Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Mer 21 Oct - 17:37

Le grand sourire de Sonia inquiéta un peu Rider. Quelle dentition ! Blanche et éclatante. L'ange tenta d'imaginer ces crocs plongeant dans la chair d'un muscle encore bouillant et palpitant, ce qui ne fut pas très difficile, elle avait vu tout cela durant la guerre qui avait opposé anges et démons. Mais elle pensait qu'il s'agissait plutôt du sourire naturel de l'hybride. Après tout, sa part animale devait y être pour quelque chose… Elle écouta sa compagne, sagement, sans broncher, hochant la tête lorsqu'elle lui parla d'installer des barres, par exemple. Il y avait des pièces dont elle ne se servait pas, et qui pourraient convenir à ce genre d'exercices et de pratiques. Quant aux installations, elles ne devaient pas coûter très cher, elle pourrait laisser les frais à Sonia si elle préférait s'en charger afin de ne pas trop ennuyer son hôtesse. La curiosité de la demoiselle lui apparut clairement à sa question.

Vous êtes affranchie, alors peut-être n'avez-vous pas connu cela, mais il arrive souvent que les maîtres choisissent leurs esclaves dans les boutiques. L'animalerie conçoit les ventes d'un façon plus marginale, même si j'ai entendu dire que l'Antre s'y était également mis. En général, ce sont les nekos qui décident d'aller avec un ange ou un démon, selon leurs critères personnels. Le système est tout simplement inversé, expliqua l'ange sans ciller. Elle assumait pleinement le fait de ne pas faire comme les autres, encore plus maintenant que la boutique des hybrides adoptait cette même politique.

Elle ne vit pas les rougeurs de Sonia, dissimulées par sa toison mouillée par la pluie. Oui, avec tout cela, Rider avait oublié la pluie. Elle remarqua par la suite que l'hybride veillait à reprendre son sourire le plus doux et le moins carnassier. Ses paroles, toutefois, eurent le don de provoquer une moue sur le visage de Rider.

Ne vous inquiétez pas pour ça, en rue, en privé, ce sera à votre guise. Je m'accommode de tout. Elle décida d'appliquer les paroles de son interlocutrice. As-tu besoin d'une pièce pour conserver tes tenues de scènes ? Je suppose qu'elles sont nombreuses, même si tu ne possèdes pour l'instant que le strict nécessaire…

Le tutoiement était un peu difficile à adopter, mais elle tentait de le glisser avec naturel. Ainsi, il s'imposerait de lui-même. L'une contre l'autre, sous le parapluie, elles défièrent l'averse qui les agressait jusqu'à l'hôtel où Sonia avait ses quartiers, et l'ange l'attendit dans le hall, sous le regard mauvais de l'hôtelier. Quel type abject ! Elle surprit son air déconfit lorsque l'hybride revint avec ses valises, sans doute surpris qu'une cliente aussi originale pût trouver un logement ailleurs que dans son complexe où elle avait aperçu, derrière une colonne, un cafard (enfonçons l'hôtelier XD). Rider avait insisté pour porter un peu des légers bagages de sa compagne, et tandis que l'orage grondait en se rapprochant de Meridell, elle avait inséré la clé dans la serrure de sa petite maison. Enfin, la porte s'était ouverte, elle avait posé le sac avant de se reposer contre le mur de l'entrée avec un soupir. La pluie ne les avait pas aidées, durant leur trajet, mais tout s'était bien déroulé. D'un large -et un peu las- geste du bras, elle invita sa compagne à faire connaissance avec ce qui serait désormais sa maison.

Je ne te l'ai pas encore demandé, mais de quel animal tires-tu tes gènes ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Rider Nara le Ven 6 Nov - 22:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Jeu 22 Oct - 9:59

Sonia appréciait le fait que rien ne semblait tabou pour sa logeuse. Le parcourt dans le parc touchait à sa fin alors qu’elle expliquait que son travail était de vendre des nekos, une race voisine de la sienne, du moins, c’était ce qu’on lui avait toujours appris. Et en effet, Sonia n’avait jamais connu de cage, Ortus était venu la chercher directement dans son village… enfin, pour être précis, Ortus avait trouvé le village et négocié la non-divulgation de son emplacement en échange de la participation de Sonia à son spectacle. Le chef du village n’avait pas eu le choix, pas plus que Sonia ou sa famille. Mais elle n’avait pas eu a regretté le fait de partir avec Ortus. Elle avait eu une vie magnifique, bien remplie et surtout, elle avait eu une éducation parmi les meilleures que le monde avait à offrir pour une hybride comme elle…

- Je n’ai pas connue les cages et les chasseurs, Ortus était un démon appréciable. Il m’a donné une bonne éducation. Mais pour ce qui est de notre première rencontre, elle s’était passée dans mon village natal. Ortus était arrivé chez nous par hasard et a promis de ne rien dire de sa localisation si j’allais avec lui. Il avait vu mon potentiel au premier regard. C’était un sage parmi les démons. Il ne maltraitait pas ses aides, ni les membres de son cabaret ambulant. Et pour ce qui est de vos méthodes de vente, elles sont biens meilleures que dans les échoppes et boutiques que j’ai vue lors de mes années sur les routes avec la troupe… J’ai même vu des démons et démones acheter des humains ou des nekos et les manger directement, sans les tuer d’abord, une cruauté sans limite…

Sonia frissonna a ce souvenir. Une démone ronde, énorme, engouffrait des humains vivants! Cela avait extirpé une moue d’horreur à Ortus… Sonia fut heureuse d’entendre le tutoiement de Rider. Elle ferait pareil, et ce, tant qu’elle resterait chez Rider. Elle avait donc une amie ange… Ortus n’en reviendrait pas, elle en était certaine.

- J’en aurais besoin, mais je vous rassure, je mettrai tout cela dans la même pièce qui servira à mon entrainement. Je n’ai pas pu danser pendant un bon moment et je dois un tour de danse à un ami…

La voix de Sonia se fit plus timide à l’évocation de cet ami. Elle pensait à Aldébaran. Croisé un jour, au hasard de la ville, il s’était montré des plus charmants. Sonia était tombée sous son charme. Elle rougissait et le sentait, sa toison ne masquerait pas longtemps ce fait, si cela continuait. Elles arrivèrent à l’hôtel. Sonia laissa Rider un moment pour aller chercher son sac et sa valise. Elle écrivit un mot et demanda a un commis d’aller le porter au maître des quais sur le front de mer. Sonia enverrait un mot à Ortus pour la suite de ses valises un peu plus tard. Elle régla la note au propriétaire et donna une de ses valises à rider, parce que celle-ci insistait. Elles reprirent alors la route vers la maison de Rider. Sonia la vit. Elle n’était pas la plus grande de la cité, elle le savait, mais elle semblait chaleureuse et accueillante. Rider la fit entrer. Elle se délesta de son sac et passa au salon comme Rider l’invitait à le faire.

- Je ne sais trop, ma mère était une hybride de tigresse albinos et mon père de léopard… Ma mère m’a toujours dit que j’étais une tigresse, mais je préfère dire que je suis une Catfolk, comme ils l’étaient tous les deux.

On pouvait entendre dans la voix de Sonia, tout l’amour qu’elle avait pour ses parents. Elle les aimait énormément et jamais elle ne les trahirait… Elle pensa a eux et versa une larme de joie qui se perdit dans l’humidité de sa toison…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Ven 6 Nov - 22:06

Rider écouta Sonia qui lui racontait de quelle façon elle en était arrivée au métier de meneuse de revue. C'était un bien heureux hasard, songea-t-elle, et Ortus avait certainement rendu l'hybride encore plus belle et gracieuse qu'à l'époque. Il devait avoir un œil fin et avisé. Pas que l'œil, d'ailleurs, puisque la jeune fille était affranchie. L'ange en arriva à se demander comment il s'y était pris ; mais les pistes étaient si nombreuses, leur route si tortueuse et elles bifurquaient si souvent qu'elle abandonna. Elle aurait l'occasion de poser toutes les questions qu'elle voulait à son invitée lorsqu'elle serait installé, ce qui ne saurait tarder. L'évocation de cette cruauté, de la délectation d'une chair encore chaude et pulsant le sang, donna une nausée que la jeune femme aux cheveux violets sut cacher, fort heureusement. Mais son dégoût, lui, apparaissait clairement. Ses traits étaient tordus dans une grimace qui retranscrivait toute sa répulsion pour ce genre de choses.

Meridell est… Trop grande pour que les maîtres se permettent ce genre de choses… Mais je regrette le fait que cela continue à se faire ailleurs, répondit-elle d'une voix assez sombre. Elle n'avait aucun mal à s'imaginer une scène de ce type. La guerre l'avait habituée au sang et aux blessures.

Elles changèrent de sujet et revinrent à l'aspect pratique de l'installation de Sonia. Elle désirait mettre ses tenues de scène dans la pièce où elle s'entraînerait. À vrai dire, n'ayant aucune idée de la quantité de vêtements et d'accessoires nécessaires, Rider ne put protester et se contenta de hocher la tête. Puis, la petite voix timide de l'hybride l'incita à tourner la tête pour se retrouver devant un portrait tout à fait charmant : sous sa toison, la jeune fille rougissait. Grâce à ses sens accrus, son interlocutrice n'avait aucun mal à déceler ce genre de choses, et elle les trouvait vraiment adorable. Une question lui brûla les lèvres mais elle se retint, elle comptait bien en savoir plus sur ce fameux ami, histoire de taquiner un peu la belle demoiselle qu'elle allait accueillir. Ses yeux se plissèrent un peu sous l'action d'un sourire qui s'étirait, mutin et amusé. Enfin, elles atteignirent l'hôtel où Rider abandonna le contrôle de la situation pour plusieurs minutes avant de le reprendre en se saisissant d'une valise. Chemin faisant, elle dardait parfois des regards à sa compagne. Elle ne mesurait pas encore très bien l'étendue de ce que le mot « colocataire » signifiait, mais elle l'apprendrait très vite. Et ce serait sûrement très agréable, elle n'en doutait pas. Son habituelle solitude serait brisée. Finalement, elles arrivèrent chez l'ange, qui posa les sacs dans un coin, avec le plus de soin possible. Elle avait posé une question à Sonia, et son ton chaleureux faiait plaisir à entendre. Elle semblait entretenir de bons rapports avec ses parents… Rider en était attendrie, et pensa à son propre cas en voyant un sourire si tendre sur les lèvres d'une fille qui pense à sa mère. Mais la génitrice angélique la mettait instantanément en colère, son attitude suffisait à répugner sa progéniture femelle qui était finalement affublée de plusieurs frères. Elle craignait de devenir comme elle, et de voler des bras d'un homme à ceux d'un autre. Quelle attitude détestable ! Un juron mental qu'elle lança à sa mère la ramena sur terre. Elle ne devait pas oublier que son invitée avait besoin d'une bonne douche, étant donné l'humidité de son poil dans lequel se confondait une larme.

Tu as besoin d'une bonne douche, il me semble, déclara-t-elle en posant ses mains sur les épaules de la Catfolk. Nous continuerions cette discussion plus tard, j'aimerais savoir à quoi ressemblent tes parents et tout ce que comprend le terme Catflok. Ils devaient être magnifiques ! Bavarde qu'elle pouvait vite être. Pendant ce temps, elle amenait son amie devant la porte d'une salle de bains qu'elle ouvrit, donnant sur une pièce d'eau impeccable, propre, rangée, les produits d'hygiène posés sur une petite étagère au côté de la douche. Il n'y a pas de caméra, lança-t-elle avec un clin d'œil. Avant tout, tu devrais te réchauffer si tu ne veux pas attraper froid, ce serait handicapant étant donné ton activité. Je vais prendre une couverture plus chaude, et je te montrerais les chambres que tu pourras utiliser. Clac ! Comme une brise, elle ressortit pour laisser l'hybride à ses ablutions. Elle était enthousiaste, indéniablement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Lun 9 Nov - 14:54

Sonia apprécia la réflexion de Rider. Elle espérait ne plus jamais revoir les scènes qu’elle avait vue dans son passer… Des démons et des anges prenants des soumis et, juste après la rencontre, les ‘maîtres’ mordaient directement à la gorge, se gorgeant su sang et des chairs du soumis… Elle connaissait la pratique… Une morsure et on arrachait l’avant de la gorge avec les dents… La mort était rapide, mais pas sans douleur… Et surtout, les ‘maîtres’ se retrouvaient couverts du sang de leurs pauvres victimes. Sonia en trembla de peur. Ce genre de souvenirs ne lui faisait jamais se sentir bien. Mais elle n’en appréciait que plus le fait d’être affranchie de ne pas risquer de tomber dans ce genre d’extrême, même si Rider lui avait dit qu’on ne faisait pas cela dans Meridell. Sonia se méfierait toujours des cages et de ce qui peut arriver aux occupants de celles-ci…

- Je suis heureuse que la ville soit trop imposante et en paix pour qu’on ne puisse y voir ce genre de barbarie. Je n’ai jamais aimé les visions de mon passer, lié à la guerre.

La vois de Sonia avait trahi une émotion particulière, la peur… Une peur primale, car son poil se hérissa légèrement avant qu’elle ne se reprenne.

- Pardonnez ce réflexe involontaire…

Sonia fit une promenade agréable, entre l’hôtel et la maison de Rider. Elle en apprécia le calme et l’environnement. De toute façon, rien ne pourrait être pire que l’hôtel avec le propriétaire de ce dernier. Elle se demanda comment on pouvait laisser de telle personne tenir ce genre d’établissement… Mais là, n’était pas la question. Elle se vit propulser à l’intérieur, délestée de ses bagages et littéralement poussée dans la salle de bain. Elle comprit de suite que sa logeuse ne pensait qu’à sa santé. Elle se laissa donc dire. Elle sourit même en entendant cette dernière parler. Sonia finit par prendre la parole avant que Rider ne ferme la porte de la salle d’eau pour la laisser prendre une bonne douche chaude.

- Soit, j’avoue, j’en ai un peu besoin… Ca me fera du bien et ca me détendra. Je n’oublie pas la question et les interrogations, j’y répondrai en sortant de la douche, je vous le promets. Et en effet, je ne vois pas de caméra… Et merci pour la couverture… vous pensez vraiment à tout. A tout à l’heure…

Sonia laissa Rider fermer la porte et elle la verrouilla. Elle aimait bien son intimité pour ce genre de moment. Elle défit sa tenue mouillée et enleva l’ensemble de ses vêtements. Elle trouva les bacs de linges sales et y déposa ses affaires. Elle songea qu’elle avait oublié de prendre une tenue de rechange… Elle savait dans quelle valise cela se trouvait. Elle n’aurait pas de mal à aller chercher ce qu’il lui fallait après avoir pris sa douche. Elle profita de l’eau tiède d’abord, puis, plus chaude, se réchauffant graduellement. Elle se shampouina intégralement. Elle sortit en suite de la douche, s’essuyant et repassant ses chaussures pour aller dans le couloir de l’entrée. Elle était dans l’essuie pour ce petit parcourt dans la maison. Elle ouvrit une valise et en sorti sa tenue de nuit. Une longue robe de nuit en satin bleu nuit. Elle l’enfila en vitesse et se dirigea vers le salon ou elle comptait rejoindre Rider pour répondre à toutes ses questions, mais aussi pour la remercier se tout ce qu’elle faisait pour elle…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Mar 17 Nov - 20:16

La phrase de Sonia avait un peu fait culpabiliser Rider, pour la première fois. Elle avait guidé les anges et pendant quelques temps, et avait vu les horreurs du combat… L'hybride, elle, les avait connues de plus près encore, elle avait eu un aperçu plus bref mais aussi sanglant et choquant de la guerre. Jusqu'ici, la jeune femme avait tenté de ne pas se préoccuper de son passé ; oublier pour mieux avancer. Quoiqu'elle n'eût rien à oublier. Aucun remords ne l'étreignait, et ne l'avait jamais étreinte à cause de ce qu'elle avait fait et des morts qu'elle avait bien pu faire. Depuis quand était-elle aussi sensible à ces choses insignifiantes… Meridell était une occasion de repartir à zéro, ce qu'elle avait très bien fait, d'ailleurs. Mais les paroles de sa nouvelle amie l'amenaient à se poser des questions. Au fond, peut-être qu'elle aimait la vue du sang et la violence à l'état pur. Elle n'avait jamais été très délicate ni horrifiée par quoi que ce soit. Cette grande ville pacifiste l'avait rendue un peu plus sereine, maintenant qu'elle y pensait, et toutes les races s'y côtoyant, il était nécessaire de vivre en paix sans quoi ce serait une effusion de sang. Et l'ange percevait parfaitement la peur de son interlocutrice, une peur incontrôlable qui lui avait arraché un frisson. Elle comprenait mais ne pouvait pas nier ce qu'elle avait fait. Elle secoua la tête pour signifier à Sonia qu'elle n'avait pas besoin de s'excuser ; et le trajet se fit plutôt tranquillement, ce qui permit à Rider de songer à ce qu'elle avait compris un peu tardivement. Enfin, à la maison, elle guida ou plutôt entraîna la Catfolk jusqu'à la salle de bains pour qu'elle prît un bain. Elle aimait beaucoup ce poil doux et habituellement lisse, certainement brillant. Sonia était une très belle hybride qui mêlait savamment son côté animal et son côté humain ; cela formait un ensemble très harmonieux et naturel. Rider pensa, un peu tard, que son amie aurait besoin de vêtements, mais elle n'eut pas besoin de se déplacer qu'elle vit une hybride fraîche et renouvelée sortir de la salle de bains où on l'avait engouffrée un peu plus tôt. Son pelage brillait et ondulait, Rider aurait cru à du velours. Sans compter que la robe de nuit en satin, couleur du crépuscule, soulignait ses formes avantageuses et sa taille fine. La jeune fille avait tout d'un félin ; les gènes, le regard, la démarche souple, le corps élancé… L'ange était admirative et observa son amie se rapprocher d'elle ; comme elle s'était assise sur le divan, elle s'écarta pour faire de la place. Elle voulait que son invitée s'intègre vite dans cet environnement, elle souhaitait la mettre à l'aise et faisait son possible sans savoir si cela portait ses fruits ou non. Même si la Catfolk semblait plutôt heureuse… Quelques mèches de la chevelure claire retombaient sur son bras, elle en prit une et la fit tourner autour de son doigt. Ce serait très étrange de ne plus vivre seule, mais elle espérait s'habituer au plus vite afin de ne pas décevoir son amie.

C'était agréable ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   Mer 18 Nov - 10:05

Sonia arriva et vi que Rider lui faisait de la place. Elle vint donc se poser dans la place qu’on venait de lui faire. Elle sentit la main de Rider entortiller ses cheveux. Cela la fit sourire. Elle avait des cheveux raides au naturel. Elle apprécia le confort du divan. Elle se sentait détendue et heureuse. L’eau chaude avait été une bénédiction pour son corps. Rien ne pouvait être plus agréable que ce qu’elle avait ressenti sous l’eau de la douche.

- Merci pour la douche. J’en avais besoin. Mon corps est réchauffé et je suis détendue comme je ne l’ai plus été depuis un moment, un long moment. Et c’est très agréable…

Sonia n’avait pas oubliée la question, mais elle tenait à remercier Rider pour son attention délicate. Parler de sa famille faisait toujours briller les yeux de Sonia, ils brillaient d’amour et de passion pour ceux qu’elle avait du quitter si jeune.

- Mes parents sont tous les deux des catfolks, ce terme reprend toutes les races félines qui sont comme moi, plus animale qu’humaine. Nous sommes tous des catfolks. Ma mère était donc une hybride de tigresse albinos, comme je vous l’ai déjà dit. Elle était douce et délicate. Elle adorait prendre soin de sa maison, mais aussi d’elle-même, pour plaire à mon père, je sais que j’ai hérité cela de sa personne. Elle m’a beaucoup manqué lors des premières années avec Ortus. Mon père était un hybride de léopard, il a toujours été très vif et agile, j’ai hérité cela de lui. Il aimait tendrement ma mère ainsi que chacun de nous… mes frères et ma sœur en étaient la preuve. Mon père est un très bon chasseur, si les choses n’ont pas changée… mais surtout un hybride amoureux. Il ne rentrait que rarement sans avoir des fleurs ou un autre présent pour ma mère. C’est un catfolk très délicat et attentionné. Je n’en sais pas beaucoup plus. Juste qu’il me manque encore aujourd’hui. La seule chose que je sais, c’est qu’Ortus protège mon village parce que je l’ai suivi. J’ai fait ca parce qu’il le voulait, au début, puis, petit à petit, parce que j’ai compris ce que faisait Ortus et qu’il protégeait les miens ainsi que la localisation du village. Tout cela remonte à il y a bien des années…

Sonia avait fait une longue plongée dans ses souvenirs. Elle appréciait les vieux souvenirs de son enfance et ce qu’il représentait, l’amour de ceux qu’elle n’avait que trop peu connue. Elle songea en suite à son amour, Aldébaran… Elle devait prévenir sa logeuse qu’elle risquait d’avoir de la compagnie masculine…

- Dame Rider… Je dois vous prévenir que je vais probablement avoir un compagnon, un hybride tigre blanc… Je l’ai rencontré, il y a un moment, au hasard des rues et nous nous sommes appréciés… Je pense que je l’aime et que c’est réciproque…

Sonia fixa ses pieds et le sol en parlant de cela. Elle était gênée, c’était son premier amour et elle espérait qu’il serait le meilleur des compagnons, voir plus…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une Catfolk à la maison ! [PV Sonia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maison de Nara
» Maison de Riiko
» La maison de Evans Paul vandalisee par les siens
» Maison de retraite
» Cherchons une bonne "maison" pour un bouc nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: