Devotion [Maîtres/Soumis]

Bienvenue à Meridell, Cité où règne la loi du plus fort… Serez-vous soumis à votre condition ? Profiterez-vous de votre position de Maître ? Très bon jeu sur notre forum !!
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 N'est pas mort ce qui à jamais dort et, en d'étranges éternités, la Mort même peut mourir... [Hybride]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: N'est pas mort ce qui à jamais dort et, en d'étranges éternités, la Mort même peut mourir... [Hybride]   Mer 11 Mar - 20:46

¤ Identités ¤

Nom : Kuro
Prénom : Enarion
Âge : Souhaitant que son histoire soit actuellement une vieille légende qu’on raconte au coin du feu pour se faire peur, je dirais 800 000 ans environ…
Race : Hybride (Homoncule)
Pouvoir : Nécromancie

Sexe : Masculin
Sexualité : Hétérosexuel


¤ Histoire ¤

Famille : Mais qu’est ce que c’est donc que ce truc ? La seule personne qu’il ait connu étant jeune était le vieil assistant de celui qui l’a créé. Cet homme lui a appris à lire et à écrire avant de décéder prématurément.

Histoire : Le vieux nécromancien et alchimiste Faertir en était à la fin de sa vie… Un sortilège lancé par un ange l’empêchait de se réincarner dans un autre corps. Il avait été au service des forces des ténèbres pendant toute sa longue vie… La malédiction dont il était affligé l’empêchait même de se transformer en liche. Il ne lui restait qu’une seule alternative : créer un être de toutes pièces, qui pourrait reprendre le flambeau de ses sinistres desseins… Il avait longuement étudié dans sa vie et avait pu rassembler tout les éléments afin de créer un homoncule. Le rituel se passa à la perfection, le corps apparu du néant et il le modela comme il souhaitait qu’il soie… Au terme du rituel, le vieux nécromancien se sentit mourir et n’arriva pas à comprendre que son âme était absorbée dans le corps de sa création. Cette même âme devint complètement vierge, comme celle d’un nouveau né. Il avait ainsi échappé à la malédiction en se réincarnant de cette manière mais n’avait maintenant aucun souvenir de son existence passée… L’énergie dégagée lors de la fin du rituel provoqua une onde de choc qui fit étrangement perdre la mémoire à l’assistant de Faertir, un vieil homme âgé qui en oublia l’existence du nécromancien.

Daegnir, l’assistant du nécromant, se sentit responsable de cet être qui venait de « naitre ». Il ne savait plus qui l’avait créé mais il lui apprit à lire, à écrire et à compter… Mais il ne fit pas long feu, la mort l’emportant au bout d’une année. L’homoncule se nomma Enarion Kuro. Et il resta dans le sombre repaire abandonné pendant des années, se nourrissant des importantes quantités de provisions qui se trouvaient là. Il s’instruisait en lisant les livres qui se trouvaient là, une bibliothèque énorme… Enarion ne su pas combien de temps il passa dans cet antre ténébreux, plusieurs mois, plusieurs années, il ne savait pas… Il se servait de ses pouvoirs en s’exerçant à petite échelle sur des rats morts ou des souris. Sortant un jour de cet endroit dont il avait assez, il se dirigea vers un manoir isolé où des humains faisaient la fête. En cette époque reculée, les démons et les anges ne vivaient pas encore sur ces terres. Il s’invita à l’improviste, accompagné par des gardes morts vivants, une dizaine qu’il avait relevée d’un cimetière. Pensant qu’on n’aurait pas peur de ses étranges soldats et de lui-même, il entra, faisant fuir toutes les personnes présentes qui coururent s’enfuir dehors. Il se vit dans un miroir… Etant cloitré depuis un moment dans le repaire ténébreux du nécromant (SON repaire), il ne s’était pas aperçu qu’il ressemblait plus à un mort qu’à un vivant…Il vit au sol une femme inanimée qui s’était assommée d’une manière ou d’une autre en fuyant. Enarion ne pu se retenir, il la mordit au cou et bu son sang, et sentit que ses dons semblait revenir en lui… C’était la fin de la journée et il était fatigué. Cela lui redonna des forces… Il alla se laver et s’habiller correctement puis sortit de cette habitation désertée, ayant pour but de découvrir le monde…

Il développa ses pouvoirs au fil du temps, et plus il voyageait, plus il avait le désir que les terres qu’il voyait lui appartiennent… Il s’informa sur les royaumes qu’il parcourait, leurs faiblesses et diverses choses utiles. Enarion arriva un jour dans un lieu appelé nécropole… Une ville de morts… Il se servit de la puissance qu’il avait gagné au fil des siècles, son corps ne subissant pas les assauts du temps, pour lever une armée de morts qui marcha sur les terres des humains et il les massacra, les réduisit en esclavage et rencontra d’autres nécromanciens qui eurent une place de choix dans l’empire qu’il était en train de bâtir. Il se fit construire, sous la montagne, une tombe qui lui servirait à se régénérer si un jour il était tué… Si cela arrivait, ca prendrait du temps pour qu’il revienne à la vie et s’éveille. Il utilisait de plus en plus de vivants dans son armée, chaque homme d’élite qui tombait au combat était enterré dans la tombe qui fut bientôt finie. C’était un lieu rempli de pièges mortels où il cacha un trésor immense… Mais sa tyrannie provoqua bientôt des rebellions… Il avait été tranquille pendant environ quatre cent mille ans…Malheureusement pour lui, il fut défait lors d’une bataille contre les rebelles qui s’étaient réfugiés sur une grande île. Son corps fut enterré là où il devait être, dans son tombeau… Les lieux étaient imprégnés de puissants sortilèges… On ne retrouva plus jamais ce mystérieux endroit… La légende disait qu’un jour, une créature démoniaque féminine trouverait l’entrée du tombeau et éveillerait le maître des lieux en versant son sang, d’une manière ou d’une autre, sur l’énorme cristal dans lequel son corps était conservé. Cela marquerait sa résurrection… Mais ce qu’il ne savait pas, c’est que ses pouvoirs seraient alors largement diminués…

Physique : Enarion a une apparence qu’on pourrait qualifier de sombre et inquiétante. Il porte une chemise noire sous une longue cape déchirée de couleur rouge. Le nécromancien possède également un pantalon de cuir ainsi que des sortes de rangers aux pieds. Un bandeau retient ses longs cheveux noirs et indisciplinés. Sa taille est d’un mètre quatre vingt dix pour un poids proportionnel. Il a donc une apparence assez massive, renforcée par une large carrure d’épaules. Il est aussi fort au corps à corps qu’en retrait. Le fait qu’il soit un lanceur de sort l’oblige à rester en retrait lors des combats mais il est capable d’être véritablement redoutable à mains nues ainsi qu’avec des dagues de lancer, des katars, le maniement de diverses épées ainsi que la faux de combat et les lances.

Mental : Enarion est quelqu’un de particulièrement égocentrique et mégalomane. Il ne se soucie que de lui-même et se fiche royalement des autres, même si il doit les écraser pour assoir son pouvoir. Il est d’ailleurs à la recherche de toujours plus de pouvoir, autant dans ses sortilèges que socialement. Enarion est également quelqu’un de maladroit, ce qui frise parfois le ridicule. Mais il est toutefois attachant malgré ces défauts. Quand il ne fait pas de crises de mégalomanie et d’égocentrisme, il arrive qu’il pense un peu plus aux autres. Il devient sympathique et il est agréable de parler avec lui. Par contre, il risque de détester de se faire dominer par quelqu’un… Il va donc falloir être prudent pendant un moment. Il prend parfois la peine de se faire de rares amis… Le sexe est quelque chose qui pour lui est réservé aux sauvages et aux animaux… Il s’en fiche complètement bien qu’il soit attiré par les filles et qu’il semblerait qu’il dissimule un côté particulièrement pervers. Attention, tenez vous bien : c’est un puceau de huit cent mille ans !!! Ayant été en « sommeil » depuis maintenant quatre cent mille ans, il ne connait rien du monde moderne et il se peut que cela provoque des situations assez drôles.

Avez vous déjà connu un/des Maitres ? Non… Pourquoi ?

Autre(s) ? Rien à signaler !



¤ Vous ! ¤


Troisième compte !
Revenir en haut Aller en bas
Luana Dreizhen
Résidente//admin remplaçante
avatar

Nombre de messages : 56
Age : 26
Date d'inscription : 27/09/2008

Maîtres/Soumis
Orientation sexuelle:
Maître de: Silhin Hovad
Soumis par:

MessageSujet: Re: N'est pas mort ce qui à jamais dort et, en d'étranges éternités, la Mort même peut mourir... [Hybride]   Jeu 12 Mar - 2:17

Vu l'ampleur du personnage, je laisserai Jack décider.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
N'est pas mort ce qui à jamais dort et, en d'étranges éternités, la Mort même peut mourir... [Hybride]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N'est pas mort ce qui a jamais dort... [Post CLOS]
» Ada - au long des ères étranges peut mourir même la Mort
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Les aventuriers vont jamais tout droit...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devotion [Maîtres/Soumis] :: Inscriptions :: Fiches-
Sauter vers: