Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Idoménée Maxilári
Danseur Etoile
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 30/10/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Queer as... Ido.
Maître de: Un petit homme violet dépressif... Et déprimant! TT__TT
Soumis par:

MessageSujet: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Mar 22 Déc - 13:08

[Ouais, j'aime bien numéroter mes posts: et alors? è_é]
[ 18/01/10 : Ce sujet est clos... Un topic qui se meurt, snif ; , ;]

Ainsi donc, Ido avait entraîné Arsou à l'extérieur en passant une main dans son dos – main qu'il retira dès le seuil de la porte passé puisqu'après tout il était sûr que l'hybride allait le suivre, n'est-ce pas? De toute façon, Ido venait d'ouvrir la portière au jeune homme à la violette attitude, le faisant rentrer dans la voiture à la place avant – la place du mooooort °-°... Hm, bref. Il l'avait donc fait rentrer dans le véhicule – c'te gentleman – puis ferma sa portière avant de lui même se mettre à sa place, la place du conducteur – parce qu'il conduit O_O [*ZBAAAAF*]

Enfin. Une fois qu'il fut assis à sa place dans sa voiture noire de chez noire, de l'intérieur à l'extérieur, il régla son rétroviseur, mis sa ceinture et se souvint qu'il y avait quelqu'un sur le siège à côté de lui. Il émit donc quelques sons audibles pour lui transmettre une information:


« N'oublie pas de mettre ta ceinture. »

Ouais, c'est une information transmise ça. Avec une voix complètement neutre... Parce que malgré les réactions que son caractère réel pourrait entraîner, Ido savait garder un aspect calme – puis quand il peut plus, il boude. Et de toute façon, à l'instant même, il n'avait pas de raison d'être particulièrement... Particulier.

La clef tourna, la voiture ronronna... Et nos compères roulèrent! *ZBAF*. Notre danseur gardait un air impassible, regardant la route, mais la situation lui semblait absurde: il venait quand même d'acheter un gamin qui était maintenant dans sa voiture... Parce que oui, par rapport à lui, Arsou n'était un minuscule petit gosse. Quand bien même il serait vieux, ça avait quelque chose d'étrange pour lui de faire rentrer quelqu'un dans sa vie de cette façon. Ainsi, il jetait parfois quelques coups d'œil au jeune homme à côté de lui, voyant bien qu'il avait un air triste... Et commençant à en ressentir lui même les effets. C'était étrange de se dire que ce petit bout de chou chafouin pouvait déprimer comme ça son monde, sans même pouvoir gérer son pouvoir...

Ouais, Ido pense à Arsou par les termes « petit bout de chou chafouin » \o/. En même temps, il fait 20 centimètres de moins que lui, est bien plus chétif, et a l'air tout triste. Donc c'est normal, okay? è____é.

Et puis, en plus, vu qu'il commençait tout juste à être triste, cela exacerbait son altruisme et sa pitié: il ressentait donc de la compassion pour l'hybride. Mais, s'il restait à côté de lui trop longtemps, il était certain que cela n'allait pas durer.

Mais ce qu'il y avait de plus étrange, c'est qu'il se disait juste que « oh le pauvre! » mais ne réfléchissait pas à une solution. En fait, il n'avait plus d'espoir... Alors que pourtant, il en faut peu pour être heureux! Il suffirait de se contenter du nécessaire! La seule chose, c'est que là Ido savait qu'il était triste à cause du pouvoir d'Arsou mais ne trouvait pas de raison rationnelle à sa déprime... Ce qui le rendait encore plus triste > . >. Bref, il savait se contenter du nécessaire, d'eau claire et de verdûre, mais là ça ne servait à rien. Et puis, il ne servait à rien de chercher l'impossible: mais s'il arrivait à le trouver tant mieux [Un combo « Livre de la Jungle » s'est glissé dans ce paragraphe, à vous de le retrouver!]

Le problème ne se posa pas, puisqu'ils arrivèrent devant la maison d'Ido. Vous savez, la baraque créée par l'architecte miraculeux? *ZBAF*. Après avoir éteint le contact, il sortit donc de la voiture, ouvrit la portière d'Arsou l'invitant silencieusement à descendre de la voiture pour le suivre. Étrangement, maintenant qu'il était un peu plus loin de lui, il se sentait mieux... Il faudrait lui poser quelques questions sur son pouvoir.

Il le fit ainsi pénétrer dans son humble deumeure, puis quand ils fûrent dans le couloir il ne su plus trop où se mettre. Enfin, il ne sût plus trop où mettre Arsène... C'est pourquoi il lui demanda:


« Hm... Tu as faim? Soif? Besoin de quelque chose? Tu veux visiter? »

… Bien qu'il veuille paraître détaché en toutes circonstances, vu la foule de questions qui défèrlerent face à notre petit hybride violet, on voyait bien qu'il était malgré tout attentionné – eh ouais Ido, t'es grillééééé! … Hmm, bref. Quoiqu'il en soit, il ne se sentait plus triste maintenant. Il commençait vraiment à se demander si la distance entre lui et l'hybride n'influait pas sur on état et la puissance de son pouvoir – bravo Einstein! Parce que, Ido se tenait relativement éloigné du truc violet en lui parlant... Un peu plus d'un mètre et des grosses patates quoi. Il attendit patiemment la réaction du jeune en face de lui.

[Défi boffement rempli, je sais TT___TT]


Dernière édition par Idoménée Valentura le Lun 18 Jan - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Mar 29 Déc - 22:06

Et ils quittaient l’antre aux hybrides. Chose qu’il n’aurait jamais cru possible il y encore une heure de cela. Arsène craignait de devoir faire le chemin jusqu’à chez le démon, il se sentait déjà très mal à l’aise de plus que les quelques passants qui passèrent devant eux changèrent totalement d’attitude. Plus exactement, ceux qui souriaient perdirent leurs sourires, les gens pressés ralentir comme-ci un poids s’abattait soudainement sur eux. Et certes son pouvoir avait beau être actif que jusqu’à une certaine distance se retrouver déprimer comme-ça d’un coup…ça vous laissait mal, même si le pouvoir de l’hybride n’agissait plus. Mais fort heureusement pour lui, l’Idoman sait conduire ! Ce rend-il bien compte du danger que ça représente de prendre le volant avec un Arsou ? Arsouer ou conduire, il faut choisir ! /SBLAM/ ! Mais si il voulait conduire, c’était son choix, le petit hybride s’installa donc à la place du mort, déjà parce qu’il avait apparemment pas le choix et ensuite parce que rien en fait. De toute façon il ignorait le surnom de cette place et c’était tant mieux parce ça l’aurait bien déprimé.

Une fois installé il attendit que le démon vienne s’installer. Il hocha la tête et attacha sa ceinture lorsque celui lui rappela, Arsène n’avait pas l’habitude des voitures alors il n’y avait pas pensé. Il ne prit pas la peine de répondre quelques choses, parce que en fait le monsieur là lui faisait un peu peur. Parce que pour qu’il n’ait aucun bon sentiments à bloquer, pour qu’il ne soit pas déprimé en sa présente, alors que personne était immunisé contre son pouvoir, c’est que ça devait vraiment être un type dangereux et inquiétant. Oui, Idoménée[Wo ! J’ai écris son prénom en entier !] avait menti, ça commençait bien hein, mais encore une fois Arsène croyait encore ses paroles véridiques, pauvre mais pauvre petit.

Et VROUM ! La voiture partie ! Sans eux, parce qu’elle en avait marre et qu’elle voulait faire sa vie toute seule ! Libre ! Oui bon, c’est pas vrai. Arsène resta droit, ou plutôt légèrement penché, déprime attitude oblige, lançant parfois quelques regards à son nouveau maitre. Il commençait à se poser une tonne de questions du genre « Quel métier peut-il bien faire ? ». Il était grand, classe, pas trop mal voir beau même…bref il avait tout de l’homme. Du moins d’après Arsou, Idotutu incarnait pas mal « L’homme » parce que comme un homme il avait l’air plus violent que le cours du torrent, plus puissant que les ouragans, plus ardent que le feu des volcans et surtout…plus secret que les nuits de lune de l’Orient [Un refrain de Mulan s’est glissé par ici !]. Surtout secret en fait. Il le voyait donc bien agent secret ! Ou un truc dans ce genre là ! Grand Eugène si seulement il savait que cette homme…dansait du classique…Non parce que certaines danses ça allait mais les ballets ça faisait quand même très féminin…c’était peut-être pour ça les cheveux longs en faites ?

De toute façon il se rendrait bien vite compte de la vérité. Ce n’était pas en la présence de Ido qu’il deviendrait vaillant et fort, il ne ferait pas un vrai homme de lui. Et ce n’était pas Arsou qui ferait d’Ido un vrai homme. Ca ! De toute façon pour le moment le démon flanquait les foies à Arsou…si seulement il voyait la fille en Ido ! Mais en trouvant l’équilibre, ils seraient vainqueur, et arriveraient à vivre ensemble sans trop de mal ! [Des morceaux de Mulan se sont glissés là dedans !]

Et il arrivèrent ! Et pendant un instant Arsène se sentit soulagé. La maison était immense, belle tout ça, normal l’architecte devait vraiment être merveilleusement miraculeux, mais elle était immense c’était le plus important ! Eh oui ! Il pourrait très certainement aller se perdre dans un coin de la maison et être oublié à jamais ! Il se laisserait mourir là, seul, persuadé que le démon le zapperait assez vite et se souviendrait de lui uniquement lorsqu’il serait à l’était de squelette. Il descendit de la voiture lorsque celui lui ouvrit la portière et il le suivit. Il entra dans la maison, resta un moment comme bouche bée mais avec la bouche fermée, enfin vous voyez ? Tellement c’était…grand…ça paraissait encore plus grand dedans que dehors.

On lui posa des questions…il prit alors la peine de répondre de sa petite voix tremblante et mal assurée.

_ Jeee…j’ai pas faim, ni soif…mais meeerci. Je…je veux bien visiteer.

Il hésita…et triturant ses doigts nerveusement rajouta tout en fixant le sol.

_ Fauut que je vous appelle comment ? M-monsieur ? Maiitre ? Autrement ? Euuuh…il..il y a des règles ici ?

Il remarqua que le démon était assez loin de lui, si il avait eu des bons sentiments il se serait senti rassuré de le savoir éloigné, mais que vu que c’était pas le cas ça ne changeait rien. Après, les questions du dépressif pouvaient sembler secondaires mais il fallait mieux se renseigner ici. Il ne connaissait pas encore Ido, il avait pas l’air trop méchant comme-ça mais sait-on jamais si ça se trouve il devenait un monstre lorsqu’on faisait une erreur et ça bah Arsène en avait pas trop envie.

Il fit un pas vers le démon, annulant la distance des un mètre et un centimètre, mais comme dit plus haut, vu ce qu’il croyait et bah voila.
Revenir en haut Aller en bas
Idoménée Maxilári
Danseur Etoile
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 30/10/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Queer as... Ido.
Maître de: Un petit homme violet dépressif... Et déprimant! TT__TT
Soumis par:

MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Mer 30 Déc - 20:42

Lors de sa dernière apparition, Ido attendait donc patiemment la réponse de l'hybride, qui ne tarda pas à arriver sous la forme de bégaiements et parties plus construites, le tout dit d'une voix peu assurée. Il espérait que VioletBoy allait changer de ton, parce que là il avait l'impression d'avoir l'air d'un monstre cruel et sanguinaire dévoreur de jeunes hommes – par contre, agent secret, il n'y avait pas pensé. Si seulement il savait que bientôt il allait se jeter sur lui dans son bain, lui grimper dessus alors qu'il boude dans son lit, se bourrer à renfort de bouteilles de champagne... Ben, il le ramènerait sur le champ! Ou pas. J'en sais rien, Ido a ses raisons que la raison ignore. Et puis, il ne savait pas non plus qu'un jour il irait poser sa tête sur les genoux du petit être tremblottant en face de lui en lui disant qu'il est ''malaaaaade''... Et ça, si on le lui disait, ça l'étonnerait plutôt beaucoup.[Des références au post précédent et au mini Rp se sont glissées là ; libre à toi de les remarquer! ♥ ] Malgré tout, il ne se la joua pas genre gentil grand bonhomme tout doux qui va dire à Arsou de se rassurer tout ça tout ça; de toute façon, il n'allait pas le bouffer donc il se rendrait rapidement compte qu'il n'y avait pas à être impressionné comme ça, hm? [J: Ouais, il est optimiste mon Ido] Il se contenta juste d'acquiescer à sa demande de visite, mais demeura interdit quelques instants quand il voulu savoir comment il devait l'appeler, et s'il y avait des règles... Mais, comme si Tutuman avait pensé à tout ça! C'était pas sa mère, il allait pas lui imposer des règles! Quand à la façon dont il devait l'appeler... Boarf, c'est vrai que « monsieur » ou « maître » ça lui ferait bizarre mais bon. Il s'en fichait un peu. Ainsi, après quelques secondes de silence, il répondit:

« Ben non, y'a pas de règles particulières... Enfin, c'est les mêmes pour toi que pour moi. »

Limite, il aurait haussé les épaules tellement la réponse lui paraîssait évidente – après tout, il n'avait pas en tête que certains maîtres étaient moins ''cools'' que lui. Bref. Ici, il était sous entendu que '' je me comporte comme un être civilisé, et tu fais de même, ok? ''. Ensuite, il répondit à la première partie de sa question – et oui!

« Et c'est justement parce qu'il n'y a pas de règle particulière que tu m'appelle comme tu veux. Si ça t'intéresse, mon nom est Idoménée. »

Bon, tout le monde disait ''Ido'' mais zut hein! S'il avait envie de lui donner ce surnom, il le trouverait lui même: il allait pas lui dire de l'appeller par un petit nom quand même! Et pourquoi pas lui offrir un bracelet de l'amitié pour dire qu'ils seraient les meilleures copines du monde pour toute la vie? Enfin, s'il disait ''Ido'', il ne lui ferait pas de réflexion, mais de là à l'encourager 'fallait pas exagérer non plus.

Bref. Tout allait bien pour le moment, jusqu'à ce qu'Arsène brise la distance de sécurité – qui était pourtant tout à fait raisonnable, même dans une situation normale. D'ailleurs, les pensées d'Ido se mirent en branle alors qu'il se figea, un sentiment de tristesse l'envahissant.

*Pourquoi il se rapproche?! POURQUOI IL SE RAPPROCHE?! On était très bien à cette distance! Mais nooooon, môsieur doit s'approcher! C'est pas comme si môsieur avait un pouvoir de déprime! Putain, je suis dégoûté, ma super tactique pour vivre avec ses avantages mais sans ses inconvénients est ruinée TT________TT*

Ah, de toute évidence, le pouvoir avait une influence sur Ido, si on en croyait le texte ci dessus. Hm. Il essaya de se rappeler ce qui avait bien pû se passer pour que ce gamin qui ne voulait même pas sortir de sa cage au début de peur de faire du mal décide de limite venir se frotter à lui malgré son pouvoir... Et il se souvint. [Mémoire édéitiqueuh!] Oui, il lui avait dit qu'il n'avait pas de bons sentiments à bloquer. Il se mit une baffe mentale, et s'il avait pû être connecté par télépathie avec Arsou, il lui en aurait collé une aussi, pour lui apprendre à se mettre tout proche de lui comme ça!

*Raaaaaaah! Pourquoi j'ai fait cette plaisanterie?! Je pouvais pas la fermer comme n'importe quel démon normal?! Nooooon, il a fallu que Môsieur Ido dise une connerie, histoire de se marrer un peu! Môsieur Ido n'avait pas pensé pouvoir être pris au sérieux!



Et pourquoi il me prend au sérieux, ce demeuré!?*


Ohhh, Ido, c'est pas gentil d'insulter Arsène! Après, sa joueuse va me kicker et il va te bouder sur msn... Nan, vraiment, t'es pas très malin! Mais bon, tant pis. Toujours est il qu'il fallait qu'il fasse visiter à Mister Sad Glue, tout en trouvant un moyen de le décoller de là sans lui faire de la peine – parce que bon, même dépressif il n'est pas sans coeur Ido ♥. Et il trouva la solution! Il voulait le coller? Très bien très bien. Pas de soucis mon p'tit Arsène. On va voir qui est le plus balèze à ce petit jeu! S'il n'avait pas été déprimé là, il aurait d'ailleurs éclaté d'un rire sardonique mentalement. Mais 'fallait pas déconner, avec à côté de lui un condensé de tous les faits divers les plus glauques de l'histoire, il n'était pas trop d'humeur à rire.

Donc, Idotutu avait pris la décision d'être assez proche d'Arsou pour que celui ci ait envie de se décoller... Mais pas trop non plus, pour ne pas passer pour un Akio violeur, et parce que de toute façon il en serait bien incapable. Ainsi, il se rapprocha encore un peu de petit homme violet et passa une main dans son dos pour l'encourager à le suivre, tout en disant:

« Bon. Je te fais visiter. »

Le ton de la voix était monocorde; en même temps, il s'était rapproché du concentré de suicide, alors il n'allait pas sautiller partout. Il l'entraîna dans le salon, la salle à manger, la cuisine. Dans cette pièce, il se permit une petite précision.

« Tu peux aller te faire à manger quand tu veux... » Soudain, une réfléxion passa dans son encéphale et il ajouta « Et si tu ne sais pas cuisiner... Ben... Il faudra que tu attende que j'ai fait quelque chose ou que tu apprenne. »

Même pas il disait ''Si tu veux je t'apprendrai''! Vilain Ido! Bon, en même temps, le risque en faisant cette proposition était qu'Arsou accepte et qu'il doive se retrouver proche de lui – et donc déprimé. Il valait donc mieux éviter. Bref... Ensuite, il lui montra d'un geste vague la façon dont il pourrait accéder au jardin. Certes, il présentait les lieux d'une façon plutôt superficielle mais vu que petit homme violet allait vivre ici un certain temps, il avait le temps de découvrir. Et puis, déprime oblige, il n'avait pas la motivation pour faire les choses bien. Néanmoins, il fallait continuer alors il l'entraîna dans l'escalier, assez large pour les accueillir tout deux côte à côte et mit en éxecution la deuxième phase de son plan machiavélique! [ Et Neph', si tu te marre... Ben zut, voilà! > , < ] Deuxième phase qui consistait à laisser lééééégèrement glisser sa main qui n'avait pas quitté le dos Arsènesque depuis le début de la visite. Mais légèrement hein! Toujours par soucis de ne pas avoir l'air non plus de vouloir... Heum... Voilà quoi. Ainsi, elle glissa peut être de dix centimètres tout au plus, ce qui restait tout à fait décent mais pouvait avoir le mérite de troubler la chose chafouine – ou pas. Mais bon, il fallait bien qu'il tente de se sortir de l'histoire pourrie dans laquelle il s'était empêtré.

Arrivé en haut, il montra rapidement l'emplacement des toilettes, la salle de bain en le faisant rentrer dedans quand même, puis sa chambre – sauf qu'ils ne pénétrèrent pas en ce lieu, parce que un peu d'intimité quoi! Toujours est il que vu qu'il est gentil […] il précisa:

« Bon, derrière cette porte c'est ma chambre. A priori, ça ne te concerne pas, mais si jamais tu as un – réel – souci pendant la nuit, tu me venir me réveiller. »

Par réel souci, il sous entendait cauchemar ou maladie. Qu'il ne vienne pas le gonfler à cause d'une petite insomnie, ou ça se passerait mal! Non mais. C'est pas mère Thérésa Ido!

Notre fausse nonne se dirigea vers les escaliers et recommeça son petit manège de ''Oops, ma main a glissé!'' sur dix nouveau centimètres, atterrissant maintenant au milieu du dos d'Arsou alors qu'à la base il était en haut. Mais il allait enfin avoir un peu de répit! Vous savez pourquoi? Parce qu'on est à l'étage des trois chambres! Elles ne servent absolument à rien, il n'a que très peu d'invités qui viennent dormir chez lui – et généralement, ceux là dorment dans son lit mais bref bref bref. C'est dans une de ces chambres qu'Arsou allait dormir, alors il trouva une bonne feinte pour passer quelques instants libre, libre, liiiibre! Il lui dit:

« Bon, tu peux choisir parmis ces trois chambres. Je te laisse regarder tout seul. »

Puis il le laissa, effectivement, et alla s'appuyer contre un mur. Il se mit à réfléchir. Cela le saoulait de plus en plus d'accueillir le jeune homme chez lui... Pas qu'il ai l'air méchant ou quoique ce soit, mais... Chez lui... C'était un paradis vierge des hommes! Enfin, pas vraiment vu qu'il habite dedans et qu'il y fait souvent entrer ses partenaires de bisouillades, mais tout de même! Il était dans un monde fait d'amour, sa vie était simple, il vivait en paix! Maintenant, il allait devoir raser les murs pour ne pas se retrouver confronté à Arsène... Tout ça pour se retrouver comme caché au coeur de la forêt où seul l'amour pourrait entrer... Et à nouveau, sa vie serait simple, il vivrait en paix! Sinon, il pourrait construire des murs entre eux, solides, et hauts, pour se protéger de sa nouvelle vie où le danger vient rôder...

En même temps, il était évident que petit homme violet avait besoin d'aide. Ido devait arriver à entendre la voix qui l'appellait... Et certes, les mots ne sèchent pas les pleurs et ne guérissent pas les coeurs, mais il ne pouvait le laisser dans cet état! Il devait lever la tête, porter son fardeau! Il faudrait qu'il croit en ce qui comptait le plus pour lui, faire le bien! Qu'il laisse son coeur et le destin guider sa vie et celle d'Arsène! Ainsi, un jour, ils marcheraient sur le sable fin! Apparemment, ne plus avoir le petit à côté de lui réveillait le rêve qui s'était endormi sans l'espoir, et lui rendait son attitude de winner altruiste![Dans ces deux paragraphes, vous avez eu le droit au combo Tarzan ultime ♥]

Enfin, il se stoppa dans ses réflexions quand Arsène revint. Il ne remit pas la main sur lui, car il n'était plus sûr de vouloir continuer son plan machiavélique et l'invita à monter. Il lui montra la biblihotèque, et fini par le faire entrer dans la salle de danse.

« Voilà, c'est la dernière pièce de la maison, la salle de danse. Je suis danseur à l'Opéra... »

Si seulement il savait qu'il allait briser un mythe! Mais il n'en savait rien, et sans laisser beaucoup de temps à Arsène pour se remettre de ses émotions, il s'appuya sur une barre et lui dit:

« Si tu as des questions, tu pourra me les poser après si tu veux. D'abord, j'aimerais que tu me parle de ton pouvoir. »

Simple, clair. Naturellement, il avait à nouveau instauré une distance de plus d'un mètre et un centimètre entre Arsène et lui, mais de façon discrète puisque c'était en appuyant son coude sur la barre – parce que bon, il avait tenu pendant la visite car elle n'avait pas duré trop longtemps et qu'il avait eu une pause, mais s'il restait près de lui trop longtemps, il avait peur que cela ne tourne mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Dim 3 Jan - 1:10

Arrivé dans l’immense maison dont les plans avait été dessinés par l’illustre, merveilleux…que dis-je miraculeux architecte « Nephtys », Arsène après avoir répondu aux flots de question du démon avait demandé si il y avait des règles. Et la question tomba après un léger moment d’hésitation, il n’y en avait pas, tout du moins rien de bien farfelue. Si les règles étaient les mêmes pour lui que pour le maitre, c’est qu’il devait s’agir uniquement des règles de bases utiles et dont il suffisait d’avoir un minimum de savoir vivre pour les connaitre. Cependant cela étonnait un peu Arsène qui avait plutôt l’habitude des interdits et des règles à suivre à tout va, donner plus pour l’embêter que pour être utile. Mais, il n’allait pas se plaindre du fait que ce démon-ci agissait différemment.

Il allait répondre, mais comme le démon répondit à sa première question il se tût et le laissa finir. Il pouvait l’appeler comme il voulait ? Tiens, il s’appelait « Idoménée »…il avait jamais entendu un prénom comme celui-ci c’était assez étrange mais pas vilain. Parcontre, il se voyait mal l’appeler ainsi, plutôt habitué au « Maitre ». Sauf que là, en fait il hésitait…Monsieur ou Maitre ? Il aurait pas pu lui dire clairement, non ?! Parce que bon, peut-être qu’il s’en foutait royalement. Mais si ça se trouve il y avait tout un message à décoder derrière du genre « Je lui laisse le choix mais j’attends qu’il m’appelle « Maitre » en fait, voir si il a bien compris sa place ». Parce que bon, c’était souvent fourbe et compliqué les démons…même si il n’avait eu qu’un maitre dans sa vie en dehors de Ido. Mais tout de même ! Surtout que Tutuman le faisait toujours autant flipper dans son genre.

Alors bon il allait pas prendre de risque, et là j’ai failli dire « pas prendre de chance », faut que j’arrête de côtoyer des Québécois ! Sérieusement. Ouais donc, tout ça…il préféra demander clairement…

_ Siii je vous appelle « Monsieur » çaaa vous va ? Et euh…J’ai c-compris pour les rèègles.

Ouais, c’était beaucoup plus simple comme-ça, si ça lui allait pas il aurait qu’a lui dire ! Parcontre, il espérait qu’il préférait pas qu’il l’appelle par son prénom parce que Arsène était vraiment pas habitué à appeler un maitre de façon aussi familière…surtout que il faisait un peu trois mètres de long le nom là, du moins d’après lui.

Finalement il avait fini par faire un pas vers le démon puisqu’il ne craignait pas son pouvoir. Et comme il avait tendance à regarder plutôt en direction du sol que vers le visage du démon il ne se rendit pas compte de l’air affolé de celui-ci ni de la panique qui le prenait d’un coup. Heureusement qu’il n’était pas télépathe, parce que là, c’est sur qu’il aurait pleurer, ce petit sensible. Parce que bon si certaine était fille des torrents, sœur des rivières…lui il était plutôt leur père [Pocahontas 1]. Et oui, un petit bonhomme comme-ça qui était déprimé quasiment vingt-quatre heures sur vingt-quatre ça aurait été trop beau qu’il soit du genre à ne pas verser une seule larme…ou moins souvent quoi. Mais un rien suffisait à le faire craquer, de la fourmi qui se faisait malencontreusement écraser par la pierre qui passait par là…parce que en fait il était sur que c’était sa faute et que c’était un suicide orchestré par la dite fourmi dès qu’elle l’avait aperçue de loin. De…des gens qui l’évitaient parce qu’il les déprimait.

Bref, inconscient des vilaines pensées à son égard de la part du démon à son égard, il s’était approcher de quelques pas. Et puis franchement ! C’était vraiment pas gentil de penser comme-ça qu’il était un demeurer parce que Monsieur Ido avait fait une plaisanterie à la con ! C’était sa faute à se minable qui Arsène croyait qu’il pouvait l’approcher sans danger ! Toute façon si Idoman employait dans son langage le mot « demeuré », pour désigner Arsou, c’est que ces yeux étaient remplis de nuages…de nuages ! Mais en fait, cet Ido…est-ce qu’il comprenait le chant d’espoir du loup qui meurt d’amour ? Les pleures du chat sauvage au petit jour ? Probablement pas ! Alors franchement, il était loin de comprendre Arsène qui était encore plus difficile à cerne…bien que c’était vachement différent que même. [Ce qu’on écrirait pas comme conneries pour intégrer son défi…]

Idoman le futur héro du nain violet passa sa main dans le dos de celui-ci dans un « Bon. Je te fais visiter. » et si il croyait que ceci ferait s’éloigner l’hybride et bien il se foutait le doigt dans l’œil et ce jusqu’au coude pour ne pas dire jusqu’à l’épaule ! Parce que bon, si il avait cru que son pouvoir agissait, sur qu’il aurait fait un bond…mais là ? Pourquoi s’éloigner, c’est pas comme-ci il avait soudainement cherché à le violer alors qu’il venait à peine d’arriver. Bref, en somme, Ido ton plan diabolique tombe à l’eau à peine commencé. Ca t’apprendra à te moquer ainsi d’Arsène, tu vas déprimé toute la visite et plus encore ! Dit adieu au sourire et à la joie et bonjour à demoiselles désespoir et déprime ! Dans ta tronche ! Hem, comme on dit.

_ D’accord…

Et c’est partie ! Allons à la découverte de l’immense demeure afin d’éviter de se perdre à l’avenir. Tel Indiana Jones, Arsène était près à affronter tout les dangers pour explorer la maison Idoesque. Ouais bon. Ils étaient donc lancé…pas pour longtemps puisqu’ils s’arrêtèrent bien vite à la cuisine après avoir passé le salon et la salle à manger, le démon jugeant bon de lui préciser quelques trucs. Ca coupait vachement son esprit d’aventurier ça…surtout qu’il ne l’avait jamais eu mais ça c’était une autre histoire, hein. En même temps il aurait peut-être dû comme-ça il découvrait un Tarzan dans la forêt du coin, accro à la chantilly de banane et en phase de presque divorce avec Jane, passons.

_ Si, je saiis c-cuisiner, je faisais la cuisine chez mon a-ancien maiiitre. Mais j’ai pas souvent trèès faim.

La déprime coupant parfois l’appétit mise à part, étrangement, pour les pots de glaces. Parcontre, il ne le savait pas encore, mais ça ne coupait pas sa soif d’alcool. Il n’avait jamais gouté à de l’alcool mais il le saurait bientôt, très bientôt, j’en suis sur. Autrement, il impressionné le démon, hein ?! Si, si ! Je vois ça d’ici, il croyait que Arsène était un incapable tout juste bon à déprimer et à être déprimer. Mais que nenni ! Bon, il ne savait pas lire ni écrire mais ça c’était pas sa faute on ne lui avait juste jamais apprit. Mais il pourrait, si Monsieur le méchant Démon daignait de lui apprendre.

Et ils repartirent, enfin avant il lui montra comment il pouvait accéder au jardin. Et ils allèrent en direction des escaliers que Arsou se mit à grimper sans vraiment prêter attention à la main qui avait glissé. Elle restait encore très correcte quoi, et puis c’était qu’un accident il allait pas se formaliser pour si peu. La seule chose c’est qu’il aurait pas fallu qui presse un peu trop son dos, certaines cicatrices d’Arsène étant encore récentes elle le faisaient encore souffrir par moment ou si on les touchait un peu trop. D’ailleurs, que dirait Idoménée quand il verrait que son hybride à le dos couvert de coup de fouet, au premier coup d’œil du moins, mais de liane en vérité…c’était du pareils au même de toute façon. Ah ! Qu’il se sentit minuscule à coté de ce géant vert /VLAF/.

Premier étage, toilettes, purée il en a deux le mec ! La salle de bain, jolie…et la chambre du maitre, dont il ne vit que la porte, il comprenait. Ouais, rien de bien intéressant quoi. Et puis pour la chambre il finirait parla voir, pour le peu qu’il est un problème…mais il entendait quoi pas réel souci ?

_ C-compris…mais…euh…c’eeest quoi p-pour vous un r-réel souuuucis ?

Ouais, demandons, demandons ça ne vous évitera de faire une connerie à l’avenir parce qu’il avait franchement pas envie de fâcher le démon qui ne possédait aucun bon sentiment. Il était flippant quoi ! Surtout avec sa taille de…Troll. Bref. Il reprirent les escaliers et là étrangement la main du maitre glissa encore…Arsène tourna la tête vers lui le regardant avec un petit regard interrogateur mais retînt tout commentaire, il le trouvait bizarre quand même. Mais Arsou n’ayant jamais vécu d’attouchement, il faudrait vraiment que ça aille loin pour qu’il commence à s’imaginer des choses pas nets. Deuxième étages, des chambres…et il pouvait en choisir une !

_ D’a-accord …

Il se dirigea en premier vers la chambre 3(cf : le plan)…ouais bien bien. Mais autant regarder les autres aussi, il allait ensuite à la chambre 1, pas mal aussi et puis enfin à la chambre et 2 et là, ce fut une évidence, c’est elle qu’il voulait ! Il rentra un peu dedans, se dirigea vers la fenêtre pour voir la vu qu’il aurait…enfin les fenêtres…l’un donnait sur le côté de la rue et l’autre sur le jardin…plutôt agréable. Il resta un peu là dans la chambre, avant de retourner voir le démon qui l’effrayait, et oui, toujours ! Bon il prit une bonne et grande inspiration et reparti retrouver le maitre. Qu’il trouva contre un mur perdu dans ses pensées. Il émit un petit bruit afin de se faire remarquer et indiqué, silencieux, la chambre qu’il avait choisi. Quoiqu’il prononça tout de même un petit « Je peux avoir celle-ci ». Oui, il disait « Je peux » alors qu’on lui avait dit qu’il pouvait choisir, mais c’était Arsène hein…jamais sur de lui.

Bon ! Dernier étage ! C’est qu’elle allait pas mal en hauteur la maison aussi là…faudrait surveiller les fenêtres des étages quand Arsène avait ses phases d’envie de suicide. Il vit la bibliothèque, elle lui aurait sans doute donné envie si il savait lire…mais non. Et…la salle de…de danse ? Danseur d’Opéra ? Il voyait vaguement ce que c’était. HEIN ?! Le démon là il avait un métier de fille ?! Il portait des tutu aussi ?! Il se rendait pas compte mais il venait de briser un mythe…et pas qu’un peu. On aurait presque pu entendre un bruit de verres cassés avec un gros scratch, c’est peu dire.

. . .

_ Danseur ? Vouus portez des jupes bizarre là ? Vous êtes pas agent secret alooors ?

Ouais, il venait à l’instant de lâcher le film qu’il s’était fait. Quant aux questions, enfin la première, espérons qu’il ne serait pas trop susceptible parce que Arsène avait demander cela tout à fait innocemment pas du tout conscient sur le coup que ça pourrait l’énervé.

Il observa un peu la pièce avant d’être rappeler par la voix du maitre qui voulait qu’il lui parle plus de son pouvoir. Euh bah que dire ? Arsène hésita un petit instant…

_ Euh, je…sais pas grand-chose dessus. Juste qu’il déprime les a-autres…leurs fait p-perdre tout espoiiir…euh…qu’il agit sur moi aussiiii…il est d-dangereux, ma mère à finiii par se tuer à force…

Il pouvait bien le dire puisque de toute façon le démon avait rien à craindre…

Que dire ? Que dire ?

_Je crois qu’il ma-marche moins ou plus du tout à une certaine distance…et euuuh…je sais que ça.

Il tritura ses doigts, nerveusement. Est-ce que ça suffirait à combler la curiosité du démon ?
Revenir en haut Aller en bas
Idoménée Maxilári
Danseur Etoile
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 30/10/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Queer as... Ido.
Maître de: Un petit homme violet dépressif... Et déprimant! TT__TT
Soumis par:

MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Ven 15 Jan - 18:59

La visite de la maison était finie. Achevée, la prise de contact avec cette maison créée par Nephtys, architecte de génie mais aux déviances prononcées – on notera par exemple qu'elle a inventé une chanson à base de fromage sur un air de Céline Dion à une heure avancée de la nuit... De plus, cette chanson encourageait à des « valeurs » non assumables telles que l'égoïsme et la gourmandise décomplexée, si on en croit les paroles suivantes « J'ai mangé tout le fromage! Si t'en veux 'faut en racheter! Fallait être plus rapide! Tant pis pour ta gueule! »... Vous voyez? Les instincts humains les plus abjects qui ressortent, la loi du plus fort... On notera d'ailleurs qu'elle n'en a pas fini avec le stade oral, puisqu'elle privilégie son petit plaisir fromager plutôt que le partage: le « ça » et ses pulsions sont lâchés à toute bride, alors que le « moi » n'y fait rien. Et puis, en plus, Céline Dion quoi... Quel goût de chiotte !

Ah, et, elle est aussi sanguinaire et sans clémence: écoutez un peu ce chant barbare:
« On ne pardonne plus ♪ On tue ♫ Si tu nous as déçu ♪ Ou même déplu ♫ Fallait pas faire d'erreur ♪ Maintenant vit dans la peur ♫ la terreur ♪ de ne plus te lever ♫ de ne pas être pardonner ♪ Parce qu'ooon ne pardonne pluuus on tue ! ♫♪ Lalala »


… N'êtes vous pas horrifié? Il paraît même qu'elle a lavé le cerveau de pauvres mecs, les forçant à arborer ces chansons sur des pseudo msn par exemple... Damnation.

Mais bref. A cause de pressions extérieures – je ne peux hélas dire qui m'opprime, mais on s'en doute... Enfin bon. Il me faut arrêter de vous parler de la merveilleuse architecte – aux goûts de ch... vraiment miraculeuse, pour parler un peu des deux zigotos là, le nain violet dépressif et le géant vert insaisissable – vu qu'il est comme la rivière, fier et libre comme l'air. Et là, il est question de ce dernier.

Ido avait parlé à Arsou. Ce dernier lui avait posé des questions. Il lui avait donc répondu... Voici la liste de ses réponses:

I - Question d'Arsou:

Code:
_ Siii je vous appelle « Monsieur » çaaa vous va ? Et euh…J’ai c-compris pour les rèègles.

Réponse d'Ido:

_« … Je t'ai dis que tu pouvais m'appeller comme bon te semblait. »

Sous entendu: « mais qu'est-ce que je m'en fout de la façon dont tu m'appelle... » Enfin, s'il l'appelait ducon, il le prendrait peut être mal.

II – Question d'Arsou – enfin, affirmation.

Code:
Si, je saiis c-cuisiner, je faisais la cuisine chez mon a-ancien maiiitre. Mais j’ai pas souvent trèès faim.

Réponse d'Ido:

_« Hm. »

Oui ben oui. Après tout, il s'en fichait qu'il cuisine ou non. Lui, il mangerait quoiqu'il arrive vu qu'il savait se débrouiller tout seul comme un grand garçon ♥

III - Question d'Arsou – cette fois ci, c'en est bien une! 

Code:
_ C-compris…mais…euh…c’eeest quoi p-pour vous un r-réel souuuucis ?

Réponse d'Ido – et cette fois ci ça mérite presque ce titre!

_ « Un ennui qui ne peux pas attendre le lendemain matin. Je te laisse juger. »

Ouais, sous entendu t'es malade, t'as fait un cauchemar abominable et t'es terrorisé... Lui même sujet aux mauvais rêves, Ido savait qu'il était parfois difficile de passer outre, en plein milieu de la nuit, quand les branches d'arbres dessinent des silhouettes de monstres sur les murs X____X. Et puis, pour lui, le petit Arsou avec ses grands yeux tristounets avait une tête à cauchemarder. Et vu qu'il était petit avec de grands yeux tristounets, notre danseur au grand coeur *ZBAM* ne pouvait pas le laisser comme ça ♥

Bon, je crois que maintenant je peux arrêter avec ma réponse formulaire... Mais noooon, la réponse n'est pas finie! Mais nous en arrivons à l'instant culte, celui où Arsène lâche la bombe. Le mythe semblait bel et bien brisé: il en avait oublié de bégayer. En tout cas, Ido bugua.

*Agent secret? Agent secret genre... Agent secret? *

Oui, même s'il conservait un air impassible, intérieurement il était mort de rire. Comme si Arsou venait de lui dire qu'il allait le violer [… Punaise, si quelqu'un d'autre que toi lit cette réponse, il va pas comprendre x)] Enfin, il lui répondit quand même avec une tête d'Alfred:

_ « … Si, je suis agent secret. » Il marqua un temps, et continua d'une voix encore plus grave habituellement « Mais puisque tu as découvert ma véritable identité, je me vois dans l'obligation de te faire taire... » [… Mon perso a un humour de merdaaaaas! TT________TT]

Puis il fit une nouvelle pause, fixant Arsou avec sa tête de tueur, puis reprit un air à peu près normal et dit:

_« Bon, blague à part je suis danseur, pas danseuse. Je ne met pas de tutus... »
Bah ouais quoi! Les chippendales ne s'habillent pas avec des plumes comme les filles dans les cabarets!



Ok, c'est un mauvais exemple.

Mais voilà quoi. Il se retrouvait parfois à mettre des trucs plus que moulant – mais pas toujours. Par contre, des jupes... V________V

Enfin. Espérons qu'Arsou n'allait pas le croire pour le coup de la double identité ¬¬

Toujours est il qu'il l'écouta parler de son pouvoir. L'histoire de sa mère suicidée, du pouvoir qui agit sur lui... C'était triste tout ça. Il en oublia même le coup de la distance – mais ça lui reviendrait, il avait quand même une mémoire édéitique.

Idoménée [Ouf, pourquoi j'ai choisit ce nom?] avait l'air d'un démon plutôt insensible et peut être insaisissable. Mais, ne jugez pas vous qui ne le connaissez pas! Son coeur n'a pas cessé de battre! Et il ressentait de la compassion pour le machin violet à un mètre et des patates de lui. D'ailleurs, il ne se sentait pas à sa place à cet instant même... Après tout, il ne savait pas quoi faire face à ce jeune homme à chaque instant au bord du suicide. Il fallait qu'il s'échappe, et que jamais on ne le rattrape! Mais il ne le pouvait pas, maintenant qu'il avait prit petit homme violet sous son aile... C'est quoi tout ces liens qui l'empêchaient de partir justement? Comment c'était arrivé? Il allait falloir le lui expliquer. N'empêche, il ne savait vraiment pas quoi faire. Il ne fallait pas qu'il se laisse abattre! Il fallait qu'il défende sa vie! [… Bon, je crois que mon défi est rempli.]

Mais que faire face à un petit homme comme ça, face à vous, qui vous raconte quelque chose d'aussi triste mais que vous ne connaissez même pas? Il n'allait pas lui faire un câlin, c'était pas le genre à être proche de quelqu'un aussi rapidement. Lui dire « Chut, calme toi, raconte moi ton cauchemar et ça ira mieux » [C'est ce qui viennent de dire sur Arte pendant que j'écris Very Happy] quand il le fallait passait encore, mais bon. Un câlin, tout de même... Non non non. Un tapotage d'épaule viril? Mais pour dire quoi? Non non non. Il fallait juste qu'il se sorte de cette situation qui s'avérait le mettre mal à l'aise. Il lui fallait un moyen de sortir de là, qu'ils partent tous les deux, puisqu'il ne pouvait décemment pas le faire seul.

Réfléchis Ido...

Bing!

Arsène ne pouvait pas porter les mêmes habits indéfiniment. Il fallait donc lui en acheter! Et voui et voui. Ainsi, l'échappée était toute trouvée.

_« On pourrait aller te chercher des vêtements si tu veux... A moins que tu ne sois fatigué. Dans ce cas, je te laisserai partir te reposer. »

Ouais, il changeait totallement de sujet, et alors? Il s'en fichait bien. Soit ils se retrouveraient à courir les boutiques pour Arsou, soit ce dernier irait se coucher et il serait tranquille pour quelques temps. Je sais, ça craint de dire qu'il a la paix quand Arsène part se coucher, mais bon... C'était quand même assez proche de la vérité. Mais qu'on ne s'inquiète pas: un jour, il adorera la compagnie de petit homme violet ♥

Mais vu que ce n'était actuellement pas le cas, il lui avait fallu trouver une échappatoire basse, mais une échappatoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Sam 16 Jan - 23:19

[Pardon, c'est court et c'est super nul u_u']

La visite c’était fait rapidement, les réponses aux questions de l’hybride ne s’était pas faites attendre même si parfois elles ne plaisaient pas tellement à celui-ci. Non mais c’est vrai quoi, ça lui aurait troué le c** de répondre simplement un « Oui » à sa première question ?! La Arsène allait voir tout un code, tout un langage à déchiffrer, parce que pas qu’il était parano ou quoique ce soit mais la déprime ça rend méfiant, si je vous assure. Alors déjà que avec un « Oui » bien clair, il se serait posé une tonnes de questions sur le fait que oui ou non ça allait bel et bien au démon ou si il avait simplement dit ça pour avoir la paix ou pour le piéger ou quoique ce soit d’autre. Alors là son « Je t’ai dis que tu pouvais m’appeler comme bon te semblait. » c’était la fin pour les nerfs de ce pauvre Arsou. Mais évidemment l’autre grand dadais il se rendait pas compte, en même temps il devait pas se rendre compte de beaucoup de chose celui-là ! D’ailleurs, pour le peu qu’il grince comme sa joueuse celui-là. Oui, vous saviez vous que celle qui joue Ido est girouette à un point qu’a force tourner elle grince ? Vous voyez ce que je veux dire ? Et puis comme elle doute de tout, et bah elle grince encore plus ! Elle tourne ! Elle change constamment d’avis pour revenir au même pour retourner sur l’autre pour revenir sur le premier, c’est difficile à suivre et puis ça donne mal à la tête, si vraiment. En plus, c’est une menteuse, parce que tout ce qu’elle à dit avant sur la Miraculeuse Nephtys, Neph, Moi est totalement faux bien sur ! Mais suffit ! Après on va m’accuser de casser du sucre sur le dos des autres alors que je ne fais que rétablir la vérité(J't'aime bien tu le sais, disciple ! *Harry*). Parcontre la réponse sur le fait de le réveiller en pleine nuit pour un réel soucis était plus clair, du moins il le pensait bien que Arsou ne serait surement pas venu le déranger pour un cauchemar, qu’est-ce que le démon en aurait eu à foutre qu’il cauchemarde à un point d’avoir peur de refermer l’œil ? Quoique, peut-être finirait-il par le faire, l’avenir nous le dira. Parce que un jour il irait même dans la chambre du démon pour tenter de le violer ! Si c’est vrai, même que l’autre il se moquera de lui, mais il fera moins le malin quand Arsène sera arrivé à ses fins ! Bref.

Venons en au cassage de mythe, le moment où Ido cassa toutes le illusion de Arsène. Lui qu’il croyait qu’il était agent secret, la classe quoi. Venait de lâcher comme-ça qu’il était un danseur classique. Un mec qui mettait des collants pour se pavaner sur une scène à coup d’entrechat et de pas chassés ?! Ridicule ! A s’en tordre par terre, vraiment, si ça avait été dans la nature de notre déprimé. Et puis quoi ? Bientôt il allait lui annoncer qu’il dansait dans un ballet déguisé sur le thème de l’océan où l'triton est au flûtiau, la carpe joue d'la harpe, la rascasse d'la basse, maquereau au saxo, l'turbo au bongo, le lieu est le dieu d'la soul, la raie au djembé, l'gardon au violon, les soles rock and roll, le thon garde le ton, le bar et le sprat se marrent et s'éclatent ? N’importe quoi ! [Petit Sirène ! Oui, là j’avoue c’est nul.] Et puis finalement la réponse vînt.



Ah, il était agent secret finalement ? Arsène recula d’un pas à la menace du démon, le faire taire, mais comment ?! Blague à part ? Ah c’était pas vrai ? C’était vraiment pas un agent secret mais bel et bien un danseur minable ? Non parce que danseur classique, un ange encore…mais un démon ça le faisait vachement pas, quoi. Ah, il portait pas de tutu ?

_ Des collants ? Des justaucorps ?

Oui, il tenait absolument à lui faire porter des trucs aussi ridicule, ce mot revient souvent, que sa profession. Mais passons.

Finalement, venons en à la fameuse question sur le pouvoir de Arsène. Le pauvre petit raconte ce qu’il sait sur cette malédiction, plutôt qu’un don. Le suicide de sa cher maman, Agathe, une humaine charmante et magnifique avant d’être complètement déprimé. Le tout en tortillant ses doigts de façon mal à l’aise. Toute façon il était pas à l’aise avec le géant vert. Il avait vécu toute sa vie avec les mêmes personnes, et bien qu’elle ne l’approchaient pas, il était habitué à vivre chez eux. Même si il aurait bien chasser cette espèce de salope de Moi. Le pauvre Arsou, je me demande qu’elle sera la réaction d’Ido en voyant les cicatrice qu’il a sur le dos. Quoiqu’il serait capable de s’en foutre totalement. Et puis, l’hybride avait fini ses explications, elles n’avaient pas durées bien longtemps de toute façon. Et…et qu’est-ce qu’il lui parlait de vêtements lui ?! Non mais si il en avait rien à foutre c’était pas la peine de lui poser la question quoi ! Enfin ça, c’est la joueuse qui s’injure parce que Arsène lui pour être franche, bah il s’en fiche totalement que l’Idoménée change de sujet, voir même ça l’arrange aussi.

Parcontre…là, il savait pas trop quoi répondre. Il hésitait.

Euh, je suiiis pas f-fatigué mais…mais je tiens pas à s-sortir, c’est pas graaave si j’ai pas d’autre v-vêtements…

Bah oui, il s’en souvenait peut-être pas l’autre là mais la raison pour laquelle Arsou avait accepté de le suivre, outre le fait qu’il le croyait insensible à son pouvoir c’est qu’il avait pour espoir de pouvoir rester enfermé dans la maison à tout jamais afin de ne plus déprimer qui que ce soit. Il se sentait affreusement mal dehors alors dans une boutique, il survivrait pas. Enfin, si le maitre insistait, il ferait pas le rebelle à se buter mais…mais quand même quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Idoménée Maxilári
Danseur Etoile
avatar

Nombre de messages : 35
Age : 24
Date d'inscription : 30/10/2009

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Queer as... Ido.
Maître de: Un petit homme violet dépressif... Et déprimant! TT__TT
Soumis par:

MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   Lun 18 Jan - 19:53

Scrogneuhgneuhgneuhgneuh, il avait pas fini de lui pomper l'air avec ses tenues de danse? C'était pas ça l'important dans son métier mais l'expression, la synergie mouvement/musique, le rêve, le beau... Enfin, vous aviez là un passionné. Et, je vous avais prévenus: Ido peut s'avérer très impatient pour les choses qui lui semblent être sans importance. Ainsi, il répondit d'une voix rude:

« Ça n'a aucune importance. »

Pas vulgaire ni rien, mais la voix était assez froide pour le dissuader de continuer à les lui hacher menu menu avec ses questions à la con.

Non mais.

C'est vrai quoi...

Mais non, Ido, ne commence pas à te dire que t'es un crevard de lui avoir parlé comme ça. Mets ta conscience en off!

Comment ça t'y arrive pas? Oh, mais allez, j'ai foi en toi.



Zzzzzz



Voilà, Ido ne culpabilise pas d'avoir envoyé balader Arsou, et ni rien ni personne ne fera changer cet état de fait – parce que je ne suis pas une girouette! è______é Et je tiens à dire aussi que, collants et justaucorps ne sont pas ridicules! Enfin, ils peuvent l'être quand on est gaulé comme une chips à la Arsou, mais ce n'était pas le cas d'Ido, qui était, n'ayons pas peur des mots, une bombe atomique. [Je me lance des fleurs, mais vu comment tu lui démonte sa tête dans ton post hein x)]

Enfin bref. Comme ça il ne voulait pas sortir? Bon, c'est vrai, il avait repéré qu'il était timide, et que son pouvoir le gênait particulièrement – et oui, il était malin en fait Ido! *ZBAM*. Toujours est il que lui non plus n'était pas forcément très à l'aise à l'extérieur, et plus jeune c'était pire. Et Arsène était beaucoup plus jeune, donc il aurait pu le voir comme un mini lui... S'ils n'avaient pas été complètement différents v______v.

Donc, il comprennait bien que celui ci ne veuille pas s'aventurer à l'extérieur, mais à son humble avis, il avait bien besoin... D'une douche *tête d'Alfred*. Et ouiiii, rester des jours et des jours dans une cage au fond d'une boutique, ça n'imprègne pas de fragrances de prairies! C'était pas qu'il daubait le nain, non... Mais bon, un peu d'hygiène n'a jamais fait de mal à personne, et puis, ses ongles étaient pas super cleans.

Cependant, il n'allait pas se laver et réenfiler ses vieilles fripes dégueulasses! Non non non. Si encore, il avait été du même gabarit que notre géant vert, il aurait pu le dépanner pour quelques temps – si quelqu'un parle de tutus/collants/justaucorps, je lui lance une armée de singes volants dans la gueule.

Donc, c'était sans appel, ils iraient acheter des vêtements. Tutuman ferait gaffe à ce qu'il ne se sente pas trop mal et aviserait s'il y avait un souci, mais il n'était pas question qu'un gamin en mode clodo squatte sous son toit. Ainsi, il lui dit:

« Ne t'inquiète pas, il n'y a pas de raisons que ça se passe mal. Et puis, tu as vraiment besoin de quelque chose à te mettre sur le dos. »

Ouais, bon. Il avait raison quand même! Par exemple, il n'avait pas l'intention de lui préter ses dessous, mais il n'allait pas non plus le laisser avec le même pendant trois semaines quoi! Et puis, pour une fois, Arsène avait de bonnes raisons de le prendre au sérieux: si quelque chose n'allait pas, ils rentreraient tout de suite.

Et aussi, il avait vraiment vraiment besoin de nouveaux vêtements.

Ainsi donc, il lui fit signe de le suivre, descendit toussa toussa, le refit rentrer dans la voiture – parce qu'il aimait autant abréger le temps du chemin – mit la clef dans le contact et vroum vroum vroum. PARCE QU'IL CONDUIT O___O [Et oui, il y a des gens à qui ça fait un effet bizarre ça *sifflote*]


[Suite au Pennywise Shop, avec défi inclus.

D'ailleurs, c'est ici: II - Vi-o-let! [Arsou & Archi]]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]   

Revenir en haut Aller en bas
 
I - Ramenons Arsou dans sa nouvelle maison! o/ [Clos ; , ;]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée dans une nouvelle ville.
» Arrivée dans sa nouvelle maison
» La maison dans les bois (Mieu - Célestine - Azura - Hassam)
» Nouvelle vie [PV : Ichigo]
» Un départ dans une nouvelle région

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Les Habitations :: Les Résidences :: Idoménée Maxilári-
Sauter vers: