Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Je ne voulais pas revenir [Jackpot]

Aller en bas 
AuteurMessage
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Dim 27 Sep - 2:24

Un an…

Cela faisait… Un an…

Le ciel était gris avec de gros nuages menaçant. Les gens courraient dans les rues pour se protéger de l’averse qui était tombée bien plus rapidement que prévue. Les rues étaient vides, pas une seule personne était dehors à cet instant précis. La ville aurait eu des airs de ville fantôme si les voix de ses habitants ne s’élevait pas et quelques retardataires ne se serait pas abrités sous les arbres. Malgré tout, le bruit de l’eau s’écrasant sur le sol était le plus fort et un orage menaçant couronnait le tout. Les gens resteraient confinés dans leurs abris un bon moment… c’était parfait, absolument parfait pour une personne qui se tapissait dans l’ombre depuis un an maintenant… une personne qui avait choisit de se faire oublier, d’oublier et de disparaître…

Quelque part dans une ruelle sombre, à la sortie de la ville, il y a un passage creusé dans un mur de l’immeuble qu’elle touche. Il est dissimulé derrière une bâche noire, elle-même dissimulée par une ben à ordure. Si vous le trouvez, empruntez-le et vous arriverez dans la cave de l’immeuble désaffecté depuis peu de temps. Là, vous verrez un trou dans le mur juste assez grand pour qu’un adulte passe. Il est caché par un vieux rideau déchiré en bas, soulevez-le et vous découvrirez un autre passage vers l‘extérieur, vers les lieux naturels.

A ce moment là, sur un toit, un jeune homme était assis contre le mur, les genoux repliés contre sa poitrine. Sa peau d’un blanc immaculé et ses cheveux d’argents à l’origine, étaient dans un piteux état… physiquement sale portant des vêtements en lambeaux, personne ne pouvait croire que sous cette crasse se cachait un jeune homme avec un certain caractère. La tête entre ses bras, la pluie lui fouettait le dos et la nuque, le jeune humain redressait lentement la tête afin d’avoir ses yeux au dessus du bras. Il fixait les alentours sans vraiment le fixer, regardant simplement droit devant lui, les immeubles de la ville. C’était la seconde fois qu’il se retrouvait à la rue… d’abord Yasha… ensuite Takome… plus jamais il ne se laissera amadouer par un maître ! Yasha lui avait mentit, Takome l’avait violé et maintenant il était là… bon ça arrivait certainement à beaucoup des siens ce genre de chose mais lui il ne voulait pas vivre comme ça. Suzaku Shiraha… quel cas spécial…Il passait ses journées sur le toit d’un immeuble, volait pour manger et dormait dans la nature. Il préférait s’éloigner des autres soumis abandonnés dans les ruelles. C’était trop dur de cohabité dans une ville pareille, il y avait peu de place dans les rues…

Ce soir là, Suzaku se rendait en forêt avec la ferme intention d’y dormir, n’ayant même plus honte de quoi que ce soit. Cependant un bruit attira son attention, un bruit de moteur étrangement frissonnant. Pensant à son imagination, il continua son chemin, jusqu’à tomber sur des chasseurs qui attrapaient un hybride renard. Suzaku recula pour s’enfuir, mais les feuilles sèches craquaient bien trop et l’un des chasseurs tourna la tête en sa direction. L’humain serra les poings et s’enfuit à toute jambe pour échapper au chasseur qui l’avait bel et bien repéré. Non ça ne recommencerait pas, il ne retournerait pas chez quelqu’un ! La racine d’un arbre sortant de terre, surpris l’humain qui trébucha et s’étala de tout son long sur le sol. Il se releva assez vite, mais le chasseur était trop proche à présent. Il lança son lasso a la cheville de l’humain qui trébucha une nouvelle fois et tomba encore une fois sur le sol. Cette fois le chasseur serra si fort que Suzaku n’arrivait plus à bouger sa cheville, il se retourna sur le dos et recula avec une jambe, se retrouvant contre un arbre. Le chasseur souriait, il ne pensait pas faire deux prises ce soir. Suzaku lui cracha au visage:


« Vous ne me ramènerez pas ! »

Bien mal lui en prit, le chasseur lui asséna un coup au ventre avec le manche de son arme. L’humain se mit à tousser un court instant, puis le chasseur le prit par les cheveux et le redressa sur ses pieds:

« Ca c’est pas toi qui le choisis mon beau. »

Suzaku serrait les dents, grognant contre lui, ses mains sur celle du chasseur qui l’entraînait vers le pickup où était l’hybride de tout à l’heure., les yeux bandés et bâillonné, attachés à la rampe intérieure. Suzaku eut le même sort, quoi qu’il n’arrêtait pas de se débattre et était bien sur le point de filer à plusieurs reprise si son pied n’avait pas été blessé. Alors finalement ils avaient préférés lui donner du chloroforme pour endormir l’humain intenable. Suzaku succomba bien vite au produit et entama une sieste, accroché a la rambarde. Quand il reprit connaissance, il voyait flou et assistait à sa « vente » au local… encore lui ? Encore ce démon au grand chapeau noir… il finirait par le tutoyer vu le nombre de fois qu’il le voyait. Mais l’humain ne tint pas très longtemps et se rendormit… Plus tard, ouvrant les yeux dans le noir, il avait mal aux bras a cause des menottes et aussi au crâne. Il était sur de la paille et dans une cage… de l’eau et des croquettes près de lui. Il était revenu ici… encore une fois, le voilà dans une cage pour la troisième fois… Suzaku était dans la dernière cage, contre le mur, juste avant l’arrière-boutique.

Ca faisait un an qu'il était dehors... et le revoilà partit pour un tour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Mar 29 Sep - 12:13

Voilà déjà un certains temps que Jack avait racheté le local. Enfin, le temps était une donnée relative, il ne semblait s’être écoulé qu’un instant pour sa vie de démon et plusieurs années pour certains pensionnaires.
Le gérant ne comprenait pourtant pas pourquoi les humains semblaient en général si triste de se retrouver ici. Il faisait pourtant son possible et son personnel, enfin, Garakan, aussi pour leur rendre la vie agréable. Enfin, il était vrai que bien souvent ils arrivaient dans la boutique de façon brutale. Les chasseurs, vraiment, aucun respect de la marchandise.

C’était assis derrière son bureau, par cette journée pluvieuse, que Jack se faisait une réflexion sur la vie humaine et son malheur. Car, bien que considéré comme un « maître », le Jackot et son masque souriant n’était pas insensible à la douleur qui émanait des cages, enfin, des pensionnaires des cages.


*Si Nerayl n’aurait aucun souci à faire ce métier, il commence à me déprimer. J’aurais mieux fait de rester dans les affaires familiales plutôt que d’avoir ma propre entreprise. C’est bien trop de soucis que de gérer ce qui vous appartient.
Tiens, on sonne à la porte arrière…*

Se levant doucement pour ne pas réveiller ceux qui somnolaient, et il y en avait puisque pas une seule fois la porte d’entrée ne s’était ouverte avec son petit tintement, Jack se dirigea vers l’arrière-boutique et sa porte renforcée pour les livraisons.
L’ouvrant, il reconnut un chasseur plutôt spécialisé dans l’hybride mais qui n’hésitait pas à se faire des extras avec de l’humain ou du neko. Et en parlant d’humain, sa prise n’était pas étrangère au gérant des lieux.
Mais le concerné semblant un peu hébété, Jackot décida d’emballer rapidement l’affaire et mettre l’humain au chaud et au sec. Tandis qu’il l’installait, celui-ci en vint même à discuter, le tutoyant avant de sombrer dans un sommeil.


*Suzaku… Ce n’est jamais que son troisième passage ici. Mais dans quel état… Lui qui à la base était une marchandise « de luxe » n’est plus qu’une ombre. Ses vêtements sont en lambeaux, ses cheveux ont perdu de leur éclat. J’ai un sentiment bizarre en moi le concernant. Serait-ce de la pitié ?*

*Jackot, mon Jackot, la pitié, tu ne connais pas. Ce creux dans le ventre, c’est juste un besoin d’alléger ce que contient ton caleçon.*

*Tu as encore des idées surprenantes et pourtant d’une accablante banalité. De toute façon, c’est fin de journée, nous en reparlerons demain matin. Enfin, je parlerais de sa situation à Suzaku, toi, tu te tais ! *

Ainsi, le matin venu, le soleil non encore levé, Jackot distribuait la « pâtée » à ses pensionnaires.
Le tour terminé, il s’assit à son bureau/comptoir, attendant le client et surveillant Suza du coin de l’œil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Mer 30 Sep - 15:19

Ce qu’il avait mal au ventre…

Mais ça n’était rien, il avait déjà connu pire et il connaîtra sûrement pire un jour…

Qui pouvait être heureux d’être enfermé toute la journée dans une cage ? Si au début ça paraît plutôt « tranquille » d’être nourri et logé dans le local, ça devient très vite lassant et énervant et on ne rêve plus que d’une chose: Quitter cet endroit…

Qu’est-ce qu’il s’était passé avant déjà ? Il revenait en forêt quand… ah oui un chasseur l’avait attrapé et plutôt violement. Enfin le seul point positif dans tout ça c’est qu’au moins Suzaku avait été endormit avec du chloroforme et pas un coup violent a la tête. Il se souvenait vaguement du vendeur qui l’avait récupéré… encore une fois. Mais après ça plus rien, il espérait ne pas avoir dis ou fait ou subit des choses plus que louches.

Le matin se levait à peine sur cette maudite ville quand Suzaku avait ouvert les yeux. Le soleil n’était pas encore tout a fait levé mais on voyait très bien. Il y avait une odeur de nourriture dans la cage, de la pâtée… ça faisait combien de temps qu’il n’avait pas toucher ça ? Un an… ah oui cette fameuse année qu’il avait passé à errer dans les rues sans tomber dans la prostitution ou autres joyeusetés du monde souterrain. Il n’avait pas envie d’y toucher, enfin pas pour l’instant… aussi il la mit dans un coin de sa cage et se rendormit presque instantanément, peut-être à cause du chloroforme quelle odeur désagréable et que Suzaku avait encore dans le nez.

Dormir… c’est à la fois tellement bon et tellement effrayant. Il n’aurait pas pensé tomber dans un cauchemar qu’il n’avait plus fait depuis des années, quand il vivait encore chez Yasha. Des flammes ardentes qui dansaient joyeusement autour de lui, alors qu’il courrait, il courrait mais ses pas étaient ralentis, sa course était vaine jamais il n’arriverait là où il voulait… comme si cet endroit s’éloignait tout en restant à portée de main. Mais cette fois une petite nouveauté vint mettre un peu plus de terreur dans ces images. Cette fois quelque chose tapis dans l’ombre guettait l’humain, quelque chose qui avait un rire a vous glacer le sang. Lorsque de grands yeux rouges s’ouvrirent et fixaient Suzaku, le fixaient tellement que ça mettrais n’importe qui mal à l’aise. Ensuite les rires se transformaient en phrase, des phrases extrêmement pénible à entendre, qui briserait le cœur de n’importe quelle personne. Finalement quoi que ce soit cette choses se mettait à hurler et a bondir vers l’humain pour refermer ses crocs suintant de salive sur lui.

A ce moment, Suzaku se réveilla en inspirant bruyamment. Il reprit son souffle rapidement, regardant si quelqu’un l’avait vu… puis il prit la gamelle d’eau qu’il but d’un trait. Il passa sa main sur son visage et s’installa plus confortablement dans la cage qu’il occupait. Il reposa ses épaules et sa tête contre la paroi d’acier, son dos et ses reins a plat sur le sol de la cage et ses jambes en l’air, les pieds contre l’autre paroi d’acier. La paille était un peu partout pour lui éviter un contact direct avec l’acier mais il avait mit la majeure partie sous sa nuque pour s’en servir d’oreiller. Cette fois, il ne se ferait acheter par personne, il ferait en sorte que personne ne veuille de lui… il préférait rester toute sa vie dans cette cage que d’être abandonné encore une fois. Les mains sur son ventre, il contemplait l’acier de sa cage et les autres près de la sienne… puis au loin le démon en noir, Jack Koupl s’appelait-il, Suzaku l’avait vu trop de fois pour l’ignorer à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Mer 21 Oct - 16:02

Journée vide encore une fois. Les ventes allaient par vague uniquement, pas d'écoulement continu de marchandises. Il faut dire que l'Antre était un commerce bien fleurissant, malgré la disparition de sa propriétaire.
Enfin, soit, de toute façon Jack avait d'autres choses en tête que d'essayer de se montrer compétitif. Son commerce avait toujours été à part, certainement pour la qualité de sa marchandise, et les prix qui y étaient liés.


*On s'ennuie ferme, hein Jackot ? Même moi je trouve que le temps passe plus lentement encore que d'habitude. He, si tu ne l'as vu, Zuza s'est éveillé, tu devrais peut-être en profité. En plus, comme il a été chloroformé, il sera une proie facile. On tire un coup et hop, la journée sera déjà moins ennuyante.*

*Tu reviens encore à la charge ? Cet humain active dont tant ta libido ? Espèce d'erreur de la nature, je te préférais en version bête féroce. Tes pulsions phalliques commence à me peser lourd dans et sur les oreilles. Mais s'il est réveillé, comme je n'ai à priori rien à faire, je vais aller discuter avec lui.*

Le démon se leva doucement, sans faire de bruit pour ne pas réveiller les humains qui se seraient endormis. Ensuite, de son pas souple et silencieux, il vint se placer devant la cage, mettant son visage à hauteur de celui de Susaku.

"Bonjour Zuza, hrrm, pardon, Suzaku. Tu es de nouveau au local ? Cela ne te dérange-t-il pas ?"

Ah oui, bravo...du grand art comme entrée en la matière Jack. Mais bon, attendons de voir comment Suzaku va réagir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Sam 24 Oct - 20:26

Malgré tout, Suzaku pouvait se montrer très lourd… il préférait être détester de tout le monde et ne regretter personne plutôt qu’avoir des liens et pleurer la disparition de quelque chose… Maintenant qu’il avait vécu plusieurs abandons, il ne voyait plus que de la première façon. Aussi c’est avec curiosité et dédain qu’il remarqua que le démon marchait vers lui. Qu’est-ce qu’il lui voulait ? L’humain ne changea pas de position pour autant, qu’il s’agisse d’un démon, d’un ange, d’un milliardaire ou d’un roi, il ne changerais pas. Le démon en noir c’était mit à la hauteur de Suzaku, mais quelle grossière erreur, il ne savait donc pas que Suzaku était capable de bien des choses si on se mettait à sa hauteur ? Enfin non, il ne devait pas commencer en beauté surtout avec lui, sinon il pourrait finir dans une ruelle… Mais ne lui demandons pas de tenir trop longtemps, après tout c’était Suzaku et pas un autre humain… C’est quoi ce surnom aussi « Zuza » ? Est-ce qu’il lui avait donné ? Il le fixait un moment avec de répondre avec tout le désintérêt possible:

« Moi qui vous croyais aveugle… Je me suis lourdement trompé vous voyez que je suis revenu au local ! Vous m’épatez ! Et j’adore venir dans ce local, je crois que je vais faire ça régulièrement, ça m’amuse tellement… »

Finalement, Suzaku se redressa, une jambe pliée perpendiculaire à l’autre, les mains sur les genoux:

« Mais dîtes-moi, Jack, votre commerce est-il à ce point… hum comment dire… inintéressant pour que vous daignez discuter avec la marchandise ? »


Non franchement, qu’est-ce que le démon avait à gagner à lui parler… n’étaient-ils donc pas tous comme ça ? Tous du genre à suivre leurs intérêts ? Oh non ça devrait cacher quelque chose ! Le vouvoiement était loin d’être une marque de respect, plutôt de moquerie mais ça, ça dépendait de comment on interprèterais les choses ! L’humain prit une croquette dans la gamelle qu’il y avait derrière lui, la mettant dans sa bouche. Et puis pourquoi ne pas prendre la gamelle entière ? Il la posa sur sa cuisse et piocha dedans, écoutant le démon:


« Allez dîtes-moi tout ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Ven 30 Oct - 22:02

Jack ne s'attendait pas à ce que Suzaku lui fasse la conversation avec autant de désinvolture. Il l'avait même félicité pour sa mémoire envers lui. Et oui, même s'il ne le montrait pas, Jack se souvenait de tous les humains qu'il avait vendus. Ceux que ses autres vendeurs avaient fait partir, il n'en conservait que des chiffres dans son livre de comptes.
Mais revenons en à Zuza dans sa cage qui discutait avec le gérant de lieux, l'analysant au plus juste tout en se la jouant détendu, blasé d'être là où il en était.
Son sourire resta, comme d'habitude, mais cet étrange humain, à son troisième passage déjà, le faisait réfléchir. Enfin, le poussait encore plus dans la réflexion que commençait à le titiller : était-il fait pour vendre des humains ou d'autres êtres vivants?


"Et bien Suzaku, on dirait que oui. Enfin, non, ce commerce n'est pas inintéressant, mais je ressens, enfin, je commence à ressentir une gène à vendre tes congénères. Et voilà que tu arrives, nonchalamment, non préoccupé par le fait que tu te retrouves encore ici.
Ce sont les humains comme toi qui me poussent à réfléchir sur ce que je fait."

Jack se releva, embrassant du regard son local. Voilà déjà quelques années qu'il était là. Il avait vraiment changé par rapport à l'horrible bouge qu'il avait acheté, des humains vivants dans leurs excréments, sans paille, sans confort. Bien sur, ce n'était pas aussi terre-à-terre que ce jardin de Nekos qu'était l'animalerie ou les grands enclos de l'antre. Des trois boutiques, la sienne était la plus petite et pourtant il avait réussit à y amener un certain confort. Certains humains lui étaient même reconnaissant de la paix, du calme et du repos qu'il leur offrait. Oui, il était fier de ce qu'il avait fait.
Mais voilà, Suzaku et les autres comme lui lui rappelait la face cachée de son métier : il les vendait. Certes, il tentait de leur offrir ce qu'il espérait des foyers où ils seraient bien. Mais le démon qu'il était ne se voilait pas la face : ni les démons ni les anges n'étaient des êtres gentils, du moins les deux races possédaient leurs moutons noirs, leurs dérangés. Et, hélas, s'il voulait que son commerce perdure, il devait parfois laisser partir certains produits avec ce genre de dégénérés...

Sorti de sa rêverie par une croquette que l'on mangeait, il se retourna vers Suzaku et fit quelque chose que l'étonna, et qui étonna certainement plus encore l'humain.


"Suzaku, j'ai réfléchi, et ce en partie grâce à toi. Je te laisse le choix de retourner à ta vie dehors, au risque que tu sois à nouveau capturé, ou le choix de venir avec moi. Je vais revendre mon commerce et retourner à mes activités premières : la comptabilité. Mais toi, je ne veux pas que l'on t'impose encore une personne qui te blessera. Si tu es encore une fois au local, c'est que ta vie n'a été que souffrance.
Donc voilà, la porte est ouverte et je te laisse faire ton choix, je vais de ce pas afficher une annonce comme quoi je cherche un repreneur."

Jack s'éloigna de la cage, porte ouverte, pour se rendre à son bureau et noter sur un carton l'offre d'emploi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Dim 8 Nov - 18:30

Jamais deux sans trois… dieu qu’il détestait cette expression.

Ca y est la troisième fois était passée et maintenant ? Jamais trois sans quatre non ? Tsss c’était stupide, il n’y aurait pas de quatrième fois, tout comme personne ne le reprendra à présent. Il en fait le serment, il ne laissera pas un ange ni un démon le prendre à nouveau pour une loque ! Il n’était pas encore né ! Jack trouvais ce commerce intéressant mais voilà que le démon se sentait gêné de vendre des humains maintenant. Des humains comme Suzaku le poussait à réfléchir sur ce qu’il faisait ?


« Oh me dis pas que je suis pas le premier à revenir ici pour la troisième fois ça me briserais le cœur… »

Alors que Suzaku grignotait les croquettes apportées par le démon, celui-ci lui laissait le choix de retourner vivre dehors avec le risque d’être à nouveau capturé ou alors de venir avec lui. A ces mots, l’humain aux cheveux argentés cracha tout ce qu’il avait dans la bouche et toussa:

« Quoi ?! »

Qu’est-ce qu’il lui chantait là le vendeur de superette ? S’il avait juré que personne ne l’aurait c’est vraiment personne ! Et voilà que le démon au chapeau noir décidait de vendre son commerce et de redevenir comptable. Mais c’était nul comme métier ça, des chiffres à longueurs de journée… Nan mais c’était pas intéressant ça. Jack ne voulait pas qu’on impose à Suzaku quelqu’un qui le blessera à nouveau. L’humain était vraiment surpris… c’était bien la première fois qu’on lui disait une chose pareille, une attention de ce genre… sa vie n’aurait été que souffrance s’il était à nouveau là et sur ce, Jack afficha une annonce qui disait qu’il cherchait un repreneur pour le local. Suzaku se mit aux barreaux:

« Oh mais à quoi tu joues vieux fou de Jackie ? Tu veux vendre ton local chérie parce que ça fait trois fois que tu me vois ? Faut pas-tu sais… on se reverra souvent, tu sais que je résiste pas aux hommes en noir. »

Non, c’était vraiment bizarre cette journée…

« Et pourquoi tu voudrais me récupérer moi ? T’es tombé sous mon charme ? Parce que y’en a plein d’autre dans cette boutique tu sais… Et puis je suis très loin d‘être un cadeau du ciel !»

Suzaku se remit au fond de sa cage, jouant avec les croquettes pour faire des tas ou écrire des choses. Et oui il savait lire et écrire, Yasha le lui avait apprit… Non franchement c’était pas une journée comme les autres, si Suzaku savait la date il mettrait une croie dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Mer 2 Déc - 16:31

La réaction de Suzaku quand il afficha le carton annonçant la demande de repreneur pour le local surprit le démon. Il n’aurait jamais pensé qu’un humain, et d’autant plus un comme Suzaku qui était un habitué du passage répété, se soucierait de lui.
Enfin, peu d’humains se seraient doutés que notre Jack était un cœur d’artichaut malgré tout. Et voilà, encore une fois son passé l’avait rattrapé. Jamais son aimée ne le laisserait redevenir une personne mauvaise, même d’outre- tombe.

Son affiche placée bien en évidence, Jackot vint se remettre devant la cage de Suzaku, mais pour l’ouvrir cette fois.


"Tu sais Suzaku, ce n’est pas uniquement pour toi. Tu n’es pas le seul à avoir fait plusieurs passages ici. Et justement, c’est ce qui est désolant. Que tu sois, toi et les tiens, repassé par ici chaque fois plus déchirés que la fois d’avant, montre combien les anges et les démons sont des créatures imbues d’elles-mêmes et peu respectueuses de la vie. Dire qu’à l’origine de la grande guerre, les anges se disaient être les sauveurs de ce monde. "

Le démon marqua une pause pour regarder l’humain qui n’avait pas bouger de la cage maintenant ouverte.

"Tout ce que nous avons réussi à faire de cette « paix », c’est créer un monde encore plus injuste pour les non anges et les non démons.
Suza, si je te propose de venir avec moi, c’est pour que tu puisses au moins finir ta vie dans une relative paix et sécurité. Bien entendu, je ne t’obligerais pas, je pense que l’on t’a déjà suffisamment forcé la main durant ta vie."

Le gérant du local était sincère : il regrettait que les races « dominantes » soient si peu respectueuses des autres créatures qui peuplaient le monde. Bien sur, il avait réussi à apporter du bonheur à certains humains. Mais qu’est-ce que cela pouvait bien représenter par rapport à toute la souffrance qui était distribuée chaque jour aux autres.

"Je te laisse réfléchir à ma proposition. Tu as jusqu’à ce soir pour te décider. A la fermeture de la boutique, tu auras deux choix : rentrer avec moi ou repartir où tu le désires."

Son beau discourt terminé, Jack alla s’asseoir à son bureau réviser sa comptabilité dans les moindres virgules afin d’être au mieux pour un éventuel entretien d’embauche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Sam 12 Déc - 22:46

Non mais c’est vrai pourquoi quitter un commerce qui marchait bien pour un truc ennuyeux derrière un bureau ? Suzaku ne comprenait pas pourquoi on pouvait changer d’avis aussi facilement. Jack s’approcha à nouveau de la cage, mais pour l’ouvrir cette fois. Suzaku n’était pas le seul à avoir fait plusieurs passages ici, et c’est ça qui désolait le démon… Tu parles, Suzaku en avait vu énormément des gens mentir:

« Oh non le pauvre petit démon en noir a l’air d’avoir un petit cœur tout chaud caché l’a dessous. »
Disait Suzaku en se touchant le cœur et s’agitant comme s’il était entraîné dans les flots. Il se calma en entendant la suite de la phrase du démon. « Revenir chaque fois plus déchirés que la fois d’avant » c’était une phrase qui plaisait bien à l’humain, il avait raison. Quant aux « créatures imbues d’elles-mêmes et peu respectueuses de la vie » il n’avait rien à dire, il ne pouvait être que d’accord, Suzaku était passé par un démon, un ange, puis un autre démon avant de finir dehors comme un simple déchet. La grande guerre, il n’en avait que vaguement entendu parlé il y a longtemps, peut-être que Yasha la connaissait un peu mieux ? Non, puis de toute façon il s’en fichait. Si Jack lui proposait de venir avec lui, c’était pour qu’il finisse sa vie dans une relative paix et sécurité…

« Que c’est gentil de penser à la fin de ma vie… j’en suis même pas à la moitié… tu es trop bon Jackie. »

Le laisser réfléchir… partir avec ce démon qu’il avait vu tant de fois ou rester ici et tomber sur un idiot à nouveau ? De toute façon il n’avait aucun endroit où aller… Le gérant retourna s’asseoir, laissant le choix a l’humain de choisir ce qu’il ferait. C’était a la fois tellement simple et tellement difficile, mais de toute façon Suzaku referma la cage sur lui:

« Pourquoi je retournerais dehors… ici je suis nourris, logé et je vois ta tronche tout les jours que demander de mieux ? Enfin sauf si tu me donne des bonbons je commencerais à avoir peur là. »

Suzaku recommença à manger, cette réponse pouvait être interprété n’importe comment… comme accepté de venir avec le démon, comme une réponse indécise, après il restait à voir comment Jack comprendrait ça. Après tout il était mieux ici qu’ailleurs mais si un autre prenait le local et qu’il était beaucoup moins souple que Jack il ne ferait pas long feux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Jeu 21 Jan - 13:51

Le reste de la journée se passa sans vraiment grand intérêt. Un humain parti avec une démone qui semblait gentille, bien qu’un peu nymphomane sur les bords. Plusieurs candidats vinrent pour le post proposé, mais Jack les renvoya tous.

*N’y a-t-il donc pas de démon ou d’ange capable d’un minimum de compassion. Il est vrai que lorsque j’ai repris ce commerce, je ne voyais les humains que comme de la marchandise. Mais au mois n’ai-je jamais pensé à les maltraiter. Mais les candidats ici, ne voyaient qu’un prétexte d’assouvir leur besoin gratuitement. Que de détraqué en ce monde.
Bon, 18h, il est temps de nourrir le petit monde et de fermer boutique.*

Jack se leva de derrière son bureau pour se diriger à grande enjambée vers la porte, la verrouiller et tourner son écriteau du côté « fermé ».
Les humains présents depuis un petit temps comprenaient qu’il était l’heure de manger, et une certaine cacophonie s’installa.
Dire qu’au début il les faisait tous taire. Mais rapidement, il les avait laissés faire. Après tout, c’était une preuve qu’ils étaient encore bien vivants et suffisamment en forme que pour être vendu à un prix raisonnable.

Or donc, comme tous les soirs, il passa dans l’arrière-boutique chercher un sac de croquettes. A force d’en distribuer, il les dosait sans même plus compter ce qu’il tombait dans la gamelle, rien qu’en les sentant glisser du sac.
Enfin, pour nourrir tout le petit monde à l’heure actuel, il lui fallait 4 sacs de croquettes. La boutique était pleine, comme dans ses plus beaux jours.


*Tu regrettes ta décision, hein Jackot. Oh, ne dis rien, je le sens. Abandonner ce commerce te fais du mal, mais la bonne poire que tu es veut arrêter ces souffrances. Mais tu n’arrêteras rien, débile que tu es, tu ne feras que t’éloigner de cette souffrance.
Et ne crois pas qu’en sortir Suzaku va absoudre tes années de pêchés. De toute façon, ELLE ne te pardonnera pas.*


*Tais-toi, tu n’es pas autorisé à parler d’ELLE. Je te l’interdis formellement. Et je ne rachèterais rien. Ma conscience est ce quelle est. Et j’ai l’avantage d’avoir toujours la conscience tranquille puisque tu représentes mes pêchés. Quand tu disparaîtras, je serais blanc comme neige.*

Pendant la durée de l’échange, Jack donna l’impression d’être dans un autre monde, ce qui ne l’empêcha pas de distribuer son lot de croquette à chaque pensionnaire.
Quand le dernier sac fut vidé, Jack se dirigea vers l’arrière-boutique et, juste avant de passer entièrement la porte, se tourna vers la cage de Suzaku.


"Alors Suzaku, tu viens ou tu passes la nuit-là."

Sans un mot de plus, il disparu à l’arrière, laissant à Suzaku faire le dernier des premiers pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Suzaku Shiraha
Humain
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 28
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo 100%
Maître de: mes conneries
Soumis par: celui qui réussira a me soumettre

MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   Sam 13 Mar - 19:40

Suzaku voyait le démon recaler tout les prétendant au poste qu’il voulait donner.. Pourquoi faire ça en fait ? Il ne voulait pas le donner à n’importe qui ou alors il était indécis peut-être ? Dans tout les cas, il était aussi compliqué qu’un humain, une vraie femmelette ce Jackpot. Finalement quand vint la fin de la journée, le démon se leva pour verrouiller la porte et mettre la pancarte du côté « fermé ». Enfin la journée se finissait, Suzaku n’avait pas à se plaindre, lui il n’avait plus rien à perdre, avant il essayait de paraître un bon humain en forme, souriant et fort pour quitter cet endroit, mais maintenant, il s’en fichait éperdument, peu importe celui qui l’achetait, peu importe celui qui le regardait, tout lui importait peu. Maintenant il ne faisait qu’attendre la mort, attendre la fin de tout ça… c’était la meilleure chose à faire… lui qui était jadis optimiste au maximum, il voyait tout en noir et regrettait le passé. Regretter quelque chose comme ça… c’était… puéril non ? Ou alors c’était digne d’un vieillard ? Suzaku s’en moquait, il ne voulait pas réfléchir… il était bien là dans sa cage, avec de l’eau et des croquettes en guise de dîner, déjeuner, petit-déjeuner, collations…

A force de vivre comme ça, il en arrivait à vouloir pleurer caché quelque part… mais il n’y arrivait même pas… ou alors il ne voulait pas et cherchait toujours une excuse… c’était tellement difficile. Les autres commençaient à parler, un petit brouhaha c’était installé dans le local, pour beaucoup d’humains présent. Jack allait dans l’arrière boutique pour prendre les croquettes pour les distribuer à tout le monde, ça prenait beaucoup de temps et il lui fallait plusieurs sacs pour avoir raison des estomacs de ces petits affamés. Suzaku s’autorisait à l’observer et pendant un moment le démon avait l’air absent, comme s’il était dans un autre monde. C’était l’occasion pour tendre la main et essayer de piquer quelque chose sur lui ! Mais déjà il n’y avait rien et puis il avait l’air assez débile pour ouvrir la cage et laisser tout le monde filer s’il le voulait ou pouvait. Ce n’était même pas amusant, l’autorité n’est plus ce qu’elle était… enfin ou les démons n’étaient plus ce qu’ils étaient ? Et les anges devenaient des dingues ? Quel monde à l’envers… mais après tout aucun des deux n’étaient tout blanc ou tout noir… chacun pouvait être doux comme un agneau et traiter ses soumis comme ses frères… ou être aussi démoniaque que le diable et les traités comme des moins que rien…

La cage de Suzaku était près de l’arrière boutique, aussi, alors qu’il grignotait sans rien laisser paraître, il tourna la tête vers la présence du démon en noir. Celui-ci c’était arrêté à côté d’elle, c’est vrai que Jack lui avait ouvert, mais Suzaku avait refermé la cage sur lui, préférant rester là que de retourner dans le froid. Venir avec lui ou passer la nuit là ? Quelle était la décision de l’humain ? De toute façon il était persuadé de retourner ici dans peu de temps… un an, deux ans… peut-être moins… peut-être plus qui sait, l’avenir est incertain. Le démon était partit à l’arrière, laissant l’humain se décider. Le jeune homme aux cheveux argentés se redressa, pour voir si personne ne le voyais. Malgré qu’il ai refermé la cage sur lui, il pouvait très bien la rouvrir, elle n’avait pas été verrouillée. C’est alors que Suzaku ouvrit la porte, sous le regard ébahis de certains autres humains. Il referma alors la porte doucement, prenant une poignée de croquette qu’il mit dans sa bouche. Il s’approcha de la sortie, regardant si Jack était là ou non, il colla ses mains à la vitre pour regarder dehors. Ses cheveux tombaient à la mi cuisse a présent, il grimaçait devant les passants. Mais devant les plus effrayant il ne faisait rien, ils seraient capable de rentrer pour lui faire dieu sait quoi.

Il s’installa alors au comptoir, les pieds sur celui-ci et le reste sur la chaise. Il avait les bras croisé sur le ventre, attendant que le temps passe. Les bavardages augmentaient en voyant un humain là, et pas le plus propre qui plus est. Si autrefois Suzaku était un bel humain aux cheveux d’argent et au regard scintillant, souriant légèrement, aujourd’hui il n’était plus qu’une partie de lui-même, la joie et l’optimisme ayant quitté son corps… il ne restait que le pessimisme et un tas d’autres émotions qui feraient fuir n’importe qui. Ses yeux ne reflétaient plus que l’indifférence, le mépris et la peur pour celui qui savait regarder.


« Alors tu te dépêche Jackette, t’es long ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je ne voulais pas revenir [Jackpot]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne voulais pas revenir [Jackpot]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» j'voulais pas t'faire tomber ... [Libre]
» Je voulais Féliciter l'équipe du BP.
» europe ? je voulais être seule mais trop tard, j'étais déjà née.
» Tu as cru que tu pouvais revenir comme ça? Bah non tu peux pas. Casper. éè
» Astuces pour faire apprendre Jackpot à Queulorior.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: