Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]

Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukasa Hishima Oyaka
Mafieux
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 29
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétéro
Maître de: Firiel, Keiko
Soumis par: un coeur appartenant à une humaine

MessageSujet: Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]   Dim 8 Fév - 17:06

Nous voila enfin sorti du Colors Shop juste après avoir fait mon petit « achat. Une bien belle humaine m’accompagnait alors en direction de ma demeure, son nouveau lieu de vie pour elle. Keiko est une fille vraiment adorable d’après ce que j’ai pu voir, la petite aventure au Colors shop ma déjà apprit pas mal de chose que j’ai d’ailleurs beaucoup apprécié. Ont arrivait alors tous les deux devant un grand portail blanc, des murs assez haut donc la hauteur atteint environ les un mètre soixante-dix. Le portail est composé de plusieurs barre horizontale dont la forme supérieur à une forme de vague, des fleurs de lys en formes de piques sont fixaient à chaque extrémité de barre blanche. Bon ce n’est rien d’autre qu’un portail quoi, un portail comme on en voit un peu partout dans cette ville parce qu’il faut bien l’avouer, mais c’est bien ici qu’une bonne partie des familles riche que ce soit chez les anges que chez les démons viennent habiter ici pour être tranquille.

Ce n’est surement pas la première fois qu’elle voit un portail comme celui-là, elle en a surement vu avant de se retrouver dans le local à humain diriger par un gérant au chapeau noir. Le regarder c’est bien mais il ne faut pas trop s’éterniser la dessus sinon ont va jamais pouvoir rentré à l’intérieur et visité donc le reste même si moi je connais déjà bien les lieux. Les deux portes blanches s’ouvrirent alors devant nous pour nous laisser pénétrer dans une grande cour dans laquelle un chemin de dalle de pierre s’offre à nous. Marchant alors sur ce petit chemin de pierre ont pouvais tout deux voir des petits luminaires de chaque côté, permettant au personne de voir lors de visite tardive ou de soirée organiser. Ils offrent aussi une magnifique vue lorsque l’ont se retrouve sur certain balcon de la demeure. Il n’y à pas seulement des luminaires mais aussi des petites fontaines, les représentations de la constellation du verseau aussi que celle du poisson. Enfin voila quoi, ce n’est rien d’autre que la cour qui se trouve entre le portail et la demeure, ma petite demeure à moi qui m’a permis de m’éloigner un tout petit peu de ma famille et donc de cet univers musical.

Nous nous retrouvons alors tout les deux juste devant la porte avec tout un tas de vêtement dans des petits sacs, je n’avais dis aucun mot sur le chemin du retour ainsi que pendant la marche dans la cour. Je lui souriais de temps en temps pour lui montrer que j’ai beau ne pas parler je suis tout de même présent et que je n’oublie pas qu’elle est là. Passant alors deux porte en bois bien taillé, ont se retrouvaient dans un petit hall d’entré donc, un petit meuble sur le côté qui permet de posé quoique ce soit dessus et un porte manteau de l’autre côté. Toujours étions-nous accueillis par de charmante domestique qu ont chacune leur appartement ici, je me tournais alors vers Keiko tout en lui souriant et en lui montrant la belle domestique.

Vois-tu, ici dans cette maison il y à certaine personne qui travaille pour m’aider à entretenir les lieux. Chacune de ces personnes ont leurs vie en parallèle, certaine loge ici tandis que d’autre vive à l’extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]   Jeu 5 Mar - 6:40

Keiko avait trouvé un moyen de faire sortir son cher maître de la situation gênante dans laquelle ils étaient. Quand elle sortie, l’ange prit sa main avec douceur pour aller payer les vêtements de l’humaine. Pour une sortie, c’est une sortie ! Keiko n’aurait pas cru que sa sortie du local serait si mouvementée. Les articles payés, ils étaient donc dehors sur le chemin de la maison de l’ange sûrement ! Keiko observa attentivement le chemin, tenant un sac à sa main droite et puis elle rougit à vue d’œil lorsque l’ange lui murmura un « merci » à l’oreille. Dans un cadre moins réalité, Keiko se serait sûrement laissé glissé par terre comme de la pâte ou un serpentin. Mais revenons à la réalité, la jeune humaine fit un sourire gêné :

« Mais c’est normal voyons. »

Mais sans cet incident ils seraient peut-être encore dans la cabine ! Quoi qu’il en soit c’était passé et inutile de se ressasser l’expérience ! Dans les quartiers résidentiels, Keiko put voir sa future demeure. L’ange avait une grande propriété ! Le portail blanc et les murs plus grands que la jeune fille, mais moins que l’ange… Bref déjà assez imposant tout ça, bien que ce ne soit pas le premier grand portail qu’elle voit. Keiko suivit l’ange découvrant la maison au fur et a mesure qu’elle avançait, une cour avec une allée de dalle en pierre, des petits luminaires, des fontaines avec une représentation des deux derniers signes zodiacaux. Bref c’était superbe tout ça mais au final elle n’avait rien vu, l’ange ne parlait pas et finalement ils entrèrent dans la grande demeure par une porte en bois travaillé.

Ils furent accueillis par de charmante domestique, l’ange sourit à l’humaine et lui expliqua que certaines personnes l’aidait à entretenir les lieux mais chaque personne avait le choix entre vivre ici ou en dehors… L’ange lui expliquait-il qu’il n’était pas un maître rigoureux et autorisait de grandes libertés ? Ca la changerait, non pas que ses maîtres étaient strict, mais ils étaient fermes. Keiko salua la domestique et se permit une remarque quand elle partit :


« Vous avez une demeure incroyable ! Plus grande que celle de mes anciens maîtres ! »

Ca la changerait de sa cage aussi, bon passons, à présent Keiko vivrait ici elle demanda alors à l’ange :


« Excusez-moi, mais quelles sont les règles ? Les endroits interdits, ce que je devrais faire… »

L’endroit ou dormir aussi, elle n’en dit pas trop pour éviter de lassé son nouveau maître à peine sortie ! Elle se tût alors, attendant les réponses de l’ange, restant derrière ou à côté de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Tsukasa Hishima Oyaka
Mafieux
avatar

Nombre de messages : 145
Age : 29
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Hétéro
Maître de: Firiel, Keiko
Soumis par: un coeur appartenant à une humaine

MessageSujet: Re: Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]   Jeu 5 Mar - 14:51

D’un signe de la tête et la jeune domestique partie pour poursuivre son activité qu’elle avait commencé un peu plus tôt avant notre arriver. J’en étais ravi de la voir sourire, content de savoir qu’elle apprécie ma demeure et de ce fait sa nouvelle maison. A peine la domestique partie que la belle me posait déjà quelques petites question, cela ne me dérange p as du tout parce que c’est une réaction parfaitement normal pour une personne qui vient tout juste d’arriver dans un nouveau lieu, il faut donc lui répondre afin que se soir elle se couche avec les quelques bases à connaître dans cette maison. Mais, au moment que j’allez ouvrir la bouche pour lui dire quoique ce soit, une petit détail me frappa directement, elle m’avait vouvoyer. Ce n’est pas que je n’aime pas que l’ont me vouvoie mais c’est surtout que pour moi chaque personne qui vie ici ne sont pas inférieur à moi parce que je l’ai considère comme des amis. C’est donc une petite chose à lui faire remarquer avant qu’elle ne continue ainsi, cela ne m’énerve pas parce que ce n’est pas très important et ni blessant, de plus j’ai apprit par le passé à toujours garder mon sang-froid quelque soit la situation dans laquelle je me retrouve. Je regardais alors la jeune humaine de mes deux yeux rouges, un regard qui pourrait se montré menaçant même si là j’éprouve de loin cette sensation.

S’il te plait Keiko-chan, ne me vouvoie pas. Tu es ici chez toi et j’aimerais comme dis un peu plus tôt que tu m’appelle simplement Tsukasa.

Je continuais de la regardais, ne retirant pas mon regard d’elle comme si intérieurement je recherchais une quelconque réaction de sa part. Un petit sourire au coin des lèvres lorsque sa question me revint à l’esprit, que devra-t-elle faire ici ? De quoi pourrait-elle bien s’occuper ? Voilà une question bien intéressante parce que j’en ai absolument aucune idée ! Je n’y ai même pas pensé une seule seconde en faite, si je l’ai prise avec moi c’est simplement parce que je voulais la faire sortir de sa cage mais aussi parce qu’elle était très mignonne, que se soit physiquement ou caractériel. J’étais un peu bête là face à elle c’est vrai, cherchant une petite réponse à lui sortir afin de ne pas trop paraître idiot, je ne voudrais pas qu’elle pense qu’elle est tomber sur un maître « simplet ». Rah mais en plus ce n’est pas là seule question qu’elle m’a posé, la plus particulière des deux c’est la première, celle concernant les règles à savoir dans la demeure, mais aussi les zones interdites à ne pas franchir. Ai-je déjà imposé des règles en faites ? Pas exactement parce que chaque personnes qui se trouvent ont directement trouvé leurs place qui leurs son propre et de ce fait ils avaient déjà une petite idée sur ce qu’il faut faire et ne pas faire. Mais Keiko n’est pas une domestique mais une ami, c’est vrai que pour certain de ma race elle aurait était prise en tant que soumise pour servir à bien d’autre chose pour sa beauté, mais chez moi c’est différent >w<.

Il n’y à pas vraiment de règles ici en faite, chaque personne à une place qui lui est propre ici et c’est à toi de la trouvé. Je te fais confiance, je suis sûr que tu arrivera à savoir où est ta place dans cette demeure. Pour ce qui est des endroits interdits, je ne sais pas trop quoi te dire, c’est à toi de t’imposer une limite. Mais s’il y en à qui me revienne en mémoire lors de la visite, je te le ferais savoir ne t’en fait pas.

Espérons maintenant que ce que je lui ai dis va lui suffire pour le moment, de plus que tout ce qui viens de sortir de ma bouche est la strict vérité, c’est à elle de se trouvé une place à laquelle elle se sentira bien et dont elle se jugera utile. Pour ma part, rien que le fait de l’avoir à mes côté de temps en temps me suffit largement, voir son petit sourire me réchauffera le cœur et me mettra de bonne humeur comme lorsque je l’ai rencontré dans le local. C’est bien beau de parler mais maintenant il faut se bouger un peu parce que sinon la belle ne saura rien de son nouveau toit, ce qui serait un peu embêtant non ? Mon regard glissa sur le sac qu’elle tenait entre ses mains, par simple réflexe le bout de mes doigts vinrent attraper les lanières du sac pour alors les lui retiré des mains et donc le porter. C’est un réflexe et je n’y peu strictement rien, commençant même à m’éloigner avec le sac pour qu’elle me suive afin de commencer alors la visite des lieux.


Suit moi s’il te plait, je vais te montré les pièce principale à connaître.

Marchant alors à un rythme plutôt tranquille, je me dirigeais en sa compagnie tout d’abord vers les pièces qui se trouve au rez-de-chaussée. Le Hall principal est vraiment grand et il y avait un escalier immense juste devant nous, mais nous n’allons pas l’emprunter maintenant, c’est donc pour cela que l’ont ouvrit une porte sur le côté pour lui montré la cuisine ainsi que la salle à manger. Des armoires assez grande, une table pouvant accueillir une quinzaine de personne environ, au plafond se trouve un magnifique lustre qui éclaire toute la pièce. Il y à des meubles en bois massifs, ce qui montre bien qu’elle ne se trouve pas dans une maison banal mais dans une maison assez « riche », normal puisque que l’ange fait partie de la « haute » société.

C’est ici que tu prendra ton petit déjeuner, déjeuner et Dîner. Je ferais en sorte d’être là le plus possible pour que nous puissions manger ensemble. Si tu à faim dis le moi surtout, ne te gêne pas.

Je la laisserais explorer la cuisine un peu plus tard si elle à un peu faim sur le moment, ce qui est possible après la longue marche que nous avions fait ainsi que la petite activité au Color’s Shop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]   Jeu 2 Juil - 3:24

Keiko avait osée le vouvoyer, apparemment ce n’était pas une bonne idée… enfin bon, ici tout le monde avait la même « place », la même importance quoi. En plus, ce regard écarlate faisait plutôt froid dans le dos, même si il n’avait aucune raison d’être en colère à cet instant. « Keiko-chan » l’appeler simplement Tsukasa ? Bon… eh bien on essaierait de faire du mieux qu’on pourrait. Mais ce regard la mettait vraiment mal à l’aise, elle le soutenait plutôt difficilement, pas seulement avec l’ange mais avec plusieurs autres personnes aussi… enfin avec l’ange ça serait sûrement plus difficile, il avait un certain charisme après tout… ça vous faisait frissonner la fille la plus rebelle tout ça !

Alors comme ça il n’y avait pas de règles ici ? Chacun faisait ce qu’il voulait ? Enfin sans exagérer non plus… L’ange disait lui faire confiance, il était sûr qu’elle trouverait sa place dans la demeure d’elle-même. Quant aux lieux interdits, il ne semblait pas y en avoir non plus… Keiko devait les choisir en quelque sorte… choisir sa limite. Ca allait être vraiment spécial ici, ça la changerait de chez ses anciens maîtres. Mais si jamais l’ange se souvenait de quelque chose il lui dirait. Bon au moins comme ça c’était clair. Elle fut surprise de voir l’ange porter son sac, c’était tellement surprenant. Tsukasa commença a partir, l’humaine fut obligée de le suivre quand même, puisqu’il en fit rapidement la demande… il allait l’emmener visiter les pièces principales.

La jeune fille le suivait alors, prenant note de la particularité de chaque pièce. Un grand hall, la cuisine, la salle à manger accueillante et richement décorées. Elle se demandait bien quel métier il pouvait exercer pour semblait aussi aisé. C’est là qu’elle prendra ses repas, hé bien elle qui jusque là devait manger dans la cuisine ou bon rarement avec ses maîtres quand ils le lui demandaient pour montrer qu’elle était bien élevée. Si jamais la faim se faisait ressentir, elle n’avait qu’a le dire… a vrai dire la faim ne l’assaillait que rarement, elle avait plus soif a vrai dire, mais elle osa a peine le dire à l’ange… Cependant si elle devait passer le reste de sa vie ici, elle allait devoir se décoincer un peu :


« Euh je n’ai pas très faim, mais par contre j’aimerais bien quelque chose a boire… »

Oula demander comme ça, ses maîtres auraient sûrement eu une crise. Mais si elle devait faire comme chez elle et que les règles étaient apparemment limitées au strict minimum et encore là c’était trop, alors elle pouvait se permettre de parler de façon moins stricte non ? Elle avait la gorge desséchée !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Te voila chez toi [Pv: Keiko Seiyaku]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]
» Choix de l\'épée, notamment chez les Dúnedain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: