Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La vie en société [PV 3]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: La vie en société [PV 3]   Sam 24 Oct - 22:33

Ren avait testé les capacités d’Adam plus tôt… son sens de l’orientation et s’il réussissait à faire ce que Ren lui avait demandé. Apparemment il s’était assez bien débrouillé, mais Adam était vraiment un cas à part en extérieur… Ren avait pu remarquer que l’humain était une véritable fée du logis, cuisinant à merveille, mais lorsqu’il s’agissait d’agir en extérieur, il se bloquait et ça ne plaisait pas forcément au gardien de la Cité… Alors aujourd’hui Ren ne travaillait pas, exceptionnel vous direz vous ! Enfin il avait bien le droit à quelques jours de repos, il faudrait peut-être qu’il demande à ce qu’un nouveau gardien vienne postuler non ? Après tout, ils devaient être trois et pas un. Bon comme il ne travaillait pas, il allait en profiter pour se balader un peu et de cette manière il en profiterait pour sortir Adam et lui expliquer le fonctionnement de la vie en société…

L’humain était vraiment bizarre, la première fois que Ren avait quitté la maison pour travailler, il avait retrouvé Adam endormit sur un tapis… Il avait longuement hésité entre la pitié et l’attendrissement… et avait finalement opté pour la pitié, il espérait sincèrement qu’il ne ferait pas ça à chaque fois que Ren partait dans la Cité. Enfin, le démon lui avait expliqué qu’il ne devait pas dormir là… Enfin quoi Ren lui avait donné un lit c’était pas pour rien non ? Bon apparemment c’était rentré dans la petite tête de l’humain puisqu’il y dormait à présent. Hier soir donc, Ren n’avait pas travaillé et avait pu dormir chez lui. Que c’était bon une nuit chez soi, au chaud… un humain assez mignon à portée de main… non soyons sérieux, Ren n’avait même pas eu la pensée pour ça.

Aujourd’hui donc, Ren s’était levé tôt, habitude oblige… et Adam était toujours levé avant lui. Depuis qu’il l’avait acheté, l’humain était toujours debout avant le démon. Bon tant mieux, ça lui faisait des choses en moins à faire mais aussi ça lui faisait bizarre… enfin il s’habituerait sûrement doucement à la vie avec un esclave. Le démon était donc partit se doucher et continuer la routine matinale que chacun faisait et refaisait chaque jour jusqu’à sa mort. Que c’était monotone et ennuyeux… Il alla rejoindre le petit humain:


« Aujourd’hui nous sortons Adam, alors habilles-toi bien. »

Pas plus de précisions pour le moment… Quand l’après-midi pointa le bout de son nez, Ren jugea qu’il était temps pour Adam de découvrir le monde extérieur. Ca lui ferait le plus grand bien ! Et puis comme ça, ça occuperait Ren pour la journée. La dernière fois qu’ils avaient été ensemble dehors, Ren avait mit une laisse à Adam… là il hésitait un peu à recommencer, Adam ne filerait pas et viendrait si Ren l’appelle.

« Aller viens là Adam, il est temps de te sortir un peu »

Il se chaussa et attendit Adam pour pouvoir fermer chez lui et traîner un peu. Apparemment Adam avait un sens de l’orientation aussi élevé que celui d’une chauve-souris en plein jour. Le démon marchait au gré de ses envies en expliquant quelques petites choses à l’humain en même temps, ne faisons pas trop de chose à la fois, sinon Adam ne retiendrait rien… au final, Ren avait choisit de se poser un moment dans les jardins, c’était beau et puis ça occuperait peut-être Adam de voir des fleurs non ? Enfin tant pis, lui s’était installé sur un banc et profitait du paysage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 25 Oct - 0:13

Eh oui, il avait la sens d’orientation d’un aveugle(Ah non pardon, c’est vrai faut dire Non-voyant.) au beau milieu du désert… « Insérer ici le nom du désert voulu ». Mais, et alors ?! C’est pas comme-ci il avait eu besoin de l’avoir, du moins jusqu’à maintenant, puisque son maitre actuel était un fauché(à coté de ses anciens maitres) qui était même pas fichu de se faire livrer. Ou était-ce la honte d’avoir une aussi petite maison qui faisait qu’il ne voulait ramener personne par chez lui ? Mais peu importe, puisque bientôt, grâce à lui, l’humain serait aussi doué qu’un GPS(de bonne qualité.) pour s’orienter en ville, ou pas. Parce que bon, il y allait y avoir du boulot là, puis c’est comme tout, faudrait que l’humain s’entraîne, sinon il oublierait bien vite. L’orientation c’était pas comme le vélo, mais plutôt comme la musique. Si on pratiquait pas, et bah, la connaissance filait comme du sable entre les doigts.

Donc, pour l’heure. Le démon était venu voir Adam pour l’informer que aujourd’hui ils sortaient et que de ce fait il devait bien s’habiller. Le petit avec acquiescer poliment. Parcontre, il entendait quoi par « habille-toi bien » ? Enfin, c’est pas non plus comme si il avait trop de choix. Puisqu’ils avaient été qu’une seule fois acheter des vêtements à l’humain, le jour même de son achat…et non conseillés, rappelons qu’ils avaient juste achetés deux ensembles, plus les habits qu’ils portaient sur le coup, ça ne faisait pas grand-chose…il faudrait y retourner. Finalement il opta pour un pantalon, un maillot et un pull, tout ça tout ça, tous de couleurs unies, classique, mais pas les mêmes. Color’s Shop Style ! Et oui, c’est pas que la boutique n’avait pas encore été racheté par le petit, mais ô combien vaniteux « Grand » couturier de Meridell, qui rappelons le avait gagner le concours du plus narcissique face à l’acteur de pacotille, mais un peu si. (Et là, j’entends les pensées d’une certaine personne « Censured….blablabla…mais c’est une honte ! Ramener moi c’est humain que je rhab…non que je l’habille même ! »). Et bien, c’est prévu ! Normalement !

Début d’après midi, le démon appelle Adam, qui file…court…vole, hem va le rejoindre. Il était, enfin, temps de sortir d’après lui.

_ D’a-a-accord, m-m-m-maitre ,_,

Juste le temps d’enfiler ses chaussures à lui aussi et il suivit le démon hors de la maison. Il attendit qu’il verrouille la porte et entama la promenade à ses côtés, en fait Adam avait plutôt tendance à vouloir marcher derrière, comme il faisait quand il devait suivre un maitre dans ses anciennes demeure, mais Ren le rappelait vite à l’ordre, pour qu’il passe plutôt vers devant. Etrange, alors qu’on lui avait apprit que ça se faisait pas…il aurait bien du mal à s’habituer aux mœurs de ce démon-ci. Bon ! Promenade !

Et bah ce fut beau, sachez le. Ren qui expliquait quelques trucs à Adam, qui essaie encore de les retenir à l’heure actuelle. Surtout, le passage sur le « Comment passer d’un trottoir à l’autre », l’humain ayant voulu traverser un moment qu’il y avait des voitures, manquant de peu de provoquer le même genre d’accident que lorsqu’il avait du aller acheter du pain(Oui, c’est un miracle qu’il soit revenu vivant). Ah bon ? Fallait regarder à gauche…puis à droite…et passer seulement si il n’y avait pas de voiture ? Ah ! C’est dingue, mais il aurait pas cru. Hey ! Qui est le débile dans l’assistance qui l’a traité de con ?! Bon, dans tout les cas, il s’en rappellerait…parce que le coup du « Tu risques de finir comme le perce-oreille que j’ai du écrasé l’autre jour, si tu fais pas gaffe »…ça l’avait un peu marqué tout de même…

Finalement, le soumis et son maitre, se retrouvèrent aux jardins de la ville. Là Adam pouvait batifoler gaiment à sa guise, même si c’était pas son genre, pendant que son maitre imitait le cachalot échoué, sur son banc. Alors que l’humain, donc, lui, observait les fleurs un peu plus loin, toute une allée de variétés différentes, des étoiles dans les yeux, les mains jointes devant lui, tellement il s’extasiait. Il abordait même un sourire de dix mètres de long, dès qu’il remarquait une nouvelle fleur.

Il ne se doutait pas, que bientôt, une bête sanguinaire et avide de sang, arriverait…°SBAF°
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Ven 6 Nov - 1:57

(je suis vraiment désolée de vosu avoir fait autant attendre v__v)


Anselm avait décidé de sortir avec Roderich pour prendre l'air...enfin, autant que faire se peu, quand on se trouve en ville. Du coup, il avait opté pour une balade au parc.

Le chemin avait été assez long, parce que l'ange avait décidé qu'il allait en profiter pour "faire une extension de vocabulaire". Parce que les kyu à tout bout de champs, c'était mignon, mais pas spécialement compréhensible pour les gens qui ne parlaient pas la langue renard.
Alors, donc, il avait pointé pas mal d'objets, personnes, lieux etc. en demandant à l'hybride s'il savait dire le nom. Ca lui remuait les méninges soit pour se souvenir, soit pour essayer de retenir la nouvelle information.

Après, si les mots en question rentraient dans une oreille pour ressortir de l'autre...Anselm le découvrirait bien assez tôt.

Tout en traversant la ville, il montrait son mot de vocabulaire d'une main, tenait la patte de Roderich dans l'autre. Il ne le lâchait que quand Roderich était attiré par un truc qu'il voulait à tout prix voir de près. Mais en réalité, la plupart du temps il restait près de son nouveau maître.

Finalement, ils arrivèrent au parc. Anselm ne se sentant pas très bien chercha un endroit pour s'asseoir, mais les banc étaient tous occupés. Il devrait partager avec...euh ce monsieur là-bas.

C'était ça où il tombait dans les pommes de toute façon.

Il sourit à Roderich et fit un mouvement du bras qui disait à peu près que l'hybride avait tout le parc pour lui.

"Tu peux te balader si tu veux. Essayer de communiquer avec d'autres hybrides si tu en croises, peut-être ?" fit-il avec un rire. Au moins si le renard comprenait pas, il pourrait au moins sourire avec. Bref. "Je vais m'asseoir un peu en attendant."
Un veillard humain aurait eu l'air en meilleure forme. Anselm se sentit parfaitement pathétique mais son sourire ne le quitta pas.

Aussi, quand il s'adressa à l'homme assit sur le banc
(hj : hey monsieur assis sur un banc qui joue de l'accordéon. -vous pouvez m'appeler assis sur un banc.....pardon xD) il était certes un peu pâlot, mais toujours souriant.

"Excusez-moi, je peux m'asseoir ?" demanda-t-il, mais vraiment, il n'attendit pas la réponse.
Ce n'était pas une bonne journée, mais qu'est-ce qu'on ferait pas pour son mignon petit soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 9 Nov - 23:13

[SETOMONAMOUR!!]

Roderich lui avait mal à la gorge. Il avait tenté de répéter tous ce qu'Anselm lui montrait, pour le mémoriser, et pour montrer à son maître qu'il faisait des efforts. Mais si son système était adapté à kyuter, pour ce qui était d'émettre un son autre, ça n'était pas une mince affaire. Aussi avait-il un peu mal à la tête, aussi, quand il arriva au parc. Mais son maître était tellement adorable et souriant malgré la fatigue qu'il se serait coupé une patte sur demande si le maître en avait eu besoin.

La balade avait été tout à fait agréable, une bonne surprise pour passer la journée, et Roderich qui tenait une forme olympique léchouilla la patte du maître avant de s'en aller non loin pour batifoler à son aise. Il était habitué à chasser, à courir de longues distances pour le plaisir de poursuivre une proie et de la laisser se fatiguer avant de se jeter dessus, ou pour le simple plaisir de se déplacer tout vite avec la langue qui battait ses lèvres et presque ses oreilles, même, quand il courait de très longues distances. Bon là il avait forme humaine, et une masse corporelle plus important à trimballer, mais il était en forme, très en forme. Il mangeait plein de trucs très bons chez Anselm alors il aurait encore pu courir un marathon.

Au lieu de ça, il partit courir dans l'allée, et se jeta dans le tapis de fleurs juste sous le museau d'un humain aux cheveux noirs qui les contemplait avec beaucoup d'attention. Il ne s'était rendu compte à quel point l'humain était absorbé dans sa contemplation qu'une fois que ses pattes avaient quitté le sol et que la seule sortie possible était de ratterrir sur la cible, et de s'adonner à son jeu favori du "rouleroule".
Ce qu'il fit donc, avec une pointe de déception et de regrets, mais une fois le museau dans les fleurs, il oublia toute culpabilité et kyuruluruluta de plaisir, avec un air béat, en rouleroulant dans les fleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 29 Nov - 23:14


Alors qu’Adam « batifolait » avec les papillons et regardait les fleurs, Ren somnolait sur un banc. Oui bon somnoler il avait pas la bouche ouverte et ronflait pas, juste les bras sur le dossier, la tête en arrière a fermer les yeux. C’est que son travail était épuisant maintenant qu’il était seul. Là Adam pouvait batifoler gaiment à sa guise, même si c’était pas son genre, pendant que son maitre imitait le cachalot échoué, sur son banc. Alors qu’il ouvrit les yeux pour voir où était Adam, quelqu’un s’approcha de Ren. Bon d’accord il avait une posture à faire pâlir un vieil humain, mais il s’en fichait.

C’était un ange qui s’approchait en plus, qu’est-ce qu’il lui voulait celui-là ? Il lui demanda s’il pouvait s’asseoir, mais Ren pouvait dire oui ou non, l’ange s’était assis sur le banc. L’ange était accompagné de son soumis lui aussi, un hybride apparemment très excité de sortir. Il se mit à courir un peu partout et fini par se jeter dans le tapis de fleurs qu’Adam observait avec attention. Ren se demandait quelle allait être la réaction d’Adam qui adorait tant ces petites choses. L’hybride semblait vraiment tout heureux de se rouler dans le parterre de fleurs en faisant un petit cri a la fois mignon et bizarre.


« Hum, dîtes moi c’est un hybride de quelle espèce ? »

Il avait l’air d’être un renard vu sa façon de sauter, mais bon ça pouvait très bien être autre chose. Il se roulait encore et encore dans les fleurs, devant le regard de traumatisé d’Adam. Tiens quel regard familier il avait à présent. Là, l’humain se mit à hurler comme s’il avait vu un meurtrier , évidemment toute les personnes les plus proches se retournèrent vers eux. Il avait le don pour attirer l’attention ce petit là ! Il n’y avait pas mort d’homme, mais apparemment ça revenait au même pour Adam. Il n’y avait aucune raison pour qu’il aille le réconforter, ce n’était pas sa mère. Enfin là le voilà réveiller le démon, il se gifla mentalement pour reprendre du poil de la bête. Ren se leva et leva légèrement les mains

« Tout va bien, ce n’est rien, retournez à vos occupations, personne n’est mort ! »

Le démon gardien attendit que tout le monde oublie pour se tourner vers Adam et croiser les bras, comme s’il attendait des explications. Il se rassit paisiblement et appela son soumis d’un ton sec. Quand il fut près de lui, Ren lui leva la tête:

« Mais qu’est-ce qu’il t’arrive Adam ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 29 Nov - 23:42

Alors qu’il était paisiblement en train de contempler la magnifique allée de fleurs, probablement la chose la plus merveilleuse aux yeux de l’humain, quelque chose vint gâcher ce moment si agréable. Une ombre noire, un boulet…ouais un boulet ça semblait être le mot juste, bien que celui qui vint à l’esprit de Adam fut tout autre. Et oui, alors qu’il avait sursauté, faisant un bond en arrière, un peu trop vif pour un humain, il se mit à hurler. Un hurlement à vous exploser un tympan, ou à casser une vitre au choix. Ah et puis n’oublions pas le flots de larmes qui inondait déjà les yeux du pauvre petit, parce que tout de même, ce qu’il venait de voir était tout bonnement horrible et insoutenable !

_ A-AAAAAAH ! A-A-ASSSASSSSSSSSSSSSIIIIIIIIIIIIIIIIIIN !!!!!!!!

Et non, il n’exagérait rien ! Les fleurs c’étaient vivant, d’abord ! Qu’on les cueilles, avec délicatesse, encore, il le faisait lui ! Mais qu’on les écrabouilles sans l’ombre d’un remord, ça, non, c’était inadmissible ! En fait, il était si choqué qu’il n’avait même remarqué que tout les regards c’était tourné vers lui, tant mieux. Il ne capta pas plus la voix de son maitre qui s’occupait de rassurer les passants. En plus, et là, il venait de le remarquer, l’assassin était un hybride…un peu trop touffu la queue pour être un Neko, donc. Ce qui eu pour effet de se faire encore plus éloigner Adam, qui pensait encore que si il restait trop près d’un soumis celui-ci allait souffrir ou mourir quelques heures plus tard. Croyant donc encore à ce que son deuxième maitre lui avait « apprit » malgré que l’actuel lui avait dit d’oublier tout ce que celui-ci lui avait apprit. Mais là, quand même.

Aussi, il sursauta lorsque le maitre, donc, l’appela sèchement. Abandonnant ses pauvres fleurs, qui avaient bien besoin d’un enterrement digne de ce nom à présent, non sans regret, il se dirigea vers le démon. Arrivé, il remarqua l’ange à côté, alors avant que Ren ne lui adresse la parole, il salua poliment le monsieur, silencieusement, simplement en s’inclinant un peu…l’habitude. Et ? Qu’est-ce qui lui arrivait ? Mais c’était pas assez évident non ! Non ? Bon. Il pointa l’hybride qui continuait de faire roule roule, je suppose, tout en sanglotant…

_ I-i-i-i-i-il a t-t-t-tué l-l-l-l-les f-f-f-fleuuuurs ! C’e-e-est u-u-u-un m-m-m-monstre ! ;;;^;;;

Et puis, non il avait pas honte de chialer pour ça. Certes, il était un peu gêné de pleurer ainsi devant le maitre, mais il était émotif, c’était un fait. Enfin, il ne s’attendait pas à être réconforté ou quoique ce soit d’autre. Même pas qu’il aille botter le derrière du renard, à vrai dire, il était encore incapable de penser des trucs comme-ça, trop violent, quoiqu’il aurait pas dit non pour qu’il le remette à sa place ce tueur de fleurs ! Passant machinalement son bras sur ses yeux, pour chasser un peu les larmes qui lui brouillaient la vu, il jeta un coup d’œil au monsieur Ange puis à son maitre…évitant soigneusement d’orienter son regard vers…l’autre là…il n’aurait pas supporté de regarder une nouvelle fois le carnage.
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 30 Nov - 1:48


Anselm avait tenté de se reposer. Il n'avait donné sa liberté à Roderich qu'une seule minute et il faillit s'évanouir face à la scène de massacre dans laquelle le soumis s'était lancé à corps perdu.

Il ne pouvait évidemment pas savoir qu'il n'avait pas le droit de faire ça, comme dans sa forêt...et que ces fleurs-ci ne supporteraient pas le choc comme les fleurs sauvages. Anselm en était conscient, et il pourrait lui pardonner -après lui avoir expliqué.
Par contre, s'il y avait un garde du jardin qui venait à passer par là et qui devenait témoin de l'exécution sans merci de ce pauvre par terre de fleurs innocent, ils passeraient un sale quart d'heure.

L'ange ne s'était pas encore remis de sa fatigue et il ne put qu'assister avec effarement à cette mise à mort. Dans la joie et le kyukyutage s'il vous plaît.

"U-un hybride renard..."dit-il sans réussir à détacher les yeux de la scène. Il se leva pourtant tout de suite, tant bien que mal.

"Roderich !!" appela-t-il sèchement.

Malheureusement il avait de bien trop faibles capacités vocale, et son appel fut couvert par le cri de détresse du soumis du démon. Démon qui prit vite en main la situation -au moins en ce qui concernait notre diva à la voix cassant les vitres- et calma les regards qui s'étaient dirigés vers eux.

Anselm avait cru un instant que son coeur allait lâcher. Marrant.

Il se passa la main sur le visage et rendit à peine le salut de l'humain traumatisé. Comme cette fois il n'y aurait plus personne pour hurler à la mort, il rappela comme il put son pauvre hybride qui ne comprendrait sûrement pas ce qui allait lui arriver.

"Roderich arrête ça tout de suite!" dit-il en se dirigeant vers le renard, les jambes tremblantes.

Comment il allait lui expliquer maintenant...pourquoi il n'existait pas de traducteur renard ?

"Je suis désolé." fit-il en courbant l'échine, bien poliment, aussi bien à l'adresse du démon que de l'humain. "Il vivait seul dans la forêt il y a quelques heures encore...il..."Il ne sut pas comment terminer, mais maintenant...se justifier ne servirait pas à grand chose. Aussi répéta-t-il ses excuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 30 Nov - 2:08

Roderich se fit casser les oreilles de maintes provenances différentes. Chouette! Tout le monde voulait faire rouleroule avec lui? Pas de soucis, il laisserait la place à plein de monde, il y avait suffisamment de pollen pour tout le monde, tout le monde aurait de jolies traces jaunes sur lui, et des pétales collés à la tronche, et ils pourraient fertiliser d'autre fleurs en rouleroulant dessus et...

Mais les cris avaient pas l'air super joyeux. Pas non plus du genre "fais tourner la place de rouleroule" ou "ouais laisse nous jouer avec toi" mais plutôt du genre "la forêt brûle" ou encore "tous aux abris" ou encore "gros terrier de mulots en vuuueeee!!".
Il comprit le mot "monstre". Ça faisait appel à sa mémoire de petit renardeau, quand il était encore avec ses parents. Et à ses peurs ancestrales aussi. Il savait qu'un monstre c'était gros, pas beau, et relativement vindicatif (je traduis, Roderich ne saurait même pas que le mot vindicatif existe, mais il connait le concept). Alors il regarda autour de lui. Il vit un des maîtres faire une chorégraphie bizarre, et l'autre chouiner pendant que son maître à lui, qui semblait pas être super en forme, accourait.
Il voulait roulerouler? Ou alors il voulait disputer Roderich?
Roderich avait fait une bêtise? Mais il y avait plus important. D'après ce que glapissait le petit truc bizarre et paniqué, il y avait un m-m-m-m-m-m-monstre, ça devait être un très très gros monstre!

Il se jeta dans les bras d'Anselm, tout paniqué, manquant de le renverser.


"Kyuuuu!!" dit-il en chouinant tout tremblant, le menton tremblottant.

Il jeta un oeil au petit machin trauma plus loin, puis à son maître, puis tout autour, en chatouillant le visage de son maître avec ses mèches virevoltantes et ses petites oreilles pointues, qu'il rabattit en un énième glapissement de détresse, les yeux plongés dans ceux de son maître qui semblait bien embêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 6 Déc - 16:24

Le maître de l’hybride avait répondu à Ren, tout en étant témoin de la destruction de ce parterre de fleurs, qu’il s’agissait d’un hybride renard. L’ange appela sa propriété d’un ton sec, mais son cri fut couvert par le cri d’Adam. Crier à l’assassin de cette façon et pour des fleurs… Il avait vraiment quelque chose de pas net cet humain. Adam avait salué brièvement l’ange à côté de Ren et quand le démon lui demanda des explications, il pointa l’hybride tout en pleurant. Selon lui avait tué les fleurs, c’était par conséquent un monstre. Bon c’est vrai il les avait tué mais ce n’est pas comme si elles étaient doué d’une conscience… Enfin Adam semblait avoir une vision des choses totalement différente… Le voir pleurer comme une madeleine juste pour des fleurs, il se demandait comment il réagirait à la mort d’un animal ou d’une autre créature vivante.

L’ange se dirigea vers « Roderich » ce qui semblait être le nom de l’hybride, les jambes flageolantes. Il avait peur ou il était fatigué ? Ren ne dit rien sur le coup se contentant d’observer un peu. L’ange se tourna vers le banc et courba l’échine, s’excusant bien poliment pour le comportement de son hybride. Il vivait seul dans la forêt il y’a quelques heures encore. Ren pencha la tête sur le côté, il était étonné, d’habitude ceux qui trouvait ou capturait un hybride en forêt, mettait du temps avant de le sortir en public sans laisse. En plus l’hybride sauta dans les bras de son maître, manquant de le renverser et émit un petit « kyu » en chouinan. Dis donc c’était la mode les soumis sensible ? Il lui demanderait bien des explications… Ren tira le vêtement d’Adam vers lui et lui sécha les larmes avec ses doigts:


« Arrête de pleurer Adam, ce ne sont que des fleurs, elles repousseront. Assis toi, maintenant. »

Il se tourna vers les deux autres et s’avança vers eux:

« Il vivait dans la forêt il y a quelques heures ? Vous le laissez déjà en liberté dehors ? »

Ren s’en fichait, il trouvait ça un peu bizarre, mais son devoir de gardien le rendait curieux. Enfin ils semblaient s’entendre assez bien vu comment l’hybride lui avait sauté dessus. Le démon regardait au loin si le gardien des jardins était dans les parages, s’il était là il s’arrangerait avec lui s’il s’agissait bien d’un hybride semi-sauvage. Il indiqua le banc à l’ange et sa chose, pour qu’il revienne s’asseoir, ils n’allaient pas lui parler à distance banc - parterre ravagé. Le démon revint alors près d’Adam pour s’asseoir:

« Ne te remet plus jamais à hurler ça pour si peu Adam, compris ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 6 Déc - 20:31

Il était arrivé près de son maitre, saluant l’ange qui lui rendit à peine son salut, bah peu importe il attendait pas forcement à être saluer en retour. Après quoi il répondit à la question de son maitre en pointant l’hybride du doigt et en expliquant la situation sans manquer de conclure que le renard était donc un monstre. Et entre deux sanglots il remarqua que l’ange était parti en direction du tueur…était-ce son maitre ? Par Eugène ce devait être un maitre horrible pour dresser son soumis à maltraiter les fleurs. Oui, il n’avait pas porté attention au fait que l’emplumé lui avait dit d’arrêter. Après quoi son propre maitre à lui tira un peu sur ses vêtements et lui sécha ses larmes avec ses doigts, l’humain rougit légèrement passant encore au rouge pour rien du tout. Tout en reniflant il écouta le démon. Et bah, autant dire qu’il avait pas choisit les bons mots. Autant il commençait à essayer de se calmer puisqu’il lui demandait…autant la suite de la phrase le fit redoubler en sanglots. Elles repousseront ? Il osait lui dire qu’elles repousseraient ?! Oh la vilaine crise de larmes !

_ C-c-c-ca s-s-sera p-p-p-pas l-l-l-les m-m-m-mêmes f-f-f-fleurs, e-e-elles, e-e-elles s-s-sont m-m-mortes ! ;;;_;;;

Non mais c’était vrai quoi. Pour lui c’est comme-ci on lui avait que « Tiens, l’humain (Ou tout autres races) du voisin vient de mourir, c’est pas grave, y’en a d’autres qui naitront. » vous voyez donc un peu pour quel genre d’être insensible passait le démon aux yeux de Adam sur le coup. De toute façon, il avait toujours pensé que les démons étaient des êtres insensibles, mais quand même. Enfin, il prit tout de même place sur le banc comme il lui avait demandé. Du coup, maintenant, il voyait le monstre et son propriétaire…monstre qui était dans les bras de celui-ci et semblait effrayé par il ne savait trop quoi. Et puis il s’en fichait, il avait tuer des fleurs c’était un méchant !

Et alors qu’il essayait à nouveau de se calmer, il vit Ren se diriger vers les deux là. L’ange venant de s’excuser…bah il pouvait s’excuser c’était trop tard hein ! Bon calme, il était qu’un humain il avait rien à dire après…donc il se contenta d’écouter sans bouger du banc. Il vit alors son maitre indiqué sa place à l’ange, surement pour lui dire d’y revenir…et faire de même d’ailleurs. Adam ne bougea pas, mais si l’ange revenait avec son soumis, il s’éloignerait…parce que le renard avait beau être un assassin, il était pas assez méchant pour souhaiter sa mort…et vu qu’il croyait que sa présence la provoquait obligatoirement chez les autres soumis.

Un peu plus et il aurait pas entendu ce que venait de lui dire son maitre…

_ E-e-euh…m-m-mais…o-o-oui, m-m-maitre… ;^;

« Mais » quoi après tout, si le démon lui ordonnait il avait pas d’avis à donner sur la question. Par contre, il se releva rapidement, glissant un peu en longeant le banc pour s’éloigner…il lui semblait que l’ange et l’hybride revenaient par ici…c’était pas le moment d’être responsable de la mort d’un autre soumis, ce serait triste pour le plumé…et il voudrait pas être encore puni pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Sam 19 Déc - 4:10


Anselm se retrouva avec une touffe de cheveux roux dans le nez et un soumis agrippé à lui. Après avoir lutté pour garder son équilibre (c'est violent les renards), il se rendit compte que l'hybride tremblait et son kyu désespéré lui aurait fait mal au coeur.
Par contre il ne comprit pas vraiment pourquoi Roderich avait l'air si effrayé. Il ne pensait pourtant pas avoir été si méchant que ça, et le démon n'était pas non plus en train de le menacer. L'ange se dit que ça ne devait pas être l'idée d'être réprimandé qui le mettait dans cet état, il n'était même pas sûr que Roderich ait compris qu'il avait fait..."quelque chose de mal".

Il n'avait quand même pas peur de l'autre soumis, si ? C'est vrai qu'il criait fort mais tout de même.

Il se tourna vers le demon qui venait de lui faire remarquer, plus ou moins, que c'était peut-être un peu tôt pour sortir Roderich pour l'emmener en ville.

"Il est innoffensif, j'ai pensé qu'il n'y aurait aucun problème à l'emmener en ville. Les fleurs..."

C'était pas prévu. Et c'était pas si grave, hein ? Seulement ça, il ne le dit pas à voix haute parce qu'il ne voulait pas blesser encore plus le soumis du démon.

Anselm baissa de nouveau les yeux vers son soumis. Il ne pourrait pas le disputer pour quelque chose qu'il ne comprenait pas (et vu la bouille qu'avait l'hybride à ce moment, même s'il le voulait, il n'y arriverait pas.) Il faudrait lui expliquer doucement...
L'ange carressa la tête de Roderich et lui sourit.

"Calme toi, qu'est-ce qui te fait peur comme ça ?" demanda-t-il en étant pas très sûr que Roderich puisse lui répondre de toute façon.

Il lui prit ensuite la main et l'emmena avec lui vers le banc, le démon lui avait fait signe de revenir s'asseoir.
Anselm regarda son soumis dans les yeux juste avant de s'asseoir à son tour, il lui expliqua du mieux qu'il pu que ça avait de la peine à l'humain que les fleurs aient étées écrasées.

"Tu devrais lui demander pardon."

Et Anselm espérait seulement que Roderich avait pigé au moins les mots les plus importants. Demander pardon serait pas mal, même si ça changerait pas grand chose à l'état du parterre. Le pauvre petit semblait traumatisé...


[hj: je suis tellement fatiguée xDD Et tellement navrée du retard et de la merde de ce poste...v_v ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 20 Déc - 22:56

Roderich regarda à droite, à gauche, en remuant la tête frénétiquement. Ses cheveux fraîchement lavés vinrent chatouiller le nez de son maître, sans qu'il ne s'en rendit compte.
Il se pelotonna dans ses bras, en kuyrulurulutant à défaut de pouvoir s'expliquer. Il ne savait pas de quoi il avait peur, où était le monstre, s'il y en avait un, s'il l'avait compris, donc même s'il avait voulu lui dire, tenter de communiquer, il n'aurait pas pu dire avec précision ce qui l'effrayait.

Il laissa l'ange l'amener où il voulait. De toute façon il n'y aurait pas de monstre là où son maître l'emmenait. Et puis c'était son maître. Il devait être grand et fort, même s'il le cachait bien, donc même s'il y avait un monstre, son maître lui pèterait les dents le temps de le dire!
Il se détendit donc et suivit Anselm jusqu'au banc où l'autre maître et son humain trauma attendaient... Le dégel? La repousse des fleurs? Cool, ils pourraient roulerouler à nouveau dessus! Il regarda avec envie le par-terre complètement ravagé en s'attendant à voir les fleurs repousser d'un instant à l'autre. Bon, en forêt, ça marchait pas comme ça, mais peut-être qu'en ville, les fleurs étaient faites pour roulerouler dessus, et repousser aussi sec pour un plaisir sans fin !
Ça serait drôlement chouette. Mais son maître s'était assis et lui parlait. Il détourna son regard des fleurs, en priant pour que la prochaine fois qu'il les regarderait elle serait repoussées pour qu'ils rouleroulent tous en choeur, et regarda son maître en lui prenant les mains.
Il devait demander pardon?
Ça il connaissait, quand il était petit, quand il mâchouillait des trucs et les abimait, on le grondait et on lui disait de demander pardon. Alors son maître le grondait?
Il le regarda par en dessous, l'œil humide, triste, et baissa les oreilles d'un air contrit. Il avait fait une bêtise? Il regarda l'humain, et approcha doucement, pour s'excuser.

"Kyuuuu éwè" gémit-il en s'approchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 15 Fév - 0:24

« Les mêmes fleurs » et « elles, elles seront mortes »…

Ren avait un peu de mal à croire à ce que racontais Adam parfois, s’il ne le connaissait pas, il se serait dit que c’était impossible que ce soit autre chose qu’un pari perdu pour dire des choses pareilles. Et en plus il avait recommencer à pleurer… mince alors qu’il était bien partit pour se calmer. Ren devrait trouver quelque chose assez subtil pour faire taire cette boule de nerfs. Adam avait légèrement contesté en entendant Ren lui parler, mais le démon tourna son visage en sa direction, un regard empli de menace, de quoi frigorifié n’importe qui… enfin pas tant que ça, puisqu’Adam comprit très rapidement. Quand l’ange et son sac à puce revenaient par ici, l’humain s’éloigna de l’autre côté du banc. Ren l’avait regardé faire. Le renard était assez inoffensif pour que son maître veuille l’amener ici sans laisse ou autre a peine dressé. Soit Adam était un éternel trouillard et boudeur… soit… soit il ne savait pas quoi. Ren tendit la main pour attraper le vêtement du jeune humain et le ramener vers lui tranquillement.


« Je ne vois aucune objection à ce que vous rameniez un hybride sauvage dans les jardins de Méridell… tant que vous pouvez le contrôler. »

L’ange rassurait son renard, c’était presque trop mignon, mais pas autant qu’Adam en train de dormir ou qui était pas content de voir le démon défaire ce qu’il venait de faire. Ah oui quel être adorable, c’était tellement amusant de l’embêter. Mais bon soyons sérieux un moment, Ren avait lâcher l’humain, mais gardait sa main prête à le récupérer en cas de tentative d’éloignement. Il avait le coude derrière le dossier du banc, la cheville droite sur le genou gauche. L’hybride se dirigeait vers Adam pour s’excuser sans doute après que son maître lui ai suggéré. Ren fit un petit sourire, il repensait à une certaine personne qu’il connaissait, celle-ci n’aurait jamais suggérer quelque chose à un hybride sauf si ça mettait sa vie en jeu. Enfin il ne sait même pas s’il se serait promener avec un hybride dans un parc déjà, ça serait très étonnant.

« Regarde Adam, il vient de dire quelque chose. »

Ca serait amusant de voir ce qu’il ferait, Ren se pencha pour murmurer à l’humain:

« Et je te conseille de ne pas lever la main sur lui… »

Même si c’était très étonnant de la part d’Adam, mais il était tellement bizarre cet humain qu’il fallait tout prévoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 31 Mai - 22:48

[Pardon pour cette MERDE !]

Et vla que son maitre l’attrapait par ses vêtements pour le ramener vers lui, soit vers le banc. Pourquoi ? Ne voyait-il pas que l’hybride risquait à tout moment d’approcher et que cela risquait d’être extrêmement dangereux, pas pour lui mais pour le renard ? Non, ça ne risquait pas c’était sur. En plus de ça, malgré qu’il ne soit pas de nature rancunière l’humain en voulait encore au démon pour ce qu’il devait de dire au sujet des fleurs qui repousseraient surtout qu’il ne semblait pas le prendre au sérieux. Il en voulait à l’ange aussi de ne pas avoir apprit à son soumis à ne pas assassiner les fleurs comme un barbare. Et l’hybride, n’en parlons pas. Bon, il était gentil, quelques excuses, la promesse de pas le refaire, quelques minutes, il devrait avoir pas oublié mais plus ou moins pardonné.

L’humain commença à paniquer donc en voyant le renard arrivé vers lui en couinant un « Kyuuu » qui ne voulait rien dire mais qui aurait pu passer pour un « Pardon », ou il était très nul en décodage ? Il avait jamais entendu cette forme de langage, de toute façon à part le français il ne connaissait rien. Il ne comprit absolument pas pourquoi Ren lui disait de ne pas lever la main sur l’hybride, pourquoi il ferait une chose pareils ? L’humain cligna des yeux plusieurs fois et puis…NON ! Il était trop près ! Il réussi à se lever, il bascula derrière le banc, tomba sur le derrière, senti les larmes lui monter de nouveau aux joues, ça faisait mal, il recula, se redressa, continua à reculer complètement paniquer.

_ A-a-ap-ap-appro-approche p-p-p-pas ;____;

Il ne voulait pas que l’hybride souffre ou décède dans les prochains jours à venir. Et il tremblait l’humain.

[Encore désolé ;_; ]


Dernière édition par Adam Evans le Lun 5 Juil - 19:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 13 Juin - 17:06

[pardon pour le temps de réponse ^^;]

L'ange rougit, un peu honteux après la remarque du démon. Il avait une totale confiance en Roderich, il avait pu voir que le renard était à des kilomètres de l'hybride hargneux et difficile à tenir. Mais au final il était avec lui depuis très peu de temps, et il ne pouvait pas être sûr à 100% d'être capable de le contrôler si Rody s'avérait....plus turbulent que prévu ? Au pire, il devrait user de ses pouvoirs. C'était la dernière chose qu'il voulait faire, mais s'il n'avait pas le choix ?
Il jeta un coup d'oeil à l'hybride et secoua la tête. Impossible. Il n'aurait pas plus de problèmes que s'il avait avec lui un enfant ange ou humain ou Neko. Et les enfants, aux dernières nouvelles, n'étaient dangereux pour personne...si ? Il pouvait gérer.

"D,d'accord... Je vous assure que je ferais attention à ce qu'il ne cause pas de problème." dit-il, en faisant son possible pour soutenir le regard du démon.

Il retourna ensuite son regard sur Roderich.

Anselm aurait pu craquer en voyant les yeux humides, les oreilles baissées et l'air penaud de l'hybride, mais il fallait bien qu'il comprenne que c'était important qu'il demande pardon. L'ange espérait juste que Roderich aurait compris pourquoi il devait le faire, c'est tout. Il le regarda s'avancer doucement vers l'humain et se pinça les lèvres en entendant le "kyu". Pas persuadé que l'humain comprendrait ce genre de langage...
Du coup, pour être sûr que ça se passerait bien, il appuya les paroles de Ren en 'traduisant' ce que voulait dire son soumis.

"Il te demande pardon..." expliqua-t-il à l'humain.

Et il ne comprit absolument pas pourquoi l'humain recula et se mit à paniquer au point de vouloir presque fuir. L'ange se leva et attrapa doucement Roderich par les épaules. Il le tira un peu en arrière, pour peut-être rassurer l'humain et lui montrer que l'hybride n'irait pas plus loin s'il ne le voulait pas.

"Je t'assure qu'il ne fera rien de mal" dit-il en fronçant les sourcils. Il regarda le démon, cherchant peut-être un signe dans son regard qui lui expliquerait peut-être ce qui arrivait à son soumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Dim 13 Juin - 18:28

Roderich sursauta et se retourna pour parcourir frénétiquement du regard tout ce qu'il y avait autour de lui. Le monstre était re là? Qui est ce qui ne devait pas approcher? Il était tout près? Qu'est-ce que...
Mais il n'y avait rien. Enfin, pas de gros monstre à l'horizon. Juste l'humain, les deux maîtres... Est ce que c'était l'ami bien aimé de Roderich que l'humain traitait de monstre? Il était grossier! Son ami était plutôt beau, il devait avoir un sens esthétique bien particulier.

Il se retint à grand peine de lui tirer la langue, à cet humain malpoli, mais visiblement il était fautif de quelque chose alors mieux valait se tenir à carreaux. Il se retourna vers Anselm qui le tenait par les épaules, et se fourra dans ses bras pour le consoler. Le pauvre, on le traitait comme une bête sauvage alors qu'il avait été si gentil avec Roderich, jusqu'à présent! Ces humains ne comprenaient rien. En plus il causait bizarre. Pas que l'hybride eut compris en temps normal, mais là, il y avait un peu trop de syllabes qui se répétaient pour qu'il soit vraiment honnête. Et puis cette manière de crier après le rouleroule!

Sans faire attention au fait qu'on promettait à l'humain que lui, Roderich, ne lui ferait pas de mal, il adressa à Anselm sa mine la plus radieuse, souriant de toutes ses petites dents pointues.
Ne t'en fais pas, disait ce sourire. même s'il te prend pour un dégénéré, moi je t'aime. Il s'offrit le luxe de lui lécher la joue, de lui kyuruluter à l'oreille avec reconnaissance, avant de se retourner avec un air vainqueur vers l'humain, la queue ondoyant de fierté, le regard brillant, les oreilles fuit-fuitant dans la brise. (Super Goupil le retour)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 5 Juil - 20:09

L'ange promis à Ren, de faire plus attention au comportement de son hybride. En fait celui-ci ne posait pas de problème, c'était plutôt Adam qui faisait des siennes à ce moment -là. Enfin, Ren ne le dirait pas ouvertement, pour un premier soumis il n'avait pas pu choisir mieux. Il avait noté les rougeurs de l'ange, mais il les ignora bien vite. Le renard était à quelques centimètres d'Adam et lui demandait pardon à sa manière, mais cela ne suffit pas à calmer l'humain. Même le maître de l'hybride, traduisit les paroles de son soumis. Plus les secondes défilaient, plus Adam semblait au bord de la crise d'angoisse... à moins que ça n'était déjà passé ? D'un côté c'était vraiment trop amusant de le voir aussi effrayé, mais d'un autre c'était pénible de le voir en larmes pour si peu de choses.

Le jeune humain s'était relevé sur le banc, comme une femme effrayée par une souris. Ren l'avait regardé se lever, il allait encore attirer l'attention s'il se remettait à hurler... mais au final, Adam bascula en arrière et tomba sur les fesses. Le démon suivi la chute avec nonchalance, il devrait vite s'habituer à ce genre de choses avec Adam... il était obéissant et au physique adorable certes... mais chacun avait ses défauts. Le garçon se releva, les larmes coulant sur ses joues. Il reculait toujours paniqué à bégayer à l'autre de ne pas l'approcher.

L'ange devait être des plus surpris, autant que les personnes qui passaient par là à cet instant. Le blond continuait à vouloir rassurer Adam, en l'assurant sur les intentions du renard, celui-ci était parfaitement inoffensif. Ren avait fermé les yeux, profondément désespéré par l'attitude d'Adam. Il se pinça l'arrête du nez, avant de rouvrir les yeux en soupirant. Il reporta son intention sur l'ange, qui devait sûrement chercher une réponse. Ren secoua légèrement la tête, faisant comprendre à l'ange qu'il ne devait pas s'interroger sur les actes de l'humain. D'ailleurs, il devait suivre l'exemple du renard, celui-ci se fichait un peu, de la détresse d'Adam. Il léchait la joue de son maître et devait sûrement être très heureux, pour que sa queue et ses oreilles s'agitent de cette manière. Si Adam pouvait être aussi insouciant de certaines choses...


« Adam, ça suffit ! » Cria le démon sans se tourner vers son soumis.

Même si Adam ne pensait pas à mal, c'était fortement déplaisant. Il tourna lentement la tête vers l'humain, lançant un regard plein de menaces :

« Viens t'asseoir Adam, sinon je les brûle moi-même ces fleurs... »

Il avait tout intérêt à obéir, parce que Ren ne passait pas par quatre chemins. Puis il lança à l'intention de l'ange :

« Excusez sa conduite... mais l'ancien maître de cet humain lui avait fait croire qu'il tuait les soumis, rien qu'en les approchant... Ce qui explique sa peur paranoïaque de votre renard. »

Et dieu sait que le démon avait horreur de s’excuser. Enfin il espérait qu’Adam finirait par se calmer… il avait encore beaucoup de travail pour remodeler ce jeune homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 5 Juil - 22:51

Les larmes ne cessaient de couler sur les joues de l’humain qui était de plus en plus paniqué. C’est sur que d’un œil extérieur il pouvait sembler complètement dérangé psychologiquement, mais il pensait simplement à préserver l’hybride malgré que celui-ci ne soit qu’un sale assassin de fleurs. Mais c’est vrai que mise à part son maitre, et ces anciens, personne n’était au courant qu’il était aussi néfaste pour la vie des autres soumis, bien que ils auraient dû tous le savoir. Il continuait donc à reculer tout en tremblotant, surveillant du coin de l’œil le renard qui se faisait retenir par les épaules par l’ange qui lui expliquait qu’il ne lui ferait aucun mal. C’était bien ça, rassurant même, parce que bon pour se rouler dans les fleurs comme-ça il fallait quand même être sacrément mauvais, mais pour l’heure c’était lui qui était dangereux et sans le vouloir en plus. Il avait donc simplement hoché négativement la tête face à plumeux tout en marmonnant un truc du genre « Non, c’est pas lui c’est moi » mais ça avait plutôt donné un truc du style « N-n-n p-p-pa l-l-l-l m-m-mo-moi », très français et compréhensible me direz-vous. Mais le pire dans tout ça, c’est que à peine quelques secondes après il entendit la voix de la Grande Autorité, son démon, son maître qui lança un « Adam, ça suffit » à le faire sursauter. Instantanément l’humain tenta de se calmer, à grande peine, ces larmes étaient réelles et non pas feinte mais il avait tout du moins cessé de reculer et tentait de reprendre une respiration normale lorsqu’il eu le droit à un nouveau coup de stresse ! Revenir s’asseoir ? Sinon il cramait les fleurs ? Mais pourquoi tant de cruauté ? Elles n’avaient rien fait ces fleurs, il tenait tant que ça à voir mourir ou disparaitre l’hybride ? Il expliquerait ça comment à l’Ange ? Ça serait encore pour sa pomme, tiens !

C’est donc en sanglotant encore à moitié qu’il s’apprêtait à répliquer quelque chose, sauf qu’il se ravisa au dernier moment. Après tout, Ren, il ne le connaissait pas si bien que ça il ne pouvait pas prévoir sa réaction si il discutait l’ordre donné. Néanmoins il revient au ralenti, trainant le pas et observant toujours Super Goupil qui avait l’air sacrément heureux. Pauvre créature qui n’était pas consciente du danger qu’il représentait, lui pauvre humain. Et puis il y avait quelque chose de bizarre entre les deux là, pas aussi bizarre que si il était tombé sur une réplique de Marsh et Mallow, inconcevable pour lui mais quelque chose le titillait…peut-être le fait que son maitre avait pas l’air d’un psychopathe, et qu’il donnait même l’impression d’être sympathique. Déjà que la « gentillesse » de son maître actuel le surprenait mais alors l’emplumé il dépassait tout, eh oui il avait encore du mal à se dire que tout les maitres n’étaient pas des timbrés même si lui en avait connu un et demi ce n’était pas ceux qui avaient marqués le plus sa mémoire. Bref, il dû mètre trois bonnes minutes à parcourir le peu de distance qui le séparait du banc s’arrêtant juste derrière celui-ci alors que le démon expliquait le pourquoi de réaction à l’autre être supérieur.

Comment-ça « Avait fait croire » ? C’était réel ! Il les avait bien vu disparaitre ou mourir presque aussitôt ou peu de temps après ! Comment cela pourrait-il ne pas être vrai ?

_ M-m-m-mais c’e-e-e-est v-v-vrai… ;___;

Il se mordit la lèvre, tremblant un peu plus soudainement, bah ouais il venait de contredire le démon vous imaginez pas comme c’était absolument effrayant pour Adam maintenant qu’il réalisait. Et donc, il était toujours derrière le banc, tortillant encore autant ses doigts tout en évaluant la distance entre lui et le renard si il venait s’asseoir sur le banc…beaucoup trop près, encore. Il regarda autour de lui, paniqué, craignant que le maitre ne s’impatiente si il ne se dépêchait pas de s’asseoir…mais il ne pouvait simplement pas, il n’en était pas capable tant qu’il croirait ces conneries.

_ J-je p-p-p-p-peux p-p-p-p-p-p-pas m’a-a-a-asseoir l-l-l-l-l-là, m-m-m-m-aitre, j-j-j-je p-p-p-p-peux p-p-p-pas ;____;

Et aller ! Nouveau flot de larmes, moins impressionnant et plus silencieux que les précédents mais pas négligeable. Le pire, c’est qu’en disant cela il allait quand même s’asseoir, ramenant ses jambes contre lui et se collant au dossier au point de se faire mal au dos tellement il voulait se tenir le plus loin possible de l’hybride…et déjà comme-ça c’était limite. Alors il tremblait en espérant que celui-ci soit reculerait soit qu’il n’arriverait rien de néfaste au renard, bien que pour la dernière il n’y croyait pas vraiment puisque ce n’était jamais arrivé qu’un soumis sorte indemne d’une rencontre avec lui, bien que ça faisait plusieurs années qu’il les évitait totalement mais tout de même. Et il cacha son visage, entre ses bras qui encerclaient ses genoux, comme-ci il espérait que sa mauvaise influence soit ainsi réduite.


Dernière édition par Adam Evans le Ven 16 Juil - 20:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Ven 9 Juil - 0:19


L'ange fut plutôt gêné, son soumis exprimait un peu trop son affection. Mais bon, comme c'était touchant -et parce qu'il était trop mignon- il ne le reprit pas, mais lui rendit ses câlins. Même s'il se serait passé de se faire lécher la joue. (il s'essuya d'ailleurs discrètement)

Anselm était complètement déstabilisé par le comportement de l'humain. C'était même inquiétant de le voir aussi apeuré par un hybride qui avait pourtant...un air totalement niais...ou innocent dira-t-on. En un quart de seconde, l'ange avait déjà imaginé tout un tas de raisons qui auraient pu traumatiser le soumis : Il avait été martyrisé par un gang d'hybrides chiens, ou pourchassé par un autre renard pour être croqué...non les renards ça s'attaquait pas aux humains. Il avait peut-être peur de terminer comme les fleurs...Mais c'était dur à imaginer. Enfin bref, Aselm imaginait tout un tas de trucs idiots en fin de compte...

Finalement le démon coupa court à ses ...délires, et lui expliqua pourquoi Adam tenait tellement à rester loin de Roderich. Ça n'avait finalement pas rapport avec les fleurs, et l'humain n'avait en fait pas peur de Rody. Anselm fronça les sourcils. Pauvre petit, il y avait des maître si cruels qu'ils racontaient à leurs soumis des choses affreuses comme celles-là ? Il avait entendu dire que certains maître n'étaient pas toujours attentionnés envers leurs soumis, mais il n'avait jamais pensé que ce serait à ce point. Ce gosse était carrément traumatisé. A moins qu'il soit vraiment naïf et peureux de nature. Parce que quand même, pour avoir peur de Roderich, il fallait y aller. Et puis il pleurait pour un rien.
D'ailleurs quand il fut rappelé à l'ordre par son maître, la fontaine se remit en route. Pauvre petit. Anselm lui sourit, alors que l'humain refusait encore de s'asseoir sûrement parce que Roderich était trop près.

"Allons bon, ça tombe bien, tu n'auras pas besoin de t'inquiéter pour ce soumis là. Je suis un ange avec le pouvoir d'éloigner ce genre de malédiction. Je peux protéger Roderich, il ne lui arrivera rien." dit-il en ébouriffant affectueusement les cheveux du renard.

C'est vrai qu'il avait légèrement menti sur son pouvoir d'anti-malédiction, mais il était tout de même capable de protéger Roderich, et il le ferait quoi qu'il en coûte.

"Pour être sincère, je ne peux pas te promettre qu'il ne roulera pas sur d'autres fleurs....il ne comprend pas vraiment que ça les tue. Par contre je te promets qu'il ne lui arrivera rien de mal si tu l'approches."

Peut-être qu'il aurait pu éviter de parler des fleurs. Mais le but c'était d'avoir l'air sincère...être honnête ou un minimum crédible, non ? Donc ça servirait peut-être à ce qu'on le croit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Mar 13 Juil - 0:09

Roderich couina de plaisir quand son ange lui ébourriffa les cheveux. Il n'avait pas tout saisi dans les propos de ce dernier (un mot sur dix à peu près) mais l'ange parlait d'un ton rassurant qui termina de mettre l'hybride en confiance, malgré la situation dramatique.

Devant l'abondance de larmes, Roderich avait finit par conclure en son for intérieur que les larmes et les balbutiements du jeune garçon étaient son moyen d'expression basique. Roderich faisait KYU, et l'humain balbutiait et pleurait. Peut-être que tout le monde ne pouvait pas s'exprimer en parlant comme Anselm, la preuve en était que Roderich lui même peinait à aligner deux mots.
Du coup l'humain était un peu... Comme les escargots qui ne pouvaient bouger qu'en bavant et en projetant de l'humidité autour d'eux. Lui ne pouvait s'exprimer qu'avec les joues ruisselantes. Un système de défense, peut être. Ou peut-être qu'il avait peur de ne pas avoir la langue assez mouillée pour parler, alors son corps le faisait envoyer de l'eau à grand débit par les yeux. Un peu bête, ce corps, il aurait suffit de baver.


[Archi prend un perso pour une punaise, Roderich prend Adam pour un escargot. C'est enrichissant de jouer avec moi hein? 8D]

Rassuré par ses conclusions dignes d'un savant, il tendit ses deux pattes vers Adam. Elles étaient maculées de pollen. Se souvenant que ça n'était peut-être pas une bonne idée de lui rappeler le massacre des fleurs, il les essuya sur son pull, et réitéra le geste, avec un grand sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 9 Aoû - 5:17

C’est pas vrai d’être à ce point niais et fragile…

Les larmes ne cessaient pas de couler, mais au moins il avait cessé de reculer. Après un petit moment, il revenait lentement vers le banc. Ce furent les trois minutes les plus longues de la vie du démon... et encore Adam n'était pas complètement arrivé à destination. Adam semblait réellement choqué par les propos de son maître, c'était assez amusant quand même. L'humain était persuadé que c'était la vérité, il était vraiment convaincu qu'il tuait les soumis qu'il approchait. Quoi qu'il en soit Ren était bien de curieux de voir comment Adam se sortirait de ce cruel dilemme. Obéir au démon et « garantir la survie des plantes » ou « garantir la survie » de l'hybride, mais pas celle du parterre de fleur ? En même temps Ren ne pourrait peut-être pas mettre le feu aux jardins tout ça pour donner une leçon à Adam... il était Gardien et n'avait pas vraiment la meilleure place pour faire ce qui lui plaisait sans en répondre.

Il restait là, à tortiller ses doigts, a moins d’un mètre de l’hybride. Tiens donc il ne pouvait pas s’asseoir là ? Qu’est-ce qui l’en empêchait ? Ren ne voyait aucun obstacle l’empêchant de s’asseoir. Le démon avait envie de se gifler lui-même, il voulait être sûr qu’il n’hallucinait pas en voyant l’humain pleurer encore une fois. Mais au moins Ô grand miracle, Adam vint s’asseoir sur le banc. Il ramenait ses jambes contre lui, collé au dossier à s’en briser la colonne. Puis il cachait son visage entre ses bras, sur les genoux… comme un enfant qui avait fait quelque chose de mal et qui craignait un reproche. Le démon fit un petit sourire et posa sa main sur la tête du jeune humain, qu’il tapota gentiment.

L’ange vint « jouer le jeu » d’Adam. Il lui assurait avoir le pouvoir d’éloigner ce genre de « malédiction ». Adam devrait se sentir rassurer dans ce cas là, ça devrait marcher. Il protégerait Roderich… Bon pour les fleurs ça ne sera pas une garantie, mais au moins Adam finirait par comprendre qu’il n’est une menace pour personne… même pas pour la nourriture qu’il est censé avaler. Le démon gardien remerciait intérieurement l’ange de jouer le jeu.


« Tu vois ? L’hybride ne risque rien, je te garantis que demain il sera toujours vivant. »

Par contre, il ne comprenait pas vraiment ce que faisait le renard. Montrer les pattes pleines de pollen à l'humain... c'était dangereux. Le calmer était déjà une lourde affaire... et encore rien ne disait qu'il l'était complètement à cet instant. Le démon laissait faire, après tout Adam devait se détacher des images négatives (toutes en sommes) qu'il avait eu. Approcher l'hybride avait été une tâche plus que difficile alors le faire toucher était quelque chose d'impensable. Ren n'avait pas vraiment envie de voir Adam, sauter au plafond ou se cacher sous le banc de peur de tuer Roderich. Même si c'était court, c'était déjà une bonne expérience pour Adam et il ne valait mieux pas le laisser trop longtemps dehors. Il serait capable de beaucoup de choses cet idiot d'humain.


« Avec tout ce remue-ménage, je crois qu’il serait mieux pour lui de rentrer… Je n’ai pas vraiment envie de le rendre malade. »


Même si c’était peut-être déjà le cas.

« Qu’en penses-tu Adam, a moins que tu ne veuilles rester avec ton nouvel ami hybride ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Mar 10 Aoû - 2:51

La main du maitre vînt tapoter gentiment sa tête. Ce qui ne le rassura pas pour autant, au contraire. Il se figea sur le banc, s’enfonçant un peu plus contre le dossier. Il n’avait qu’une envie, partir loin d’ici, loin de tout soumis. Il essayait d’oublier où il était, de se rassurer, de reprendre son calme et son souffle.

Et l’Ange parla. Et tout s’éclaira ! Ah non, c’est pas ça. Il écouta ! Relevant un peu la tête pour montrer qu’il écoutait, mais pas trop en signe de respect, il était humain. Qu’est-ce qu’il racontait là ? Il avait le pouvoir d’éloigner la malédiction qui pesait sur ses frêles épaules ? De protéger ainsi son hybride tueur de souffrances et/ou d’une mort certaine ? Qu’il pouvait donc l’approcher sans aucune crainte ? Il n’en croyait pas ses yeux, ou plutôt son oreille(Adam était sourde de la gauche). Attention ! Il ne remettait pas en cause les paroles du Monsieur, c’était un supérieur, il devait savoir ce qu’il disait et avoir forcement raison…même si il avait tord. Ouais, c’était triste, mais si un Ange ou un Démon lui avait dit les fils électriques accrochés aux poteaux de la villes étaient en réglisse, il l’aurait cru, ou n’importe quelle autre connerie. Alors, que celui-ci affirme pouvoir contrer son « Pouvoir »…finalement, même si il avait un peu de mal à cause de l’émotion que cela suscitait chez lui, ce n’était pas très difficile à lui faire avaler. Il resta néanmoins silencieux, c’était trop beau…mais…si il le disait, hein.

Il resta assez silencieux pour que l’Ange rajoute quelque chose à propos des fleurs. Adam senti sa gorge se serrer, pauvres fleurs ! Il devrait les enterrer dignement, avec une petite pensée, comme elles lé méritaient. Le maitre voudrait-il ? Pourrait-il ? Il n’avait jamais mit les pieds dans un parc publique, que faisant-on des fleurs décédées ? Il verrait bien, pour le moment, il essaya de ne pas trop y penser.

Il leva un très court instant son regard sur Anselm, répondant par un timide.

_ C’e-e-e-e-est v-v-v-vrai, m-m-mon-m-monsieur ?

Tortillant à nouveau ses doigts. Pas qu’il remette en cause ses dires, mais il voulait simplement une petite confirmation, toute petite. A ce moment là son maitre ajouta quelque chose. Il tourna la tête vers celui-ci, et ne fit qu’un petit signe de tête qui pouvait vouloir dire « D’accord », qu’il comprenait. Une légère touche de « Bouuuh, c’est trop beau ;_; » dans le regard.

Et l’hybride, dans tout ça ? Adam ne lui avait plus tellement prêté attention, le temps d’écouter son maitre. Mais il dû bien reporter son attention dessus puisque celui-ci lui tendait des mains, d’abord toutes pleines de pollen, puis presque propres après un rapide passage sur le pull de celui-ci. Qu’est-ce qu’il devait faire ? L’humain cligna des yeux plusieurs fois tout en fixant les mimines du renard. Devait-il les prendre ? Après tout, il n’avait plus rien à craindre à présent, même si il avait encore du mal à réaliser. Il hésita encore un court instant, et finalement, timidement et doucement, il vînt poser ses mains dans celles de l’hybride. Rien de plus…

Et le démon parla à nouveau. Il voulait rentrer ? Comme par hasard, juste quand il commençait à se calmer, parce que rassurer par le super pouvoir du Monsieur l’Ange. Keunard, va ! Non, Adam ne pensa pas « Keunard. ». Adam pensa plutôt que son maitre il était gentil mine de rien, parce qu’il se préoccupait de sa santé.

Sauf qu’il ajouta quelque chose…quelque chose que l’humain ne comprit pas. Outre le fait qu’il lui demanda son avis, ce qui était absolument anormal pour celui-ci. Il employa le mot « Ami ». Et ça, il avait du mal à trouver ce que ça signifiait. Non, il ne voyait même pas du tout. Il avait déjà entendu le mot, il s’en souvenait vaguement, Sem et Zael l’employaient lorsque des types venaient chez eux, mais Adam n’avait jamais trop compris.

Il tourna à nouveau la tête vers le démon, levant tout aussi brièvement les yeux vers lui comme il l’avait fait comme pour l’Ange.

_ A-a-a-ami ? ,_,

Simple mot, accentué d’une pointe d’interrogation. Il devrait comprendre, ils devraient même. Sauf peut-être le Renard. Renard vers lequel il tourna la tête, et adressa un micro-sourire, voir un peu plus grand. Il n’avait d’ailleurs pas retiré ses mains des siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Anselm Arouet
Etudiant(e)
avatar

Nombre de messages : 31
Age : 32
Date d'inscription : 10/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: Roderich
Soumis par:

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Jeu 9 Sep - 14:54


Anselm sourit à Adam et lui assura que c'était bien vrai, ce qu'il avait dit sur son pouvoir. Qu'il était né avec une santé pas très solide et qu'après tout, ce pouvoir était une sorte de compensation.
Au fond, il s'en voulait un peu de mentir au petit, mais si ça pouvait le calmer et l'aider un peu...c'était pas un mauvais mensonge, hein ? Et en réalité, Roderich ne risquait vraiment rien, alors c'est ce qui comptait.

D'ailleurs l'ange fut ravis de voir que Rody avait compris l'histoire des fleurs et avait le tact de s'enlever le pollen des mains avant de tendre les bras à l'autre soumis. (tout n'est pas perdu)
C'était mignon cette naïveté et cet élan d'affection pour à peu près n'importe qui d'un peu gentil...
Il faudrait quand même qu'il se méfie et qu'il fasse en sorte que ça ne joue pas de mauvais tour à l'hybride.

Anselm soupira de soulagement, et fut plus que content de voir qu'Adam tenait les mains de Roderich et ne les lâchait pas. Ils avaient fait de sacrés progrès.
L'ange hocha la tête pour montrer son accord avec Ren. Il était temps pour eux de rentrer aussi, ils avaient fait assez de dégâts comme ça. Et puis ces quelques minutes avaient été fortes en émotions, pour Adam, du coup Anselm comprenait que le démon veuille partir.

C'était dommage pour les soumis qui venaient seulement de devenir amis, mais rien ne les empêchait de se revoir, non ? Et en plus, ça prouverait à Adam qu'il n'était rien arrivé à Roderich après leur rencontre.
D'ailleurs, il venait de penser "seulement de devenir amis" mais apparemment ce n'était pas vraiment un concept connu de l'humain...
Le pauvre. Anselm fronça les sourcils et laissa au maître le soin de s'occuper de ça...
A moins qu'il ne trouve le contact trop rapide pour appeler ça de l'amitié, l'ange ne voyait pas pourquoi Adam aurait d'autre raison d'avoir des points d'interrogation dans les yeux en prononçant le mot ami, sinon celle de ne pas connaître vraiment le concept.

L'ange regarda l'hybride, même s'il ne le voyait que de dos, et se dit que finalement il s'en sortait tellement bien, d'avoir vécu dans la nature sans autre compagnie que celle des animaux. Du moins pour la plus grande partie de sa vie, pensait-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Roderich
Hybride Renard
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 32
Date d'inscription : 09/07/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: des mulots >:3
Soumis par: Anselm Arouet :3

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Jeu 9 Sep - 18:11

Roderich regarda l'humain d'un regard brillant, avec un grand sourire qui faisait un peu ressortir ses petites dents pointues mais qui n'exprimait que la gratitude, l'amitié, et la niaiserie profonde.

Visiblement l'humain avait peur mais il avait fait un gros effort pour ne pas rejeter le renard, et celui ci l'avait bien compris. En plus il gardait ses mains dans les siennes, toutes chaudes, alors que ces pattes là semblaient avoir causé du dégât aux yeux du petit bégayant. Il était tout ému, et chez lui ça se manifestait par un mouvement continu des oreilles, comme pour chasser une mouche qui s'y serait posé mais avec entrain, en rythme, en haut, en bas, en haut, en bas, en binaire, ce qui combiné au mouvement de balancier de la queue du renard content et son sourire de débile lui donnait l'air d'un robot heureux ou d'un parfait crétin comblé.

Ami, avait dit le petit humain. Ami... Ça rappelait quelque chose à Roderich. Quand il était petit, il devait faire ami-ami avec les gens gentils, pour pas les mordiller, griffer, embêter en aucune manière. Ça voulait également dire qu'on avait un lien avec quelqu'un. Il faudrait refaire un autre lien avec celui ci que déchiqueter les plantes, parce qu'apparemment ça le mettait de travers.
Au mot ami, donc, Roderich qui avait pris ça pour une proposition de copinage redressa les oreilles toutes droites vers le ciel, et se mit à sautiller sur place, le regard brillant!
Copain?!
Vraiment?


"Kyuuuu!" glapit-il doucement pour signifier son accord, sans effrayer l'humain.

Ouiiii, il voulait d'autres amis! Plein d'amis!
Mais sans oublier son principal ami, son monsieur plumeux tellement gentil qui le regardait de derrière. Il se retourna sans lâcher l'humain (contorsion) et le gratifia d'un immense sourire plein de dents avec la tête à moitié retournée vers le ciel pour ne pas lâcher l'humain, son ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ren Seiryu
Gardien(ne) de la Cité
avatar

Nombre de messages : 278
Age : 28
Date d'inscription : 20/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Homo
Maître de: feu ma douce fleur... prochainement un toutou *o*
Soumis par: son boulot peut-être

MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   Lun 25 Oct - 16:56

Ren n’en croyait pas ses yeux quand il vit Adam prendre les « pattes » de l’hybride. C’était un exploit, il était sur la bonne voie… et espérait sincèrement qu’aucun autre incident ne se produirait aujourd’hui… Ca détruirait les efforts monumentaux de cette petite balade. Si Ren voulait qu’il rentre, c’était pour lui laisser le temps d’accumuler tout ça… Enfin s’il en avait besoin, sinon il pouvait très bien rester dehors avec son petit compagnon renard. Mais Adam eu soudainement un regard plein d’interrogation, qu’est-ce qu’il ne comprenait pas à cet instant ? Qu’ils rentrent déjà ? Que le démon ne veuille pas le rendre malade ? Bah non y’avait du ménage a faire dans sa maison. Ah le mot ami, c’est lui qui semblait poser problème. Très bien, il n’a pas du en avoir vu le passé mouvementé de ce petit humain, Ren se demandait des fois s’il ne devait pas l’inscrire à l’école primaire pour refaire son éducation.

« Euh oui « ami », se dit de quelqu’un que tu apprécies et avec lequel tu as une affection réciproque… C‘est plus compréhensible là ? »


Peut-être qu’il comprenait les définitions du dictionnaire mieux qu’autre chose ? Et puis de toute façon, ils pourraient bien se revoir ces deux là. Ca prouverait à Adam qu'il n'était rien arrivé à Roderich après leur rencontre en plus. D’ailleurs en parlant du renard, il agitait les oreilles et la queue dans tout les sens, comme pour chasser un insecte. Le mot « ami » avait déclenché une réaction en chaîne chez l’hybride, qui pointait les oreilles vers le ciel et sautillait sur place le regard brillant. Ca faisait presque rire Ren de voir ça. Il allait même jusqu’à lancer un sourire immense à son maître sans lâcher Adam, dans une contorsion impressionnante. Pour ne pas rire, Ren se racla la gorge:

« Eh bien je crois que ça fini assez bien pour tout le monde, non ? »

Le démon se leva, époussetant ses vêtements et se tourna vers les soumis. Finalement c’était dommage de rentrer si tôt, mais on sait jamais ce qui pouvait se passer et s’il voulait changer Adam, il fallait y aller doucement. Il alla caresser la tête de son jeune humain et lui dit:


« C’est très bien »

Pas trop de marque d’affection, Ren ne savait pas trop comment faire il était un peu bizarre à sa façon. Il prit une main d’Adam et la mit sur la tête du renard.


« Tu peux même caresser comme ça, tu vois ? »

Bon c’était peut-être trop et si ça se trouve, c’est peut-être lui qui réduira tout ces efforts à néant, mais il ne voyait pas pourquoi Adam serait traumatiser de lui caresser le crâne, s’il avait déjà prit ses mains. Il reporta son attention sur l’ange:

« J’espère que cette petite « mésaventure » n’a pas gâché votre sortie. »

Après tout Roderich n’était en ville que depuis quelques heures, peut-être que son maître voulait lui montrer autre chose que les jardins. Ren tourna son regard vers Adam:


« Aller Adam viens, il est l’heure de partir, je pense que tu en as eu assez pour aujourd’hui. »

Il le laisserait se détacher lui-même du renard, qu’il lui fasse un énorme câlin pour finir s’il veut. Le démon attendait patiemment et quand Adam l’eu rejoint, il salua Anselm et fit un petit signe d’au revoir au renard. Puis il prit la route pour les lotissements, veillant à ce qu’Adam marche près de lui pour lui faire retenir le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://seiyaku20.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vie en société [PV 3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La vie en société [PV 3]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» De la société Orc
» Role de la diversité et des Minorités dans une Société
» La société générale égare 15 tonnes d'or
» " Les composantes de la société ne sont pas les êtres humains mais les relations qui existent entre eux " Si vous l'dites...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: