Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau garde manger [Tardis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tor Tapa
Avocat du mal / du Diable
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Nouveau garde manger [Tardis]   Mer 16 Fév - 18:53

Ça y est, il lui avait proposé de venir chez lui et attendait maintenant sa réponse, debout, se tenant droit comme un piquet. Il ne prêta pas attention aux étoiles qui illuminaient le regard du neko, ne le regardant plus, son regard étant tourné vers le bout de la ruelle. Qu’il soit heureux, il s’en fichait totalement après tout. Ça n’était pas son problème et de toute façon, la bestiole déchanterai assez vite d’elle-même lorsqu’elle découvrirait la nature véritable du démon. Pour le moment, tout ce qui l’intéressait c’était d’avoir son panier repas une fois qu’il serait rentré et il était presque sûr de l’avoir vu que le neko semblait plutôt docile et loin d’être sauvage de ce fait. Il avait dû être abandonné et recherchai surement la douceur d’un autre foyer. Ainsi donc, il ne refuserait surement pas sa proposition. Tor sourit à cette pensée.

Il avait déjà fait quelques pas vers la sortie de la ruelle pour presser le neko et le forcer à se décider lorsqu’un miaulement lui fit détourner la tête vers lui. Il le regarda froidement en voyant la manière dont il se déplaçait. A quatre pattes… Tel l’animal qu’il était… Il faudrait qu’il lui apprenne certaines règles de bienséance et de tenue en société s’il ne voulait pas se faire ridiculiser devant ses amis ou connaissances à cause de ce sac à puces. Soupirant, il ferma un instant les yeux avant de se pencher pour prendre une main du chaton, le forçant à se relever et à se tenir sur ses jambes comme tout être normalement constitué :

« que les choses soient bien claires. Quand tu es avec moi, tu dois te tenir bien. J’ai une réputation à tenir et si tu ne tiens pas à rester dans ton carton pourri, tu as intérêt à ne pas la ternir en te comportant comme une bête stupide. Compris ? »


Il avait parlé franchement. A la moindre incartade, l’hybride retournerai dans sa ruelle. La seule chose qu’il n’avait pas précisé ce serait l’état dans lequel il rejoindrait son carton… Car il ne le laisserait pas partir sans une bonne correction. Et qui disait correction, disait grenier et donc… un sourire sadique illumina son visage à la simple pensée de la salle de torture qu’abritait son grenier et de ce qu’il pourrait faire subir à la bestiole si celle-ci venait à être punie par ses soins. Autant dire que le neko n’apprécierai certainement pas le traitement mais que le démon, lui s’amuserai comme un petit fou. Peut-être même qu’il garderai un ou deux souvenirs… Sa queue semblait douce, elle pourrait servir pour faire les poussières et les toiles d’araignées. Quant à ses oreilles, elles pourraient très bien servir de décoration ou de trophée.

Sans attendre la réponse ou une quelconque réaction de son nouveau jouet et accessoirement nouveau garde manger, il prit la route de chez lui, lui tenant toujours la main, le forçant à se déplacer sur ses deux jambes comme tout être normalement constitué l’aurait fait. Il était conscient que cela n’était pas facile pour l’hybride mais s’en fichait. S’il voulait vivre avec lui, il devrait faire des efforts et surtout, oui surtout, ne jamais rechigner. Le démon avait en horreur les pleurnichards et les calmait bien vite à sa manière. En général, ils ne recommençaient pas à geindre après la seconde ou troisième séance de grenier. Il avait l’art et la manière de les calmer et ça fonctionnait très bien. Sinon, s’ils étaient trop récalcitrant, il les vidait de leur sang une bonne fois pour toute sans état d’âme aucune. Après tout, ce n’était pas demain la veille qu’il s’attacherait à quelqu’un.
Un quart d’heure plus tard à peine, ils arrivèrent enfin à la maison. Il lâcha la main du chat pour chercher les clés et ouvrir le portail, laissant au passage au neko le temps d’observer son imposante demeure. Il fallait dire qu’il en était fier aussi de cette baraque. Elle était le signe de sa réussite et de son ascension sociale. Surtout qu’il ne devait ça à personne. Il avait réussit seul et en était pas peu fier. Il voulait donc que le neko soit impressionné et l’admire, qu’il comprenne qu’il n’avait pas affaire à n’importe quel démon de bas étage.

« Voilà, c’est chez moi et tu peux considérer que c’est ton nouveau chez toi jusqu’à nouvel ordre. »


Il avait enfin les clés et ouvrit le portail. Il reprit la patte du chaton et entra avec lui, refermant le portail. Ils remontèrent l’allée jusqu’à chez lui en silence et il ouvrit la porte puis laissa entrer le neko dans le hall. Là, il lâcha sa main et posa son manteau sur le porte manteau prévu à cet effet.

« Je te préviens tout de suite. Interdit de faire ses griffes n’importe où, tu as des arbres dehors pour ça. Ensuite, interdiction de courir dans tous les sens, je ne tiens pas à trouver mes vases ou mes statues brisées en rentrant. Et pour finir, si jamais je te choppe à faire tes besoins n’importe où, je te fais la peau, compris ? Il y a des toilettes à l’étage et à côté de la cuisine alors tu vas apprendre à t’en servir. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau garde manger [Tardis]   Mer 16 Fév - 22:21

Il était sorti de son carton en poussant un miaulement pour confirmer son accord à suivre le Démon. Qui, pour le moment, ne portait plus trop attention à lui. D’où la manifestation sonore aussi. Il attendait sagement, sur quatre pattes sur le sol sans se douter que ça ne plairait pas à l’homme, une réaction ou un mouvement de celui-ci. Et elle venait en un soupire de ce dernier ! Qui se baissa pour lui prendre une main et l’obligé à se relever. Tardis se laissa faire, bien que sur le coup il manqua de tomber, à force il avait comme des fourmis dans les jambes et se retrouver debout d’un coup ça, ça déséquilibrait rapidement. Néanmoins il ne chercha en rien de se remettre à quatre pattes. Fâché le Démon étant la dernière chose qu’il voulait faire. Il lâche tout de même un miaulement avant qu’il ne se mettre à parler. Il écouta bien sagement, baissant une oreille puis deux au fil des paroles. A la fois plus ou moins vexé par celles-ci et honteux. Il ne répondit rien, il se contenta d’hocher la tête à l’affirmative.

Ignorant le genre de tortures qu’il lui aurait réservé si il avait osé le faire à la négative ou si prochainement il faisait une connerie. De plus que l’homme n’avait peut-être pas tout à faire la même signification du mot « Bêtise » que le Neko qui avait été habitué avec un gentil monsieur. Bon, Tardis essayait au maximum d’être un gentil chaton. Il ne cassait ou n’abimait rien. Du moins pas totalement de son plein gré, après il était si maladroit qu’un…ou des accidents étaient bien vite arrivés. Mais, pourrait-on lui en vouloir si il ne faisait pas exprès ? Lui qui était si mignon avec sa bouille toute trognonne. Il faudrait être un monstre pour lui en tenir rigueur. Ouais, il ignorait que le Démon l’était.

Bref. Il suivit donc l’homme bien gentiment mais avec difficulté. Manquant à plusieurs reprises de se casser la gueule par terre. Soit parce qu’il se prenait dans un trottoir, un défaut de celui-ci ou s’emmêlait les jambes à vouloir suivre le rythme assez rapide du Démon. Il lâchait un petit miaulement de temps à autre. Pas réellement pour se plaindre, loin de là. C’était juste un genre de réflexe face au mal qu’il avait pour de déplacer. Ou plus ou moins de peur de se faire mal lorsqu’il manquait de tomber. Parce que bon, ça faisait mal ça. Au moins, que quatre pattes on risquait largement moins de perdre l’équilibre. Il ne comprenait pas pourquoi les autres espèces, sauf pour certains hybrides mais ça il l’ignorait, s’entêtait à vouloir marcher debout. C’était bien trop dangereux ! Même si il le ferait sans doute si on lui demandait, ou le forçait…la preuve. Bon certes, pour prendre des trucs, avoir les mains libres était parfois plus pratique, mais bon…quoi.

Et il arrivèrent devant le portail. Tardis resta sagement là où il était, regardant un peu autour de lui. Il ne connaissait pas ce quartier, et il était assez étonné par la richesse des maisons. Bien que celle de son ancien maitre ait été assez riche aussi. Et naturellement, ses yeux se portèrent sur la demeure du Démon et là il fut tout simplement subjugué. Il resta cinq ou dix secondes à moitié bouche bée tellement il était impressionné. C’était grand, très grand ! Il se demanda un instant si il vivait tout seul dans une grande maison dans celle-ci mais n’osa pas demander. Ça ne le regardait de toute façon pas, et puis il aurait le temps de constater si c’était le cas ou non.

Il fut sorti de sa contemplation par la voix de l’être démoniaque. Tardis ondula de la queue, tiqua des oreilles. C’était vrai ? Dites ?! Il avait une maison, une vraie ? Bon, il ne savait pas si cela durerait, pour le moment il était le plus heureux de chaton. Ah ça oui, alors !

_ My’accord ! Mya…es mion maitre my’alors ?

Bah ouais. Il voulait être sur. On savait jamais, qu’il ait une maison ne voulait peut-être pas dire qu’il ait un maitre. Bien que ça lui aurait paru bizarre tout de même. Bref. Il le laissa encore attrapé sa main pour le guider jusque à l’intérieur de la grande maison. Une fois dans le hall, il se mit à nouveau à regarder tout autour de lui…au dessous de lui aussi. Mais en restant où il était bien évidemment.

Il arrête lorsqu’on lui parla, écoutant bien gentiment. Les oreilles dressées, le fixant avec des yeux bien ronds d’attention. Il hocha la tête avant de répondre.

_ Mya fais pas mes griffes ny’importe où. Mya…peux courir dehors, mi ? Mya…Mya a comprit, mi.

Il baissa les oreilles aux dernières remarque. Il n’osa pas trop demander ce qu’était des toilettes. Puisque même chez Wilfred, comme ce dernier l’avait en parti élevé comme un chat…et bien il allait dehors. Eh ouais. Mais maintenant…en plus maintenant il galérait avec son pantalon et son sous-vêtement à chaque fois. A quoi ça servait ces merdes, sérieusement ? Le Neko avait encore du mal à s’y faire par moment. M’enfin bon. D’un coté, ça avait le mérite de tenir chaud, du moins en parti.
Et puis il avait faim, et soif. Mais il n’osait pas trop demander. D’ailleurs, comme pour l’aider, à cet instant son ventre se mit à gargouiller fortement. Le Neko posa ses pattes sur celui-ci en tentant d’étouffer le bruit, baissant la tête. Tout de même gêné par ce dernier. Il miaula.
Revenir en haut Aller en bas
Tor Tapa
Avocat du mal / du Diable
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Nouveau garde manger [Tardis]   Jeu 17 Fév - 20:13

Il avait mit les choses au clair dès le début alors qu’il prenait la main du chaton pour le forcer à avoir une stature plus digne et plus humanisante. Et ça ne lui plaisait pas vu sa tête et ses oreilles qui se baissaient au fur et à mesure que les mots froids et cassant sortaient de sa bouche. Tant pis, il n’en n’avait que faire des états d’âme d’un simple panier repas. Toute façon, comme on dit si bien : il n’y a que la vérité qui blesse. Donc, si on s’appuyait sur cette phrase et la réaction de neko face à ses paroles, ça voulait dire qu’il avait raison et de ce fait, lui faire remarquer ses erreurs ne pouvait qu’être bénéfique pour lui. Il devrait donc le remercier plutôt que de lui tirer une tête de six pieds de long qui aurait attendrit n’importe quel autre gugusse. Mais il en faudrait plus pour l’attendrir, lui. Si tant est que ce fut possible et ça, à ce niveau là, le doute était plutôt abyssal… Il n’était pas un démon pour rien, non mais !

Il n’était pas un monstre. Il avait juste des principes et la bonne éducation comme la bonne tenue en société en faisait partie. Et ça, le neko l’apprendrai bien assez tôt s’il était aussi peu doué que sa démarche le laissait entrevoir au démon alors qu’il regagnait sa demeure et que le petit manquait de tomber plus d’une fois. Heureusement pour lui, il resserrait à chaque fois sa poigne et le forçait à rester sur ses jambes, lui assurant en même temps une stabilité plus probante qu’il n’aurait pas eu s’il ne lui avait pas tenu la main. Ça commençait bien… Si même ça il ne savait pas le faire, le démon qu’il était n’osait pas imaginer jusqu’à quel point son ignorance pouvait aller. Il faudrait qu’il remédie à ça et vite. Mais bon, en attendant il ne pensait surtout qu’à rentrer et se nourrir. Le reste viendrai après. Et puis, heureusement pour le neko, bien qu’il marchât vite, sa demeure n’était pas bien loin et ils l’atteignirent en un quart d’heure de marche rapide.

Une fois entré, son manteau déposé et rangé à l’emplacement prévu à cet effet, il annonça enfin au chat qu’il pouvait considérer sa demeure comme sa nouvelle maison. Posant le regard sur lui, il regarda les émotions passer sur son visage et ses attributs félins s’agiter légèrement jusqu’ à ce qu’il pose LA question. Question qui tira un soupire blasé au maitre. Décidément, ce chat était plus stupide qu’il en avait l’air. Il allait avoir bien du boulot avec lui pour pouvoir en faire le soumis idéal. Ce, même s’il avait plutôt de bonnes bases puisqu’il ne percevait chez lui aucune envie de rébellion, juste une curiosité enfantine ainsi qu’une docilité qui lui faciliterait les choses. Il daigna cependant répondre à son interrogation pour cette fois. Mais il ne fallait pas qu’il s’habitue à avoir une réponse à chaque fois qu’il sortirai une imbécilité. Surtout que s’il est normalement constitué, il est censé être doté d’un cerveau donc autant que celui-ci serve. C’est pourquoi il répondit d’un ton légèrement sec pour lui faire comprendre que cette question n’avait pas lieu d’être :

« Réfléchis quand tu parle, neko. Si je vis ici et que je te dis que tu peux y vivre, je deviens forcément ton maitre. »


Il se retint de sortir un « imbécile » plus cassant que le reste de sa phrase pour énumérer les règles de bases tout en continuant à observer ses réactions. Il avait capté à nouveau son attention et le neko avait arrêté de regarder autour de lui pour ne s’intéresser qu’à ce qu’il disait. C’était un bon point pour lui, il avait horreur qu’on l’ignore. Ça le mettait généralement très très très en colère. Et un Tor en colère pouvait faire beaucoup de tord à un faible hybride affamé. Du moins c’est ce que fit comprendre le ventre de ce dernier alors qu’il allait répondre à sa question concernant s’il pouvait courir ou non dehors. Soupirant, il se dit qu’il ne pourrait pas se nourrir correctement si le chat n’avait pas le ventre plein. Ils passeraient donc à la case douche après avoir remplit le trou béant qui devait lui servir d’estomac. Il reprit donc sa patte et le dirigea vers la cuisine, prenant quand même la peine de lui répondre :

« Oui, tu pourra courir dehors. Mais si je retrouve ne serait-ce que la moindre particule de terre dans la maison, je saurai que tu es le coupable et tu passeras un sale quart d’heure, crois moi. »


Ils arrivèrent finalement dans la grande pièce qu’était sa cuisine. Il lâcha donc la patte et le laissa s’installer en espérant qu’il ne se comporte pas comme un vulgaire chat en restant par terre à quatre pattes. Il ouvrit le frigo et regarda ce qu’il avait qui pourrait satisfaire un félin. C’est ainsi qu’il sortit une bouteille de lait, la posant sur le plan de travail, puis un gros poisson frais que la domestique avait du acheter au marché le matin même. Il remplit un bol qu’il posa sur la table de cuisine et se tourna vers lui

« ton poisson, tu le mange comment ? cuit ou cru ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nouveau garde manger [Tardis]   Ven 18 Fév - 17:35

Pour le Neko la question n’était pas stupide. Il avait passé la plus grande partie de sa vie en forêt et autrement enfermé chez son premier et jusqu’à présent unique maitre. Il n’était même pas passé par la case « animalerie ». Il ignorait donc si le fait de vivre chez un Démon ou un Ange faisait obligatoirement de lui son propriétaire. Mais ça, l’autre ne pouvait pas le savoir. Néanmoins ce n’était pas non plus la peine de soupirer d’un air blasé. Et, heureusement que le Chat n’était pas télépathe, autrement et malgré la situation il se serait vexé comme un club de golf. Mais comme il ne l’était pas, et qu’il était un gentil Neko il se contenta de regarder l’homme avec des yeux ronds et de hocher la tête comme pour dire qu’il avait comprit. Avec des étoiles, encore une fois, dans les yeux pour signifier qu’il était bien content que ce soit le cas.

Et puis il avait regardé autour de lui, impressionné et curieux, jusqu’à ce que le Démon lui parle à nouveau. Il avait bien gentiment écouté, encore une fois. Puis avait répondu, probablement ce que l’autre voulait entendre…ou presque. Ainsi qu’une question qui lui semblait importante. Sauf que, avant de recevoir sa réponse, son ventre l’avait trahi. De toute manière on ne pouvait jamais faire conscience en son estomac. Il vous donnait toujours l’air ridicule aux moments qu’il le fallait le moins. Et ses tentatives pour tenter d’étouffer les bruits n’avaient pas été très concluants. Il s’était donc retrouvé la patte à nouveau emprisonné dans celle de…son maitre, donc. Pour être trainé vers une autre pièce. N’empêche, il reçu tout de même sa réponse. Et celle-ci le rassura à moitié. Bon, il avait le droit de courir dehors, ça, ça le rendait heureux encore une fois. Il aimait bien se défouler, lui. Parcontre, la mise en garde lui fit un peu peur. Mais il essaierai de faire attention ! Enfin, il baissa tout de même les oreilles. Parce que bon, il avait pas l’habitude de se faire menacer de la sorte.

_ My’accord, en mettrai pas partout, mya.

Sa voix n’était pas très assurée, mais pleine de bonne volonté. C’était au moins ça. Bref. Ils arrivèrent donc dans la cuisine. Retrouvant par la même sa patte pour lui tout seul. Parcontre, au lieu de s’installer, il se contenta d’attendre debout parce qu’il ne savait pas trop où se mettre. Regardant à nouveau tout autour de lui, Eugène que c’était grand ici ! Avant de reporter son attention sur le monsieur qui venait de sortir une bouteille de lait. A sa vue, Tardis se mit à onduler une nouvelle fois de la queue, et à fuit-fuiter* des oreilles. Il regarda avec envie ce dernier couler dans le bol. Après avoir ouvert de grands yeux devant le gros poissons. Enfin ! Il allait pouvoir manger de la vrai nourriture ! Et pas des rats rachitiques et pleins de conneries, qui le rendait malade. En parlant de ça, notons qu’il se grattait régulièrement. Vu le tas de parasites qu’il se trainait.

Et donc, il se retrouva avec le bol sur la table. Il se décida donc à s’installer sur une chaise pour pouvoir boire gentiment. Enfin, il s’installa à genoux sur la chaise pour pouvoir laper le contenu du bol. Bien que avant ça, il dressa une oreille et écouta le Démon puisque celui-ci lui parlait encore.

_ Mya, cru

Après quoi donc, les mains appuyées sur la table, il se mit à laper son lait. Le tout en ronronnant joyeusement, parce que cela faisait tout de même deux mois qu’il n’avait pas eu une seule goutte de ce truc délicieux. Ou ni de poisson frais, d’ailleurs. Et, au fut et à mesure qu’il buvait, il fut prit de curiosité. Comment il s’appelait le Démon ? Il releva donc la tête, léchant ses lèvres, le bol déjà à moitié vide tellement il avait bu comme un affamé…et un assoiffé.

_ Mya…quoi ton nom, mi ?

Juste par curiosité donc. Il ne comptait pas forcement le dénommé avec, puisque de toute façon la plupart du temps il interpellait en miaulant. Il pencha un peu la tête, attendant sagement une réponse.

* Parce que les oreilles quand elles bougent, l’onomatopée c’est « Fuit-fuit », en prononçant les « t » c’est bien connu.
Revenir en haut Aller en bas
Tor Tapa
Avocat du mal / du Diable
avatar

Nombre de messages : 8
Age : 27
Date d'inscription : 25/01/2011

MessageSujet: Re: Nouveau garde manger [Tardis]   Ven 1 Avr - 21:02

Sa voix n'était pas très assurée mais pleine de bonne volonté...

Ceci n'échappa pas au démon mais il savait que la bonne volonté pouvait disparaître aussi vite qu'elle était apparue et donc, pour la motiver à rester, il lançait quelques menaces que le neko feraient bien de garder en tête s'il tenait à ne pas avoir trop de problèmes. Mais bon, pour le moment il n'allait pas trop loin dans celles-ci, ne voulant pas l'effrayer plus que nécessaire et risquer que son panier repas à pattes se fasse la malle. De un, ça le mettrait d'une humeur exécrable et de deux, il se verrait obligé de poursuivre le neko et de prendre le sang qu'il lui devait en paiement pour le poisson et le lait qu'il lui offrait. Ben quoi? C'était pas gratuit non plus. Et il n'était pas un bon ange charitable et niaiseux à mourir. Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes non mais! Mais bon, de toute façon, il n'avait pas vraiment besoin d'être menaçant pour le moment vu que le chat n'avait pas eu le temps de provoquer de catastrophes comme auraient pu le faire d'autres en voulant s'enfuir... faut dire que sa nouvelle acquisition était là de son plein gré. Cela facilitait certainement pas mal de choses et il ne se contentait d'énumérer que quelques règles de bases. Le reste viendrait après le dressage.

Une fois dans la cuisine, le démon sortit d'office le lait sachant que ces bestioles poilues affectionnaient particulièrement ce liquide blanc. Un petit sourire lui vint d'ailleurs en se demandant s'il aimait d'autres genre de liquides de la même couleur... Il releva les yeux pour voir le neko toujours debout, planté comme un idiot au milieu de la pièce et soupira légèrement, son sourire s'effaçant. De toute évidence, il n'aurait pas de réponse à cette question muette tout de suite. Il espérait simplement que le neko était « de ce bord » sinon il se verrait obligé de le violer chaque fois que sa partie vampire exigerait qu'il domine son calice et que celui-ci s'offre à lui. Chose qui ne serait agréable ni pour l'un ni pour l'autre et qui énerverait un peu plus la créature de la nuit sommeillant en lui entrainant donc un carnage des plus déplaisants et désastreux. Bien sûr, il pourrait tout aussi bien choisir un autre pour honorer la place de calice mais l'odeur que dégageait le chaton outre la puanteur d'avoir du trainer dans les poubelles et autres endroits loin d'être propres promettait un sang de qualité et gouteux. Et cette carotide dont il pouvait percevoir le battement régulier ne l'aidait pas à vouloir choisir un autre comme calice. Tout cela était bien compliqué et la faim qui lui tiraillait les crocs lui fit abandonner cette réflexion alors qu'il posait le bol plein sur la table au milieu de la cuisine avant de retourner auprès du plan de travail et de lui demander de quelle façon il souhaitait manger son poisson. La réponse vient rapidement et il lui tourna le dos.

Il retira donc le dit poisson du sac en plastique puis du papier qui l'enrobait. Il prit un couteau de cuisine et entreprit de le préparer tandis que le neko devait certainement boire vu qu'il pouvait l'entendre laper le lait. Attendez... Laper... Il fronça les sourcils et retient un élan de colère. Non, l'hybride n'avait pas fait plus de bruit que ça en buvant mais l'ouïe fine du prédateur lui permettait de l'entendre malgré tout. Et le fait qu'il se comporte encore comme un animal ne prévisageait rien de bon pour la boule de poils qui avait prit place à table pour assouvir sa soif. Surtout que ces ronronnements résonnant dans ces oreilles avaient le don de l'agacer un peu plus. Ce bruit était horriblement entêtant. Pire qu'une chanson stupide qui s'en va et qui revient dès que l'esprit est inoccupé.

~Non, ne t'énerve pas... Pas maintenant... Tu dois manger d'abord et après tu peux frapper...~


Et c'est avec ce genre de pensées qu'il arracha les arrêtes du poisson pour que le neko n'ai pas de problèmes avec ces dernières, qu'il coupa le repas du chaton et allait le mettre dans une assiette pour lui servir quand il fut interrompu par son invité et futur esclave qui osait lui demander son nom. Enfin... ce n'était pas ça le plus dérangeant. Non, ce qui l'agaçait c'était la manière dont la demande avait été formulée. Fronçant les sourcils il prit une assiette dans le placard au dessus de sa tête et y déposa le poisson avant d'aller jusqu'à la table et de la poser juste à côté du bol qui était déjà à moitié vidé de son lait.

« Hum... Déjà ce n'est pas une manière de demander à une personne son nom. Ensuite, pour toi ce sera « Maitre Tor » à chaque fin de phrase que tu m'adressera. Est-ce bien clair? »


Son ton était toujours aussi froid et son regard dur. Il était le maitre ici et comptait bien le faire rentrer dans la petite tête pleine de vide sous ces adorables oreilles. Cependant, il ne lui laissa pas le temps de répondre qu'il continua:

« Maintenant, dépêche toi de manger, nous irons te doucher un peu et faire quelques choses pour les puces que tu dois avoir vu que tu te gratte. Je n'ai pas de produit pour ça mais une douche devrait être un début. On achètera quelque chose de plus efficace demain. »



[gomen pour le temps de la réponse >< en plus c'est pas top top du tout u_u mais je me rattraperai, promis]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouveau garde manger [Tardis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouveau garde manger [Tardis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ENTRAÎNEMENT DE CHASSE] L'art de remplir un garde-manger [Nuage Givré]
» Shiva, Daeron... nouveau garde du corps de Kamilla..
» Garde-manger
» Éboulement dans le garde-manger
» Abécédaire du garde manger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: