Créateur de génie, roi des tissus.
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 32
Date d'inscription : 26/05/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétéro
Maître de: ses créations
Soumis par: son génie!

MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Sam 15 Aoû - 22:04

Archi commençait à en avoir marre. Démon ou pas, dangereux ou pas, il lui semblait que le démon dans ces cabines avait des occupations moins saines que le simple essayage de vêtements.

Ça arrivait par moment, des gens qui se sentaient pousser des ailes charnelles dans l'intimité des cabines. Qui plus est, lesdites cabines étaient assez large pour qu'on y rentre à deux, et suffisamment étroites pour permettre une intimité non négligeable. Du coup des malpolis prenaient un peu trop leurs aises, et faisaient de ces cabines, habituellement lieux de découverte du génie du Grand Archibald Hallward un vulgaire lupanar où se passaient les choses les plus disgracieuses.

Il y avait des jours où Archi s'en moquait comme d'une guigne.
Et d'autres où il sentait que les maîtres allaient trop loin avec leurs soumis, et où il sentait qu'il fallait les mettre dehors, dusse-t-il perdre une vente. Il ne tolérait pas qu'on maltraite des soumis dans sa boutique. Que penseraient les gens si son magasin devenait un lieu de passe entre races supérieures et inférieures?!
Surtout qu'un quartier complet de Meridell était prévu à cet effet. Alors autant le rappeler au démon qui commençait à faire n'importe quoi, visiblement.

Chargé d'une caisse de vêtements qu'il venait de mettre en rayon, il donna un coup dans le rideau et lança d'une voix forte:

"IL Y A DES HÔTELS POUR ÇA!"

Nullement intimidé par la présence d'un démon. Après tout il en était un lui même, et s'était tellement fait malmener dans son adolescence qu'il avait tout un tas de techniques pour éviter de se faire taper dessus.
Quand bien même y réussirait-on, qu'il passerait pour une victime gentleman, et son agresseur pour un goujat violent.
Le sourire aux lèvres, il disparut dans son arrière-boutique.

[Bwahahahahahha :B]

_________________
~** Archibald, Charismatique vendeur, à votre service 8D **~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alphonse-robichu.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Lun 17 Aoû - 9:36

La jeune fille avait donc cherché à mettre fin à cette situation devenue humiliante pour elle, peut-être sortie de sa léthargie et de sa soumission par la douleur qu'elle avait ressentie lorsque le démon l'avait pénétrée. Mais que pouvait-elle faire face à lui? Alors qu'elle étaittout près du passeg étroit qui pouvait mener à la liberté, la jeune fille sentit le regard froid de Garakan se poser sur elle et elle fut presque aussitôt figée sur place, tétanisée, incapable de bouger. C'était encore un de ses tours de magie cruelle. Il lui annonça que personne ne pouvait rien lui refuser et ce qu'elle lisait dans son regard ne la rassurait pas. Car, si elle ne pouvait pas bouger, Flore pouvait voir et entendre. Elle le vit donc sortir de sa poche le petit boitier dont il lui avait parlé quand ils étaient arrivés chez lui, le boitier qui commandait la télécommande.

Et il mit en marche le boitier. Elle sentit passer dans le colllier une décharge qui d'abord bloqua tout en elle. La douleur était vive, se répendant dans le corps avec une vitesse incroyable. Elle se tordit de douleur, cherchant désespérément un objet auquel s'accrocher. Elle recula pour venir s'adosser à la paroi de la cabine. Elle aurait eu envie de crier mais, craignant de l'indisposer encore une fois, elle se retint de le faire, se mordant les lèvres pour tenir. Et il lui annonça alors que la décharge qu'elle venait de recevoir n'était rien à côté de ce qu'il pouvait lui envoyer. Et Garakan avait décidé que la leçon n'était pas finie puisqu'elle sentit cette fois sa main se poser sur son bras et, comme chez lui quand elle va voulu s'échapper dans l'escalier, elle ressentit cette brulure qui lui donna des nausées. Elle l'entendit qui insistait sur cette double démonstration et sur ses pouvoirs, anéantissant peu à peu toute volonté de résistance.
Citation :
Tu crois que lutter servira à quelque chose? Je peux contrôler ton corps et m'arranger pour que tu te laisse faire même si tu ne le veux pas où alors je peux soumettre ton esprit pour que ce soit la seule chose que tu désire... Le tout est de savoir si tu veux perdre ta virginité de ton plein gré ou sous mon contrôle; de toute manière cela ne change rien pour moi... J'ôterai toute la pureté de ton être aujourd'hui dans cette cabine!"
Que pouvait-elle faire en effet. La situation et l'idée que son corps appartenait à cet individu lui faisaient honte mais ce corps justement et la douleur qu'elle ressentait encore lui disaient d'accepter sa domination.

"je serai très obéissante. Vous êtes mon maître et mon corps vous appartient..."

Elle se faisait honte en lui disant cela mais il ne lui laissait pas le choix. Et c'est à ce moment qu'elle entendit une voix très forte à l'extérieur de la cabine tandis que le rideau bougeait. Cela allait-il calmer, au moins provisoirement les ardeurs de Garakan. Ce nouvel événement redonna un peu d'espoir à la jeune fille qui s'accrochait à tout malgré la douleur qu'elle ressentait toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 18 Aoû - 1:49

Il était hors de question qu'elle résiste; ce qui lui plaisait surtout, rappelons le, c'était de soumettre les esprits les plus combatifs et il semblait bien que Flore en faisait partit mais; hélas pour elle, le démon s'amusait à jouer avec elle comme avec un vulgaire ustensile. Bien évidemment, c'était un objet précieux; sa petite perle rare qu'il se devait de tenir en état de paraître devant les autres; il avait de grand projets pour cette demoiselle mais soyons sincère, la douleur était commune à l'existence; la vie n'allait pas sans la souffrance et dès lors, du moment où cela ne laissait aucune trace physique, il n'aurait aucun remord à la faire souffrir de tout les moyens mit à sa disposition. Le collier électrique qui lui envoya cette décharge lui ayant sans doute fait comprendre qu'il ne plaisantait pas et la brulure qui serait invisible aux yeux des autres n'était que deux exemples parmi tant d'autres de ses capacités pour briser son moral sans que son physique ne soit atteint. Bien entendu, il ne fallait pas en faire trop; si il la détruisait totalement, si il faisait d'elle un pantin déjà abimé mentalement qui ne serait plus bon qu'à obéir; sa petite perle rare, ce lingot d'or de l'esclavage ne deviendrait plus qu'un métal de pacotille uniquement capable d'obéir sans aucune répartie. Non; il ne voulait pas qu'on lui réponde ou qu'on lui désobéisse mais Flore était l'une de ces rares créatures inférieures qui ose choisir et qui ne répète pas sans cesse : "Comme vous voulez maître."... C'était cela qui faisait d'elle cette esclave à la fois attachant et déroutant mais qui comblait de plaisir l'esprit pervers et tordu du démon qui avait eut l'excellente idée de l'acheter.

Elle était intelligente; elle semblait comprendre qu'elle n'avait aucune chance de résister face à la puissance du démon. Bien entendu, cela était parfaitement logique; après tout, même si elle était forte mentalement ou physiquement pour une humaine, qu'aurait-elle était capable d'accomplir face à la puissance de destruction du démon? Et même si elle avait été en mesure de lui tenir tête, il restait le problème du collier et du fait qu'il s'actionne automatiquement si elle s'éloignait trop de lui... La phrase de la jeune fille fit sourire le démon; elle avait parfaitement raison il était le maître et même si elle ne le désirait pas; pour le meilleur et pour le pire, tout d'elle appartenait à cet être ténébreux qu'est Garakan Hell. Il s'avança petit à petit vers elle; bien décidé à en reprendre où ils en étaient mais une fois forte se fit entendre; Garakan fut légèrement surpris mais il semblait que cette exclamation venant de derrière le rideau ait provoqué chez lui une réaction le ramenant, temporairement, à la raison. Il observa sa soumise; reprit son pantalon et le remit avant de remettre son T-shirt et sa cape; il tendit la main vers la jeune captive et lui caressa la joue du bout des doigts. Il semblait que le fait que quelqu'un hurle aussi fort lui ait quelque peu remit les neurones en place et ait fait resurgir à la surface le démon doux et amical que la jeune fille avait vu au manoir Hell. Il tourna alors les talons; fit glisser légèrement le rideau de la cabine pour pouvoir passer sans que personne ne puisse apercevoir Flore.


"Met les habilles que tu as choisis; tu me montreras cela une fois vêtue de ces tenues."

Il sortit alors de la cabine refermant le rideau derrière lui. Oui il était un démon mais pour être sincère, cela ne lui ressemblait pas! Etait-ce le physique de la jeune fille qui l'avait fait agir de la sorte? La colère suite à sa réaction au manoir Hell qui devait se faire expulser de son être d'une autre manière? Quoi qu'il en soit; il lui fallait trouver un moyen quelconque de se faire pardonner. Il vit le gérant des lieux qui lui avait hurlé dessus en quelques sortes et se dirigea vers celui-ci lui parlant à voix basse afin que Flore, depuis la cabine, ne puisse entendre.

"Excusez-moi; il y a dans cette cabine la plus belle créature que le monde ait jamais vu! Je voudrai votre plus belle robe de soirée pour aller avec sa beauté parfaite ainsi que vos colliers, bracelets, boucles d'oreilles et bagues les plus chers!"

Une fois qu'il eut dit cela; il laissa le vendeur allait chercher ce qu'il lui avait demandé et retourna ensuite devant la cabine juste à temps car, déjà, le rideau commençait à glisser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 18 Aoû - 8:53

La douleur était encore présente dans son corps, bien que s'estompant légèrement, suffisante pour rappeler à la jeune fille ce dont était capable son maître et qu'il valait mieux lui obéire dans certaines circonstances. Elle en oubliait presque son passé, si heureux loin d'ici, sa famille à laquelle elle était pourtant si attachée. Mais elle devait surtout penser à la manière de se comporter pour ne pas encourir les foudres de Garakan. Et cela se résumait en un mot : "Obéir!". Flore n'avait pas pris de plaisir à cette première expérience sexuelle, courte mais brutale. Elle en éprouvait surtout de la honte mais elle devrait s'habituer car le maître ne se priverait sans doute pas de recommencer.

C'est avec un certain soulagement qu'elle le vit se rhabiller. Elle avait donc obtenu un répit avec l'intervention de cette voix autoritaire venue de l'extérieur de la cabine, sans doute le propriétaire des lieux. Et la jeune fille devait profiter de chacun de ces moments de pause. L'attitude de Garakan avait brusquement changé, à croire qu'elle n'avait plus le même personnage en face d'elle. Il était redevenu calme, presque doux et tendre, lui caressant le visage et la joue. L'ange et la bête se cotoyaient, chaque facette pouvant apparaître ou disparaître à une vitesse incroyable. Il sortit de la cabine en demandant à la jeune fille de revêtir une des tenues choisies puis il referma le rideau.

Flore était décontenancée, prise entre de multiples réactions, l'envie de fuir, mais il ne fallait même pas y penser, la résignation, face à la douleur et à la violence, et même un certain attendrissement devant le comportement soudain plus humain de son maître. Elle toucha son cou et le contact du collier lui rappela que ce n'était pas un rêve mais bien un cauchemar qu'elle vivait. Mais la douleur, toujours présente, lui rappela aussi qu'elle ne devait pas mettre en colère Garakan. Elle commença donc à revêtir la lingerie choisie dans les rayons. tout cela était si osée et si loin de ce qu'elle avait l'habitude de porter mais il avait eu l'air d'apprécier, surtout la noire. Elle décida ensuite de mettre la petite jupe rose qui était si courte que l'on voyait largement ses cuisses. Le top à fines bretelles découvrait une bonne partie de son ventre. En se regardant dans le miroir de la cabine, elle constata que l'on devinait bien la poitrine, pas très grosse mais joliment dessinée. Instinctivement elle écarta un peu les pans du top pour mieux laisser voir la vallée entre les deux seins et la naissance de ceux-ci, pensant que cela plairait à Garakan.

Elle se regarda une nouvelle fois dans le miroir et il lui sembla que c'était une autre fille qui était là, sûrement pas la jeune fille sage et posée qu'elle avait toujours été jusque là. Mais le résultat était satisfaisant et elle ne manquait décidément de charme ainsi vêtue. Elle entendait des conciliabules à travers la paroi de la cabine. Il devait encore comploter quelque plan destiné à son esclave. Et, malgré elle, malgré le refus de céder aux avances de son maître, Flore ressentit quelque chose qui ressemblait à une envie naissante de sexe. L'esprit pervers de son maître commençait-il à faire son oeuvre. Elle chassa ses mauvaises idées de son esprit avant de sortir. Elle se présenta à lui , souriante et jouant de ses atouts, une démarche qui cherchait à mettre en valeur son corps pour plaire au maître.
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Hallward
Créateur de génie, roi des tissus.
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 32
Date d'inscription : 26/05/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétéro
Maître de: ses créations
Soumis par: son génie!

MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mar 18 Aoû - 15:51

Archi qui s'attendait à utiliser sa capacité à se rendre immatériel à tout moment en revenant de l'arrière boutique, persuadé de se faire encastrer dans le mur pour son audace (mais n'était-il pas chez lui après tout?) fut tellement surpris d'entendre le démon qu'il avait entendu menaçant et assez effrayant lui parler à mi voix de gâter sa soumise qu'il faillit bondir et s'accrocher au lustre.
Fort heureusement, la réaction fut interne et il n'en laissa rien paraître.

La plus belle créature que le monde ait jamais vu?!
Est ce que ce type avait seulement ouvert réellement les yeux sur Archibald Hallward, couturier de génie et plus bel homme de Meridell? Il devait avoir les prises montées à l'envers pour tenir de tels propos. Ou être un peu secoué par sa petite aventure en cabines.
Peu importait, Archi lui pardonnait. Après tout, peut être son charisme aveuglait-il les gens? Ha ha, pauvre peuple.

Mais l'heure n'était pas aux divagations. Le client demandait quelque chose, et le client était roi, à une ou deux vaches près, fallait pas non plus pousser le démon dans l'eau bénite.

"Voilà qui tombe bien j'ai justement une robe de soirée en soie, dans les tons chauds, qui ira parfaitement à la demoiselle." dit il en partant dans les rayons.

Il ramena la robe fourreau et des bijoux dans les mêmes tons. Avec ça, elle aurait l'air d'une princesse.
Une princesse griffée Hallward, bien sûr, pensa-t-il les yeux brillants.

_________________
~** Archibald, Charismatique vendeur, à votre service 8D **~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alphonse-robichu.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Dim 23 Aoû - 2:43

Ange et démon; deux facettes qui se côtoyaient sans cesse; tantôt brutal et cruel, tantôt doux et prévenant; le démon pouvait être l'un comme l'autre bien qu'en fait; cela n'était pas tout à fait vrai... En réalité, cela était peut-être ne fut-ce qu'un peu étrange mais le démon avait en lui cinq facettes; cinq personnages qui s'étaient crées en son être. Le Garakan normal était le plus calme; il n'était méchant que lorsque cela était nécessaire mais les autres étaient bien différents. Il y avait le sadique; qui aimait faire souffrir et torturer; le guerrier qui aimait les combats se déroulant de manière loyale et qui rêvait de mourir au combat, le pervers que Flore avait eut l'occasion de croiser dans les cabines et qui n'était pas un enfant de cœur et enfin le sensible que personne n'avait jamais vu et qui ne le serrait sans doute jamais. Quoi qu'il en soit; il fallait à tout prix qu'il reste lui-même le plus longtemps possible; en effet si jamais il devenait un autre lui; qui sait quelle chose atroce aurait été amène d'arriver? Il venait de sortir de la cabine et avait envoyé le vendeur chercher ce qu'il avait demandé lorsqu'il revint devant le rideau juste à temps pour voir sa jeune soumise. Un seul mot lui vint à l'esprit en la voyant ainsi vêtue : Parfaite. Il n'y avait aucun doute possible; elle était vraiment la plus belle créature que le monde est jamais porté et malgré ses rêves et ses espoirs fous; le gérant, et vendeur, en ce lieu ne serrait jamais capable d'égaler une telle beauté. Il l'observa de bas en haut; s'arrêtant un court instant pour voir ses cuisses puis au niveau de sa poitrine qui était ainsi exposée... C'était parfait mais il ressentait le pervers qui voulait ressurgir à la surface, il avança alors vers l'humaine et posa ses mains au niveau de ses épaules, sur les bretelles que la blouse qu'il remit correctement pour dissimuler un peu plus la poitrine de la jeune fille.

"Tu es resplendissante mais; il vaut mieux que je sois capable de rester moi-même tu ne crois pas?"

Il lui caressa doucement la joue d'un revers de main en lui souriant d'une manière presque incroyable quand on connaissait le démon qu'il était. C'est alors qu'il entendit des bruits de pas derrière lui; il se retourna pour voir le gérant des lieux apparaître avec les vêtements demandé par le démon à savoir la robe de soirée et les bijoux. Il était vrai qu'il s'agissait là de créations sublimes qui mettraient la jeune humaine en valeur mais, il y avait un mais... Il lui semblait qu'il n'y avait pas assez; peut-être était-ce une impression mais il était certain qu'il manquait quelque chose. C'est alors que l'illumination se fit; il savait parfaitement ce qu'il manquait à cette tenue. Il saisit les affaires que le vendeur avait en main et les donna à Flore; une nouvelle caresse sur la joue de sa jeune captive alors qu'il lui intima doucement d'aller essayer cette robe et ces bijoux dans la cabine. Dès qu'elle eut disparue derrière le rideau qui empêcher la vue sur la belle qui allait se changer; le démon se tourna vers son "confrère" et lui demanda de s'approcher de lui.

"Je vais prendre tout ce que ma soumise à déjà essayée ainsi que tout ce qu'elle voudra essayer mais j'aurai une chose à vous demander : Auriez-vous des chaussures? Il me faudrait une paire de chaussure magnifique pour ma soumise; des chaussures qu'elle pourrait mettre avec cette magnifique robe et, puisque vous êtes vendeur, voici une phrase qui devrait vous faire plaisir : Peu importe le prix; j'achèterai tout ce que ma soumise mettra en valeur."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Dim 23 Aoû - 9:51

Une fois sortie de la cabine, s'avançant vers le maître, Flore devina dans les yeux de celui-ci la satisfaction tandis qu'il la détaillait des pieds à la tête. Le regard s'arrêta quelques instants, ainsi qu'elle le remarqua, sur sa poitrine et ses cuisses que sa tenue dévoilait largement. La jeune fille s'habituait maintenant à cette manière pleine de désir qu'il avait de la regarder. Quelles pouvaient être à cet instant les idées qui traversaient l'esprit de Garakan, un esprit et un caractère aux mille facettes qui déroutaient à chaque fois la jeune fille. Le calme, l'attachant, le cruel ou le pervers se succédaient dans des laps de temps très courts et sans qu'il soit possible à Flore de deviner lequel elle avait en face d'elle.

Quand il s'avança vers elle et posa ses mains sur ses épaules, la jeune fille se demanda un bref instant ce qu'il allait lui faire subir mais il se contenta de remettre sagement en place les pans de son top. Il ne voulait, à ce moment, que l'on en voit trop de ses appâts. La façon dont il lui caressa la joue était certes très possessive mais douce à la fois. Flore se sentit alors complétement dépendante et prête à tout accepter de lui. Subjuguée par le regard et les gestes tendres de son maître, peu habituée à ce genre de relations, elle était vraiment sa soumise.

Le vendeur rapporta alors des vêtements et des bijoux et les donna à Garakan. La jeune fille regarda, presque incrédule, ce que le maître lui tendit pour qu'elle aille les essayer. Tout ceci était splendide, scintillant de mille feux. La robe en soie était douce au toucher. Elle prit le tout et se dirigea de nouveau vers la cabine.

"cette robe et ces bijoux sont magnifiques ... trop beaux pour votre esclave... je n'arriverai jamais à vous rembourser de votre générosité maître..."

Une fois dans la cabine elle se déshabilla puis enfila la robe. La soie était douce sur la peau, la robe longue et très moulante épousait les formes de son corps, les faisant ressortir. Elle avait changé de culotte, mettant un string si petit et discret que l'on aurait l'impression qu'elle ne portait rien sous la robe. Le bracelet qu'elle mit au poignet droit ainsi que le collier qui descendait sur sa poitrine et la broche qu'elle fixa sur la robe étaient dans des coloris assortis à celle-ci. Elle se regarda dans le miroir et se trouva superbe. Elle n'avait jamais porté de telles tenues. Ouvrant de nouveau le rideau de la cabine, elle sortit et se montra ainsi habillée à Garakan, cherchant à trouver dans son regard l'appréciation qu'il portait sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Archibald Hallward
Créateur de génie, roi des tissus.
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 32
Date d'inscription : 26/05/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétéro
Maître de: ses créations
Soumis par: son génie!

MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Dim 23 Aoû - 17:45

Archi hallucina un peu, sur le coup. Ce type était atteint de syndrôme de la personnalité multiple?
Il y avait quelques minutes, le couturier avait failli appeler la société de protection des soumis, (si tant est qu'un organisme tel que celui ci existait) et là d'un coup pouf, la soumise semblait avoir trouvé le prince charmant, prêt à payer plus que de raison pour en faire une princesse à son goût.

Il était tout à ses réflexions quand le démon lui demanda des chaussures.

Archi se mordit la lèvre. Il pouvait habiller n'importe qui et le parer des plus jolis bijoux fantaisie mais... Pas les chausser. Bigre, il n'y avait plus qu'à espérer que le démon ne serait pas caractériel au point de tout envoyer paître.
Enfin. Il serait bien stupide vu que la soumise portait le nec plus ultra du prêt à porter.
Et le plus classe de tout ce qu'il pouvait trouver à Meridell. M'enfin. Il fallait quand même mettre les formes pour lui répondre.

"Malheureusement non, monsieur, mon art m'a cantonné aux seuls vêtements et bijoux, vous ne trouverez pas chaussure au pied de votre soumise ici, mais rassurez vous, j'ai encore plein de jolies choses pour parer votre perle rare!" dit-il en souriant.

_________________
~** Archibald, Charismatique vendeur, à votre service 8D **~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alphonse-robichu.over-blog.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Mer 7 Oct - 3:54

Bien, cela n'avait pas été de tout repos mais il était maintenant certain que les choses allaient se passer aussi normalement que possible. Le démon, après quelques incidents, avait obtenu du vendeur la robe de soie ainsi que les bijoux allant avec, autant dire qu'il était prêt pour couvrir la jeune fille des vêtements les plus chics et également les plus onéreux qu'il soit. Il confia le tout à la jeune captive et lui intima d'aller essayer cette tenue. Alors que la jeune soumise était dans la cabine en train de revêtir la robe que le démon avait décidé de lui prendre, ce-dernier demanda au vendeur si il avait des chaussures et, malheureusement, la réponse fut négative. Le démon ferma les yeux, tentant de rester le plus calme possible... Comment allait-il faire pour montrer au monde la beauté de sa soumise si il ne pouvait pas lui acheter des chaussures pour aller avec son élégance? Il observa attentivement le vendeur, celui-ci ne perdait d'ailleurs pas le nord; il venait d'apprendre au démon qu'il ne pourrait trouver de chaussure pour la jeune humaine et déjà, comme si cela n'avait pas une once d'importante, il précisa qu'il avait encore énormément de vêtements, ou de bijoux, pour combler la charmante demoiselle qu'était Flore... Le démon se calma d'un coup et se mit même à rire légèrement, il se retrouvait légèrement lorsqu'il travaillait dans le local à humain, lui aussi évitait les points pouvant fâchés afin de vendre un maximum, c'était donc la stratégie de tout les vendeurs... Quoi qu'il en soit, il n'en restait pas moins le fait qu'il n'avait pas de chaussures pour sa belle...

"Soit nous verrons si elle désire autre chose quant aux chaussures... J'irai voir si la concurrence n'a pas mieux à me proposer!"

Petite attaque discrète contre le vendeur, il savait également se montrer subtile et, alors qu'il allait encore rajouter l'une ou l'autre phrase, un bruit se fit entendre Il tourna la tête pour voir le rideau se tirer, découvrant sa magnifique captive qui portait, à présent, la robe que le démon avait réclamé. Elle était vraiment sublime, rien à dire elle était bel et bien sa perle rare, une soumise comme on en voit très peu, model même de beauté et de grâce, la perfection à l'état pur. Le démon balada son regard sur la jeune fille, l'observant des pieds à la tête; à nouveau il prit la main de sa belle et la fit tourner sur elle-même mais, cette fois, ce ne fut pas tel un animal se préparant à attaquer sa proie mais bien tel un gentleman qui observe sa cavalière lors d'un bal de haute aristocratie... Elle était d'une beauté sans nom et il savait parfaitement qu'il avait fait la meilleure affaire de sa vie en achetant cette demoiselle. A nouveau, sa main vient caresser la joue de la soumise, les mots de celle-ci résonnèrent dans sa tête, ceux qu'elle avait prononcée avant de se rendre dans la cabine. Son regard de braise intercepta celui de la jeune fille, il se noya littéralement dans les yeux de la belle. Le véritable Garakan, doux et calme, avait reprit le contrôle sur les autres lui-même et il semblait qu'à cet instant, grâce à la présence de Flore, il ne puisse plus se faire submerger par un autre lui-même. Son visage s'approcha de celui de la belle et ses lèvres se posèrent doucement sur la joue droite de la jeune captive. Il se recula légèrement et sa voix se fit entendre, calme et douce à la fois comme lorsqu'il lui avait parler au manoir Hell.

"Cette robe et ces bijoux sont parfaits pour une jeune demoiselle si sublime que tu l'es... Tu n'as ni à me remercier, ni à me rembourser; il est normal que la plus belle créature sur terre possèdent les plus jolies choses. Désires-tu autre chose ou veux-tu que nous rentrions à présent?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   Jeu 8 Oct - 8:32

La jeune fille avait entendu la discussion du vendeur et du maître, cete histoire de chaussur qui semblait beaucoup préoccuper ce dernier. Elle était contente que Garakan veuille ainsi la parer des plus beaux vêtements. Il tenait donc à elle et elle en oublia son empressement à lui faire découvrir les plaisirs du sexe. Quand elle sortit de la cabine elle vit dans son regard qu'il la trouvait vraiment très belle. La jeune fille n'avait décidément pas l'habitude qu'on la regarde avec de tels yeux et cela la subjugua. Il est vrai que le regard du maître était envoutant et charmeur. L'effet fut immédiat sur elle.

Garakan semblait maintenant être redevenu un autre homme, doux et attentionné. Il déposa quelques baisers légers sur les joues de la jeune esclave qui éprouva des sensations étranges. Les compliments qu'il lui envoya ... "demoiselle sublime" .... "plus belle créature sur terre" ... tout cela lui parut un peu exagéré mais elle flottait sur un petit nuage. Et elle ne se priva pas de faire quelques pas devant lui pour qu'il puisse la contempler. Flore lui devait bien cela au minimum. Tous ces vêtements et parures devaient couter de l'argent et il était en train de dépenser sans compter. Ces pensées flattèrent un peu plus la jeune fille qui en vint à rougir un peu.

Malgré la légéreté de la tenue qu'elle portait Flore ressentait une certaine chaleur en elle, ses joues qui s'étaient colorées certes mais il y avait aussi une chaleur intérieure, au creux de sa poitrine et de son ventre. Des pensées et des images défilaient dans sa tête, qu'elle cherchait à chasser mais qui revenaient inexorablement. Elle repensait au moment où le maître l'avait pénétrée avec son doigt d'abord, son sexe ensuite et, en revivant ce moment, le désir commençait à monter en elle. Il avait instillé en elle le poison fatal et l'envie de regouter aux plaisirs du sexe devenait de plus en plus forte, presque obsessionnelle. Elle ne put s'empêcher de le lui dire.

"Vous m'avez comblée ... Nous pourrions retourner dans votre maison ...et partager quelques moments plus ... intimes .. dans votre chambre peut-être..."

Flore avait dit cela en rougissant mais d'une voix finalement assez assurée. Après avoir ainsi parlé, elle prit l'initiative d'embrasser Garakan, ses lèvres brulantes de désir cherchant celles du maître. Elle s'abandonna alors à un baiser long et voluptueux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que ne ferrait-on pas pour sa soumise? [Flore]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Je ne te veux aucun mal, je ne suis que soumise et obéissante...
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta
» SOS POUR NOUNOURS Border Collié (57) Sarrebourg
» BADMOONZ 3000 pts pour tournoi Haguenau 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: