Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Dim 24 Jan - 2:03

Finalement il était parti de chez le vétérinaire peu de temps après le corbeau, le vétérinaire lui faisait un peu peur et puis il aimait pas sa manie qu’il avait de repousser ses câlins. Maintenant, cela faisait plusieurs heures qu’il errait dans les rues de Meridell sans trop savoir par où il devait aller. Il marchait, par-ci par-là, mâchonnant par moment l’un des petits bonbons goût pomme qu’il avait volé quelques heures auparavant…regrettant de ne pas en avoir trouvé des vrais. Mais il ne se décourageait pas ! Que non ! Il finirait bien par en trouver ou tout du moins quelque chose de plus consistant à manger. Et c’est un ainsi que à la fois consciemment et inconsciemment que ses pas le menèrent vers un étale de fruit. Kozoyo resta un moment à distance à observer les fruits, et puis finalement il s’approcha. Il ne toucha à rien, pas tout de suite, se contentant de rester là un sourire un peu idiot sur le visage…ça lui rappelait sa maison où il avait grandit ! Il aurait bien aimé que ce soit celle-ci, mais malheureusement ça ne risquait pas, il était encore à Meridell et lui il venait de…de beaucoup plus loin. Il ne venait même pas de cette province alors ! Et puis le marchand vînt lui demander si il voulait quelque chose. Un peu effrayé sur le coup, parce que l’image de l’autre qui lui avait botté le derrière lui revenait, il prit sa forme animal et s’éloigna rapidement sans omettre d’attraper une grappe de raisin sous les cris de l’ange qui tenait l’épicerie. Bah voila, hein ! Il avait bien eu raison de se sauver, c’était quoi cette façon qu’ils avaient de s’énerver tous ? C’était qu’un peu de nourriture, pas de quoi en faire un foin !

Le perroquet fini par se poser plusieurs rue plus loin, enfin il reprit sa forme humain avant afin d’avoir le raison en main et de ne pas l’écraser par terre. Il se mit à manger les grains tout en regardant autour de lui pour savoir où il se trouvait et là son regard fut attiré par une vitrine. Il s’approcha, colla son visage à celle-ci et il vit ! Des…NEKO ! Oh ! Kozoyo il aimait les chats ! Du coup il aimait les Neko, logique quoi ! C’est donc grappe de raisins à moitié mangé qu’il rentra dans la boutique en hurlant tout content et les bras grands ouverts…

_ CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAATS !!!

. . . Silence, ou presque. Tout les regards des quelques clients se tournèrent vers lui…plus ceux de certains Neko. Kozoyo fonça vers un groupe de ceci, par chance pas les plus sauvage pour en choper un et le serrer fort, fort, foooort pour un gros câlin. Mais là le Neko il se mit à le griffer parce qu’il serrait trop fort, et puis un autre venait de lui sauter sur le dos pour lui mordre l’épaule. L’hybride se mit à vaciller, tourner, essayant de se débarrasser du chasseur tout en tentant de calmer le griffeur en accentuant son câlin, ce qui était donc loin très loin de fonctionner. Mais merde ! Ca faisait mal, quoi ! Hyper mal même. Et puis à force de tourner sans regarder où il allait il était entré dans un des enclos et « plouf » il tomba dans l’eau. Alors là, tout se passa très vite, les deux Neko sortir rapidement, très rapidement et partir il ne sait où. Quoiqu’il est fort possible que le premier soit parti se plaindre à quelqu’un…aller savoir qui vous….

Et l’hybride lui ? Il battait l’eau, genre affolé « au secours je me noie » alors que l’eau lui arrivait au sous le cou en position assise…et puis le pire c’est que même il savait parfaitement nager, mais là. Et puis d’abord son épaule elle saignait un peu, et puis pas que son épaules, il avait pleins de trace de coups de griffes, alors ont va dire que la douleur ça le déstabilise. Ah ouais puis la grappe de raisins, non terminé, avait du tomber quelque part pas loin.
Revenir en haut Aller en bas
Kyôhei Yamato
Directeur de l'animalerie
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Kozoyo
Soumis par:

MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Dim 31 Jan - 19:30

Ce que les journées pouvaient paraître longues par moment... Le directeur de l'animalerie n'avait pourtant pas le temps de chômer, il commençait à travailler tôt le matin avant même l'ouverture de l'animalerie pour donner à manger à tous les petits pensionnaires de l'animalerie qui avaient parfois un palet bien délicat. Il fallait savoir varier la nourriture pour qu'ils ne se lassent pas sans compter qu'il fallait aussi faire des repas différents pour les neko sauvages et les plus civilisés ainsi que pour les jeunes et les plus âgés. Heureusement quelques neko venaient en aide au démon pour préparer les repas, Kyôhei en aurait pour des heures si il devait tout faire seul et les boules de poils n'arriveraient pas à tenir aussi longtemps. C'est qu'ils se montraient particulièrement impatients aux heures des repas et c'était un véritable concert de miaulement qui résonnait à chaque fois dans toute l'animalerie. Lorsque tous les petits ventres étaient remplis en revanche, c'était le calme plat. La plupart roupillait tranquillement dans un coin pendant que les autres s'amusaient gentiment et puis il venait l'heure de l'ouverture... On ne pouvait jamais savoir qui allait franchir les portes de l'animalerie et sur quel énergumène le démon allait encore tomber. Ah il en avait vu passer depuis le temps qu'il bossait mais on pouvait toujours avoir une surprise...

Le rythme de la matinée était marquée par les renseignements que demandaient les clients avant parfois de finir par une vente, les soins qu'il devait prodiguer à ses pensionnaires mais surtout, il devait surveiller en permanence tout ce petit monde qui se baladait dans l'animalerie que ce soit neko ou client. Kyôhei surveillait toujours ce qui se passait dans son animalerie avec une grande attention, il était hors de question qu'un malade qui se croit tout permis malmène un neko pendant qu'il avait le dos tourné ou qu'un conflit entre plusieurs neko finisse dans un bain de sang. Malheureusement, le démon ne pouvait pas se couper en deux et être à plusieurs endroits à la fois, il s'occupait donc en priorité de ce qu'il estimait être le plus urgent. Le directeur n'avait même pas une seule minute à lui, il enchaînait boulot sur boulot pendant toute la matinée et à midi il fallait de nouveau nourrir les boules de poils. Sur le temps du midi il n'y avait généralement pas beaucoup de client mais l'animalerie ouverte même si le vacarme que produisait les miaulements des neko affamés ne donnait pas vraiment envie d'entrer. Après le repas, c'était de nouveau le calme et ce n'est qu'à ce moment que Kyôhei en profitait pour prendre sa pause et manger un morceau dans la salle de repos. Cette petite pause ne durait pas très longtemps, une demie-heure tout au plus mais il chargeait quand même quelques neko de surveiller leur congénère et de le prévenir si il y avait un problème ou si un client arrivait.

Cette fois-là, ce n'était pas un client qui déboula dans l'animalerie mais une véritable calamité ambulante. Non seulement l'individu n'avait rien à faire dans l'animalerie puisqu'il s'agissait d'un hybride mais en plus son entrée fracassante réveilla en sursaut tous les pauvres neko qui dormaient paisiblement. Certains étaient simplement surpris ou étonnés par ce brusque réveille mais d'autres étaient complètement effrayés et paniqués dans l'animalerie. Comble de l'horreur, l'hybride se jeta sur un pauvre neko innocent pour le serrer dans ses bras et même un peu trop fort. Comme il fallait s'y attendre, le neko en question n'était absolument pas d'accord et essaya de griffer son agresseur pour qu'il relâche son étreinte, sans grand succès... Un autre neko plus sauvage cette fois décida de sauter sur l'hybride pour lui mordre l'épaule. Voulait-il venir en aide à son camarade ou avait-il juste envie de goûter un hybride perroquet ? Allez savoir... Quoiqu'il en soit, ils avaient fini tous les trois par tomber dans un des lacs artificiels qui se trouvaient dans les enclos de l'animalerie pour un bain forcé. Le premier neko était vite sorti, heureux de pouvoir échapper aux bras de l'hybride même si il aurait très certainement préféré ne pas se retrouver dans l'eau, quant à l'autre il eut sûrement la peur de sa vie et n'était pas prêt d'approcher de nouveau d'un des bassins. Alors que les deux chats mouillés étaient parti chacun de leur côté, l'oiseau continuait de patauger dans l'eau sous les regards curieux des neko qui n'allaient pas bouger une griffe pour lui venir en aide.

Imaginez alors la tête de ce cher Kyôhei qui mangeait son casse-croûte sans se douter une seule seconde de ce qui s'était passé lorsqu'il vit entrer dans la salle de repos un de ses neko complètement trempé qui reprenait sa respiration en tirant une tronche pas possible... Il ne fallu pas longtemps pour que le démon bondisse de son canapé pour se rendre là où se trouvait cet intrus et quel spectacle ! Jamais encore il n'avait vu une chose pareille... Kyôhei se tenait juste devant le bassin et regardait l'hybride se débattre dans l'eau comme si il allait se noyer alors que ce n'était absolument pas profond... Devant cette scène aussi pitoyable le démon décida quand même d'intervenir. Il attrapa le jeune homme à plumes par le col et le fit glisser hors de l'eau pour qu'il retrouve la terre ferme. Le démon l'observa d'abord sans dire un mot, étudiant cette créature qu'il avait sous les yeux... Des plumes de toutes les couleurs dans les cheveux... Voilà qui était original ! Kyôhei ne savait pas trop quel sorte d'hybride exactement il pouvait être même si les plumes le laissait deviner qu'il devait s'agir d'une sorte d'oiseau. Il remarqua ensuite les marques laissées par les petits neko dans la peau de l'hybride... Il ne fallait pas s'attendre à autre chose en mettant un oiseau dans une pièce remplie de chats, même si ils venaient tous de manger. C'était une chance pour lui qu'il soit tomber dans l'eau, ça a au moins empêcher d'autres neko d'essayer de le bouffer. Le truc à plumes devait avoir repris ses esprits maintenant...

« On peut savoir d'où tu viens ? »

Kyôhei se tenait debout, juste devant l'hybride et le regardait sans vraiment savoir ce qu'il allait faire maintenant. Si cet hybride avait un maître il pouvait essayer de le contacter pour qu'il vienne le chercher mais si il n'en avait pas, le problème serait beaucoup plus dur à régler... Quant aux neko, ils semblaient tout aussi perdu que le directeur de l'animalerie. Ils fixaient tous l'hybride sans bouger, attendant de voir ce qui allait se passer à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Mar 2 Fév - 15:12

De plus qu’a force de se débattre ainsi dans cinquante centimètres d’eau il inondait complètement les alentours, bon ce n’était pas très conséquent comme catastrophe, il aurait pu renverser le bureau si il avait été assez gros pour cela alors n’allons pas nous plaindre mais tout de même. Lui, il ne s’en souciait pas, d’abord parce que là il était un peu en train de se noyer…croyait-il. Et puis parce que de l’eau, quand ça ne tente pas de vous engloutir ce n’est jamais que de l’eau, ça finirait bien par sécher. Bien oui, l’idée d’éponger un peu ne lui venait pas à l’esprit, c’aurait pu fut un temps mais plus à présent. De toute façon là, comme nous disions, il avait plus important à penser, il devait survivre ! Quand…Oh miracle ! La main miraculeuse, sans doute le sauveur de tout les petits hybrides perroquets d’Olmarion dont lui parlait sa famille lorsqu’il était plus jeune…ou pas, à moins que ce soit lui qui ne délire dans ses dernières heures en inventant ce héro ? Bref, aller donc savoir ! N’empêche que la main, elle, était bien réelle puisqu’elle l’attrapa au col et le tira de son enfer aquatique. Parcontre, cela lui rappela aussi qu’il avait mal à l’épaule, au dos, aux bras…un peu partout en fait, à cause des griffures et des morsures des deux adorables chats qu’il avait rencontré plus tôt. Ils étaient où eux d’ailleurs ? Il avait bien envie de leur faire un gros, gros, énorme câlin ! Oui, pas rancunier ou très con…ouais très con, me semble-t-il. Il eut un moment de silence, durant lequel Kozoyo resta calme, et oui ça arrive. Il se contentait de fixer le démon, comme lui-même faisait et sa tête se pencha instinctivement lorsqu’il parla…et l’inévitable se produisit. Les deux neurones(Oui même moi ça me choque qu’il en est au moins deux…au moins ? Hm.) se connectèrent, s’activèrent et dans une parfaite imitation du ton de la voix et légèrement de l’intonation….

« On peut savoir d’où tu viens ? » Résonna tel un écho dans l’animalerie.

Et puis silence, calme. Si il avait eu des oreilles ou une queue il les aurait remués, balancés, mais à la place il se contentait de trépigner d’un pied sur l’autre. Pas que la question soit difficile, mais elle restait assez vague tout de même. Vrai quoi ! Il voulait savoir d’où il venait là maintenant tout de suite ? Ou il voulait savoir d’où il venait à l’origine ? Ou qu’il sait encore ? Ah ! Ces démons et leurs manies de ne pas être clair tout de suite ! En plus, avec tout ces chats qui le narguaient il devait résister à l’envie de leur faire un gros calinou ! Oui, idiot, qu’on a dit ! Finalement après un léger lapse de temps, pour réfléchir, il opta pour la version mi-longue. Piaillant une fois avant, un oiseau est un oiseau…

_ Koko vient de loin ! Depuis longtemps Koko vient de loin. Là, Koko vient de là !

Et il pointa l’entrée de la « boutique ». Explicite, n’est-ce pas ? Mais dites vous que c’aurait pu être pire. Bon le « longtemps » faisait référence à quelques années, mais est-ce que le démon comprendrait ? Ce n’est pas sur, mais bon. D’ailleurs en parlant de lui, l’hybride le trouvait amusant avec sa coupe en brosse à chiottes(Désolé, mais avoue, un peu quand même…), du coup il souriait comme un…comme le débile qu’il était en le fixant, ses grands yeux violets papillonnant de façon régulière. Et puis, ce qui devait arriver arriva ! A réprimer ses envie de câliner les Neko comme-ça, il fallait bien que ça arrive. Et puis aussi, son gros manque d’affection était en cause…parce que le vétérinaire de tout à l’heure avait pas été hyper gentil, gentil, sur le sujet, bref. Donc, qu’arriva-t-il ? Vous vous en doutez, probablement ! Oui, vous avez raison ! Dans un élan, et ce n’est pas au figuré, l’oiseau avait bondit sur le démon. Heureusement qu’il ne pesait qu’une quarantaine de kilogrammes, il avait au moins la chance de pouvoir rester debout, à moins que. Bref ! A présent il était « attaché » au directeur, sur le côté, les jambes autour de la taille, sommairement et les bras qui encerclaient le cou se mirent à serrer…serrer…serrer…serrer…et ? Ah oui serrer, très, très, très…je dirais même plus, très fort ! Pas qu’il tentait de l’étouffer, non mais loin de là ! Il voulait juste lui faire un gros câlin ! Parce que quand même quoi, il l’avait même pas remercier de l’avoir sauvé d’une mort certaine en plus ! C’était le comble de l’impolitesse là ! Au moins là, il se rattrapait ! Pourvu qu’il l’étouffe pas, quoi. Et remarquez que encore une fois…il avait encore oublié qu’il avait mal, croyez le ou non mais l’imbécilité vous rend invincible…du moins jusqu’à une certaine mesure, quoique…
Revenir en haut Aller en bas
Kyôhei Yamato
Directeur de l'animalerie
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Kozoyo
Soumis par:

MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Dim 7 Mar - 20:53

Il y en avait eu des journées pas comme les autres mais là, Kyôhei se trouvait dans une situation qu'il n'avait jamais connu auparavant. Il ne se souvenait même pas avoir déjà vu un hybride dans les murs de l'animalerie, même en compagnie d'un ange ou d'un démon. L'hybride oiseau ne semblait même pas appartenir à un des quelques clients et c'était bien là tout le problème. Si son maître avait été présent il serait tout de suite venu chercher son soumis mais personne n'avait bougé. Les anges et démons avaient été sans doute aussi surpris que les neko en voyant l'oiseau faire son entrée spectaculaire et maintenant que le directeur de l'animalerie s'occupait de lui, les clients hésitaient plutôt entre faire comme si rien ne s'était passé ou bien revenir plus tard... Quant à Kyôhei, il était confronté à un tout autre problème. Si le maître de l'hybride ne se trouvait pas à l'animalerie, où était-il alors ? Le vendeur pouvait imaginé toutes sortes de scénarios qui aurait pu conduire l'oiseau jusqu'ici. Est-ce qu'il avait été abandonné dans le quartier ? Est-ce qu'il s'était enfuit et qu'il cherchait à se cacher ? Ou bien encore est-ce qu'il s'était perdu et qu'il cherchait de l'aide ? Kyôhei espérait qu'il s'agirait de la dernière solution mais le seul moyen de le savoir était de questionner ce petit hybride.

Le démon avait donc posé une question simple et toute bête à laquelle l'hybride aurait dû pouvoir répondre sans problème. Mais contre toute attente, l'hybride se contenta de répéter la question tel qu'elle avait été posé suivie d'un long silence. Pour une surprise, c'était une surprise ! Kyôhei ne s'attendait absolument pas à ça et il ne rajouta rien. Il haussa juste un sourcil et fixa l'hybride en se demandant si il se moquait de lui ou bien si il ne comprenait pas ce qu'il lui avait dit. Une chose était clair au moins, ce qu'il avait en face de lui devait sûrement être un hybride perroquet. Il n'en avait jamais vu auparavant et il n'avait donc aucune idée de l'endroit d'où il pouvait venir mais il ne pouvait pas rester ici. Il fallait que Kyôhei trouve une solution et la seule qui lui venait à l'esprit pour le moment était de contacter l'antre des hybrides. Même si il ne venait pas de cette boutique, ils devaient logiquement pouvoir receuillir l'animal le temps de trouver son propriétaire sans qu'il risque de se faire bouffer toutes les cinq minutes. Le démon réfléchissait à ce qu'il pouvait faire sans lâcher du regard le perroquet lorsqu'un piaillement le fit sortir de ses pensées. Kyôhei commençait à perdre tout espoir de communiquer avec l'hybride mais d'un coup, il répondit à la question qu'il lui avait posé. Enfin, il supposa que c'était sa réponse parce-que ce n'était pas très clair non plus... Il avait une façon de parler bien particulière, employant la troisième personne pour parler de lui mais en remplaçant le pronon personnelle par ce qui devait être son prénom. En fait, Kyôhei n'avait pas appris grand chose avec cette réponse mis à part qu'il devait s'appeler Koko, qu'il n'était apparement pas d'ici et qu'il devait être assez limité... Pour montrer la porte alors qu'on lui demandait d'où il venait il fallait pas être une lumière.. Enfin c'était déjà un début, il savait au moins quoi mettre si il devait placarder des affiches pour retrouver son maître... Il imaginait déjà la tête qu'aurait les affiches avec la photo de l'hybride en plein milieu mais il ne voyait pas qui pourrait rechercher un oiseau pareil.

Le vendeur regarda le perroquet qui affichait un sourire un peu niais en se disant que même si il n'avait pas l'air très intelligent, il avait une bonne tête quand même et il ne devait pas être bien méchant. Mais juste au moment où il se disait qu'il devait probablement aussi être inoffensif, le démon vit un Koko plus heureux que jamais bondir dans ses bras et même lui sauter au cou puisqu'il sentit les bras de l'hybride serrer leur étreinte de plus en plus fort. Ah il était démonstratif le perroquet et même un peu trop puisqu'il ne se rendait même pas compte qu'il étouffait à moitié le démon en serrant si fort. Heureusement pour lui, Kyôhei avait l'habitude des câlins parfois maladroit des neko. En particulier des jeunes quand ils s'y mettaient à plusieurs. Là au moins, il en avait qu'un seul sur le dos ce qui allait être beaucoup plus facile. Un démon ne serait pas un démon sans ses pouvoirs et même si Kyôhei ne les utilisait que très rarement sur les neko, hybrides et humains, il y avait des moments où il n'aavait pas d'autres choix. Le directeur de l'animalerie prit donc progressivement le contrôle du corps de l'hybride. Ça lui demandait beaucoup de concentration pour prendre ainsi le contrôle d'un être vivant mais il ordonna juste au perroquet de relâcher un peu son étreinte. Dès que Kyôhei ne se sentit plus étouffer par les bras de l'hybride, il cessa d'utiliser son pouvoir en ayant pris soin avant d'attraper fermement un des bras de l'oiseau pour l'empêcher de serrer à nouveau.

« Vas-y doucement quand tu sautes au cou de quelqu'un comme ça... »

Sans réfléchir, le vendeur s'était adressé à l'hybride comme il l'aurait fait avec un des neko de l'animalerie qui lui aurait fait la même chose. Il voulait qu'il comprenne qu'il ne fallait pas serrer quelqu'un aussi fort dans ses bras mais est-ce qu'il utilisait la bonne méthode ou bien est-ce que le perroquet allait répéter sans comprendre ? Il ne perdait rien à essayer et avec un peu de chance ça rentrerait dans la tête de l'oiseau. Tout en faisant doucement, Kyôhei obligea l'hybride à le lâcher sans avoir recours à ses pouvoirs cette fois. Il n'avait rien contre les câlins mais là il y avait une affaire urgente à régler. Il devait en apprendre plus sur ce Koko pour le ramener chez lui mais tout d'abord, il devait le soigner. Les neko n'avaient pas été très tendre avec l'hybride et ces marques de griffures et de morsures devaient sûrement lui faire mal.

« Tu vas venir avec moi, il faut soigner tes blessures. »

Kyôhei ne lui laissa pas vraiment le choix, ni même le temps de répéter puisqu'il l'avait déjà attrapé par le poignet pour l'emmener vers la salle de repos où à l'heure actuelle il devait manger tranquillement son repas avant de bosser à nouveau toute l'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Lun 26 Avr - 1:16

Dites voir pourquoi ses bras se desserraient-ils tout seuls de leur étreinte ? Si ils faisaient ça il n’allait pas pouvoir faire un gros gros câlin au démon et le pauvre il serait triste après. Ah ! Voila qu’il pouvait de nouveau bouger ses membres correctement sauf que le démon lui tenait à présent un bras…et bien zut alors comment allait-il faire maintenant ? Le démon ne savait-il pas faire de câlin ? Et dans ce cas ignorait que et bien ainsi ce n’était pas possible ? Kozoyo devrait-il lui apprendre ? Oui ! Probablement, surement, le perroquet en était certain ! Pauvre monsieur en manque d’amour qui savait même pas faire un gros calinou, snif. Il en aurait presque versé une larme, presque ! Parce qu’il était positif, on pourrait guérir le pauvre petit démon qui avait du avoir une enfance horrible pour en arriver là. PsychoKoko, le psychologue de Meridell ! Si il avait pu travailler le piaf venait de trouver sa vocation ! De toute façon, c’était sur cela devait remonter à l’époque où il vivait encore chez son papa et sa maman, ses frères et sœurs(Oui d’après l’hybride tout le monde avait une famille surpeuplé), les petites voitures tout ça. Bref ! Il lui sembla que le gentil monsieur venait de lui parler ! Il voulu remuer son oreille comme les Neko, mais et bah il ne pouvait pas trop.

Mais répétons pour être sur « Vas-y doucement quand tu sautes au cou de quelqu'un comme ça... »

Ah oui, effectivement il venait bel et bien de parler, sinon d’où aurait-il pu dire cela ? Mais alors là il y était pas du tout le pauvre monsieur, mais pas du tout ! Et ça, Kozoyo ne tarda pas à lui apprendre…Seigneur Eugène il en aurait du boulot…

_ Koko saute pas au cou, Koko fait câlin !

Non mais, c’était pas la même chose, quoi ! Bon, cela dit, le Koko il ferait quand même attention dorénavant, parce qu’il était pas stupide non plus…Quoi ? Comment « Si » ?! Certes. Cela dit, le démon n’avait aucun moyen de savoir que l’hybride avait compris, pour le moment du moins. Ou même pour toujours parce que le perroquet oublierait tout cela d’ici le prochain câlin, probablement, ou s’en souviendrait une fois et puis zou ! Et…Et mais qu’est-ce qu’il fait ?! Voila maintenant qu’il l’obligeait à le lâcher ! Mais il était vraiment à côté de la plaque ! Remarque tout le monde l’était, tous le viraient rapidement à chaque fois qu’il voulait faire un câlin, les seuls à ne pas le faire était Eutherpe, papa et maman, sa famille et les chats de Gisèle. Ouais, en réfléchissant, le démon là était pas le plus atteint puisqu’il l’avait repousser doucement. C’est pour ça qu’il était sur que son cas n’était pas incurable et qu’il pourrait le guérir. Haha, ouais ! Qu’il était bête, alors ! C’était pourtant évident, mais bon bref. Où en était-je ? Ah oui ! Le Kozoyo avait à présent retrouvé le sol, sympathique dans son genre. Bon, bien sur, l’oiseau tenta trois ou quatre fois de resauter sur le démon, quand même. Et puis son attention avait été attiré par un Neko, ayant déjà oublié, ou presque, qu’il avait failli se faire dévorer par ces bêtes là Kozoyo commença à s’élancer vers celui-ci son sourire niais fendant de nouveau son visage. Mais il fut stoppé par le démon qu’il lui lança quelques paroles et lui attrapa le poignet.

Et même en étant trainé Kozoyo trouva le moyen de répéter, haha dans tes dents, et bim ! Hem. Kozoyo eu une pensé pour ce pauvre commerçant qui devait trainer un poids aussi énorme(Une quarantaine de kilogrammes) que le sien derrière lui, aussi l’hybride, non sans une prouesse absolument hallucinante(ou pas) bondit de nouveau sur le dos du démon.

. . .

La vérité étant qu’il rata son coup et s’étala comme une merde, un poignet toujours lié à la main du démon…Ouïlle.

Tant pis, de toute façon il allait le soigner, qu’il était gentil !

[Mouai...peut mieux faire ><"]
Revenir en haut Aller en bas
Kyôhei Yamato
Directeur de l'animalerie
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 28
Date d'inscription : 12/10/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Kozoyo
Soumis par:

MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Dim 13 Juin - 19:52

La situation dans laquelle se retrouvait Kyôhei était assez étrange... Il était directeur de l'animalerie pas de l'antre des hybrides, il n'aurait normalement jamais dû avoir à s'occuper d'une espèce autre que des neko à son boulot et pourtant... Voilà qu'il se retrouvait à jouer les nounous avec un hybride perroquet qui soit était vraiment stupide, soit faisait exprès de rendre les gens complètement dingue par son comportement de... bah d'idiot. C'était vraiment pas un cadeau celui-là et Kyôhei s'étonnait de ne pas l'avoir mis dehors avec un coup de pied dans le derrière. Quelle idée il avait eu d'entrer dans un magasin plein de neko celui-là... Il ne savait pas qu'il risquait de se faire bouffer par les chatons ? Vu sa tête, il était probable que non... La question que se posait surtout le démon était combien de temps il allait devoir rester avec cet hybride avant de retrouver son propriétaire si propriétaire il y avait... C'était pas sûr qu'il ait un maître ou une maîtresse le truc à plumes mais c'était une éventualité que Kyôhei ne voulait pas envisager pour le moment. Il avait décidé de venir en aide à cet hybride alors il allait commencer par l'emmener loin des neko et par soigner ses blessures.

Le pauvre démon faisait tout pour ignorer les paroles du perroquet qui devenait franchement lourd à force de répéter tout ce qu'il entendait. Mais il se disait que ce n'était peut-être pas de sa faute et que c'était peut-être son espèce qui voulait ça. Le vendeur était étonnement gentil et généreux avec cet hybride mais il ne savait si il arriverait à garder très longtemps son sang froid face à un tel énergumène. Il l'emmenait vers la salle de repos tant bien que mal puisque l'oiseau ne se débattait pas mais tentait de foncer sur un neko quand il en voyait un près de lui ou essayait même de sauter sur le dos de Kyôhei. Il n'arrivait décidément pas à tenir en place même si le démon lui tenait un poignet pour le faire avancer. La salle de repos semblait étrangement loin mais c'était sûrement parce-qu'il devait traîner l'hybride pour y aller. Il ne restait plus que quelques mètres avant d'atteindre la porte quand tout à coup le perroquet tomba sur le sol dans un grand bruit sourd.

« ... »

Kyôhei observait l'hybride étalé sur le sol en lui tenant toujours le bras. Il faisait vraiment pitié ce pauvre petit oiseau mais on ne pouvait pas vraiment avoir de la peine non plus pour lui. Si il se tenait tranquille au lieu de faire l'imbécile il ne serait jamais tomber... Le démon l'aida à se relever sans dire un seul mot, il n'était pas d'humeur à entendre le perroquet répéter sa phrase et la seule manière qu'il avait trouvé pour éviter ça, c'était de ne pas parler... Il l'emmena dans la salle de repos et lui fit signe de s'installer sur le canapé pendant qu'il fermait la porte derrière eux. Il espérait que le perroquet serait moins excité et peut-être un peu plus posé si il n'était pas distrait par tous les neko et les clients. Les restes du repas que Kyôhei n'avait pas pu finir se trouvait encore sur la table, au milieu de la pièce. C'était un sandwich qu'il s'était fait lui même, rien de plus banal. Tout en se dirigeant vers le bar, il attrapa le reste de son sandwich au passage et le mit dans sa bouche pour avoir ses deux mains libres, le temps de chercher la trousse à pharmacie qui devait se trouver quelque part, entre deux bouteilles. Lorsqu'il mit enfin la main dessus, il retourna près de l'hybride et s'installa à son tour sur le canapé. Il posa la trousse à pharmacie à côté de lui et termina de manger rapidement son sandwich.

« Bon, enlève ton haut, je vais pas pouvoir te soigner si tu le gardes. »

Kyôhei s'attendait à ce qu'il répète sa phrase avant de s'exécuter, il ne pourrait certainement jamais prononcer une phrase sans avoir droit à son écho lorsqu'il était en présence du perroquet et il commençait à s'y faire, même si ça lui tapait sur les nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   Mar 15 Juin - 17:27

Qu’il était vraiment gentil ce démon, après que lui, Kozoyo soit tombé, il l’avait tout de suite aidé à se relevé. Peu de monde aurait fait ce geste pour lui. Quoique, le monde il était beau, il était gentil, pourquoi ne l’aurait-il pas fait ? Que pensait-il là tout à coup ? Mais de savoir si un autre l’aurait aidé ou pas, peu importait. Le principal était que le monsieur là et bah il était gentil et puis un point c’est tout ! D’ailleurs, le perroquet lui aurait bien de nouveau fait un câlin en se jetant dans ses bras mais il n’en eu pas vraiment le temps puisqu’il se retrouva bien vite dans une pièce totalement dépourvu de Neko. Oh non alors ! Koko lui il voulait voir les chats, parce que Koko lui il aimait les chats, même si ces chats là n’aimaient pas Koko comme ce de la vieille Gisèle mais ça c’est parce qu’ils ne connaissaient pas Koko mais il était persuadé qu’ils deviendraient très vite amis. Et justement, l’oiseau allait effectuer un demi-tour pour retourner les voir lorsqu’il vit le démon lui indiquer…il tourna la tête pour voir…un canapé. Bon, comme il était sympa il alla s’installer dessus, tant pis pour les Neko après tout ils n’étaient pas perdus. Une fois assit, il recula tout au fond pour que ces pieds ne touchent pas le sol et pouvoir ainsi les balancer. Sauf qu’il était loin d’être petit, certes pas très grand, mais à un mètre soixante-douze au fond ou pas…il touchait le sol quand même. Il fut déçu, très déçu et s’avança à nouveau au bord du sofa suivant à présent les mouvements du gérant des yeux. S’amusant à imiter le sifflotement d’un petit oiseau qu’il avait entendu plus tôt.

Peu après il le vit revenir vers lui, un truc qu’il lui semblait avoir déjà vu plusieurs fois au cours de sa vie entre les mains du type. Et ? Oh ! Il parlait ! Non parce que depuis tout à l’heure l’hybride avait presque cru que l’autre avait perdu sa langue, il ne disait plus rien. Il était rassuré pour lui, faudrait qu’il lui dise tiens. Mais chaque chose en son temps, d’abord…

« Bon, enlève ton haut, je vais pas pouvoir te soigner si tu le gardes. » Ça c’était fait…

Kozoyo s’exécuta, on peut dire qu’il avait l’habitude de recevoir des soins maintenant tout en piaillant avec sincérité…

_ Pia ! Koko l’est content que t’es pas perdu ta langue ! Koko l’a eu peur !

Et ? Et oh merde ! Il se faisait attaquer par son T-Shirt, qui essayait de le l’étouffer, pour le manger ensuite sans doute. Au secours ! Ouais bon, plus clairement, il avait quelques soucis pour réussir à enlever son haut. Comment ce piaf avait-il pu vivre autant de temps tout seul ? Même accompagné il était un danger pour lui-même. Les miracles de la nature, parfois, faut pas chercher à comprendre. Et à celui qui tousse dans le fond à la lecture du mot « Miracles », Koko lui met un coup de bec ! Oui, donc. Kozoyo avait du mal à enlever son vêtement, tout délavé entre le vert et le rose au passage. Mais il fini par vaincre ! Cela dit ce ne fut pas sans mal puisqu’il donna accidentellement un coup au démon sur lequel atterri le T-Shirt. Mince ! Zut même ! Le perroquet tira bien vite dessus pour le faire tomber à côté de lui, regardant alors le démon avec des yeux tous ronds et désolés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Code rouge ! Un intru, un ! [Kyohei]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [À LOCK][DON] Code démo pokemon rubis oméga saphir alpha
» [Console] Pokémon Rouge/Bleu/Jaune sur 3DS !
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» Code Pénal Ayisyen an demode.
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: