Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Sam 21 Fév - 21:30

Une sirène enfermée dans un filet, était ce vraiment possible ? Et bien oui, tous ça pour sauver ses amis les poissons, malheureusement, je n’avais pas réussis a me libérer moi-même mais je m’en faisais pas car finalement, j’avais l’habitude, cela m’étais déjà arriver. Seulement cette fois, j’avais un peu plus de puissance avec ma voix, j’essayais de les contrôler mais je ne pouvais pas le faire sur tout le monde, alors j’essayais de détruire leur tympans mais je n’ai pas eu le temps car un des marins, des pécheurs enfonçant une flèche endormant sur ma queue. C’est alors, que je m’endormis dans un profond sommeille sans pouvoir combattre. Ils avaient cette fois bien entendu et déjà parler d’une sirène mais ils reprirent des photos pour être populaire, mais je les haïssaient encore plus pour ce qu’ils faisaient de moi, me tenant prisonnière dans une drogue qui me rendait si molle, avec l’impossibilité de réagir.

C’est quelques heures après qu’ils me rendorment puis qu’ils m’envoient a nouveau à l’antre des hybrides, l’antre qui m’avait amené un maître a la noix mais chez qui j’ai pu m’enfuir rapidement, et j’ai pu faire une connaissance agréable, celui de Kerges. J’avais appris beaucoup de chose en sa compagnie, sur la vie sur terre, sur les origines de celui-ci. J’étais remerciant vers celui-ci, car il m’avait rendu ma liberté malgré que cela n’ait duré qu’une petite année. Lors de mon sommeil, je pensais essayer le retrouver rapidement pour être de nouveau libre mais je n’en savais rien. Arrivé à l’antre, la directrice des lieux l’enferma dans une cage vu qu’elle avait ses jambes, et avait prévu que la cage soit insonorisé parce que sinon, les pauvres clients risquaient leur peau.

Je dormais encore, dans la cage, n’ayant aucun habit pour me cacher le bas, mais par gentillesse, l’ange offrant tout de même un drap pour la protéger en attendant que je me réveille. Je ne me doutais pas que j’allais revoir Kerges en ses lieux, mais je dormais paisiblement pour le moment. Seulement, la drogue commençait a disparaître, ainsi, je me mis a ouvrir délicatement les yeux, un peu perdue a cause des effets de la drogue.



(si y'a un soucis, faites moi signe par mp ou sur msn svp)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Lun 23 Fév - 13:04

Kerges faisait sa tournée matinale et remplissait les fiches. Il arriva devant une cage dont la fiche n’était pas complétée. L’occupante de la cage dormait encore. Regardant l’occupante, il ne put taire sa stupeur…

- Lyrawen!? Je croyais que tu étais rentrée chez toi, que tu avais réussi!

Kerges venait de réveiller l’occupant et de changer les données de la fiche, complétant les trous et diminuant le prix à l’extrême. Il ne supporterait pas de laisser une si bonne amie en cage plus que de raison. Il remarqua qu’elle n’était pas complètement vêtue et alla vite chercher des vêtements pendant que Lyrawen émergeait de son sommeil.

- Je vais chercher de quoi t’habiller, je reviens.

Kerges avait soufflé ca avant de partir en courant a travers l’antre, rugissant sur les commis pour ouvrir son passage. Il prit une longue robe pour Lyrawen. Il espérait qu’elle lui plairait, mais le principal était de la vêtir. L’antre n’était que trop mal équipé pour recevoir des ondins et des sirènes. Et la cage prévue pour eux n’était pas vide… Il donna la robe à Lyrawen en revenant.

- Voilà, j’espère qu’elle t’ira, je n’ai rien d’autre dans ta taille dans ce que j’ai dans la réserve… Explique moi comment tu te retrouves de nouveau ici, mon amie, je suis curieux… Et puis, j’avais cru que la rivière où je t’avais laissé serait sûre pour rejoindre l’océan et de la, ton royaume ?

Kerges se montrait curieux, mais Lyrawen était une vieille amie, la première hybride à avoir été gentille avec lui. Et surtout, celle qui lui avait appris à nager…
Revenir en haut Aller en bas
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Lun 23 Fév - 21:53

J’étais enfermé dans une cage, encore un peu dans les vapes, je devais bien avouer qu’il avait mis une sacrée dose pour me droguer parce que j’étais assez résistante on se demande bien pourquoi d’ailleurs parce que c’est la première fois que j’en avais le droit ou plutôt que je subissais, c’était le mot idéal oui. Je n’avais donc rien remarqué, surtout pas la visite d’un hybride que je connaissais. J’avais trop de mal à ouvrir les yeux pour le moment, j’essayais même de bouger un bras ou tout autre chose, mais non, je n’y arrivais pas. Je me sentais privée de tous mouvement et de droit. C’est alors que j’entendis une voix masculine, une voix familière mais je n’arrivais pas à savoir a qui elle appartenait, sûrement à cause de la drogue qui m’empêcher de réfléchir convenablement. Cette personne m’avait appelé par mon prénom, c’est donc bien qu’il me connaissait, je voulais savoir qui c’était, mais toujours pas de yeux qui s’ouvraient pour le moment. Tien, j’arrivais a bouger un peu plus, enfin ça se dissipais, mais j’étais encore à l’ouest mais je pouvais tout de même entendre encore cette voix qui disait qu’il allait chercher de quoi m’habiller. C’était vraiment un geste admirable de sa part. Je l’attendis alors doucement sans trop essayer de faire d’effort pour le moment, me disant que accélérer peut être le processus de reprise d’esprit. Durant sa quête d’habit, il se mit a rugir, je l’avais entendu quelques pars ce rugissement, mais son nom, c’était comment, je hum ça devait commençais par un K, j’en suis certaine. Je finis par reprendre mes esprits, toujours un peu dans les vapes, je vu alors la robe que Kerges me tendait, son visage me revient directement à l’esprit.

« Kerges »

Seul mot que je prononça pour le moment, je m’approcha de lui et attrapa alors la robe dans les mains, puis doucement elle l’a mis, enlevant ce qui la recouvrait. Je me tournais vers lui, me collant contre la cage, avec des yeux presque en pleurs ne supportant pas du tout d’être enfermé mais aussi parce que j’étais contente de retrouver un vieil ami, un ami qui m’avait aidé à sortir de ce monde. Malheureusement, cela n’avait duré qu’un an, mais c’était un an de pur bonheur.

« Kerges, mon vieil ami, cela fait si longtemps que je ne t’ai pas vu. La robe me va-t-elle bien ? Je ne voudrais pas te faire honte. A ce que je vois, tu travailles ici dans cet établissement et je suppose que tu ne peux pas me libérer de ses barreaux ? »

J’avais bien entendu ses questions mais je me devais de lui en poser avant, c’était important pour moi de savoir tous ça, puis doucement, je baissa la tête, regardant le sol, touchant le sol des mains, détestant vraiment ce toucher, ce monde, je voulais a tous prix retrouver mon océan. Heureusement, grâce a Kerges, j’avais la voix un peu plus réfléchis et douce, je ne tenais pas à ce qu’il le prenne mal, qu’il croie que je l’agresse surtout qu’il ne pouvait rien faire et n’était en rien la cause de mon emprisonnement. J’allais maintenant, réponse à ses questions qu’il m’avait posé.

« Tu devrais t’en douter mon ami, cela fait un an que l’on s’est quitté, alors oui j’ai retrouvé ma terre natale, mon royaume, ma vie de princesse mais seulement, le malheur s’est de nouveau abattu sur moi. Il y a quelques jours, une bande pêcheur s’est amusée à pécher près de mon royaume, pour capturer mes amis. J’ai réussi à les protéger deux trois fois mais la dernière fois, je n’ai pas réussis à me libérer a temps. Ils m’avaient capturé en même temps que mes amis. Ils étaient aussi très bien préparés, ils avaient prévues quelques choses pour m’endormir et ensuite pour me rendre molle pour ne pas me laisser agir et me défendre avec mon pouvoir. Alors me voila a nouveau dans cet antre pour appartenir à un nouveau démon ou ange qui sais. Seulement, je désire repartir a nouveau mais cela sera peut être plus difficile que je ne l’imagine. Je t’en pris Kerges, ne laisse pas n’importe qui me prendre, je ne veux pas être privé de te voir, c’est ma seul recommandation, pouvoir te reparler si je n’ai pas le droit de sortir librement, savoir que tu puisse venir me tenir compagnie serait un vrai bonheur a mes yeux. »

Mes paroles étaient sincères, je me doutais de toute façon que si j’arrivais a retourner dans mon royaume, j’allais de nouveau être prisonnière alors autant que je me fasse à cette idée mais tant qu’on respectait mon idée, mes envies de revoir un ami fidèle et proche, c’était le plus important pour moi. Je ne demandais pas grand-chose finalement, qu’on m’accorde simplement une amitié avec une personne que j’apprécie énormément et qui m’as manqué, je devais bien l’avouer.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mar 24 Fév - 13:58

Kerges n’avait pas entendu Lyrawen prononcer son nom, il avait filé trop vite. Cela l’aurait pourtant rassuré de la savoir en bonne santé, même si droguée. Ce n’est qu’à son retour qu’il fut rassuré. Il se détourna pour laisser Lyrawen s’habiller. Il ne voulait pas gêné sa plus vieille amie de Meridell. Mais il s’étonnait toujours de ce qu’elle fut une fois de plus dans la ville.

Elle te va à merveille. Cette robe n’aurait pas pu avoir plus belle porteuse. Et oui, je travaille ici. Je ne sais pas si tu te rappelles de Nisis Fallen, l’ange a qui je suis? C’est la propriétaire des lieux et je suis son assistant pendant les heures de service. Je ne le peux pas, ma compagne ne supporterait pas que je fasse des problèmes à son commerce… Mais, je peux faire ceci!

Kerges sortit un collier et le passa au cou de Lyrawen.

Voilà, maintenant, je peux ouvrir ta cage. Ce collier est spécial, si tu tentes de fuir, tu souffriras, mais sinon, dans l’antre, tu es libre de circuler. Ce n’est pas la liberté, mais c’est mieux que la cage. Tu m’accompagnes, pendant que tu me racontes tes péripéties?

Kerges était des plus heureux de revoir Lyrawen, même si il avait espérer la revoir dans son élément et pas ici, à son travail. Il installa Lyrawen sur son dos comme lorsqu’il la menait au lac du domaine où il avait rencontré cette dernière. Elle raconta ses aventures et sa recapture. Kerges ne s’étonnait pas qu’elle fut recapturée en tentant de sauver des habitants des mers.

Ca te ressemble tellement, cette histoire. Je me rappelle bien de toi et des poissons dans le domaine du démon shaman. Et si ta seule demande, c’est ma compagnie, je ne pense pas que ce sera un problème, j’ai pas mal d’amis dans la cité et pas que des hybrides, des nekos et des humains.

Kerges se tourna et sourit à Lyrawen. Il la serra contre lui.


Je suis des plus heureux de te revoir, mon amie, ta compagnie et tes leçons m’ont manqué, même si je ne nage pas trop mal maintenant, Nintaï s’entraine avec Oriane, sa compagne avariel.

Kerges avait laissé des tas de choses en sous-entendu, comme si Lyrawen était partie hier, il n’avait pas fait attention. Il citait des faits et des noms de personnes que Lyrawen ne pouvait connaître. Comme l’on pouvait être oublieux lors de certaines retrouvailles, surtout lorsque la personne vous a manqué…
Revenir en haut Aller en bas
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 25 Fév - 14:02

Jack s'ennuyait. Et oui, cela pouvait arriver au gérant d'une des boutiques les plus porteuses de Meridell de s'ennuyer. Il faisait beau dehors et pourtant aucun acheteur potentiel ne s'était pressé aux portes de son merveilleux local à humains. Que pouvait-il faire à part regarder des humains dormir ou geindre. Il avait bien tenté un brin de causette avec certains, mais c'était inutile. Les humains intelligents se faisaient rares.
Quinze heure sonna et il se décida à fermer boutique. Il n'aurait pas un chat en cette radieuse journée.


*Vraiment, je suis maudit. Le soleil est vraiment celui qui me déteste. Déjà que je n'y vois goutte lorsqu'il brille, mais voilà qu'il me vole, de surcroît, ma clientèle. Qu'ai-je fait pour être ainsi détesté par l'astre du jour.*

*Tu ne te comportes peut-être pas assez comme un Apollon. Tu sais, tu devrais un rien t'exhiber, ça ne pourrait que te faire du bien. Trouves-toi une petite succube dans ses années d'apprentissage, tu verras, tu serras bien occupé.*

*Mais bien sur. Et tant que tu y es, tu voudrais peut-être que je te laisse la place aussi. Allez, cesse avec tes saugrenues idées et laisse-moi un peu de place pour que je m'active*

Discutant avec son autre lui, il s'était dirigé vers l'arrière-boutique pour chercher son distributeur à croquettes. Cet ingénieux dispositif avait été son achat le plus coûteux, mais il ne le regrettait pas. En effet, il lui suffisait d'entrer les paramètres d'un humain pour que l'engin débite le nombre idéal de croquettes pour le maintenir en bonne santé.
Hors donc, son appareil en main, Jack faisait le tour de la boutique pour donner en avance le souper de ses pensionnaires. Quand il sortait ainsi, il ne repassait pas à la boutique sauf en cas de déclenchement de l'alarme.

Son petit tour terminé, il rangea l'ustensile à sa place, ferma son magasin et sortit.


*Diable que je hais toute cette luminosité. Serait-ce trop demandé que d'être accompagné d'un petit nuage pour me protéger. C'est qu'il est désagréable d'avancer dans un monde presque complètement blanc. Les couleurs sont de mêmes un fort bel accompagnement de notre vue.*

Avançant tant bien que mal, le grand démon, visible de loin au vu de sa tenue, s'arrêta subitement devant un commerce.

*Tiens donc, l'antre. M'étant donné mon après-midi, j'irais bien saluer Nisis et Kerges. Eux qui ont eu la délicate attention de venir chez moi et de me faire rencontrer la délicieuse Aiko.
En parlant de délicieuse, il est vrai que je manque d'une personne à qui parler à la maison. J'ai laissé Salyna aller avec sa sœur, elle aurait été bien trop malheureuse. Et Mia ne me parle encore que le minimum du minimum, il me faudra encore bien du temps pour arriver à en faire quelque chose.
Enfin, bref, je vais d'abord aller saluer Nisis et Kerges, on verra après pour ce qui est de prendre une nouvelle personne à la maison*

Sur cette dernière pensée, Jack pénétra dans l'antre, souriant de la légère pénombre qui y régnait.
Il s'avança doucement, jetant tout de même un coup d'œil aux occupants, mais bien trop lui semblait être des animaux plus qu'autre chose.
Au détour d'un enclos, il tomba sur le Wemic transportant une jeune femme sur son dos.


*Voilà une bien ravissante personne en compagnie de Kerges. Tiens, un collier, serait-elle une hybride mise en vente?*

"Bien le bonjour Kerges, et bonjour à vous charmante demoiselle. Comment vous portez-vous?"

Tout de politesse, comme à son habitude envers l'aidant de l'ange, Jack s'inclina, regardant d'un œil discret la demoiselle sur le Wemic juchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Lun 2 Mar - 23:39

J’étais une sirène mais vraiment différente de la première fois que j’étais venu ici. Ma première fois enfermé ici, ce fut un calvaire pour celui qui me retenait, je n’avais pas le droit de parler directement avec le futur maître, il devait lire mes paroles sur un boîtier électronique parce que j’avais le pouvoir de manipuler l’esprit d’une personne avec mon chant, ainsi, pour les protéger, le gérant de l’antre avait du investir pour m’en empêcher, mais oublions, car cela est le passé. J’avais une nouvelle vie, et de nouveau ici certes mais j’avais un ami pour me tenir compagnie. D’ailleurs, à ce moment là, en sachant qu’il était la, j’avais décidé de ne lui faire aucun ennuie, tenant bien trop à lui, surtout parce qu’il m’avait aidé a sortir de la maison de mon ancien maître. En ce moment même, j’attendais l’avis de cet ami sur ma tenue, étant une sirène, je n’avais aucun vêtement sur moi, ainsi, il avait du aller en chercher dans un recoin de l’antre pour que je sois plus présentable au futur maître. Cependant, moi, je ne désirais pas en ravoir, surtout si celui-ci m’empêcher de revoir mon ami, ou de m’offrir un monde aquatique.

« Merci Kerges pour ton avis, et ton compliment surtout, mais je ne suis pas si belle que ça tout de même mais oublions. Nisis Fallen, si je m’en souviens, tout ce qui te concerne est important à mes yeux, tu es le premier amis hors de mon univers a qui je tiens énormément. Je comprends que tu puisses rien faire, et je te promets de ne te causer aucun ennui. »

La porte de ma cage s’ouvrit grâce à l’aide de mon ami, qui possédait la clé, ce qui était normale vu qu’il en était l’assistant de la propriétaire des lieux mais cela me perturbait tout de même, c’était si différent de ma première visite que j’en étais un peu chamboulé. Cependant, quand il s’approcha de moi afin de pouvoir mettre un collier autour de mon cou, je ne bronchai aucunement, le laissant faire, voir même en l’aidant. J’avais beaucoup de mal à me reconnaître, car avant, je l’en aurait empêcher, ne supportant pas du tout qu’on me tienne prisonnière ainsi, cependant, la, j’étais devenu docile. En fait, durant mon temps libre quand j’avais retrouvé mon royaume, j’avais longuement réfléchis, et je me suis dis que si jamais un jour, je me retrouvais à nouveau prisonnière, peut être que je resterais dans ce monde que je haïssais tant jusqu'à ma venu dans cette terre. Cependant, malgré toutes ses réflexions, je n’avais pas totalement prise ma décision.

« Je ne fuirais pas, je te le promets Kerges, je te remercie de m’offrir la chance de circuler en ta compagnie, te raconter mes péripéties, je suis d’accord à condition que tu fasse de même par la suite. »

C’est ainsi, qu’après ses quelques paroles, je sortis de ma cage pour me trouver à ses cotés, et lui sourire avec un beau sourire sincère. Oui, c’était un sourire sincère et rare chez moi, mais la, il ne pouvait que être sincère car je me trouvais à coté d’un homme que j’appréciais depuis ma rencontre avec celui-ci. Notre rencontre était vraiment des plus bizarres et étrange mais finalement, cela s’est terminé merveilleusement bien, vu que nous étions amis, de très bons amis mais aussi parce qu’on s’était aidé mutuellement. Alors que je me perdais dans mes souvenirs de notre rencontre, celui-ci me mit sur son dos, comme les fois où il me transportait soit près du lac du domaine, soit pour rentrer à la maison. C’est donc sur son dos que je lui raconta comment je fus a nouveau capturé, mais bon, il avait du s’en douter vu que je ne pouvais pas m’empêcher de tout faire pour les sauver, les protéger, c’était mon caractère de protection, de mère, de princesse qui prenait le dessus sur la réflexion, un moyen de les aider tout en me protégeant. J’avais toujours la mauvaise habitude de suivre mon instinct et non mon esprit ou mon intelligence. Je me demandais ce qu’en pensait mon ami sur ma méthode et ma façon d’agir, mais aussi ce que lui avait vécu depuis mon absence.

« Tu me connais si bien mon ami, et je serais heureuse si ma demande peut être accepté, je serais la plus heureuse des sirènes sur le monde terrien enfin, dans la ville de Méridell serait plus juste. Ainsi, tu connais du monde dans cette ville, cela est un peu normal quand tu as le job d’assistant, du moins, pour les hybrides, cela est fort normal, pour le reste, c’est moins évident, surtout quand je ne connais pas les mots. Nekos, cela ressemble à quoi comme race ? Je n’en ai jamais vu. »

Je sentis soudain ses bras autour de moi, pour un câlin réconfortant, tout en douceur, ce qui était fort appréciable, et que je ne pouvais m’en détacher tant cela m’avait manqué surtout de sa part. De plus, sa fourrure de fauve était vraiment très appréciable et si doux à toucher, que je ne m’en lassez jamais, surtout quand on n’as pu le faire durant une année entière.

« Toi aussi tu m’as manqué mon cher, ce n’est pas souvent voir pas du tout que je peux voir un hybride de ton envergure dans mes océans. De plus, t’apprendre à nager m’était aussi fort agréable, j’en oubliais ma colère. J’espère que tu t’entraînes sinon mes leçons ne serviraient à rien malgré qu’on m’ait dit que la nage ne s’oublie pas facilement. Dès qu’on l’a appris, on la connaît pour la vie mais je ne sais pas si c’est vrai. Nintai à une campagne ? Oriane, cela est un joli nom, mais le mot Avariel est inconnu dans mon vocabulaire. Tu devrais le savoir d’ailleurs »

Mon ami qui me portait telle une amazone, avait laissez beaucoup de sous entendu et des mots sans sens pour mon esprit, comme je viens de lui, il y avait déjà le mot Avariel que je ne connaissait pas. En plus, il venait de m’avouer que son esprit chef de son peuple, celui qui vivait avec sa compagnie avait finit par trouver l’amour, si j’avais bien compris ses paroles. Ses paroles m’avaient fait lâcher quelques petits sourires mais surtout des petits rires intérieurs, au moins, il était sincère, normal et ne pas préparer ses réactions pour faire bonnes impressions, agir sans réfléchir était une réaction que j’appréciais le plus. Ainsi, j’attendais sa réponse pour qu’il m’éclaircisse mes pensées et que j’en apprenne un peu plus sur les différentes races qui entouraient cette ville. Celui-ci me répondit mais mon esprit n’eut pas le temps de tout enregistrer et comprendre à cause d’une sonnette qui alertait qu’un nouveau client faisait son apparition dans l’antre, sûrement pour venir acheter une hybride ou un hybride. Mon regards se posa alors sur cette personne, je m’accrocha a la belle fourrure de mon ami tant la peur de le quitter si vite s’empara de moi. Cependant, l’homme au chapeau n’avait pas l’air si effrayant et sympathique surtout quand ils nous salua en s’inclinant, comme si on était des personnes de haut rang. Certes, je l’étais, j’étais une princesse dans les océans indiens, cependant ici, je n’avais plus aucun titre, donc cela ne me dérangeait pas, j’en avais l’habitude. Mais de la part d’un homme de cette ville en direction d’une soumise, le mot allait très bien de la vue des maîtres. Je gardais mon regard sur le sien puis je me mis finalement à doucement incliner ma tête en sa direction.

« Bonjour Cher Monsieur, ma santé est parfaite pour le moment malgré que mon cerveau est un peu engourdie et vous-même ? »

Il n’allait peut être pas comprendre mes paroles concernant mon état de santé, mais je m’en fichais un peu. Tout ce qui m’importait était de lui avoir répondu avec sincérité. S’il avait besoin d’explication, il pouvait être certain que je lui répondrais avec grand plaisir, chose qui m’étonnais étrangement mais finalement, le bavardage avec un être doué de parole me manquait un peu. Mon regard se posa a nouveau sur Kerges, car quelque chose venait de tilté dans mon esprit, il avait donné le nom de Kerges dès qu’il l’avait vu, ce qui voulait dire qu’il se connaissait déjà. Je me sentais un peu mal à l’aise, je ne voulais pas les déranger vu qu’il se connaissait. Mais bon, j’allais attendre leur réaction en silence, sans m’inquiéter. C’était la meilleure des solutions à mes yeux.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mar 3 Mar - 15:32

Kerges n’imaginait pas la différence pour Lyrawen, il n’avait pas connu l’antre à l’époque de son premier passage. Il était naturel pour lui d’avoir permis à Lyrawen de sortir de sa cage et de se promener avec lui. Et surtout, ca lui permettait d’en savoir plus sur ce qui était arrivé à son amie. Il tenait beaucoup à elle, mais il n’aurait pas su dire si c’était à Nintaï ou Kerges qu’elle avait le plus manqué. Elle semblait touchée par le compliment sur son habillement. Mais c’était elle qui mettait la robe en valeur et pas l’inverse.

- Allons, tu es très belle Lyrawen, et tu sais que je ne te mentirai pas sur ce que je pense. Je suis heureux que tu te rappelle d’elle, enfin, je ne sais pas si tu te rappelles de Nini, la douce ange du jour ou de Nisis, l’ange sombre qu’elle est une fois le soleil en dessous de la ligne d’horizon. Je tiens énormément à toi aussi, tu as été ma première amie dans la cité et tu as surtout été mon professeur de natation. Je t’en remercie D’ailleurs, Oriane adore nager et je dois sire que je ne m’en prive pas non plus. Tu ne saurais pas me causer de grands ennuis, enfin, pas plus grand que ceux qui ont pendu à notre nez à Nini et à moi quand elle a décidé de dévergonder son employée, j’ai cru que ca allait être la fin de l’antre… Imagine-toi, elle a dévergondé la fiancée et jeune sœur du secrétaire communal de ville! Heureusement, j’ai su convaincre le frère de faire appel à la démone qui partage la vie de Nisis durant la nuit… On est passé à deux doigts de me voir en descente de lit et l’antre fermée avec Nisis dans la prison de ville…

Kerges soupira à l’évocation de ce passage compliqué des moments qui avaient échappé à Lyrawen à cause de son absence. Il était perdu dans ses pensées, continuant de circuler avec Lyrawen sur son dos. Il nota une chose ou l’autre pour le fonctionnement de l’antre et en revint à celle qui occupait son échine.

- Ne me remercie pas, c’est naturel, nous sommes amis après tout. Et de très bon ami. Oh, il faudra que je te montre un endroit, une chute d’eau avec un lac à son pied et qui rejoint le grand fleuve de Meridell non loin du delta. Et puis, cela te servira peut-être si tu veux encore repartir chez toi… Et pour les péripéties, je te raconterai les moments vraiment importants et pour le reste, nous parlerons encore, j’en suis certain.

Kerges sourit à Lyrawen. Il appréciait toujours la conversation de la sirène. Malgré un début étrange dans leur amitié, c’était la plus solide qu’il eut. Il écouta le récit de Lyrawen sur son évasion et sa recapture ainsi que sur sa vie dans son océan. Il en vint à s’imaginer dans les plaines de son enfance, mais Nisis serait avec lui, loin de Meridell, dans une nature sauvage avec Oriane aussi. Le trio dirigeant une tribu un peu éclectique, mais crainte… Un doux rêve… Kerges entama alors son récit par quelques rencontres qu’il avait fait, expliquant à chaque fois ce qu’étais l’espèce dont il parlait. Il garda juste la rencontre d’Oriane pour la développer plus.

- Je n’ai pas une grande envergure, je fais ce que je dois avec la force qui est la mienne et mes convictions, c’est tout…

La voix avait changée, Kerges avait cédé sa place à Nintaï pour parler d’Oriane, puisque Lyrawen avait posé des questions sur elle.

- Tu m’as manqué aussi, mon amie. Nos visions de ce qu’il fallait pour les nôtres à toujours été proche, proche de la révolte, mais la situation a changé ici. Nous avons plus de sécurité, les mauvais maîtres ne sont quasiment plus qu’un mauvais rêve et pour ce qui est des affronts en rue, ils se font de plus en plus rare. Et donc, Oriane, ma douce et belle Oriane… C’est une Avariel ou elfe ailée. Je l’ai rencontrée ici, à l’antre. Elle est la guide de son peuple, comme tu es princesse et moi, chef de tribu. Et Kerges n’a pas pensé que tu ne le connaissais pas, le mot Avariel. Il en est d’autres qui sont devenus courant, dans les espèces hybrides, tu en as eu le résumé. Nisis a décidé de prendre Oriane comme elle m’avait pris, un peu sur un coup de tête. Mais, je me suis senti proche d’elle et j’ai décidé de voir avec elle si ce que je ressentais était de l’amour et cela en est et réciproque… Je vais garder le reste pour moi, Lyrawen, les moments partagés ne sont pas que les miens…

Nintaï restait cependant au contrôle du corps, au cas où Lyrawen voudrait lui poser des questions directement. C’est alors que Koupl Jack arriva et les salua. Il semblait joyeux comme a son habitude et s’inclina. Nintaï sortit ses lames et les croisa devant son torse et salua, comme le chef de chasse qu’il était.

- Mestre Jack, c’est un plaisir de vous voir. Excuse-moi, Lyrawen, je cède la place…

la voix se refit plus douce et moins sévère.

- Que puis-je pour vous, cher Jack, cela fait un moment que l’on ne vous avait vu dans l’antre des hybrides ? Si vous avez besoin de quoi que ce soit, je suis a votre dispos… Oh, j’en oubliais la courtoisie d’usage. Voici Lyrawen, une amie de longue date qui a été recapturée… Lyrawen, permet-moi de te présenter Koupl Jack, il tient la boutique de vente d’humain. Et pour répondre à votre question, je me porte le mieux du monde.

Kerges avait toujours Lyrawen sur son dos et il comprit vite que la visite de Jack n’était pas une visite de pure courtoisie, sinon, il aurait demandé après Nisis. Il était donc là pour choisir un compagnon ou une compagne hybride…
Revenir en haut Aller en bas
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 4 Mar - 18:27

Jack passa de son sourire figé en un sourire chaleureux. A force de sourire, on en oubliait les bases. D'autant plus que ses interlocuteurs étaient tout deux des exemples de politesses. Dans ce monde où la courtoisie avait tendance à s'effacer, il était toujours agréable de parler à des gens bien éduqués.
Il ne tiqua même pas au changement de personnalité de l'hybride. Il s'y était fait, surtout après qu'une explication ait été fournie la première fois de cet échange.
Se redressant, il se devait donc de répondre à la politesse précédente qui était de lui renvoyer sa propre question après réponse.


"Ma foi, je ne me porte pas mal. Je m'ennuie juste quelque peu. Comme tu me l'as souvent fait remarqué, et à juste titre Kerges, un peu de compagnie me ferait du bien. Non pas que je sois déçu de Aiko, ni même de Mia, tu sais, l'humaine qui a toujours de la hargne envers moi, mais il me manque une personne avec qui je saurais aligner plus de trois phrases."

Le Wemic était une des rares personnes à qui il se confiait. Même sa "maîtresse" n'en savait autant sur lui. En plus, l'hybride partageait la même passion que le démon pour le thé, et régulièrement ils s'étaient retrouvés pour en déguster.

"Mais la politesse me manque, Lyrawen, je suis ravi de vous rencontrer. Une amie de Kerges ne peut être qu'une personne remarquable, et c'est bien ce que m'en disent mes yeux."

Il s'approcha, pris la main de la sirène et lui fit un baise-main d'une grande grâce. Peu d'aristocrates seraient encore à même de réaliser ce geste comme il se doit.

"Vous m'excuserez de ne point me décoiffer, mais ce chapeau me sert de protection contre une partie de moi que, sans jouer sur les mots, je ne puis qualifier que de démoniaque.
J'espère que ce court manque de courtoisie ne vous blessera."

Bizarrement, Jack n'arrivait qu'à grand peine détourner le regard de la belle sirène. Que se passait-il, que lui arrivait-il ?

*Alors Jackot, on a le cœur qui bat. On a envie de jouer à lapin-lapine. Petit cochon. Et si tu demandais à la peluche si elle n'a pas envie de participer. Où mieux, si tu le contrôlais pour une participation active volontaire et volontairement forcée. Ca te tente, je sens le tissu se tendre.*

*Tu n'es rien de moins qu'une horreur dénuée de tout goût et de tout savoir-vivre. Tu n'obtiens ce que tu veux par la violence. Tu me débectes et je m'arrangerais un jour pour te faire disparaître.*

*Bien sur, bien sur. En attendant, je t'ai offert un air bien bête puisque que tes interlocuteurs attendent paroles de toi et que tu restes là avec ton sourire quasi béat. Allez, va, je te laisse t'amuser, mais cache que je suis là, à chacun de tes pas, mouahahaahah*

"Or donc, si vous me le permettez, je vais donc vous exposer l'objet de ma visite. Enfin, à toi essentiellement Kerges car je pense que tu es le plus apte à me répondre pour cette demande. Donc, comme je l'ai dit précédemment, je m'ennuie et cherche une personne pour la conversation. Tu vas me dire que l'Antre n'est peut-être pas le lieu le plus adapté pour ma demande. Pourtant, des créatures que nous pouvons trouver à Méridell, les Hybrides comme les Humains sont celles qui ont l'intellect le plus développé. Les seconds ne m'appréciant pour la plupart que peu, et m'entendant bien avec Nisis et ta personne, j'ai pensé que tu connaîtrais une personne qui me conviendrait."

Pendant tout son exposé, son regard ne s'était détourné de Lyrawen. Il ne savait pourquoi, mais la jeune femme si simplement vêtue l'attirait. Encore un mystère de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Ven 20 Mar - 12:02

Je trouvais tout cela étrange, tout ce changement, me perturbait quelques peu mais je faisais mon maximum pour ne pas trop le montrer, car je ne le voulais pas le montrer devant mon plus proche ami dans cet univers et ce monde. Vraiment, je ne savais pas trop quoi dire, j’étais toujours sous le choc de découvrir que mon ami se trouvait dans l’antre pour me tenir compagnie, que je le retrouvais si rapidement sans avoir le chercher. C’était miraculeux de le voir ici, enfin, je ne vais tout de même pas le dire cinquante mille fois, je crois que vous l’avez bien compris maintenant. Mon regard se tournait aussi très souvent vers ma robe, je n’arrivais pas à croire que Kerges et Nisis cachait ce genre de robe dans sa réserve. La robe était de couleur verte comme mes cheveux et mes yeux. Elle était décolletée légèrement et surtout simple. C’était une robe simple d’été mais c’était mieux que rien et cela allait très bien vu qu’on était à la belle époque voir même, on pouvais dire qu’on était en été ou qu’on s’en approchait de plus en plus. Bref, je m’étais un peu perdu dans mes pensées ou de la vue de la robe. L’avis voir même, le compliment de ce dernier me surprenait un peu et me fit surtout sortir de mes pensées pour me consacrer sur ses paroles et lui répondre intelligemment. De plus, il avait sortit tant de mots et de phrases que j’étais presque sur que j’allais en oublier la moitié, cela ne m’étonnerait pas du tout de moi.

« Et bien, Kerges, on peut dire que je t’ai vraiment manqué pour me sortir une aussi longue tirade. Je te remercie pour le compliment et je sais que tu es sincère sinon nous ne serons pas amis, tu peux en être certain. Je me souviens des deux Nisis malgré que je préfère vachement la gentille ce qui est normale après tout. »

Je m’étais arrêter la car je n’avait vraiment pas suivit la fin de ses paroles, il m’avait totalement perdue mais cela m’avait fait sourire de le voir ainsi, si avide de parler sans s’arrêter comme si je comprenait tous ce qu’il me disait alors que cela était totalement faux. Mais je ne voulais pas l’arrêter en si bon chemin, tout de même ainsi, je préférais ne rien laisser paraître sur mon visage. Le silence s’installa dans l’antre, il avait l’air de s’être perdu dans ses pensées surtout qu’il s’était arrêté précipitamment. D’ailleurs, j’étais un peu intrigué, me demandant la suite de ses paroles. Un sourire apparu sur mon visage quand il se mit à parler d’un endroit remplit d’eau, le paradis a mes yeux même si je préférais toujours l’eau qui venait de la mer car elle était salée, et j’avais l’habitude de cette eau mais pas de l’eau douce.

« J’en serait ravie de ta proposition Kerges, encore faut-il que j’arrive a avoir le droit de sortir pour pouvoir le visiter tranquillement en ta compagnie. Vu ta façon d’en parler, cela a l’air magnifique, je sais que tu as du goût, mon cher ami. »

Il fallait que je le revoie plus souvent, je le remarqué que maintenant qu’il me manquait terriblement voir beaucoup trop. Mais cela serait sûrement difficile quand un démon ou un ange voudra me posséder sans me demander mon avis enfin, je ne pense pas qu’il le demanderait. De plus, est ce que Kerges pourrait me choisir un maître qu’il me fallait ou pas, je n’en savais rien. Ce n’est que le temps qui nous le dirait maintenant. J’expliquais alors ma mésaventure puis il m’expliqua différente chose que je ne connaissait pas du tout. Alors bien entendu, je lui posa la question pour en apprendre d’avantage surtout sur la vie de Kerges et de son double plus précisément puisque la jeune avariel, race qui m’était totalement inconnu, avait volé le cœur de Nintaï. Mon écoute était au maximum pour bien tout retenir comme il faut et en apprendre d’avantage sur cette jeune fille qui avait désormais une place importante dans le cœur du wemic. J’appréciait le sourire de mon ami en ma direction, puis j’attendais doucement l’explication de celui-ci sur la race d’Oriane. Seulement, je fus surprise d’entendre une voix grave, j’avais un peu oublié que l’autre partie de Kerges avait une voix si grave ce qui permettait de les distinguer facilement. Je l’écoutais, j’avais bien compris qu’il avait pris la place pour parler de sa jeune et tendre aimée lui-même. J’avais appréciais qu’il prenne cette initiative, cela était très gentil de sa part. J’écoutais alors toujours attentivement chaque parole qu’il disait. Elfe ailé, ne m’avançait pas trop à vrai dire, ce qui était triste car j’aurais aimé savoir précisément ce que cela voulait dire. J’allais lui poser la question mais l’arrivé d’un démon m’en empêcha, je m’étais tu à son arrivé, fermant un peu les yeux en restant toujours sur le dos de mon ami.


*Elfe Ailé, il faut que je cherche un livre dessus, j’aimerais savoir ce que c’est précisément.*

C’était des pensées, qu’il fallait que je retienne pour ne pas oublier de chercher mais pour le moment, je me devais de rester la, à ma place, en regardant le nouveau venu puis en regardant Kerges par la suite, ne sachant pas trop quoi faire. Vu l’apparence du client, je pouvais définir le jeune homme comme démon, j’en étais presque sur. Je fus surprise des gestes de Nintai mais remarqua qu’il se mit à le saluer comme un chef de tribu, ce qui voulais dire que ce démon était bien vu et un ami de Kerges. Au moins, je pouvais me dire que finalement, s’il voulait me prendre, j’aurais le droit de pouvoir revoir mon ami quand je le désirais sauf si je me trompé et que c’était simplement une coutume d’agir ainsi devant les clients. Cependant, Kerges se mit à saluer le démon par un nom, ainsi, je savais qu’il se connaissait maintenant, j’en avais la preuve totalement. Nintai redonna la place à Kerges. Je lui offre un signe de tête pour lui dire que cela ne me dérangeait pas du tout qu’il retourne dans l’ombre. La voix douce de Kerges retint dans la salle afin de demander a Jack s’il pouvait l’aider puis il se mit a me présenter devant lui, lui expliquant que j’étais une de ses amies de longue date mais que je venais de me faire capturé a nouveau, me présentant le monsieur dans les règles. Il était gérant de la boutique à humain, quand j’entendis ce mot, je me mis à souffler tellement que cela me mettait en rage. Je me devais de me calmer mais j’en avais un peu de mal et je ne savais pas comment me calmer. Finalement, les paroles du démon lui firent un peu oublier le mot que je haïssais par-dessus tout. Mais malheureusement pour moi, il se remit a en parler, je regarda alors ailleurs pour ne pas m’énerver et utiliser mon pouvoir contre lui, je ne pouvais pas me permettre de faire du mal a un démon devant les yeux de Kerges mais cela était dur, car la colère et la haine était bien trop présente pour le moment.

*Je dois me calmer, calme moi toi Lyrawen, bientôt il sera partis et bientôt tu pourras continuer de parler avec ton ami*

C’était mes pensées pour essayer de me calmer mais tout de même, cela fut difficile de tenir, mais je faisais tout pour m’y tenir, pour ne pas blesser Kerges et qu’il me déteste. Je ne voulais pas perdre son amitié, la seule amitié que j’avais dans ce monde. En plus, si je la perdais, je ne pourrais plus m’enfuir d’ici car sans son aide, je suis perdue. Ce serait terrible si je me retrouvais seule dans ce monde. Enfin, oublions tous ça, pour le moment, le jeune démon se remit à parler, expliquant son manque de politesse mais je fus vraiment sous le charme de ses paroles, d’ailleurs, je me mis un peu à rougir, j’avais certes l’habitude qu’on me dise que je suis jolie mais de la a dire que je suis remarquable, c’était moins habituelle. Je le fixais dans les yeux surtout quand il s’approcha pour me faire un baise main dans la grâce, comme si j’étais une reine. Certes j’étais une princesse mais lui ne le savait pas encore et pour le moment, alors cela me faisait vraiment bizarre de le voir ainsi. Doucement, je décidai de lui répondre doucement.

« Je suis enchantée aussi Monsieur Jack, je ne sais pas si je suis remarquable mais je vous remercie de vos compliments. »

Je me mis à faire une petite révérence en son honneur en restant assis sur Kerges, refusant de descendre et de devoir marcher sur des jambes que je haïssais plus que tout pour le moment et encore pour longtemps. Mon regard toujours plongé dans le sien, a la recherche d’un indice pour me dire quel type de démon cela pouvait être. C’était dans ma nature de vouloir tout savoir surtout quand cette personne pouvait être celui que vous retiendrez prisonnier toute une vie sans avoir la chance de voir un ami. Le jeune démon s’excusa de ne pas enlever son chapeau, car cela était une protection contre un être démoniaque, cela me faisait un peu peur, et ma main s’accrocha sur la fourrure de Kerges sans le vouloir et je ne remarquais toujours pas mon geste. J’espérais qu’il ne le prenne pas mal et que je lui faisais pas mal non plus.

« Votre geste ne m’offusque pas du tout, puisque vous avez eu la gentillesse de nous prévenir »

Je voyais bien que le regard de ce démon était toujours viré vers moi, et je ne savais pas pourquoi, cela me dérangeait un peu, j’avais un peu l’impression d’être observer comme pour m’hypnotiser et cela ne me plaisait guère, cela m’inquiétait fortement pour le moment mais je préférais me taire, car Kerges était maintenant dans son travail, et je me devais de ne plus le dérangeait. Je remarquais que finalement, j’avais oublié qu’il travaillait pour la race que je haïssais, ce qui était bénéfique pour les bonnes relations entre les deux hommes. Le jeune homme repris doucement la parole, ce qui me calma un peu, j’écoutais ses paroles attentivement mais finalement, elle ne m’était pas du tout destinée mais j’écoutais tout de même. Pourquoi fallait t’il qu’il reparle sans cesse des humains ? Pourquoi accordait-il tant d’importance a cette race maudite, nulle, et sans intelligence et de respect. La hainte remontait rapidement, laissant échapper un cri persan sans le vouloir. Cela dura quelques secondes, fermant alors la bouche, je posa une main sur ma bouche, m’en voulant d’avoir craqué ainsi. Je regardais Kerges puis le démon et se mit a se penser devant eux tout en restant assis sur mon ami.

« Excusez moi, Kerges, Monsieur Jack, mais je vous prierais d’arrêter de dire le mot « Humains », c’est un mot qui me met hors de moi. Je m’excuse d’avoir abuser de mon pouvoir, mais je n’en pouvais plus. »

Je me tournais doucement vers la direction de Kerges, descendant doucement de son dos, puis je m’accroupis devant lui, lui caressant la joue en souriant. Je me relevais, me trouvant toujours en face de lui, je ne savais pas comment lui dire mais finalement, c’est avec une petite voix, que je me mis à lui dire dans le creux de son oreille. Des petits mots de remerciement de m’avoir libéré et promené dans l’antre le temps qu’il n’y avait personne puis en tournant mon regard entre les deux hommes, je me mis à lançais d’une voix plus douce que la phrase précédente.

« Je vais retourner dans ma cage, je ne vais pas te déranger dans ton travail, mon cher ami Kerges »

Sur ses mots, je repartis doucement vers ma cage, sans attendre leur réponse. Je pensais sans cesse à ce démon, me demandant qui il allait choisir pour ramener dans sa demeure.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 25 Mar - 15:35

Lyrawen avait eu droit à un long palabre, car oui, elle avait vraiment manqué à Kerges, énormément même. Il avait passé de longs moments avant de se refaire une amie dans la cité. C’était Aiko qui avait été la plus proche de lui comme amie après le départ de la sirène, mais ce n’était pas pareil… Rien ne pouvait remplacer la première personne que l’on appréciait dans un endroit où l’on se sentait prisonnier, du moins, au début. Kerges ne se sentait plus prisonnier de Meridell. Il en était le lion. Il passait parfois pour un monstre, parfois pour une peluche, mais il restait le lion. Et la remarque sur Nisis le fit sourire. Il aimait bien les deux, même si il préférait la douce Nini, son amour en fait. Dame Fallen était trop, comment dire… trop instable pour lui. Il remerciait chaque jour le ciel que Fallen soit en couple avec une démone pour la brider par moment où lui faire comprendre ses écarts. Kerges n’était pas un chaperon!

- Un manque plus grand que tous les gouffres de ce monde, mon amie. Et tu sais que je suis toujours honnête avec toi, il ne peut en être autrement. Tu es mon professeur, ne l’oublie pas, et je n’ai que du respect pour mes professeurs. J’en suis certain. Et pour ce qui est de Nisis, je suis d’accord avec toi. En repensant à ma première nuit avec elle, j’en ai encore mal à l’arrière train et froid dans mon fort intérieur…

Kerges avait dédramatisé la situation pour lui en faisant un jeu de mot avec, c’était à la limite de la ‘private jocke’ avec Nintaï. Il était ravi que son idée plaise à Lyrawen. Et même si son nouveau propriétaire ne la laissait pas libre, il en profiterait pour évader Lyrawen le temps d’une balade. Ca lui rappellerait l’évasion qu’il avait aidé Lyrawen à commettre. Pas qu’il aimait vraiment les évasions et les risques possibles, d’autant qu’avec l’histoire de sa sœur, il craignait toujours le pire dans ce genre de situation… Mais pour voir sa plus vieille amie, il courrait le risque si il le fallait.

- Même si tu ne peux pas, nous irons. Ce n’est pas une évasion de plus qui nous fera peur?

Kerges sourit à Lyrawen. Il sentit des contractions le long de sa colonne vertébrale, il se remit dans une meilleure position pour son dos. Ce dernier émit un bruit significatif de sa désapprobation des contorsions qu’on lui faisait faire.

- Je suis désolé, mais mon dos ne me permettra plus de te regarder dans les yeux pendant que tu es sur mon échine… Oh, et comme nous parlions d’Oriane, j’ai oublié un détail, elle aimerait faire ta rencontre. Nous avons été là où je t’ai remis en liberté, dans l’eau, mais tu n’y étais plus depuis longtemps. Ce fut une expédition un peu particulière, les grottes et la plage… Mais j’aime bien le contact du sable sur mes coussinets…

L’intrusion de Jack se fit à ce moment précis. Kerges laissa le temps au démon et Lyrawen de faire connaissance et d’intervenir au bon moment…Kerges observa les gestes de Jack et esquissa un large sourire à l’intention de ce dernier. Il jouait les charmeurs et, malgré son éternel costume noir, celui-ci pouvait passer aisément pour un dandy des mieux lotis de la cité.

- Maître Jack, vous êtes un éternel charmeur, à ce que je vois. Pour ce qui est de Aiko, elle est toujours polie et serviable. Pour ce que j’ai eu l’occasion de parler avec elle, mais elle est fort timide. Il faut prendre le temps de la connaître pour pouvoir la juger au mieux. De plus, sa famille lui manque terriblement. Elle se fait pas mal de soucis pour ceux qui sont restés dans son village natal. Un problème que je comprends parfaitement, vous n’ignorez pas ma triste situation en ce qui concerne ma famille.

Kerges ne développa pas plus l’histoire de sa famille. Il ne retint pas un autre grand sourire devant les manières de Jack et la façon dont il parlait avec légèreté de son problème. Kerges ne put que répliquer. Il n’aurait pas pu réagir aux réactions de Lyrawen. Il n’arrivait pas a mettre son regard vers elle en même temps que sur Jack.

- Vous êtes tout pardonné. Je préfère un chapeau non enlevé qu’une rencontre avec ce qui se cache dessous ou derrière ce dernier. Vous êtes, même avec ce chapeau et ce qu’il vous impose, l’un des plus courtois des clients de ces lieux.

Kerges taquinait le démon du bout des mots. Il savait que Jack aimait le bon verbe, et qu’il avait trop peu de temps pour pratiquer. Kerges n’avait eu que trop peu de fois l’occasion d’aller divertir le démon. Le cri de Lyrawen le tétanisa et lui perfora les oreilles et le cerveau plus surement que ne l’aurait fait une barre de métal qu’on aurait fait passé d’une oreille à l’autre… Et cela pendant que Jack expliquait son problème et qu’il allait avoir besoin d’aide pour trouver la personne qu’il lui fallait…

- Et bien, Lyrawen, on dirait que tu sais mieux moduler ta voix que la dernière fois que j’ai eu droit a ce genre de démonstration. Ce n’est rien, nous ferons attention à esquiver le sujet, du travail pour maître Jack et des bipèdes normaux pour moi. Donc, de la compagnie… Et qui sait manier le verbe comme manie mes lames… Hum, je crois que je sais qui serait parfaite pour cela…

Kerges réfléchissait tout haut, tentant de moyenner un suspense. Il fut alors interrompu par Lyrawen qui voulait se retirer vers sa cage, ne voulant pas le gêner lui. Il la rattrapa bien vite et la serra dans ses bras.

- Tu ne me déranges pas, jamais, tu le sais bien. Je n’ai pas attendu si longtemps pour te revoir que pour te laisser retourner dans une cage maintenant, reste avec moi…

Kerges la réinstalla sur son dos. Son échine humaine renâclant un peu à la tâche, mais s’exécutant tout de même. Kerges reprit alors sa discussion avec Jack, tout en tenant une des mains de Lyrawen dans une des siennes, pour ne pas qu’elle parte sans rien dire.

- Maître Jack, je sais que ca sera un défi pour vous, de part votre profession, et aussi un défi pour toi, Lyrawen, mon amie, mais je pense que pour les discussions, vous iriez bien ensemble. Le sujet délicat étant le travail de Jack. Tous les bipèdes ne sont pas mauvais, Lyrawen, cela te permettra de le découvrir. Et d’un autre coté, maître Jack, vous vous rendrez véritablement compte de la cruauté des hommes et des choses dont ils sont capables, même par amour…

Kerges avait toujours Lyrawen sur le dos en finissant sa phrase. Un moment de silence marqua la fin de sa phrase, il se demandait si il n’avait pas été trop vite, bien trop vite pour proposer ce mélange entre un vendeur d’humains et une victime des humains…
Revenir en haut Aller en bas
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Dim 29 Mar - 0:35

Tout se passa vite, trop vite pour le démon en tout cas. A peine le mot humain fut-il prononcé que ses tympans furent déchirés. Étourdi par le cri de la sirène, il n'en montra rien, mais intérieurement un tumulte s'était créé et commençait seulement à s'atténuer. Du sifflement/chuintement qu'il entendait à présent, lui fut expliqué que la demoiselle Lyrawen n'appréciait que peu, voir pas du tout , le mot de ce qui faisait son travail.

"Veuillez m'excuser de cette indélicatesse. J'ignorais votre aversion pour ce mot. Je n'en userais donc plus en votre présence."

Le démon leur offrit une petite courbette d'excuse avant de se redresser, les yeux toujours rivés vers l'enchanteresse sirène. Pourquoi était-il autant fasciné par la demoiselle sur son Wemic perchée. Bien qu'ayant ouvert large bec, aucun fromage n'en était tombé, et le démon ses esprits avaient enfin retrouvé. C'est cet instant que choisis Lyrawen pour dire qu'elle ne voulait déranger Kerges dans son travail et qu'elle en descendit pour retourner vers sa cage. Jack ne put s'empêcher de laisser une ombre passer sur son visage.

*Enfermer pareille merveille, c'est un véritable gâchis, cette demoiselle devrait être libre de ses mouvements. Parfois j'en viens à penser que Nisis et moi-même ne faisons pas les meilleurs métiers au monde. Nous séparons les gens qui s'aiment, les enfermons dans des lieux qui ne leurs sont pas adaptés. Et même parfois pire, les mettons entre les mains de personnes peu recommandables.*

*Et peu recommandable, en parlant de toi, est également d'application. Mais tiens, regarde, ta belle se fait la malle. Tu devrais allonger l'élastique de ton pantalon pour la rattraper, ahahah*

*Stupide idée que tu nous exposes encore là. Surtout qu'il semblerait qu'elle avance relativement maladroitement. Tiens, notre ami Kerges vient de la jucher à nouveau sur son dos. Voilà qui est fort agréable.*

*Jackot, stupide Jackot, tu n'écoutes que ce que tu veux. N'as-tu entendu que la peluche parlait d'une modulation de voix mieux contrôlée. Tu ne réfléchis donc pas, ou ton esprit est-il trop embrumé par cette jolie créature. Une voix dangereuse, dur de marcher avec des jambes : c'est un sirène de chez sirène. Saute dessus, d'ailleurs Peluche te le propose. Si tu refuses, je te pourris encore plus la vie.*

*Pourquoi veux-tu tant cette demoiselle qui, au vu de ta déduction, est certainement une sirène. Qu'as-tu encore derrière la tête, surement bien des choses déplacées.*

*Tu me déçois Jackot, penser cela de moi. Tu m'attriste tu sais, je comptais juste la revendre un bon prix où utiliser sa voix à bon escient.*

Ne répondant à son double, le démon se reconcentra sur ses interlocuteurs. Sa sombre moitié était tout de même attentive, et analyste. Mais il oubliait aussi des détails que le bon Jack ne loupait quant à lui. La demoiselle Lyrawen ne supportait les humains, hors lui en vivait et en hébergeait même une, ce qui promettait une sacrée ambiance à la maison. Toutefois, oui, quelque chose en lui, qui n'était Black, désirait réellement voir venir la sirène à son domicile. Et elle n'y perdrait rien, car elle serait libre de venir voir Kerges autant qu'elle le désirerait. Oui, tout serait bien pour tout le monde finalement.

"Ma foi Kerges, voilà une proposition intéressante et par ailleurs, un peu rapide il me semble. Tu me connais suffisamment pour savoir que ce n'est moi qui choisit qui m'accompagne, mais bien les personnes qui veulent m'accompagner qui me choisissent. Bien entendu, si demoiselle Lyrawen émet le désir de découvrir la ville en ayant mon humble logis comme point d'attache, c'est avec joie que je lui ouvrirai ma porte.
De plus, chère amie, je peux vous assurer une complète liberté de mouvement, notamment pour venir voir notre ami à fourrure à tous les deux.
Mais encore une fois, le choix vous revient."

Sur ses dernières paroles, il fit une courte révérence, montrant par cela qu'il était son humble serviteur et, si elle le désirait, son guide à travers la cité et le monde de la surface.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 8 Avr - 12:28

La première amitié qui relié deux personnes était toujours la personne avait qui on avait du mal a se séparé mais surtout à remplacer. Kerges était le premier ami que j’avais eu en découvrant ma nouvelle vie dans la ville de Méridell sans vraiment la comprendre. Une vie avec un démon qui mangeait son peuple ne me plaisait guère, qui me mit souvent hors de moi, je devais bien l’avouer. Mais la rencontre avec Kerges, un hybride lion était bien la plus belle des rencontres à mes yeux. Parfois je me demandais pourquoi je pensais cela vu que j’admirais surtout les paysages sou-marins. Hors dans ce monde, il y en avait peu, le seul lieu aquatique que j’avais le droit était la piscine ou le jacuzzi du maître qui me possédait entre parenthèses. Un paysage marin sans ami, sans poisson, seulement de l’eau et en plus, même pas salé, c’était une torture pour moi-même si je ne le montrais pas. De toute manière, cela était le passé, il fallait que je l’oublie car désormais j’étais prisonnière dans l’antre et j’étais sur le dos de mon jeune ami pour de merveilleuses retrouvailles. J’écoutais attentivement les paroles de mon cher ami afin de pouvoir y répondre au mieux. Mais en faite, je n’y comprenais pas grand-chose à ce qu’il me disait ou je n’y voyais aucune réponse alors je resta muette mais je lui offre un grand sourire à la place pour me faire pardonnez de rester muette et de ne pas parler. Cela n’avait pas l’air de lui trop affecter mon refus de parler donc c’était agréable et appréciable de sa part. Cela était super qu’il ne le prenne pas mal, ce qui fait bondir un peu mon petit cœur en l’appréciant encore plus. Tous les deux, nous pensions en ce moment durant quelques instants pour finalement entendre de nouveau sa voix. Ce qu’il venait de dire était totalement vrai, ce n’était pas une nouvelle évasion qui allai nous faire peur mais cela serait peut être mal vu de la part du maître s’il l’apprenait. Risqué de perdre une liberté mais aussi un ami, il pourrait même abuser et me martyrisé pour avoir agis ainsi et cela me faisait un petit peu peur mais parfois non. Car finalement, le danger ne me faisait pas peur, d’une part car je maîtrisais mon pouvoir et d’autre part car je pensais que Kerges ne laisserais pas un démon fou et malade me prendre sinon, je ne croirais plus en son amitié.

« Je ne voudrais pas qu’on me sépare de toi mais je prendrais tous les risques possibles, tu me connais »

Il me fait un sourire que je me fais un plaisir de lui retourner très rapidement avec le plus grand des plaisirs. Je l’entendis laisser échapper un petit grognement de sa part ce qui m’avait un peu surpris mais tout de même, je ne bougeais pas, je faisais juste un petit sourire même s’il ne pouvait le voir.

« Pas de soucis mon grand, prends d’abord soin de ta santé. Sinon, pour Oriane, oui c’est dommage mais maintenant, je vais pouvoir la voir bientôt normalement si tout va bien. On retourneras peut être tous les trois à la plage. »

Voila que nous sommes interrompus dans notre discussion par une arrivé d’un nouveau maître, c’est que je m’attendais pas a ce qu’il voudrait bien de moi, mais bon, pour le moment, je n’en savais rien. Mais ce démon attirer mon regard et je ne savais pas trop pourquoi mais en tout cas, il capturait toute mon attention sans m’en rendre compte que le temps passés. Il nous saluait, et nous échangeons tous deux quelques petits propos oubliant quelques peu la présence de mon ami. Par la suite, finalement Kerges manifeste enfin sa présence en parlant d’une personne nommé Aiko, une hybride mais ça je ne le savais vraiment pas pour le moment. De plus, cela ne me concernait pas donc je ne faisais que très peu attention à ce qu’ils disaient entre eux. Toujours sur le dos de mon ami, j’observais sans rien dire la situation qui se défilait à mes yeux. Ainsi donc, le démon était courtois d’après les dires de Kerges, ce qui était un bon point pour lui, au moins, il n’avait pas l’air d’être un démon sadique, qui s’amuse a faire du mal pour le plaisir et tout le tralala, mais peut être qu’il le cachait sous un masque pour avoir ce qu’il voulait. Je ne pouvais pas penser que tous les démons étaient des traîtres surtout que mon ancien maître était quelqu’un de gentil tous de même. Sous la colère d’entendre toujours parler d’humains, cela me mis en rogne que j’en lâcha un cri trop strident pour les oreilles. Je m’en voulais terriblement de ne pas avoir su garder mon sang froid mais cela en était de trop pour moi. Quand Kerges se mit à parler, en disant que je savais mieux moduler ma voix, mais cela n’était pas super. Je le prenais un peu mal, comme un défaut. Et je ne savais pas si j’avais tord ou raison. La suite des paroles de Kerges me perturbait bien trop, je ne savais pas quoi dire, qui pourrait bien être parfaite pour tenir le rôle de compagnie ? Ce n’était sûrement pas moi, je connaissais certes quelques mots mais pas tous tout de même. La réaction du démon me surpris, mais j’avais vraiment appréciait qu’il réagisse ainsi et qu’il ne m’en veuille pas du tout. D’ailleurs ce démon se mit a faire une petite courbette pour s’excuser alors que c’était plutôt a moi de le faire mais bon. Et pis, je me mis à prendre la parole pour expliquer que je ne désirais pas les déranger, ainsi donc, je commençais à m’éloigner petit à petit de ses deux personnes sans attendre de réactions. Mais je n’ai pas pu allez très loin vu que finalement, mon ami Kerges m’attrapa et me serra contre lui. Je sentais alors la douce odeur qu’il émanait de son corps tout en écoutant ses paroles. Je me mis à rougir a sa phrase, c’était presque une demande par pitié, comme s’il allait mourir. Je finis par ne plus bouger, me laissant alors faire. Il me remit ainsi donc sur son dos et je restais la, sans bouger à les écouter, regardant le lointain ne voulant plus apercevoir le regard du démon sur moi, gêner par mes réactions. Kerges se mit a dire des mots, et j’entendis des mots alors je me concentra sur la fin de ses paroles. J’avais l’impression de rêver en entendant dire par mon ami de me confier à se démon. Comment pouvais je vivre avec lui alors qu’il vend des êtres que je ne supporte que très peu ? Jack, le démon avait alors l’air très d’accord pour que je vienne vivre chez lui, m’autorisant a venir voir mon ami quand je le voulais. Que répondre ? Tous deux attendait actuellement ma réponse et moi je ne savais pas du tout quoi choisir. Le choix était soit d’accepter de vivre chez le démon et d’avoir la chance d’être libre de tout mouvement, soit de rester enfermé dans une cage en attendant un autre maître qui pourrait même être pire que celui la, j’en voyais même pas qui pourrait être mieux que lui. Après un long moment d’hésitation, je finis par descendre de Kerges, sentant qu’il me retenait mais je lui souris afin de lui dire que je ne partirais pas vers la cage. Etant alors libre de mes mouvements, je me dirigeais vers le démon, faisant le tour de celui-ci intrigué par son apparence et sa personne puis doucement, je me poste devant lui, lui faisant une révérence.

« Je ne sais pas si je prends la bonne décision mais, avant de vous la donnez, j’aimerais savoir si vous un lieu ou je pourrais souvent me mouillé et laisser apparaître ma queue comme bon me semble ? Si cela n’est possible, je serais souvent malheureuse et j’ai besoin de beaucoup boire pour survivre dans ce monde »

N’attendant même pas la réponse de celui-ci, je me tournai précipitamment vers Kerges, car en parlant d’eau, cela m’avait donné horriblement soif. Arrivé devant lui, je me laissa doucement tombé a ses pieds, en lui souriant un peu. Cela faisait trop longtemps que je n’avais pas bu et cela commençait à se faire ressentir dans tous mon corps. C’est doucement que je commençais a fermer les yeux, n’arrivant plus a les garder ouverts. Je n’essayais même pas de comprendre ce que pensait les deux personnes et ce qu’ils faisaient actuellement. Mes pensées se dirigeaient vers mon océan, divaguant, croyant que je nageais en leur compagnie.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mar 21 Avr - 12:01

Wemges ne releva pas le fait que le démon l’avait nommé par le mauvais nom, mais un petit nombre de personnes savait qu’il avait deux noms, un pour chacune de ses personnalités. Jack avait soulevé un point qui était au règlement et Wemges sourit. Il avait fait la proposition en espérant une réponse de Lyrawen, pas pour lui forcer la main. Le démon n’avait pas perçu la nuance, mais cela importait peu. Après tout, c’était l’avis de Lyrawen qui allait compter en ce moment. Il n’attendait que le choix de cette dernière. Espérant que tout cela lui irait.

- Vous avez raison, maître Jack, mais ce n’était pas une affirmation mais une question pour mon amie. C’est à elle de savoir si elle veut faire ce choix ou pas. Personne ne la forcera et surtout pas moi. Après tout, c’est dans le règlement de la boutique. Personne ne forcera un ou une hybride à partir avec qui que ce soit.

Wemges salua respectueusement, même si il savait qu’il avait été un peu vif dans sa réplique. Lyrawen ne voulait pas le quitter. C’est vrai qu’il n’en avait pas non plus l’envie, mais il le faudrait si elle voulait quitter sa cage dans l’antre. Et il ne voulait pas qu’elle reste ici, à se dépérir alors qu’elle pouvait vivre hors de l’antre.

- Je sais que tu ne veux pas que l’on soit séparer trop longtemps, mon amie, mais si tu restes ici, tu seras malheureuse et derrière des barreaux. Crois-moi, il vaut mieux que tu ne sois pas enfermée ici. J’ai déjà vécu dans une de ces cages et toi aussi. Nous savons tous les deux ce que je veux dire. On ne peut pas vraiment appeler vivre le fait d’être ici, dans une sorte de prison. Je n’aime pas de savoir mes frères et sœurs dans des cages, et je ne suis ici que pour rendre le séjour plus agréable. C’est mon devoir envers eux.

Dans sa voix, on sentait l’intérêt du wemic pour ses congénères, celle d’un chef pour ceux de son peuple, même si il était le seul wemic, il se savait hybride comme tous ceux qui passaient par les murs de l’antre et tout ce qu’il voulait, c’est que son amie ne reste pas prisonnière d’une de ces cages. Il la voulait aussi libre que possible. Il ajouta quelque chose juste pour elle.

- Je viendrai te voir, tu le sais bien. Rien ne peut m’empêcher de voir mes amis…

Il pensait au groupe de résistance qu’il avait monté en son temps et il utilisait encore les méthodes mises en place pour le mouvement pour joindre certaines personnes qu’il ne voyait que trop peu souvent. La proposition de Lyrawen le tentait, mais il avait tant à faire dans l’antre pour le moment qu’il ne voyait pas quand ils pourraient faire cette expédition sans laisser des humains qui ne savent pas faire le travail à la tête de la boutique. Il faudrait qu’il trouve le temps. Il le devait en fait…

- Je fais attention à ma santé, mais ma colonne vertébrale humaine me fait souffrir. Je me dois à ce travail pour le bien des occupants. Mais je prendrai le temps de cette promenade, une baignade ne me fera pas de mal, loin de là. Ce sera un vrai bonheur de sentir le courant de l’eau dans ma toison…

Il s’était laissé éloigner du sujet de la vente, mais ce n’était pas grâve. Il y pensait toujours et espérait qu’elle voudrait bien de ce défi vis-à-vis de son passer. Elle posa une question et Kerges sourit. Il se rappela de sa rencontre avec Lyrawen et le fait qu’elle ignorait la présence d’un lac dans le domaine de son ancien propriétaire. Il la vit en suite se tourner vers lui et parlant de soif, tomber en le regardant. Il ouvrit les bras et la reçut. Il comprit l’allusion à la soif. Depuis l’accident avec l’ondine Victoria Tim, il avait toujours de l’eau sur lui pendant son service. Il prit l’outre qu’il gardait pour ce genre d’occasion et en donna à Lyrawen. Tout en parlant à celle-ci.

- Bois, mon amie, cela te fera du bien. Tu aurais du me dire que ca n’allait pas. J’espère que cela a été fait à temps. Je n’ai pas envie de te perdre aussi bêtement…

La tension de la voix de Wemges était perceptible. Il posa alors les yeux sur Jack pendant que Lyrawen buvait.

- Voilà ce qu’il faudra tâcher d’éviter si elle part avec vous. Je compte sur vous, Jack. Ce sera votre devoir.

Wemges parlait bien tout en restant poli. Il donnait presque un ordre à un maître. Si Nisis était là, il en pâtirait, mais elle était partie se promener. Il avait donc la responsabilité de ce qu’il faisait et de ce qu’il disait. Il espérait le pas avoir choqué le démon au passer si trouble. Il se rappelait encore l’histoire qu’il avait raconté au sujet de sa femme…
Revenir en haut Aller en bas
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Jeu 23 Avr - 20:30

Tout se passait comme si le temps avait été ralenti autour d'eux trois. La discussion était devenue tant sérieuse. Après tout la destinée d'une vie était en jeu, le sort de Lyrawen, bien que lui appartenant, se jouait en cet instant.
Doucement, mais sans crainte, elle s'approcha de Jack, faisant un tour du démon avant de s'arrêter devant lui et après une courte révérence, lui tenir un important discours.
De celui-ci le démon au chapeau en ressortit ceci :
1. Elle avait besoin de beaucoup d'eau.
2. Son double avait vu juste, elle était une sirène.


*Ainsi donc, la condition principale est qu'elle ait suffisamment d'eau à disposition. C'est un ennui, car je n'ai que ma salle de bain qui pourrait lui convenir, et je ne sais si avec une queue elle aura assez de place dans la baignoire.*

"Je pense que..."

Jack n'eut pas l'occasion de finir sa phrase que la sirène Lyrawen s'écroula dans les bras d'un Wemic bien placé à ce moment là. Inquiet de son état de santé, le démon s'approcha. Elle buvait lentement à la gourde que Kerges avait apportée à ses lèvres, mais n'en était pas plus consciente pour la peine.
"Seul" avec l'aidant de Nisis, celui-ci se permit une phrase qui, dite à un autre maître, aurait signé la fin de sa carrière.


"Je vais devoir introduire une demande pour faire creuser une piscine, mais jamais elle ne manquera de quoi que ce soit, tu as ma parole. Et tu me connais, tu sais combien je suis quelqu'un d'attentionné. Certes, mon travail me prend énormément de temps, mais ça ne m'empêche de gâter et de rendre heureuses celles qui partagent ma vie.
Je pense d'ailleurs que vous n'y serez perdant, n'étant pas exigent niveau présence, elle pourra te rendre visite comme bon lui semblera et autant que dame Fallen l'autorisera."

Comme toujours, Jack avait perçu l'essentiel et tourné la situation en un avantage. Il aurait été le stratège d'une armée que cela ne se serait remarqué.
Et puis surtout, il était empreint d'une grande honnêteté, enfin, tant que son couvre-chef remplissait son rôle.
Tout était dit, il n'y avait plus qu'à la sirène de se décider et de rendre son verdict : irait chez Jack ou attendrait-elle une autre personne?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Lyrawen
Hybride Sirène
avatar

Nombre de messages : 121
Age : 30
Date d'inscription : 01/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuelle
Maître de:
Soumis par: Jack

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Ven 29 Mai - 14:18

Le choix m’était dur, je ne savais pas quoi choisir, le fait d’avoir un maître ne me plaisait guère mais finalement, il le fallait peut être. Une chose était sur, c’est qu’il fallait que je prenne une décision. Je ne voulais pas être dépendante de quelqu’un mais rester ici, je pourrais jamais prendre le loisir de quitter ce monde, et retrouver ma terre, alors il fallait que j’accepte cette proposition mais je réfléchissais encore car il fallait que je me sente bien et pas que cela me rende malade. J’avais un peu de mal à me concentrer pour le moment car les deux continuais à parler en même temps. J’écoutais attentivement chaque parole de ses deux personnes, essayant en même temps de prendre ma décision mais cela m’était fort difficile, car pour moi le choix était le plus dur à prendre durant toute mon existence. Les paroles du wemic me rassurèrent par le fait que finalement, le choix m’appartenait, et qu’il ne m’obligerait pas à suivre ce démon surtout s’il était du genre à torturer et tout le tralala. Bien, je ne faisais que écouter les paroles sans vraiment y prendre part, et conscience. Jack avait dit quelques mots mais sans finir sa phrase, ce qui m’intrigua fortement, je voulais connaître la suite mais elle ne venait pas.

Pis voila qu’un moment de fatigue et de manque d’eau aussi, je devais le préciser, car cela faisait un bout de temps que je n’avais pas bu, pourtant, je suis une sirène donc je devais calmer mon manque au plus vite. Tombant alors dans les bras de Kerges, fermant doucement les yeux, me laissant bercer par le sommeil, car j’étais beaucoup affaiblit. Je sentis de l’eau à mes lèvres, et je pouvais a nouveau ouvrir quelques peu mes yeux, pour apercevoir une gourde avec de l’eau, cela me permit de reprendre un peu d’énergie, et d’écouter attentivement ses paroles. Je fis un sourire face à ses paroles, a vrai dire, la venue de Jack l’avait quelques peu perturber et fait oublier que j’avais soif. Je buvais durant longuement, profitant de mon plaisir au maximum car j’en avais drôlement besoin.

Voila que maintenant, c’est le démon Jack qui se mit à parler, j’écoutais attentivement ses paroles, il allait m’offrir un lieu si j’avais bien compris, une piscine. Vraiment, il faisait tout ça pour moi, cela m’étonna fortement, parce qu’il ne me connaissait point. Ces paroles me perturbaient quelques peu car il m’incluait dans sa vie, sans vraiment me connaître, sans savoir si j’allais rester ou pas avec lui. Mon regard se posa sur lui, longuement, l’observant, tout en continuant de boire son eau. Tout les deux attendaient maintenant ma réponse et moi je ne savais que dire pour le moment. Je finis la bouteille, me relevant avec un peu de mal, je fais une révérence a Jack puis a Kerges.


« Je j’accepte, ma vie de princesse des océans prend fin aujourd’hui. Je vous tiendrais compagnie Monsieur Koupl, je pourrais faire une conversation si je connais le sujet, car la vie sur terre m’est un peu inconnue tout de même »

Je tournai mon regard vers Kerges par la suite, m’approchant alors doucement de lui, lui embrassant la joue doucement en souriant, puis s’éloigne doucement des deux. Se posant entre les deux, j’observais chacun un à un droit dans les yeux, attendant qu’il se passe quelques choses, car finalement, tout était nouveau et ne comprenait pas ce qu’il se passait. Vraiment, je ne savais pas du tout quoi faire dans ce monde, dans cette pièce. J’espérais finalement que Kerges ou le démon soit d’accord, j’avoue que quand même, le démon me terrifiait, je n’étais pas totalement rassurée.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 3 Juin - 9:07

Kerges fut ravi de voir son amie reprendre quelques couleurs en buvant. Mais plus encore, c’était le fait que Jack pensait déjà à faire installer ce qui manquait pour le confort de Lyrawen chez lui. La chose semblait donc bien engagée.

- Je sais que vous faites au mieux avec le temps que vous avez de libre. C’est pareil pour moi, le travail prends pas mal de mon temps…

Kerges pensa en plus à l’absence de Nisis. Cette dernière se faisait un peu rare à l’antre, mais Kerges ne désertait pas les lieux, trop soucieux des autres hybrides. Il dirigeait le personnel comme il l’avait toujours fait depuis son entrée en fonction et faisait toujours des voyages dans le bureau de Nisis comme si elle était là, pour donner le change. La réflexion suivante vint de Lyrawen. Elle acceptait, mais elle semblait penser qu’elle perdait sa vie passée, mais Kerges savait que l’on restait ce que l’on était, qu’on ne faisait que gagner des choses dans la vie, à ce niveau là.

- Allons, Lyrawen, mon amie, tu restes la princesse de ton peuple comme je reste un chef de chasse wemic. Tu ne perds pas ce que tu étais… Tu as prise ta décision. Je vais compléter les papiers pour cela.

Kerges prit la fiche et des feuilles dans un tube à document de ceinture camouflé dans sa toison. Il compléta le tout et le tendit à Jack.

- Vous connaissez la manœuvre, Jack, ce n’est pas la première fois que vous prenez compagnie chez nous.

Kerges sourit et attendit les papiers en retour. Une fois que ce fut fait et que la note fut réglée, Kerges rangea le tout dans son tube à document et alla serrer Lyrawen dans ses bras.

- Voilà, tu quittes l’antre. J’espère ne plus t’y revoir qu’en visite pour venir me tenir compagnie. Si tu as besoin, tu sais où me trouver. Oh, nous ne vivons plus chez Shigeru, Nisis a acheté une grande propriété, je t’en ferais parvenir l’adresse précise… Mais je pense que maître Jack la connaît. La porte t’en est ouverte…

Kerges la serra contre lui et salua Jack comme il se devait, en suite, il partit mettre les papiers en ordre dans le bureau et ranger l’argent dans le coffre. Les bénéfices étaient toujours élevés. Les fonds étaient à la fois à Nisis et aux occupants de l’antre car Kerges prenait de quoi veiller au confort de tout ce petit monde…

[HJ : la vente se clôture, on ne vous garde pas plus longtemps dans l’antre, un dernier tour de post pour qui veut ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Koupl Jack
Fantôme // Comptable
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 30
Date d'inscription : 30/08/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle: Bisexuel
Maître de: Lyrawen, Suzaku
Soumis par: mes finances

MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   Mer 24 Juin - 17:12

Jakc était le plus heureux des démons, et il ne savait dire pourquoi. Son autre partie aurait bien trouvé quelques abracadabrantes idées de réponses, mais il ne lui laissa loisir de s'exprimer.
Lyrawen revigorée par le vital liquide avait accepté sa proposition et viendrait dès lors lui tenir compagnie. Certes, il allait devoir se serrer la ceinture, ou arriver à vendre son bien immobilier aussi bien qu'il vendait ses marchandises. Car, il le savait, avec Mia, cela risquait d'amener une certaine ambiance à la maison. Et puis, avec autant de nouvelles pensionnaires, ce n'était les 4 pièces d'habitats qui seraient suffisante.
Non, plutôt que de construire une piscine, il s'achéterait une demeure plus importante avec la piscine déjà construite.
Faisant une polie courbette devant Lyrawen.


"Vous m'honorez de votre choix. J'espère être un hôte et un compagnon de choix pour une personne de votre rang. Et, je m'excuse d'avance pour ne pouvoir vous offrir mieux, dans un premier temps, qu'une baignoire pour vous maintenir hydratée comme il se doit."

Il se répétait, il le savait. Mais voilà, tous nous savons combien notre démon est un grand idiot. Un au revoir dit au Wemic qui lui tendait les papiers que Jack signa d'une main habituée (chose étonnante, il ne relut pas le contrat, ce qui montrait combien il avait confiance dans le Wemic). Il proposa son bras à la reine des mers et salua Kerges.

"Et ma porte t'es toujours ouverte Kerges. N'hésite pas à passer prendre le thé. Dame Lyrawen, si vous vous sentez prête, je vous emmène de ce pas dans mon humble chez-moi qui, je l'espère vous plaira pour que à votre tour, vous l'appeliez votre chez-vous."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terre-amitie.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour de la syrèn dangereuse (pv Jack, Kerges et Nisis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le retour de victor newman (pv jack, victoria si elle veut;)
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Technique du Jeune Jack
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: RP-
Sauter vers: