Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Ven 3 Juil - 1:34

Ñya? J'ouvre les yeux dans un endroit qui ne met pas vraiment familier. Bizarrement, je me sens tout engourdi et j'ai l'impression de penser au ralenti. J'ai dû faire une sieste un peu trop longue... Je me frotte les yeux, bâille, puis je m'assois correctement. Le réveil est difficile. Je regarde autour de moi : je suis sur l'herbe, sous un arbre situé à coté d'un étang même, et je vois des nekos qui se promènent tranquillement ou qui jouent ensemble. Je suis de retour au village? J'étais pas à coté d'une route où passent plein de gens bizarres? Quand est-ce que je suis rentré à la maison moi? C'est bizarre... je n'ai aucun souvenir d'être retourné au village. Le seul truc dont je me souvienne, c'est de m'être endormi perché sur une grosse et épaisse branche de chênes. Je m'étire et mon esprit commence à devenir de moins en moins embrumé. Aïe! Il y a quelque chose qui me pique dans ma nuque! C'est pas cool! Par réflexe, je pose ma main gauche là où j'ai mal et j'y découvre un pansement. Un pansement? Quand? Quoi? Pourquoi? Comment? Quelque chose m'est arrivé, et je ne sais pas quoi! Et si... et si on m'avait kidnappé pour me vendre parce que je suis trop mignon? Ohlala! Ohlala! Je saute sur mes pattes, remets un peu d'ordre dans mes cheveux (c'est pas parce qu'on est en panique qu'il faut se laisser aller), vérifie que ma queue n'aie pas d'épis et je me précipite vers le premier de mes congénères.

-Dit! Dit! On est où là?

-Hum? Bin, on est à l'animalerie! Tu es nouveau toi...

-L'animalerie?

-Oui, l'animalerie! Là où nos maitres viennent nous acheter!

-Tu veux dire... tu veux dire que l'on nous vend et que bientôt quelqu'un va venir m'acheter et m'emporter je ne sais où?

-Ouais, c'est ça. D'autres questions?

-... non...


L'autre neko me regarde avec l'air de dire "il est idiot celui-là" avant de hausser les épaules et de me tourner le dos pour aller autre part, mais je ne me vexe même pas. Je suis bien trop choqué par la révélation qu'il vient de me faire pour prendre la mouche : ainsi, on m'a bien kidnappé, certainement parce que je suis bien trop mignon pour mon propre bien, et bientôt un étranger m'achètera, m'emmènera avec lui et... et si ça se trouve, il me fera faire toute sorte de choses plus abominables les unes que les autres! On m'a toujours dit qu'il fallait que je me méfie des étrangers et qu'il ne fallait jamais les suivre! Mais bon, c'est pas tout ça, mais maintenant, il faut me ressaisir! Pas question de me laisser marcher sur les pieds ou qu'on me mène à la baguette! C'est toujours, ou presque toujours, moi qui décide et ce n'est pas demain que ça changera! Avec ou sans maitre, je continuerais à faire ce qui me plait et gare à celui qui décide de m'acheter... fufufu...
Une fois cette bonne résolution prise, mes lèvres s'étirent en un sourire machiavélique plein d'entrain alors que je commence l'exploration de l'animalerie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Sam 4 Juil - 16:22

Cela faisait maintenant trois mois qu'Emmanuel était installé à Meridell. Il avait repris un local que l'ancien propriétaire utilisait comme galerie d'art et l'avait réaménagé en l'espace de deux semaines. L'endroit était une aubaine pour l'ange car le propriétaire vendait également l'appartement situé au-dessus, lui permettant ainsi de régler deux problèmes à la fois, celui de son installation professionnelle et celui de son logement.

Il était arrivé à Meridell avec les recommandations du patron pour lequel il travaillait dans la dernière ville où il avait séjourné avec ses parents. Aussi, les premiers clients ne tardèrent pas à venir chez lui et sa petite affaire se monta sans trop de problème. De plus, ayant mis suffisamment d'argent de côté, Emmanuel était tout à son aise et se sentait chez lui au bout d'un mois à peine.

Il n'avait toujours pas trouvé le courage, néanmoins, de retrouver son cousin. Mais il savait que ce dernier travaillait dans une librairie. Son grand-père, par contre, n'avait pas tardé pour venir le voir. Cependant, Emmanuel s'était montré clair et de toute manière, Stanislas avait perdu de son autorité et de sa force d'autrefois. Si Emmanuel n'était pas à l'abri de tout danger, au moins pouvait-il s'estimer tranquille pour un petit moment.

Cette relative tranquillité d'esprit lui permit de faire bien d’autres choses et notamment de se balader dans les rues de Meridell. Lors de ses différentes promenades, il croisa des anges et des démons accompagnés de leur nekos et cela lui rappela un vieux désir enfantin d’en avoir un. Quand il n’avait que cinq ans, il réclamait déjà à ses parents un neko pour jouer avec lui. Bien évidemment, il n’en avait jamais eu mais maintenant, il était en âge et en possession de suffisamment de moyens pour en acquérir un. Il allait donc pouvoir satisfaire le rêve du petit Emmanuel et cette idée lui plaisait. Peut-être était-ce aussi un moyen de retrouver un peu de son enfance perdue...

Il était passé plusieurs fois devant l’animalerie mais n’avait toujours pas eu le « coup de cœur » pour l’un de ses spécimens. Ce jour-là, ayant terminé une importante commande, il décida d’aller y jeter un nouveau coup d’œil. Vêtu d’un baggi marron et d’une chemise en lin blanche dont il avait retroussé les manches, il déambulait dans les rues en fumant une cigarette, des lunettes de soleil sur le nez.

Quand il approcha de l’animalerie, il écrasa sa cigarette, releva ses lunettes sur le haut de son crâne et entra dans la boutique. L’odeur caractéristique des lieux vint lui chatouiller les narines et un vague souvenir de son enfance refit brièvement surface. L’ange marcha dans le magasin et regarda les nekos. Certains le dévisagèrent, d’autres lui adressèrent de mignons sourires, d’autres encore l’ignoraient parfaitement.

Emmanuel arriva près de la dernière bulle de plexiglas et sa déformation professionnelle rejaillit aussitôt : il s’arrêta un moment devant la contemplation de la reconstitution de la maison japonaise. Soudain oublieux de la raison principale de sa venue dans les lieux, il se mit à la détailler du regard avec précision, cherchant à y trouver les failles mais aussi à juger de la qualité du travail qui avait été accompli, quand... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Mar 14 Juil - 21:30

*Fufufu... Mouahahahahahahah!! Qu'il vienne! Qu'il vienne me chercher et m'acheter! Si il croit qu'il va ramener chez lui un mignon petit animal de compagnie qui lui fera de grands sourires et de gros câlins tout en lui obéissant au doigt et à l'œil, mon futur maitre, tu te trompes gravement! Tu ne le sais pas encore, mais ta vie deviendra un enfer si tu ne me laisses pas faire tout ce que je veux et surtout si tu ne fais pas ce que je veux. Oui, c'est toi qui m'écoutera et qui se pliera au moindre de mes désires. Ça a toujours fonctionné comme ça, je vois pas pourquoi ça changerait aujourd'hui! Ñyaaaahahahahahahahahahahahah!*

Et c'est sur ses bonnes résolutions que je parts à la découverte de mon nouvel habitat dans lequel je suis pertinemment sûr de ne pas faire de vieux os. Je regarde autours de moi, virevoltant d'un endroit à l'autre. C'est vrai qu'il y a tout de même beaucoup de nekos entassés dans cet animalerie, et d'ailleurs, je dévisage tout ceux que je croise du regard histoire de m'assurer que je suis bien le plus mignon ici. Hum... Il y en a des qui ne sont pas si laids que ça, quand même, au milieu de tous les spécimens plus que banals, sans aucune caractéristique sortant de l'ordinaire, aucune espèce de signes distinctifs. Rien à dire, certains étaient d'une banalité affligeante. Il y en a même qui sont fondamentalement moches, malgré leurs efforts, bien que parfois inexistant, de se rendre plus attirants. Hum! Il n'y a pas à dire, la nature ne favorise pas tout le monde, et moi je fais partie de ceux qu'elle favorise. Héhéhé! J'arbore l'un de mes magnifiques sourires qui suffisent à vous serrer le cœur et à vous rendre tout chose. Parmi les nekos, il y en a bien quelques uns qui ne sont pas trop laids, même voir charmants ou plutôt jolis, peut-être même qu'on pourrait en qualifier de beau; mais il n'empêche que je reste le numéro dans ma catégorie : je suis bien le plus mignon, le plus chou, le plus craquant!

Fort de cette conviction, j'avance d'un pas royal sur la pelouse maintenue artificiellement en bonne état. Je me promène, les yeux grands ouverts pour être sûr de ne rien manquer au passage. Un grand sourire s'est collé à mes lèvres et ne veut plus laisser toutes seules. Je fredonne un air populaire de mon village et ma queue se balance aux rythmes de mes pas. En fait, l'animalerie est plus grand que ce à quoi je m'attendais. Il y a quatre espaces séparés où on peut se promener librement. C'est pas si mal pour un logement de courte durée. Hé! Pas question que je reste à moisir ici! De toute manière, quelqu'un viendra bientôt m'acheter après être tombé sous mon charme et cette personne prendra graaaaaaand soin de moi. Oui oui oui. Toujours chantonnant, je décide de grimper dans un arbre près d'une espèce de petite maison. C'est marrant ça, une maison dans une maison! Bref, je grimpe, je grimpe et sur je me promène sur les branches. J'arrive jusqu'au bout d'une des branches et une idée brillante m'apparait comme par magie. Et si j'essayais de sauter? Je ne suis plus très loin de la petite maison, et je suis même plus haut que son toit. Je suis sûr que je peux y arriver! Mais bon, j'ai tout de même une petite boule au ventre. Et si... et si jamais je me ratais, hein? Et si jamais je tombais et m'explosait le nez par terre? Je terminerais défiguré! Horreur! Mais.. faire demi-tour maintenant, ce serait vraiment pas cool... pas cool du tout même. Allez, je saute! Pas question de perdre la face! Je recule un peu pour pouvoir prendre de l'élan. J'ai l'impression que mes jambes deviennent faibles et commencent à trembloter. J'inspire profondément. Une fois. Deux fois. Trois fois. Au bout de la quatrième fois, je me lance. Je cours avec grâce et élégance, comme toujours quoi, et je sauuuuuute... et je plaaaaaane dans les airs! Je tends mon corps, les yeux rivés sur la maisonnette en bois. Je tends les mains vers le toit que je ne saisit pas. Non, je le frôle à peine du bout des doigts. Et je n'ai rien pour me rattraper. Je tombe. J'ai raté mon coup. J'ai honte, mais avant ça, je me demande si je vais survivre à ma chute, si je vais pas avoir trop mal. Je sers les dents pour éviter de hurler, parce que c'est pas cool de se mettre à hurler, mais je dois avoir le visage devenu tout blanc et mon cœur bat à tout rompre tandis que la boule dans mon ventre a quadruplé de volume. Au-secouuuuuuur! Je veux pas avoir mal! Je veux pas me blesser! Naoooooooooooooooooooooon!

Et boum-pada-poum! Et j'ai mal! Je suis sûr que je suis blessé! A l'article de la mort même! Je peux pas bouger tellement j'ai mal! ... Bizarre, j'ai pas si mal que ça. Je m'assois, je m'examine sous toutes les coutures. Je ne saigne pas, rien. Je sens un truc un peu mou et surtout chaud en-dessous de moi. Je regarde. Ouuuups... voilà que je suis tombé sur un monsieur! Ouuuuuuups!!!
Je me lève d'un bond, tout tendu et paniqué. Il va pas me frapper hein? Il va pas être en colère parce que je suis tombé sur lui, hein? Non? du coup, je suis droi comme un i, les oreilles baissés, la queue entre les jambes, et je n'ose pas le regarder en face...

Dé.. Désolééééé!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Mer 15 Juil - 18:47

Emmanuel se trouvait donc à l'extérieur de l'enclos contenant la maison japonaise. Il ne savait pas trop s'il avait le droit d'entrer à l'intérieur ou non et il n'avait pas vu de pancarte à ce sujet. Son regard fut soudainement attiré par un mouvement non loin de la bâtisse asiatique et il vit un neko grimper en haut d'un arbre tout près de celle-ci. Intrigué, Emmanuel fronça légèrement les sourcils. Il n'était pas trop loin et put ainsi voir à quoi il ressemblait.

Apparemment, il était assez petit et sûrement jeune, en conclut-il. Cela lui plut car il préférait acheter un jeune neko. L'observant toujours, il le vit prendre plusieurs inspirations, l'air profondément concentré sur son objectif qu'Emmanuel ne tarda pas à deviner. Écarquillant les yeux, il n'eut aucun mal pour évaluer la distance et sut que le neko ne parviendrait pas à atteindre la maison (si toutefois il comptait réellement sauter...). Son coup d'œil était imparable pour évaluer les distances et craignant soudainement pour la vie de ce petit être, Emmanuel n'hésita pas et entra dans l'enclos.

Il courut le plus vite possible jusqu'à la maison et y parvint juste au moment où le neko sautait enfin. Retenant son souffle, l'ange suivit la courbe de son saut et le vit rater de peu le rebord de la maison. Il aurait voulu crier mais à quoi bon, le mal était déjà fait. Il ne lui restait donc plus qu'à le rattraper. Il se plaça donc juste au-dessous de son point de chute et tendit les bras dans l'espoir de le rattraper à la manière si non des films, du moins des dessins animés...

Malheureusement, si le neko n'était pas bien grand, il n'en demeurait pas moins qu'il pesait un certain poids, accentué par la chute et au lieu de le réceptionner proprement, Emmanuel tomba en le rattrapant et lui servit d'amortisseur.

"Ouch !"

Le souffle coupé, il en eut même une larme à l'œil. Le neko se releva néanmoins rapidement et Emmanuel put se redresser. Se massant les côtes, il ouvrit un œil et regarda la créature. Elle était effectivement petite et toute choupinette. Emmanuel trouva sa bouille tout simplement craquante et ne put que trouver adorable ses joues rosies, ses grands yeux violets gênés et ses petites oreilles noires baissées. Emmanuel eut un petit sourire bienveillant et répondit au neko qui s'excusait :

"Ce n'est pas grave." lui assura-t-il.

"Mais j'avoue que ce n'était pas très intelligent de ta part, tu es un neko bien imprudent." ajouta-t-il en lui adressant néanmoins un gentil clin d'œil à la fin de sa phrase.

"Comment t'appelles-tu ?" demanda-t-il finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Sam 25 Juil - 22:20

Olalaaaa... Olalalaaaa... A peine arrivé et voilà que je fais déjà des bêtises. En plus, celle-là, c'était même pas fait exprès! Et en plus, je suis même tombé sur un monsieur. Là, c'est sûr, j'ai l'air de tout, sauf d'un mec cool! Si je voulais laisser une première impression favorable, bin là c'est raté. J'ai juste l'air d'un petit chaton qui sait même pas sauter correctement. Tout ça parce que cette maison a été construite trop loin de l'arbre! Saleté de maison! Ils auraient pas pu la mètre 20 cm plus près de ma branche? Là, au moins, j'aurais pu atterrir avec grâce, délicatesse, beauté, majesté et élégance. A la place, je suis juste tombé sur quelqu'un comme un gros patapouf qu'on aurait lancé sur la tête d'un passant depuis la fenêtre de son appartement. Ni grâce, ni délicatesse, ni beauté, ni majesté, ni élégance. Juste une chute ridicule. J'ai même pas réussi à me réceptionner correctement sur le monsieur. Quelle honte pour un neko... Si grand-mère était là, elle m'aurait grondée et elle m'aurait tirée les oreilles. Et mes grandes sœurs se seraient moquées de moi. Et après, elle m'auraient toutes fait un gros câlin en me donnant un chocolat chaud et en me faisant des bisous et en me disant que c'était pas grave, en me réconfortant. Mais ça m'étonnerait que mon coussin d'atterrissage soit aussi complaisant avec moi. Pour sûr, il va me gronder et me sermonner et me faire des remontrances. Un peu comme grand-mère. Ce sera pas joli à voir. Par contre, ça m'étonnerait beaucoup qu'il soit aussi complaisant que les gens de mon village. Je pense pas qu'il me réconfortera en me disant que c'est rien et que la prochaine je ferais mieux. Pas de câlin ou de geste gentil, genre petit tapotement sur ma petite tête, même si je lui fais le coup des yeux remplis de larmes, genre petit chaton battu et abandonné sur le bord de la route, grelottant de faim et de froid. Bref, j'en mène vraiment par large, et ça doit se voir. J'ai les oreilles baissées, la queue repliées entre les jambes, les mains serrées très fort devant moi que je commence à tortiller dans tous les sens en attendant mon sermon. Je mordille mes lèvres et je deviens tout rouge, je le sens.

"Ce n'est pas grave."

Oooooh! Miracle! Le type sur qui je suis tombé est gentil! Il m'a dit que c'est pas grave alors qu'il m'a servi de zone d'atterrissage improvisée et que j'ai certainement dû lui faire mal. Après tout, il a quand même dit "Ouch !" lorsqu'il m'a rattrapé bien malgré lui... Mais c'est pas grave! C'est un gentil monsieur! D'ailleurs je l'aime déjà! Et j'ai automatiquement levé ma petite bouille encore rosie vers son visage. Il est grand, le monsieur. Je fais un petit "o" avec ma bouche, et j'ai des petites étoiles dans les yeux! Un gentil monsieur, c'est bien. C'est pratique appréciable. Mes petites oreilles se sont relevées et ma queue a repris sa position normale. D'un coup, je suis beaucoup plus détendu, beaucoup moins nerveux. Mais bon, il me dit quand même que j'avais fait quelque chose de pas très intelligent et de pas très prudent. Du coup, je me renfrogne quand même un peu. Je fronce les sourcils et en faisant une moue. Bouche pincée genre cul de poule et joues roses quelque peu gonflées. Mais bon comme il est gentil et qu'il disait pas ça sur un ton méchant, peut-être que je devrais pas me vexer. Il m'a même fait un clin d'œil. Et maintenant qu'il me demande mon nom, je suis sûr qu'il est pas méchant et qu'il m'en veut pas de lui être tombé dessus.

Cependant, d'un autre coté, on m'a toujours dit de me méfier des messieurs que je connais pas, d'autant plus quand ils sont étrangement gentils avec moi. On m'a dit qu'ils avaient une idée derrière la tête quand ils faisaient ça alors qu'ils me connaissaient pas, et qu'il fallait surtout pas que je les suive même si ils me proposent des bonbons. Mais bon, d'un autre coté, je sais que je suis dans un animalerie et d'après ce que j'ai compris, je dois être vendu à un monsieur comme celui sur lequel je suis tombé. Alors autant que ce soit un monsieur gentil. tout en réfléchissant, je tourne autours de mon coussin d'atterrissage improvisé et je le regarde sous toutes les coutures. Ouais... pas mal... Il a l'air plutôt musclé, pas trop de gras. Il est pas trop vieux non plus. Et puis pas trop moche. Bon, par contre, les vêtements c'est pas tout à fait ça. Mais il a l'air d'avoir un bon caractère. Hé! Si je dois être acheter par quelqu'un, mon acheteur à intérêt à répondre à un minimum de critère : gentil, attentif, pas trop moche... Il a l'air de passer le test... Finalement, j'arrête de lui tourner autours et je lui réponds, tout sourire.

-Je suis Yuuri! Et vous monsieur? Vous êtes qui?

[HRP : désolé pour le temps de réponse! J'ai pas eu beaucoup d'inspiration en ce moment!]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Dim 26 Juil - 13:52

[le principal c'est que tu l'aies retrouvée ;)]

Emmanuel fut amusé par le comportement de Yuuri. D'abord désolé, il paraissait maintenant légèrement vexé face à la petite remontrance qu'il lui avait faite. Ce petit neko devait avoir un sacré caractère, songea-t-il. Puis, le neko fit le tour d'Emmanuel, comme s'il voulait le juger et Emmanuel eut à nouveau un sourire amusé. Il finit par s'arrêter et lui répondit avec un adorable petit sourire qu'il s'appelait Yuuri.

"C'est un joli prénom, enchanté Yuuri."
commenta-t-il.

"Je me nomme Emmanuel. Emmanuel Remiel." précisa-t-il.

"Alors, Yuuri, dis-moi un peu, cela fait combien de temps que tu es à l'animalerie ?" demanda-t-il.

Emmanuel n'était pas pressé pour choisir son futur compagnon (dans le sens d'animal de compagnie :p). S'il avait clairement un coup de coeur pour ce neko-là, il voulait tout de même s'assurer de certaines choses auparavant. Déjà, il sentait que ce petit-ci ne serait pas forcément de tout repos. En même temps, il aimait bien l'activité autour de lui, étant, au contraire, d'une nature plutôt calme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Dim 26 Juil - 23:12

-Emmanuel? Emmanuel Remiel?

Je regarde le monsieur avec des yeux remplis de curiosité et un grand sourire : il a dit que mon nom était joli. Mais son nom à lui il était un peu bizarre... J'avais jamais entendu un nom comme ça en tout cas. Dit donc, c'est vrai qu'il est quand même super grand. Surtout depuis mon point de vue... Je me demande combien de centimètres il fait de plus que moi. Pffff... ça devrait pas être permis d'être aussi grand. C'est de la triche. Moi aussi, un jour, je serais plus grand que les autres et je pourrais les regarder d'en haut et j'aurais plus besoin de lever mon visage vers le haut et d'avoir un torticolis à chaque fois que je parle aux autres.

"Alors, Yuuri, dis-moi un peu, cela fait combien de temps que tu es à l'animalerie ?"

Je le regarde, surpris. Pourquoi il me parle de ça, lui? C'est pas très intéressant, ça. Franchement, il aurait pu me demander quelque chose d'un peu plus palpitant. Mais ça... ça, ça a rien d'exceptionnel. Il manque d'imagination et d'originalité ou il est juste terre-à-terre? Il est banal et inintéressant ou juste maladroit pour commencer une discussion? Je fais une petite moue avec mon visage. Je ne cherche pas à cacher le fait que je sois un peu déçu.

-Je viens d'arriver. J'étais entrain d'explorer les lieux que je vous suis tombé dessus. Et vous monsieur? Vous venez souvent ici? Vous allez emporter un neko avec vous en partant? Vous faites quoi?

Puisqu'il ne sait pas entamer une conversation, il me reste plus qu'à lui poser pleiiiiin de questions pour le faire parler. Comme ça, on pourra peut-être avoir une discussion? Et puis, si le grand monsieur au nom bizarre ne sait toujours pas quoi dire, je saurais qu'il est pas vraiment intéressant. Qu'il est pas drôle ou amusant. Qu'il manque cruellement de discussion. Et qu'il me prendra pas avec lui pour me ramener chez lui.

[hrp : il faut vraiment que j'aille chercher mes codes de couleur...]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Mar 28 Juil - 18:58

[^^]

Emmanuel eut un sourire un peu embêté quand Yuuri reprit son nom. Apparemment, le neko n'avait pas bien saisi la figure de style et il crut bon de préciser qu'il avait un seul prénom et un nom.

*"Mon nom de famille est Remiel, quant à mon prénom, c'est Emmanuel. Emmanuel Remiel est mon nom en entier mais tu peux m'appeler Emmanuel tout court."*

"Appelle moi juste Emmanuel." dit-il finalement en se disant que la première explication à laquelle il voulait s'adonner serait non seulement trop longue mais probablement incompréhensible pour le neko qui, s'imaginait-il, n'était habitué qu'à un seul dénominatif.

Le neko parut déçu par la question de l'ange. Emmanuel en fut surpris. Non pas que sa question soit particulièrement originale mais qu'un neko puisse paraître dépité par une simple question, cela étonnait notre homme. En tout cas, pensa-t-il, ce petit bout devait avoir un caractère bien à lui. Le fait qu'il le bombarde de questions l'amusa aussi beaucoup et il eut un sourire enjoué à l'adresse du petit neko.

"Que de questions en une seule phrase !"
remarqua-t-il.

"Mais pour te répondre, non, je ne viens pas souvent ici et oui, je cherche à acquérir un neko. Quant à savoir ce que je fais, si tu entends par là, quel est mon métier, alors, je suis réparateur d'objets d'art et anciens." répondit-il.

"Et toi alors, dis moi un peu... Tu as des exigences particulières quant à ton futur maître ?"

Cela l'amusait de retourner la situation. Normalement, c'était le maître qui avait ses critères de choix. Cependant, en retournant ainsi la situation, il pourrait savoir si le neko pourrait correspondre à ce qu'il cherchait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Jeu 30 Juil - 21:22

Hummmm... le monsieur dit de l'appeler Emmanuel, Emmanuel tout court, Emmanuel sans Remiel. Mais même comme ça, je trouve ça long. Et pas très pratique. Il faudrait lui trouver un surnom, un diminutif pour que ce soit plus facile de l'appeler et de lui parler. Et puis ça sera plus convivial aussi, moins formel. J'aime pas quand c'est trop formel, j'ai trop l'impression qu'il y a de la distance entre les gens et moi. Ça donne une impression de solitude... Alors, il faut briser la glace et se rapprocher du grand dadais en face de moi, si je veux pas qu'il reste distant. Et quoi de moi que lui donner un surnom! Je croise les bras, penche légèrement ma tête vers la droite tout en le fixant du regard.

-Emmanuel... E-mma-nu-el... Emma-nuel... Ça y est! j'ai trouvé! Je t'appellerais Emma! D'accord? Dit dit, tu es d'accord hein!

Je le regarde avec de grands yeux pétillant, un sourire ravi aux lèvres. Avec une bouille pareille que je lui fais, il pourra pas dire non et me refuser ça. Et si il ne veut pas que je l'appelle comme ça, il ne me restera plus qu'à faire la tactique des grands yeux implorant, mouillés par des larmes difficilement retenues. Et si ça suffit pas, je rajouterais la lèvre tremblotante. Aucun doute, il cédera. Cette tactique n'a jamais échoué!

Ooooh!!! Voilà qu'Emma devient de plus en plus intéressant! Il répare des objets d'art et des objets anciens. Des antiquités, si je comprends bien. Ça, ça me plait beaucoup. Ça veut dire qu'il travaille avec des choses belles et des choses précieuses! Et moi, j'aime beaucoup tout ce qui est beau. A nouveau, des petites étoiles se voient dans mes yeux, et cette fois, c'est un sourire gourmand et curieux qui soulève mes pommettes rosies par l'excitation. Mes oreilles sont toutes dressées, aux aguets, et ma queue bouge de droite à gauche avec vivacité. Et me plait encore un peu plus lorsqu'il me demande ce que je veux comme maitre. Voilà, maintenant c'est une question intéressante, parce que ça c'est sûr, je vais pas accepter n'importe quoi en guise de maitre. L'excitation passée, je me remets à réfléchir. Par réflexe, mon oreille gauche bouge alors que je sens un courant d'air passer. Je fais une petite moue, passant mes lèvres vers la droite et je fixe Emmanuel de mes yeux violets sans vraiment le voir. Je réfléchis. Je n'ai pas encore vraiment eu le temps de réfléchir à cette question.

-Hummmm... Alooooors... Je veux un maitre qui soit pas trop moche déjà. Et puis il doit avoir un minimum d'argent pour pouvoir s'occuper de moi. Et il doit être gentil avec moi et faire attention avec moi. Je veux pas me retrouver délaissé. Et il doit jouer avec moi aussi, pour que je m'ennuie pas. Et bon cuisinier aussi... Et... et je crois que c'est tout. Pour l'instant. J'ai pas vraiment eu le temps d'y réfléchir plus. Mais, dit moi, plus intéressant, tu dois être entouré de plein de belles choses non? Si tu répares des objets d'art et des objets anciens, tu dois en avoir plein chez toi? Hein? Dit?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   Jeu 30 Juil - 22:04

Emmanuel écouta Yuuri articuler son prénom avec amusement. Mais son sourire s'évanouit quelque peu quand il proposa de l'appeller Emma.

"Euh non, ça n'ira pas." répondit-il franchement.

"Je n'aime pas les diminutifs car si l'on a un prénom, même long, c'est celui-là et pas un autre qui doit être utilisé pour appeler la personne. Est-ce que tu aimerais que je t'appelle seulement Ri par exemple ?" dit-il avec un sourire gentil mais qui signifiait qu'il ne comptait pas changer d'avis.

Ceci étant dit, il écouta les doléances du neko, mi-amusé, mi-embêté. En fait, si Emmanuel trouvait le neko mignon, il commençait à douter que son caractère lui convienne. Il cherchait plutôt quelqu'un dont les attentes se seraient résumées par :"Quelqu'un de gentil, qui s'occupe de moi et avec qui je me sente à l'aise." En fait, un neko beaucoup plus simple que ce que Yuuri semblait être. Il avait bien fait de lui poser la question.

"C'est effectivement le cas." répondit-il néanmoins à la question du neko.

"Enfin, j'ai trouvé agréable de discuter avec toi. Passe une bonne journée Yuuri." conclut-il avec un gentil sourire avant de tourner les talons pour partir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ñyaaaaaa? [PV Emmanuel Remiel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le député Lutherking Emmanuel Macardieu explique la position politique de l'OPL
» bravo Emmanuel Todd...
» NATURE MORTE A LA TABLE VERTE / Emmanuel GONDOUIN
» Les trois coups d'etat, le "manje ranje de lespwa" pour le deuxie
» Brutalite policiere contre un journaliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: